Le centre historique de Naples (Spaccanapoli)

Le centre historique de Naples est l’héritier de la ville gréco-romaine dont il a gardé les axes principaux. À l’origine on appelle « Spaccanapoli » l’axe historique séparant le nord et le sud de la vieille ville. Il s’agit de l’ancien decamanus inférieur et cette rue porte désormais plusieurs noms.

Nous verrons surtout ici la via San Biagio dei Librai et la via Benedetto Croce ainsi que les places et églises qui les bordent. Nous ferons une incursion sur la via San Gregorio Armeno, la « rue des crèches ».


Afficher une carte plus grande

 

La via San Gregorio Armeno

Elle relie les via dei Tribunali et via San Biagio dei Librai. Traditionnellement, il s’agit de la rue des crèches et des santons, très réputée en période de noël et désormais très touristique ! Cela reste intéressant de voir ces petites boutiques « typiques ». Nous n’avons pas hésité à pousser la porte de quelques palais pour en voir les cours intérieures !

La rue doit son nom à l’église San Gregorio Armeno, qui se visite avec son cloitre, et réputée comme une des plus belles de la ville ! Malheureusement, son ouverture seulement le matin ne coïncidait pas avec notre parcours de visite… À défaut de la visiter (pourquoi ne pas l’ouvrir toute la journée ?) on peut quand même admirer son clocher qui enjambe la rue, très pittoresque !

 

Nous avons flâné sur le « Spaccanapoli » et les petites rues alentours, typique du Vieux Naples. Ici les tags se mêlent aux monuments, on trouve autant de bâtiments quelque peu délabrés que de beaux palais, une foule de touristes se fondent avec Napolitains, talonnés par les deux roues qui pétaradent et quelques fois les voitures… ça vit, ça grouille, ça sent l’histoire, parfois on étouffe, parfois on se sent euphorique… et oui, Naples est une ville aux multiples facettes et son centre historique réunit à lui tout seul plusieurs aspect, plusieurs impressions !

J’ai remarqué la la statue du Nil et la petite église Sant’Angelo a Nilo à la façade très baroque mais l’intérieur plus simple (photos interdites, mais comme vous le savez, la souris aime bien braver ce genre d’interdits !)

 

Piazza San Domenico Maggiore

Au milieu de la via Benedetto Croce, cette petite place offre ses terrasses et invite à la pause ! Très fréquentée, elle attire autant les touristes que les étudiants du quartier. Il faut dire que le vieux Naples se compose de ruelles plutôt denses et que les places aérées ne sont pas légion !

De là, on peut accéder à l’intérieur de la basilique San Domenico Maggiore dont le chevet orne la place (plutôt original, d’habitude c’est plutôt la façade principale qui est mise en valeur et en scène !)

 

Basilique San Domenico Maggiore

On y accède donc par le chevet, sur la place du même nom. Il s’agit là encore d’une des plus anciennes églises de la ville puisqu’elle fut édifiée entre 1283 et 1324 sous le règne de Charles II d’Anjou, dans un style gothique typique de l’époque. Comme la plupart des églises anciennes, elle subit plusieurs remaniements et l’ajout de chapelles baroques. On vous laisse admirer… N’oubliez pas d’aller découvrir la façade principale… en sortant !

 

Piazza del Gesu Nuovo et l’église de Santa Chiara

Un peu plus loin, nous arrivons sur l’élégante piazza del Gesu Nuovo où trône l’église du même nom, mais également l’obélisque de l’Immaculée, érigé au XVIIIe siècle comme « colonne de la peste » (nous avons pu voir ce genre de choses en Europe centrale, notamment à Olomouc puis Vienne).

Le but était d’implorer la Vierge d’épargner la ville de nouvelles épidémies… Juste à côté de la place, nous sommes entrés dans l’église gothique de Santa Chiara, plutôt simple. Elle est jouxtée par un cloitre réputé pour ses belles faïences, mais ce sera pour une prochaine fois !

 

Église du Gesu Nuovo

Sans doute une des plus belles de la ville, je voulais absolument la voir ! Elle fut érigée à la place d’un ancien palais dont elle conserve encore l’étrange façade en pointes de diamants. Construite entre 1584 et 1601 dans un style très baroque, on ne sait plus où donner de la tête devant une telle débauche de marbre, fresques, chapelles…

Les amateurs du genre seront comblés, les autres passeront leur chemin. Plus insolite, on peut voir la reconstitution des pièces de vie du docteur Giuseppe Moscati, saint canonisé en 1986 et vénéré des Napolitains !

 

Piazza di Monteoliveto

Un peu plus bas, petite incartade sur cette petite place célèbre pour sa fontaine de Charles II d’Espagne (recouverte de tags…)

 

Piazza Bellini

Remontons un peu plus au nord cette fois, pour aller voir la très animée piazza Bellini. Il faisait déjà nuit lorsque nous avons découvert cette place, connue pour son animation nocturne. Et en effet, les bars, aux prix très doux et attirant de nombreux jeunes, étaient plutôt remplis ! Même de nuit, on pouvait distinguer les vestiges de la cité grecque antique au centre de la place.

 

Le palais Carafa di Maddaloni

Non loin de là, nous avons pu pénétrer dans la cour de ce beau palais du XVIe siècle dont la façade principale donne sur la via Toledo.

 

Retournez à l’article principal

Découvrez la via Toledo et les quartiers espagnols

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *