Brno

Brno (prononcé Berno, enfin quelque chose comme ça…) est, avec environ 400.000 habitants, la seconde ville de République Tchèque et la capitale de la région de Moravie. Elle est située au sud-est du pays, à environ 200 km de Prague et 130 km de Bratislava (capitale de la Slovaquie). Elle se trouve au confluent des rivières Svitava et Svratka.


Afficher une carte plus grande

 

Bien que seconde ville du pays, Brno n’est pas une ville très touristique, contrairement à Prague (au moins on respire, me direz-vous…), pourtant selon moi elle mérite d’être connue. La ville est étendue mais son centre historique n’est pas très grand, si on manque de temps on peut donc y passer une grosse demi-journée, cela vaut le coup. Le centre est plutôt joli et agréable (et vivant !), on y trouve un savoureux mélange de styles architecturaux, mais la grande partie des bâtiments date du XIXe siècle, en styles néo-baroque, historiciste et Art nouveau (ça tombe bien, on aime bien tout ça…).

Infos pratiques

Pour se rendre à Brno, plusieurs possibilités… la ville dispose d’un aéroport mais pas de liaisons directes vers Paris. Ryanair propose des vols vers Londres ou Milan. On peut donc au choix se rendre à Prague puis prendre le train (2 h 30 de trajet pour 200 km, ce qui est rapide pour le pays, et oui !) ou un bus, ou bien encore atterrir à Vienne ou Bratislava (Ryanair propose des vols Beauvais-Bratislava) et prendre ensuite le train (ou le bus). C’est cette option que nous avons choisie. Après notre arrivée à l’aéroport de Bratislava nous avons donc pris le bus qui se rend à la gare ferroviaire principale (ticket de 60 min pour 90 cts), puis le train vers Brno (1 h 30 de trajet, un train toutes les 2 h environ) pour 10 €. Gros moment de solitude au guichet quand on a voulu nous envoyer à Vienne car on ne comprenait pas notre prononciation de Brno (faut dire que c’est pas facile…), alors qu’entre nous, les deux noms de ville ne se ressemblent pas vraiment ! Pensez donc à soigner votre prononciation ou mieux, écrire le nom de la ville ! (on a fini par faire comme ça…).

Bien sûr la visite de Brno peut s’inscrire dans un parcours en voiture à travers le pays… mais il sera difficile de se garer dans le centre.

La gare de Brno se situe à l’entrée du centre-ville et est desservie par de nombreuses lignes de tram, donc pas de soucis pour retrouver votre lieu de séjour !

gare de Brno

gare de Brno

 

Le but de notre séjour était de découvrir non seulement Brno mais aussi plusieurs villes moraves, Brno servant de base de départ pour des excursions en transport. Nous avons donc pu visiter la belle ville d’Olomouc (considérée comme la plus belle du pays après Prague) et les petites bourgades de Třebič et Kroměřiž. Nous logions à environ 5 min de la vieille ville dans un studio au calme donnant sur un jardin, déniché sur Airbnb pour 32 €/nuit. Nous avons consacré deux jours à la découverte de Brno (son centre historique et quelques musées).

Comme précédemment indiqué, le centre n’est pas immense. Il est piéton (des trams y passent quand même) et se parcourt donc à pied. Il se concentre autour de sa place centrale, Svobody namesti (place de la liberté), où on peut admirer une intéressante façade avec des motifs et animaux peints. Malheureusement quelques constructions plus modernes gâchent un peu la vue (c’est le cas un peu partout dans le centre, mais fort heureusement ces immeubles restent minoritaires, et pas de tours immondes non plus en plein centre). On y trouve aussi l’horloge de Brno, inaugurée en 2010, de style « futuriste » qui rappelle un peu la Torre Agbar à Barcelone (entre autres choses…) et dont il faut avouer, on n’a pas compris grand-chose au mécanisme… Qu’on aime ou pas, cela suscite la curiosité !

La place Svobody de Brno

 

En remontant (oui, le centre est légèrement en pente) on tombe sur Zelny trh, ou la place au marché de légumes. Au centre trône une curieuse fontaine baroque, gros amas de rochers sur lesquels Hercule lutte contre des monstres… On y trouve aussi un théâtre où Mozart s’est produit, et vers le haut, le musée de Moravie, que nous avons visité (intéressant mais on déplore le manque d’explications en anglais), sur l’histoire de la région à travers les siècles, et qui présente aussi une collection de minéraux (j’aime bien les belles pierres…). Nous avons aussi mangé deux fois au resto Špaliček, en haut de la place (bonne cuisine locale).

Zelny trh

 

Dans le reste du centre on notera également l’ancien hôtel de ville, de style gothique, dont l’une des flèches de la façade est à moitié tordue (selon la légende l’architecture l’aurait fait exprès car il estimait ne pas avoir été assez payé). Sous le porche se trouve le « dragon » de Brno, en fait un crocodile… Le nouvel hôtel de ville se situe un peu plus loin, plus grand, de style baroque, composé de jolies cours intérieures que nous avons traversées pour nous rendre au musée des arts décoratifs juste derrière.

Ancien hôtel de ville de Brno

Nouvel hôtel de ville de Brno

Nous avons parcouru toutes les rues du centre, en général charmantes avec de beaux alignements de façades de styles différents (ou pas… selon les rues). La ville est d’ailleurs dominée par son château, comme de nombreuses villes en Europe centrale. Celui-ci fut converti pendant longtemps en prison. Il abrite aujourd’hui le musée de la ville, des expos temporaires, et on peut visiter les ancienmes geôles. Nous n’eûmes cependant ni le temps ni la foi d’y grimper (le mercure est lui grimpé jusqu’à 30, ce qui est beaucoup pour une pauvre souris ne supportant pas la chaleur…), nous nous sommes donc contentés de l’admirer d’en bas… Un jardin a été créé sur un des boulevards extérieurs. On y trouve désormais un théâtre et une fontaine moderne qui crée des dessins avec les projections d’eau.

Un peu au-dessus du centre (là aussi ça grimpe !) se trouve la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, nichée sur sa petite place (peu de recul pour l’admirer…) de style gothique. On peut aussi la voir de la cour de l’Évêque, située en contrebas, juste à côté du musée de Moravie.

La cathédrale de Brno

 

Art nouveau à Brno

Les bâtiments du centre de Brno datent en grande partie du XIXe siècle, période propice à la réalisation d’immeubles historicistes et Art nouveau (Jugendstil ou Sécession, les branches allemandes et autrichiennes de cette période). Nous avons donc pris plaisir à flâner le museau en l’air…

 

Le couvent des capucins

Curiosité à Brno, le couvent des capucins (entrée au fond de la ruelle bordant l’église des capucins, Kapucinské namesti), ou plutôt sa crypte, où l’on trouve les corps momifiés des capucins et de certains nobles ayant souhaité être enterrés de la même façon… étonnant ! Les corps des moines étaient déposés à même le sol et l’air particulier des caves les desséchait et les momifiait. Visite avec des explications papier en français. Âmes sensibles s’abstenir… c’était quelque chose que nous voulions voir car c’est assez particulier !

Le village morave

Situé juste à côté du couvent des capucins, il s’agit d’une grande maquette animée qui représente un village traditionnel morave, avec son école, son église, son château… Il s’étale sur deux étages ! On y trouve aussi une étonnante crèche de noël. Ouvert jusqu’à 17 h, 60 kc l’entrée. Nous avons retrouver notre esprit d’enfant ! Et puis j’aime bien les maquettes car c’est à ma taille… Infos sur le site officiel (traduction de google, car le site est en tchèque…).

 

Le musée des jouets

Brno possède un petit musée des jouets réparti sur deux niveaux. Si cela vous intéresse ça peut valoir le coup d’y passer 30 min. Nous on aime bien ce genre de choses ! Attention, photos interdites, et surveillance effectuée par des « babouchki » pas commodes, mais on a réussi à en voler quelques-unes…

Seul monument classé au patrimoine mondial de l’UNESCO : la villa Tugendhat, de style fonctionnaliste. Elle se situe un peu à l’extérieur du centre. Cependant, il s’agit d’un monument très visité (la rupture entre la République tchèque et la Slovaquie y fut signée) et il faut réserver plusieurs semaines à l’avance pour la visiter (visite guidée seulement), nous n’avons donc pas pu la voir.

En résumé, Brno est une ville jolie et intéressante, plutôt animée (ville étudiante) et sympa, où nous avons passé de bons moments. Nous trouvons dommage qu’elle soit boudée par les touristes français qui s’aventurent peu en République tchèque (on y trouve quelques touristes allemands, autrichiens, espagnols et italiens, mais c’est pas non plus l’invasion) et j’espère donc vous avoir donné envie de la découvrir !

One Response to Brno

  1. thierry dit :

    quel beau descriptif
    j’ai fait aussi toute l’Europe de l’est et centrale mais je découvre des choses avec votre blog
    c top

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *