Art nouveau et Sécession à Budapest

caisse d’épargne

Tout comme Vienne, Budapest est aussi connue pour son architecture « Sécession », branche austro-hongroise de l’Art nouveau. On retrouve donc un nombre important d’édifices de ce style parsemés dans la ville.

Bien sûr cet article n’a pas la prétention d’en présenter une liste exhaustive car ils sont bien trop nombreux et très dispersés entre les différents quartiers, parfois même loin du centre !

En voici donc une sélection, et il nous faudra revenir pour en voir d’autres…

 

Art nouveau et Sécession dans le centre de Budapest

Si certains quartiers, comme les alentours de l’avenue Andrassy et du Bois-de-ville en regorgent, on retrouve aussi bon nombre d’éléments Sécession en plein centre, que ce soit à Belváros ou Lipotváros.

La rue piétonne principale, Vaci utca, en compte un certain nombre. Au bout de la rue notera d’ailleurs la belle galerie couverte Paris Udvar (passage de Paris, nommé ainsi en hommage aux passages couverts de la capitale française), à la décoration d’inspiration orientale, malheureusement laissée à l’abandon (boutiques fermées à l’intérieur, peu d’entretien…).

Vaci utca et alentours

Non loin de la place Szabadság dans le quartier du Parlement, on remarque le très beau bâtiment de l’ancienne caisse d’épargne, (Hold utca, 4) au toit en tuiles vernissées (malheureusement il y a peu de recul, le toit se voit surtout du sommet de la basilique Saint-Etienne), œuvre de l’architecte Ödön Lechner, maître de la Sécession à Budapest (on lui doit aussi la très belle église bleue de Bratislava). Un peu plus loin se trouve le musée de la Sécession, dans un bel immeuble vert.

Plus au sud, la rue Raday comporte plusieurs beaux immeubles (et pas mal de restos !)

 

Sur les rives du Danube dans le prolongement du pont des chaînes, on peut admirer le très beau Gresham Palace, hôtel de luxe édifié entre 1906 et 1907. Si le prix des chambres est hors de portée des souris à petit budget, rien n’empêche d’entrer dans le hall, et même de tester ses toilettes ! (Oui, j’ai remarqué qu’on pouvait souvent accéder aux toilettes des grands hôtels et que la déco valait parfois le coup d’œil).

Gresham Palace

 

Académie de musique Franz (Ferenc) Liszt

Entre le quartier juif et l’avenue Andrassy se trouve l’Académie de musique (ou Université de musique) de Budapest, Franz (ou Ferenc en hongrois) Liszt.

Si l’extérieur n’est pas entièrement Sécession, l’intérieur lui, oui, sans contestation ! Enfin nous n’avons pu en voir que le hall et les couloirs de l’étage, déjà très beaux ! Il se situe d’ailleurs sur un cours ombragé et bordé de terrasses sympathiques.

 

Art nouveau aux alentours de l’avenue Andrassy et du Bois-de-Ville


Afficher une carte plus grande

 

Une grande partie des édifices Art nouveau se situe aux abords de l’avenue Andrassy et du Bois-de-ville, notamment le quartier de Ligetváros, très classe et résidentiel !

Nous avons d’ailleurs passé des heures à arpenter le coin le museau en l’air, mal de pattes assuré le soir ! (c’est que c’est grand Budapest…)

On notera surtout la jolie école (rue Munkacsy Mihaly), œuvre de l’architecte Körössy, lui aussi maître de l’Art nouveau hongrois et largement inspiré par Lechner.

Au nord du parc, la villa Balás (Hermina utca 47), elle aussi œuvre de Lechner une des plus belles maisons, abrite l’Association pour aveugles (choix d’une pertinence discutable…)

Alentours de l’avenue Andrassy et du Bois-de-ville

Bien plus loin, toujours dessiné par Ödön Lechner : l’Institut géologique national hongrois, avec son toit en tuiles bleues (un peu excentré, au Stefania Utca 14, pour les plus courageux !).

Ligetváros

 

Musée des arts décoratifs de Budapest

Situé au sud du centre (33-37 rue Üllői, à deux pas du métro Corvin Negyed, L3), il est l’une des premières œuvres (1893-96) de Lechner (et Gyula Pártos). Il est aussi beau de l’extérieur que de l’intérieur ! L’accès aux collections est cependant plutôt cher (10 €) surtout que ça n’a pas l’air très grand. Cependant, impossible de résister à l’appel de l’exposition temporaire présentée au moment de notre séjour : l’Art nouveau ! Pour une fois, les photos étaient autorisées et sans supplément, on vous en fait donc profiter ! On y trouvait une présentation de vases, bijoux. tableaux en céramique et moulages d’éléments Art nouveau d’immeubles… parisiens !

Nous avons d’ailleurs fait un tour dans la boutique du musée, où nous avons trouvé pour 10 € un livre au format très pratique recensant les immeubles Sécession dans la ville ! (en anglais).

Site du musée ici.

Revenez sur l’article principal

Découvrez Buda

Pest

Le Bois-de-Ville

Le cimetière Kerepesi

2 Responses to Art nouveau et Sécession à Budapest

  1. B. de Cagny dit :

    Votre reportage est de bon augure avant notre départ la semaine prochaine pour 1 semaine à Budapest. Nous mangerons un gâteau « graines de pavot-pommes-noisettes » en pensant à la souris globe trotteuse 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *