Gastronomie à Odessa

Odessa, tout comme Kiev et Lviv, propose des adresses intéressantes, originales, et dans des cadres agréables. En six jours, impossible de tout tester, mais en voici un échantillon !

Le Dacha

Ce restaurant est une véritable institution à Odessa ! Situé hors du centre au Frantsuzkyj bulv. 85, non loin du quartier moderne et touristique d’Arkadia, vous pouvez vous y rendre par n’importe quel tramway parcourant l’avenue, ou bien en taxi, en prenant bien soin d’appeler une compagnie et non pas d’en choisir un qui maraude ! De cette manière le prix sera fixe.

Lors de notre séjour, nous avons loupé le dernier tramway vers le centre et le personnel du restaurant nous a appelé un taxi, pour environ 2€ nous avons pu rejoindre le centre, alors pourquoi s’en priver !

Comme son nom l’indique, cet établissement occupe une ancienne « datcha » (ou dacha, plusieurs orthographes possibles), c’est-à-dire une maison « de vacances » traditionnelle en bois, appartenant à un ancien membre du Parti. Toutes les pièces furent converties en salle à manger, du bureau à la salle de bain ! Décor unique, donc. On peut également profiter de son grand jardin au calme. Quant à nous, afin d’éviter au maximum les moustiques et n’ayant pas si chaud que ça en soirée, nous avons opté pour un compromis : dîner dans la véranda, ouverte sur le jardin.

Le menu est plutôt traditionnel, vous ne trouverez pas forcément de la cuisine gastronomique, mais ici tout est fait maison et apparemment tout est bon ! Le restaurant est connu pour ses varenyki, salés ou sucrés, ils sont préparés à la commande et ont la réputation d’être les meilleurs du pays, fondant dans la bouche. Sans avoir gouté à tous ceux d’Ukraine, nous confirmons qu’il s’agissait bien des meilleurs de notre séjour ! Ceux au fromage et ceux aux cerises étaient tout simplement divins ! Nous avons dégusté l’assortiment de délicieux feuilletés (au chou, fromage, champignons, bœuf, porc…), simple, mais vraiment exquis !

La carte propose également des brochettes ou viandes cuisinées, ainsi que quelques plats de poisson. Nous avons arrosé le tout d’uzvar maison, boisson locale à base de fruits rouges, un délice, et cela change de la bière ou du soda proposés généralement par nos restaurants français…

Les prix, pour le pays, ne sont pas les plus donnés, sans être extravagants (98 uah les varenyki soit environ 3,50€, alors qu’ailleurs il faut plutôt compter la moitié de cette somme), mais ça les vaut largement ! De plus, cela reste très abordable pour une bourse « occidentale », alors pourquoi se priver ?

Le Kumanets

Appartenant au même « groupe », il est situé en plein centre au 7 rue Gavannaya, à deux pas de la rue piétonne. C’est dans un cadre typique évoquant une maison traditionnelle en bois, ou bien sur la terrasse, que vous pourrez déguster de délicieuses spécialités locales !

Nous avons choisi de gouter un dernier poulet à la Kiev bien juteux, et une poêlée viande-légumes, arrosés de boissons maison (uzvar ainsi qu’une autre à base de bois de rose, détonnant !) et complétés par des crêpes aux framboises. Une carte de saison proposait également quelques créations du moment, tel que le saumon sauce fruits rouges.

Les prix restent dans la moyenne de ce que l’on peut trouver en ville (Odessa n’étant pas la ville d’Ukraine la moins chère à ce niveau-là), il ne s’agit pas d’un attrape-touristes.

Kompot

Encore une création du même groupe, il s’agit cette fois plus d’un salon de thé bien que des plats salés (un peu chers pour les Ukrainiens) soient également proposés. Il en existe plusieurs mais c’est celui de la rue piétonne Deribasovka que nous avons fréquenté. Le cadre est original et agréable, de vieilles chansons française (!) passant en boucle. Les glaces, boissons fraîches ou cafés chauds aromatisés, tarte aux framboises… tout est bon !

Autre

Odessa propose un large choix de restaurants ukrainiens et quelques-uns de gastronomie étrangère. Nous avons pu de nouveau manger géorgien au Kinza, sur la rue piétonne, où ce fut bon et pas cher du tout (mais pas copieux non plus par contre), c’est toujours un plaisir que de partager un bon khatchapuri, le pain géorgien fourré au fromage, viande, légumes, et passé au four à bois !

Nous sommes également allés plusieurs fois chez Mario’s, chaîne locale de cuisine italienne, où ce fut très bon. Les pizzas géantes à partager offrent un bon moyen de se régaler à moindre coût, et la formule déjeuner propose un rapport qualité-prix inégalable, avec une soupe froide en entrée (nous en avons pris une à base de kvass), puis soit une escalope panée au parmesan avec sauce tomate et jambon, soit des čevap, les petites saucisses grillées des Balkans. J’ai aussi pu gouter une étonnante escalope de dinde à la pêche, finalement très bonne, pour moi qui aime le sucré-salé !

Le restaurant Evron, au pied de la synagogue sur le boulevard Richelievskaya, propose une cuisine casher traditionnelle, bien que la plupart des plats sur la carte n’étaient pas disponibles ! Nous avons pu gouter une excellente carpe au citron, cuite au four, et un ragout avec (beaucoup de) bœuf et légumes, ainsi que des crêpes au caviar. Pour finir, nous avons aussi profité du climat et de l’animation de la rue piétonne pour manger des chachlik de poulet en terrasse, dans un des nombreux stands de Street food.

Pour les petits budget, la chaîne Puzata Hata est également présente dans le centre commercial de la rue piétonne, et une autre cafétéria du même genre se trouve dans un autre centre commercial (Athena) Hrevtska Ploscha.

Évidemment, impossible pour moi ne pas gouter aux délicieuses pâtisseries locales ! Cependant, la chaleur m’a empêché d’en profiter autant que je voulais, snif ! Je suis tout de même allée faire un tour à la chocolaterie de Lviv dont il existe ici une succursale, rue Deribasovka avec une jolie déco ! Miam les fruits recouverts de chocolats fondus et le délicieux chocolat chaud maison aux épices ! (Le soir, après une salade hein !). De nombreux salons de thés ou cafés branchés jalonnent la rue, à l’image du Traveler’s Coffee qui propose de très bons cheesecakes et autres gâteaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *