Comment voyager low cost ?

Comment voyager low cost ?

Et non, contrairement à ce que j’ai pu fréquemment entendre, voyager n’est pas que pour les « riches » et ne coute pas nécessairement cher ! Voyage ne rime pas nécessairement avec île exotique lointaine ou week-end dans un pays voisin avec séjour à l’hôtel hors de prix : on peut découvrir l’Europe et d’autres pays du bassin méditerranéen en s’y rendant à faible prix par des vols low cost, séjourner dans un appartement loué moins cher qu’une chambre d’hôtel, et dénicher des bons plans pour dîner pas cher au resto !

Transport aérien

Aile d'un avion de la compagnie Ryanair

UN AR en Europe à moins de 40 €, c’est possible

Il est possible de voyager vers de nombreuses destinations européennes à moindre coût grâce à des compagnies aériennes comme Easyjet, Transavia, Ryanair ou Wizzair, qui proposent des allers-retours à moins de 80 € en sachant anticiper un peu (au moins un mois ou deux à l’avance en principe).

Les deux dernières offrent même de nombreux AR à 40 ou 50 € voire parfois moins (on a déjà payé 20 € AR entre la France et la Pologne !), il suffit de chercher un peu et… d’être prêt à se rendre selon votre région vers des aéroports secondaires comme Beauvais ou Charleroi. Selon votre localisation géographique, cela peut être avantageux ou non. L’usage de ces aéroports offre un petit avantage : n’étant pas saturés comme les grands hubs aéroportuaires, les retards y sont peu fréquents et une compagnie comme Ryanair peut se vanter d’être la compagnie européenne offrant la meilleure ponctualité.

Pour beaucoup, voler low cost = nombreux suppléments qui renchérissent un faible prix d’appel. C’est en partie vrai, mais on peut s’organiser pour les éviter. Apprenez en particulier à voyager léger : outre une moindre charge à transporter, on peut parfaitement passer une semaine en n’emportant qu’un simple bagage de cabine (gratuit). Vous éviterez par ailleurs l’attente parfois longue pour déposer un bagage enregistré au départ, puis surtout pour le récupérer à l’arrivée… sans compter le risque (pas si rare) de retard de livraison voire de perte.

L’hiver, portez les pulls épais sur vous, ou enroulés à la taille, pour passer les contrôles et embarquer dans l’avion, plutôt que de les caser dans une valise (payante). Bien entendu, restez dans les limites du raisonnable, ne faites pas comme James Mc Elvar, ce jeune écossais qui a fini par faire un malaise dans l’avion après avoir enfilé tout le contenu de sa valise par radinerie ! La location d’un appartement doté d’une machine à laver permet de n’emmener qu’une garde-robe limitée et facilite cet allègement de bagage…

Conseils sur comment voyager avec Ryanair, et se rendre à l’aéroport de Beauvais

Hôtels et appartements

L’hébergement constitue l’autre poste majeur de dépenses : outre quelques bons plans à l’hôtel qu’on peut dénicher sur Booking.com, on trouve des appartements à louer presque partout dans le monde sur des sites comme Airbnb. Comparativement à l’hôtel, ou parfois même aux auberges de jeunesse, la location d’un appartement se révèle souvent plus économique, d’autant plus qu’on voyage à plusieurs.

Le plus souvent, je loue un studio pour moins de 35 € la nuit, voire moins de 25 € dans certains pays, qui m’offre plus de tranquillité que l’hôtel tout en me donnant l’impression d’être un peu chez moi. Un appartement offre de plus l’avantage de posséder une cuisine : pratique pour conserver des boissons au frais, se préparer aisément un café ou éviter de trop dépenser au restaurant !

Quelques conseils pour louer un appartement avec airbnb (et obtenir en passant un coupon de réduction de 22 à 46 € !)

Restaurants

Enfin la restauration est le troisième budget à prévoir lors de tout voyage,  à moins de cuisiner soi-même durant tout le séjour : on peut se balader le nez en l’air et choisir un lieu au pifomètre (et vous noterez que je suis bien équipée de ce point de vue !), à la vue des plats des clients déjà installés ou de la proportion de touristes et d’habitants du coin (un bon indicateur !). Mais il est aussi intéressant de parcourir des sites web comme Tripadvisor qui recensent les commentaires de clients et permettent de découvrir de bonnes adresses parfois (souvent ?) bien cachées, ou tout simplement de lire le guide du Routard !

Le site lafourchette.com offre quant à lui de nombreuses réductions atteignant 50 % dans les restaurants de France, de Belgique, de Suisse romande, d’Espagne et maintenant d’Italie, de Suède et de Turquie. Racheté par Tripadvisor, le site devrait se développer dans d’autres pays. Si l’offre se concentre essentiellement dans les grandes villes, le site m’a permis de découvrir de nombreux bons restos à moindre coût.

Dans les pays les plus chers, il est financièrement plus intéressant de préparer sa propre cuisine, ce qui fait tout l’intérêt d’une location d’appartement. Mais dans d’autres, à l’image de l’Espagne (tapas…), du Portugal, du Maroc ou de la Pologne, avec des plats au resto à moins de 4 ou 5 €, il est sympathique de se faire plaisir !

Prix moyen (en euro) d’un repas dans un restaurant en Europe (source : Numbeo)

PaysMenu Big Mac McDonaldsPrix dans un restaurant pas cherPrix (pour 2) dans un restaurant moyen de gamme (entrée-plat-dessert)
Kosovo3,003,0015,00
Bosnie-Herzégovine4,093,0715,35
Macédoine2,443,2513,00
Moldavie3,413,4114,63
République Tchèque4,403,6118,33
Turquie4,583,9316,36
Bulgarie3,584,0917,89
Ukraine2,814,1217,76
Serbie3,744,1617,47
Lituanie4,344,3523,09
Pologne4,104,4721,73
Roumanie4,034,4820,14
Géorgie5,034,6314,90
Slovaquie5,004,7520,00
Albanie2,604,7916,26
Hongrie4,804,8022,42
Montenégro3,005,0030,00
Croatie4,645,3026,50
Arménie3,725,7718,61
Lettonie5,005,8525,00
Azerbaïdjan5,085,9225,39
Estonie5,006,0030,00
Portugal5,507,0030,00
Slovénie5,007,0028,00
Autriche6,908,2540,00
Suède7,328,6854,25
Russie6,018,8136,94
Allemagne6,999,0040,00
Grèce6,0010,0030,00
Chypre6,0010,0040,00
Espagne7,0010,0037,64
Finlande7,0010,0060,00
Malte7,5010,0050,00
Biélorussie5,3310,6636,27
France8,0012,0045,00
Irlande7,5013,0050,00
Belgique7,5013,0060,00
Islande10,0813,1180,66
Danemark8,7213,4277,81
Royaume-Uni6,9113,8260,81
Luxembourg9,0015,0072,50
Pays-Bas7,0015,0059,00
Italie7,3015,0050,00
Norvège11,4717,2191,78
Suisse12,4419,1486,13

Fumeurs ? Financez (partiellement) votre voyage !

Les fumeurs dépensent en moyenne 70 € pour une cartouche de cigarettes en France, ce qui en fait le pays le plus cher d’Europe derrière la Norvège, l’Irlande, le Royaume-Uni et la Suisse, pays où le niveau de vie est en comparaison plus élevé. Si la plupart des pays voisins sont moins onéreux, de 50 à 55 € en Espagne, en Italie et en Belgique, savez-vous que la même cartouche se trouve dans l’Union européenne à environ 26 € en Bulgarie ?

En 2015, au sein de l’UE, vous pouvez légalement rapporter en France quatre cartouches par personne, soit 104 € dans les pays les moins chers au lieu de 280 € en France, et réaliser une économie de 176 € ! Vous pouvez par ailleurs rapporter 10 litre d’alcool à plus de 22° et 20 litres en dessous de ce seuil, 90 litres de vin (dont 60 mousseux) et 110 litres de bière. Hors de l’UE, vous pouvez également rapporter 1 litre d’alcool à plus de 22° et 2 litres en dessous de ce seuil, 4 litres de vin non mousseux et 16 litres de bière. A deux, cela finance une partie non négligeable de votre voyage…

D’autres pays de l’Est sont à peine plus chers (prix indicatifs en 2015, dépend du taux de change pour les pays hors zone euro) : la République Tchèque, la Lituanie et la Croatie (32 €), la Lettonie (33 €), la Hongrie, la Roumanie et la Slovaquie (34 €), l’Estonie et la Pologne (35 €), ou encore la Slovénie (39 €). Si le prix des cigarettes descend à environ 22 € la cartouche en Serbie, ou 14 € voire moins en Russie, Biélorussie, Moldavie ou Ukraine (ces deux derniers pays ne nécessitant plus de visa), ces pays n’étant pas membres de l’UE, vous serez en revanche limités à une cartouche par personne de retour en France…

Mais bien entendu, le tabac, c’est tabou, on en viendra tous à bout !

Guides de voyage

Bien qu’on trouve maintenant de nombreuses informations sur internet, les guides restent utiles pour posséder sur soi lors des visites les informations utiles sur les sites et monuments, et un carnet d’adresses d’hébergements et de restaurants. Mais tous ne se valent pas, certains ont l’avantage d’un format pratique et d’un poids raisonnable, mais d’autres offrent des plans clairs en couleur, ou des adresses plus pertinentes et actualisées.

Pour ma part, j’emmène généralement deux guides complémentaires, qui offrent tous deux un classement de l’intérêt des sites à visiter : le guide du Routard qui reste le plus léger et actualisé tout en offrant des adresses généralement pertinentes et des plans, et le guide Michelin, qui offre des itinéraires indicatifs très clairs et des plans plus nombreux et plus lisibles. En revanche, ce guide a eu tendance a prendre de l’embonpoint au fil des années, ce qui le rend de plus en plus lourd et encombrant et donc malheureusement de moins en moins pratique à emporter. Quand il existe un guide vert week-end, version allégée du guide vert spécialisée sur les villes les plus touristiques, je privilégie cette édition qui est nettement plus maniable sur le terrain mais présente le défaut d’être plus légère en contenu (parfait pour 2-3 jours, mais trop incomplet pour une semaine), ou… je n’emporte que des photocopies des pages qui me sont utiles lors d’une journée de visite !

D’autres guides sont intéressants : les guides bleus, très complets sur les descriptifs historiques et architecturaux (à privilégier pour les villes riches en histoire comme Rome), le Lonely Planet, offrant de nombreuses adresses et détails pratiques sur de très nombreuses destinations mais un peu touffu, ou à défaut de Routard sur certaines destinations, le Petit futé, moins riche et parfois moyennement fiable, mais couvrant des destinations originales non proposées par d’autres guides français, comme la Serbie ou l’Ukraine.

L’achat de guides peut représenter un budget conséquent quand on voyage souvent, mais de nombreuses médiathèques municipales en possèdent dans leurs rayons : une carte d’abonnement annuelle dans une bonne médiathèque est bien moins chère (voire gratuite) que d’acheter tous les guides pour un voyage de quelques jours, elle vous donne accès à de nombreuses autres lectures, et… vous évite d’encombrer votre salon au retour avec vos dizaines de bouquins !

Sites utiles

Connaître l’heure du lever ainsi que du coucher de soleil

Connaître la durée du jour et surtout l’heure du lever ainsi que du coucher de soleil est utile pour organiser votre voyage : inutile d’envisager une balade dans un parc en sortant d’un musée qui ferme à 18 h s’il fait déjà nuit ! Mais au fait, à quelle heure se couche le soleil le 30 septembre à Paris et à Budapest ?

Un site répond à cette question pour l’essentiel des villes du monde, en tenant compte de l’heure d’été : http://ptaff.ca/soleil/

Il suffit de choisir le pays puis la ville et d’indiquer une date. Il est même possible de comparer deux villes ! La réponse est trouvée en 15 secondes : 19 h 33 à Paris et 18 h 27 à Budapest !

Comment prononcer ?

Maîtriser quelques mots ou phrases simples est toujours utile pour se faire comprendre, ou ne serait-ce que pour faire plaisir à ses interlocuteurs et montrer son effort et son intérêt pour le pays. Mais encore faut-il savoir prononcer de façon (à peu près…) compréhensible !

Un site permet de taper un mot ou une phrase, et de l’entendre prononcée par une personne dont c’est la langue : par ICI !

Trente langues sont aujourd’hui disponibles dont toutes les principales langues européennes, voilà un moyen d’apprendre à parler avec l’accent !

Coût de la vie dans un pays

Maintenant imaginez une base de données aux indications réalistes (et non juste théoriques) vous offrant d’un coup d’œil sur une carte du monde et par fiche détaillée le pouvoir d’achat dans une ville avec le coût du panier moyen (achats de base), celui de la restauration, le niveau indicatif de criminalité, le coût des loyers ou des achats immobiliers, etc, en vous permettant de comparer entre villes du monde ?

Ce site existe : http://www.numbeo.com

Et on réalise qu’il vaut vraiment mieux aller dîner au resto en Macédoine ou en Ukraine plutôt qu’en Suisse ou en Norvège ! Voilà qui aidera à choisir vos futures destinations à coût accessible !

Prêts pour le départ ? 🙂