Balade dans centre de Kiev autour de l’avenue Khreschatyk

Kiev est une métropole de 3 millions d’habitants mais son centre (ou hyper-centre) n’est pas si étendu et se parcourt à pied. Attention tout de même, ce n’est pas non plus tout petit, les avenues sont longues !

Je vous parlerai ici tout ce qui se trouve dans le « centre » à proprement parler, autour de la place de l’Indépendance (connue internationalement sous le nom de Maïdan), de l’avenue Khreschatyk (les Champs-Élysées locaux) et l’opéra.


Afficher une carte plus grande

 

Ici, pas de charmantes petites rues pittoresques, de vieux immeubles médiévaux ou Renaissance, mais plutôt de larges (et moins larges) avenues, avec une circulation plus ou moins dense selon les axes, mêlant architecture du XIXe et XXe siècles, jusqu’aux tours modernes récentes (ou en construction).

Bon ça fait moins rêver ? Pas de panique ! Votre souris préférée a du gout et ne va pas non plus rester 9 jours dans une ville où il n’y a rien à voir ! S’il est vrai que j’aime bien les petits ou grands centres anciens (et piétons) je ne m’arrête pas à ça ! Le centre de Kiev n’est certes pas celui de Prague mais offre tout de même de quoi s’en mettre plein la vue !

On y trouve un certains nombres de très beaux immeubles du XIXe ou début XXe siècle (oui après ça se gâte un peu, mais au fond, n’est-ce pas le cas partout ?) aux styles néo-baroque, néo-russe, Art nouveau. Des styles et des couleurs qu’on retrouve peu dans notre partie d’Europe, sauf surtout dans la Russie voisine… pour cause, la ville doit la plupart de son bâti à l’empire russe. Plutôt dépaysant, donc, quand on ne connait pas, et pas désagréable du tout !

En tout cas j’ai bien aimé ! Venant ici sans a priori j’ai plutôt été agréablement surprise. En voici quelques exemples ! J’ai surtout remarqué (et trouvé jolies)  la synagogue, qui se confond presque avec un immeuble classique, et l’ancienne kenessa des Juifs karaïtes, devenue le siège de la Guilde des acteurs, de style mauresque. Bref, c’est donc pas si mal !

Ça y est, vous êtes convaincus, Kiev n’est pas l’horrible ville à laquelle nos préjugés occidentaux nous font parfois penser ? J’espère en tout cas ! Bien sûr on ne va pas mentir, des bâtiments très moches sont présents un peu partout et sortis du centre ce n’est pas très beau (doux euphémisme !), mais dans le fond c’est bien pareil quand on sort du centre de Séville, Barcelone… ou même Paris !

La place de l’Indépendance et l’avenue Khreschatyk

Allons voir la Maïdan Nezalejnosti, désormais célèbre pour être le lieu de toutes les révolutions ! Et malheureusement, le lieu où des centaines de vie furent perdues… Refaite en 2001, elle apparait plus pimpante ! Malheureusement, sous un soleil de plomb, nous ne nous y sommes pas trop attardés (ça cognait !).

On y trouve désormais un centre commercial souterrain, des fontaines avec des symboles de la nation ukrainienne, et le monument de l’Indépendance, représenté par une jeune femme tenant une couronne de fleurs. La place est toujours très animée, c’est sympa !

L’avenue Khreschatyk (le kh se prononce comme le j espagnol ou le ch allemand), quant à elle, constitue l’équivalent de nos Champs-Élysées, avec son animation, ses boutiques (surtout des chaînes internationales, aux prix élevés pour le pays) ses cafés et restos. Très large, elle est piétonnisée le week-end (ça fait du bien !). L’architecture est typique de la reconstruction d’époque soviétique, un peu mastoc, mais pas complètement moche non plus ! Ça change un peu de reste et ça la rend particulière, j’ai apprécié !

À mi-hauteur, on peut pénétrer dans le « passage », où se trouvent des boutiques de luxe et une étonnante statue de bronze ! Il s’agit de l’architecte Vladyslav Horodetskiy, l’auteur de la maison aux Chimères, le plus étonnant immeuble de la ville de style Art nouveau situé à proximité. Sa tasse de café me faisait bien envie…

Le marché Bessarabski

Au début de l’avenue Khreschatyk, il s’agit du principal marché couvert de la ville ! Nous sommes allés y faire un tour, j’aime bien l’ambiance de ces marchés typiques, que l’on retrouve souvent dans cette partie de l’Europe. Les prix ont de quoi faire rêver quand on vient d’Europe de l’ouest… Bien sûr, il faut relativiser par rapport au pouvoir d’achat des habitants, qui n’est hélas pas très élevé. J’y ai croisé les typiques babouchki des pays de l’est !

L’Opéra national de Kiev

Un incontournable ! De style néo-Renaissance, le bâtiment actuel fut inauguré en 1901. Il ne s’agit pas juste d’un monument majeur de la ville, il abrite également une troupe de danseurs parmi les plus renommées du monde ! Le Ballet National de Kiev se produit régulièrement dans les grandes villes d’Europe notamment Paris.

Aller à l’opéra fait partie intégrante de la vie des Ukrainiens, on s’y rend bien habillé (on se prend 10 fois en photo sous toutes les coutures…) mais il ne s’agit pas d’une activité élitiste contrairement à chez nous. Ça tombe bien, j’apprécie les beaux opéras !

Vous pouvez acheter de bonnes places quelques jours avant (bon on a testé le jour même, il n’y avait plus rien, mais cela dépend du spectacle) et à des prix dérisoires pour nos bourses occidentales : un peu moins de 10 € la place en première catégorie ! (contre 130 à l’opéra de Paris…)

Nous vous conseillons donc ne pas manquer d’assister à un spectacle ! Pour notre part, nous avons opté pour Les valses viennoises et ne l’avons pas regretté ! Attention tout de même, l’été n’est pas la période la plus propice, la troupe aussi part en vacances !

La Porte d’or

Poursuivons la balade en direction de la Porte d’or, ancienne porte d’entrée de la Rous’ de Kiev, à deux pas de là. Elle fut reconstruite dans son style original inspiré de celui des édifices de Constantinople. Elle comporte un petit musée qui se visite en journée. La porte se situe sur une agréable place ombragée où j’ai pu prendre en verre et admirer des statues… de chats ! Grr ! Une autre statue de bronze rend hommage à Iaroslav le Sage, grand souverain de le Rous’ de Kiev.

Le parc Taras Chevtchenko et alentours

Non loin de là (bon vu la longueur des boulevards tout est relatif !) on peut se mettre au vert dans l’agréable parc Taras Chevtchenko, du nom du plus célèbre (bon ok pas pour tout le monde…) poète ukrainien. Beaucoup de parcs et de places portent son nom dans le pays d’ailleurs !

On pourra admirer la très rouge (non, rien de communiste là-dedans !) université, et un peu plus loin, la « maison des maîtres« , l’IUFM local, et… le socle de la statue déboulonnée de Lénine !

Dans le parc, amusez-vous à chercher la statue de la « babouchka » sur son banc. Fait très appréciable à Kiev, on y trouve bon nombre de statues modernes qui donnent de la vie à la ville (et je rajouterai que la France est le pays où j’en ai vues le moins !).

Comme dans un peu partout dans la ville, j’ai pu me rafraîchir dans une des nombreuses camionnettes-cafés. Je vous recommande de tester le kvass, boisson locale à base de pain noir fermenté, très rafraîchissante et très bonne (bon il faut un peu s’y habituer, le goût est un peu celui d’une bière brune mais presque sans alcool).

Juste en face, vous pourrez visiter le Musée d’art russe, intéressant car il est difficile chez nous de pouvoir admirer des toiles russes. Malheureusement il fallait prendre un permis de photographier, ce que nous n’avons pas réussi à obtenir faute de compréhension (et pas trop le temps ce jour-là) et c’est TRÈS surveillé. Pas moyen de faire un pas sans voir surgir une babouchka aux aguets ! Nous n’avons pu prendre que deux photos. Quel dommage !

Street Art à Kiev

Kiev regorge de street art ! Outre ces étonnantes statues de bronze que l’on retrouve un peu partout, on peut aussi admirer diverses peintures murales ou autres œuvres d’art contemporaines et originales ! De quoi rendre cette ville encore plus attachante ! J’adhère !

 

En résumé, le centre de Kiev (et la ville en général) fut une bonne surprise et j’ai vraiment apprécié mes balades là-bas, le museau en l’air pour admirer les jolies façades (je reste une souris esthète), chercher le street art, flâner dans les parc et me rafraîchir avec des spécialités locales !

Découvrez le quartier Lypky, son architecture Art nouveau et l’agréable parc Mariinsky

ou les très belles églises de Kiev

Retournez à la page principale

 

 

2 Responses to Balade dans centre de Kiev autour de l’avenue Khreschatyk

  1. BARNEIX dit :

    Bonjour,
    Avez-vous des propositions de logement dans ces principales villes ?
    Merci
    Maguy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *