Visite du château royal de Varsovie

miranda zamekLe château royal de Varsovie trône fièrement sur sa place, à l’entrée de la vieille ville, surplombant la Vistule (enfin la voie rapide qui suit le fleuve…).

Édifié au XIVe siècle, il fut plusieurs fois remanié, et fait unique, au XVIIe et XVIIIe siècle abritait à la fois le roi et la Diète. Le roi préférait alors souvent loger dans ses propres palais et occupait plus rarement la château.

Il fut complètement détruit en 1944 et sa reconstruction, symbole de la royauté, ne fut entreprise que dans les années 1970, pour s’achever en 1988 (et dans les années 2000 pour les annexes !). Heureusement, la plupart du mobilier et œuvres d’art qui l’occupaient purent être mis en sûreté au début de la guerre, et ainsi ré-intégrer le château, pour le plaisir de nos yeux !


Afficher une carte plus grande

 

Informations pratiques

Château royal de Varsovie en 1944

Château royal de Varsovie en 1944

Le château se visite en plusieurs parties, avec des tickets et tarifs différents ! On peut alors visiter les appartements royaux, la galerie d’art Lanckoronski, et le palais du Drap de Fer, petit palais comportant une collection d’art oriental et d’autres appartements princiers.

Nous avons choisi de visiter le château le dimanche, jour de gratuité. Pour des raisons pratiques essentiellement, mais aussi de coût (tout cumulé, ça chiffre vite). Plusieurs salles étaient cependant fermées et nous n’avons vu qu’une partie de la collection de peinture et n’avons pas pu visiter le palais du Drap de Fer (peut-être était-il trop tard…).

Entre mai et fin septembre, le château est ouvert tous les jours de 10h à 18h et jusqu’à 20h le jeudi. En hiver, il ferme à 16h (aie !), pas de nocturne, et fermeture le lundi.

Infos pratiques sur le site officiel.

On peut déjà admirer le château de l’extérieur et pénétrer gratuitement dans sa cour (où se tiennent quelques expositions sous forme de panneaux d’affichage). Un jardin en terrasses est ouvert aux visiteurs, également gratuitement, et offre une vue sur le quartier de Praga, en face (du moins sur sa basilique, le reste étant plutôt caché par les arbres bordant la Vistule). On notera la différence entre les façades côté ville et côté fleuve… Sympa de flâner dans les jardins, mais au soleil c’est mieux, snif. Un peu déçue par la vue quand même.

La visite

Les appartements royaux

La visite débute par la galerie ovale, où on peut admirer de belles tapisseries de Bruxelles datant du XVIe siècle ainsi que quelques tableaux. On pénètre alors dans la grande antichambre, puis dans la salle du Conseil, avec ses murs recouverts de rouge, avant d’accéder à la salle de bal ou grande salle de l’Assemblée.

Il s’agit probablement de la plus belle pièce du château, du moins la plus impressionnante, toute en dorures, où se tenaient bals, concerts, banquets, audiences… Admirez le plafond de l’italien Marcello Bacciarelli (peint à la fin du XVIIIe siècle), qui s’est malheureusement effondré en 1939 suite aux bombardements… Sa restauration est une réussite ! On se sent vraiment comme une princesse dans un tel décor (et oups, une photo de moi avec ma belle robe !)

On peut ensuite aller admirer la salle de peintures historiques du grand Jan Matejko, considéré comme un des plus grands peintres polonais du genre. Ces grands tableaux représentent des moments forts de l’histoire polonaise, Personnellement, j’aime bien ce peintre, que j’ai eu l’occasion de découvrir au cours de mes voyages dans le pays !

Après un long couloir où des portraits de grands monarques européens (on a reconnu Louis XV et son épouse polonaise, Marie Leszczinska, et tout au fond, Napoléon, grand ami du peuple polonais) ornent les murs, on découvre la salle de marbre, comportant l’un des plus anciens décors du château ! Comme son nom l’indique, tout est en marbre..

Les plus belles salles sont incontestablement celle des Chevaliers, puis la salle du trône, toute rouge et or ! Juste derrière on peut voir la salle de conférences, aussi appelée salle des monarques européens, sorte de cabinet érigé dans un magnifique décor et présentant les portraits de six monarques contemporains de Stanislas Auguste (fin du XVIIIe siècle), notamment Catherine II de Russie.

Un peu plus loin, la chambre du roi, située dans la partie privée du château, éblouie également les yeux ! Et oui, j’aime bien les beaux châteaux avec de belles pièces ! Elle est suivie par une très belle salle d’audience.

Hormis différentes petites salles avec divers tableaux (j’ai reconnu Mme de Maintenon ! voyez comme je suis cultivée pour une simple petite souris…), pas toutes visitables en ce dimanche, on peut jeter un coup d’œil à la petite chapelle royale et admirer les toiles de Canaletto dans une pièce spécifique.

Il s’agit en fait du neveu du célèbre peintre ayant immortalisé Venise. La plupart des tableaux représentent Varsovie à l’époque et ce sont ces toiles qui furent utilisées pour la reconstruction de la vieille ville.

Le sous-sol

Empruntons alors un escalier menant au sous-sol. Deux très belles salles attirent notre attention : la salle des députés, où fut votée la Constitution de 1791, et la très belle (et mal indiquée…) bibliothèque. Suivent alors les pièces présentant la collection de peintures, sculptures, et arts décoratifs. Malheureusement, il semble que nous n’ayons pas tout vu…

Voilà, j’espère que cette petite visite virtuelle vous a plu ! En ce qui me concerne, j’ai apprécié ce château, autant pour sa belle décoration que pour son aspect historique, même s’il fut reconstruit. Dommage de ne pas avoir pu tout visiter !

Retourner à l’article principal

Découvrez la voie royale de Varsovie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *