Budapest : le vieux cimetière juif, sur les pas de Mylène Farmer

Tramway devant l’entrée du vieux cimetière juif

Tout au fond du vaste cimetière Kerepesi, la nécropole nationale hongroise, isolé derrière un mur, se trouve un autre petit cimetière, le vieux cimetière juif ou cimetière juif de Salgótarjáni út (en hongrois, Salgótarjáni úti zsidó temető). Ouvert en 1874 mais totalement à l’abandon depuis la Seconde Guerre mondiale, méconnu car pas du tout mis en valeur et relativement éloigné du centre, et de plus très difficile à visiter (uniquement sur rendez-vous), ce dernier a pourtant été immortalisé dans un clip de Mylène Farmer, tourné durant l’hiver 1991 à la suite du clip de Désenchantée, également filmé à Budapest quelques jours auparavant.

Toujours curieuse devant les lieux abandonnés et un brin mystérieux, et aimant le cadre particulier des cimetières juifs ainsi que ces clips (oui, oui, je suis une souris gaie), réalisés avec talent par Laurent Boutonnat, j’ai voulu en découvrir les lieux plus de vingt ans après. Suivez la guide…

Regrets et le cimetière de Salgótarjáni út

La chanson Regrets réunit Mylène Farmer et Jean-Louis Murat. Un homme se lamente poétiquement d’un amour défunt après la disparition de sa compagne. Descendant d’un vieux tramway surgissant du brouillard, il pousse la grille et entre dans un cimetière à l’abandon où il apporte un bouquet destiné à fleurir une tombe. Mais le fantôme de sa compagne apparaît du brouillard en lui posant les mains sur les yeux, et prend ce bouquet, avant de lui faire comprendre, devant son souhait impossible, qu’il doit abandonner l’idée de perpétuer leur amour, celui-ci ne pouvant se vivre entre un être vivant et une morte…

Après des instants de retrouvaille fugaces dans ce cimetière, ils s’embrassent, la femme disparaît après un dernier regard et l’homme rejoint le tramway qui l’emmène vers le néant des morts, la vie…

Le clip est tourné en 48 heures en février 1991 dans un noir et blanc surexposé, avec une image ralentie et une ambiance mystérieuse noyée dans le brouillard.

 

 

Le cimetière de Salgótarjáni út est le plus ancien cimetière juif subsistant à Pest après la destruction des deux autres cimetières antérieurs.  A défaut de le visiter, ce qui n’est pas simple, on peut en apercevoir quelques aspects du fond du cimetière de Kerepesi, et le portail d’entrée, conçu dans les années 1900 comme un château médiéval, depuis Salgótarjáni út après avoir longé le mur du grand cimetière, ou tout simplement en empruntant le fameux tramway dont un arrêt laisse juste devant. Vous pouvez en découvrir d’autres images ici, sur le site de l’héritage juif en Europe. Bon, aux dernières nouvelles, le cimetière est en cours de débroussaillage et de remise en état depuis 2014. Espérons qu’on ne laisse pas plus s’effondrer les beaux mausolées dont certains sont déjà en piteux état, et plus globalement ce lieu historique qui mérite bien mieux que de disparaître définitivement sous les ronces comme tant d’autres cimetières juifs d’Europe centrale…

 

Désenchantée et l’usine de la rue Máriássy

Peu avant Regrets, Laurent Boutonnat tourne le clip de Désenchantée dans une usine désaffectée située rue (utca) Máriássy, dans le 8e arrondissement de Budapest, au sud de la ville pas loin du Danube. La fin du clip est tournée dans la puszta ou steppe hongroise, à l’extérieur de la ville.

Mylène Farmer est emmenée dans un camp de travail où l’accueillent brutalement des enfants et des adultes emprisonnés et maltraités par des kapos. Mais lassée par tant de maltraitance, elle entraîne une révolte, dont les prisonniers sortent victorieux et heureux de leur liberté retrouvée. Mais à la fin, se retrouvant face à une plaine infinie, le découragement les gagne et la liberté tant espérée devient absurde devant un immense horizon se confondant avec le néant…

 

L’usine qui a accueilli le tournage est restée longtemps à l’abandon et a été finalement détruite au début des années 2000, mais il est encore possible d’observer d’autres bâtiments du même type dans ce quartier en profonde transformation. Détail insolite : à l’emplacement de l’usine, un curieux monument aux morts a été érigé…

 

Revenir à l’article principal

Découvrez les transports à Budapest

ou l’Art nouveau

One Response to Budapest : le vieux cimetière juif, sur les pas de Mylène Farmer

  1. bonjour, merci pour votre article car il est très difficile de trouver des renseignements sur l’ancien cimetière Juif du Budapest. J’ai trouver quelques photos mais elles sont rares.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *