Gastronomie en Espagne

La gastronomie en Espagne est surtout connue pour ses tapas, petits amuse-gueules qui peuvent aussi constituer un repas complet si on en prend plusieurs (de nombreux bars à tapas proposent des formules ou des assortiments). On peut aussi les prendre en demi racion qui selon l’établissement pourra suffire pour un repas, ou bien en racion, généralement assez consistant pour être partagé à deux.

En Espagne on aime bien manger des poissons ou fruits de mer, souvent cuisinés de façon simple, a la plancha (grillés) ou braisés, ou avec un peu de jus de citron.

Chaque région possède aussi quelques spécialités.

Gastronomie à Madrid

Madrid, capitale du pays, est aussi la ville où on trouve la plus grande variété culinaire. Outre les tapas et les paellas, on peut y déguster de la délicieuse cuisine d’Amérique Latine (péruvien, mexicain, mais aussi argentin et brésilien) et des cuisines régionales (basques, galicienne, etc).

Nous nous sommes donc régalés grâce au site eltenedor.es (qui n’est autre que l’équivalent espagnol de lafourchette !). Le plus mémorable fut de pouvoir gouter la fameuse viande argentine, très chère en France (et plutôt rare). Nous avons deux fois dans un même restaurant manger un steak tout simple (mais délicieux !) et une fois dans un établissement argentino-uruguayen, où nous avons découvert la variante latino des escalopes italiennes, à savoir des escalopes au boeuf argentin (dans notre cas, recouvert de panure, tomate, jambon et fromage) ainsi qu’un excellent dessert uruguayen impossible à finir, même à deux ! (meringue, dulce de leche – confiture de lait – chocolat et pêche).

On peut aussi parler des churros et des churrerias (cafés où on propose toutes sortes de churros), si cette spécialité de longs beignets à tremper dans le chocolat chaud est plutôt andalouse à la base (enfin, mauresque), on en trouve de partout dans la capitale, et à toutes les sauces, même fourrés! De quoi se remplir l’estomac pour une pause gouter.

Nous pouvons noter l’adresse originale d’un bon resto à paellas (arroceria): El Pato mudo (le canard muet) à la déco très canardesque ! (j’aime bien les canards, ce sont mes copains ! même s’il peut arriver que par accident ils se retrouvent dans mon assiette…)

Gastronomie à Valence

De Valence vient un plat célèbre dans le monde entier : la paella. Il s’agit de riz safrané cuit avec les autres ingrédients et de l’huile d’olive dans une grande poêle. La « vraie » paella, ou paella valenciana ne comporte que du poulet, lapins, haricots verts… De nos jours on trouve toutes sortes de paellas : aux fruits de mer, au chorizo, mixte… A savoir qu’à Valence on ne trouve pas de paella mixte, on ne mélange pas la viande et les poissons ! Une adresse correcte testée dans la vieille ville, pour 10€/perso la paella : Las Meninas (2 Plaça de Rodrigo Botet).

Près de Valence se trouvent de nombreuses rizières, principales sources d’inspiration pour la gastronomie de la région. C’est pourquoi, outre la paella, on trouve aussi du arroz negro (riz à l’encre de seiche avec des poissons) ou du arroz al horno (plat de riz et de viande/charcuterie cuit au four dans un plat en terre cuite) mais ce plat semble difficile à trouver au restaurant (on n’en a pas vu… dommage !)

Autre spécialité typiquement valencienne : la horchata de chufa, ou lait de souchet (amande de terre), qui se déguste très frais, ayant un peu le gout de lait d’amande, et plutôt sucré. Il est parfois accompagné de fartones, sortes de boudoirs locaux.

Nous avons profité de notre séjour en ville pour découvrir un restaurant péruvien. On y trouve en entrées les ceviche, poissons ou fruits de mer crus marinés dans du citron, de l’ail et de la coriandre, en plats principaux la « paella » péruvienne, à savoir du riz sauté avec des fruits de mer (très bon !) et un assortiment de viandes braisées. Les portions étaient énormes, pour des prix raisonnables (12€ la « paella » et 15€ l’énorme assiette de viande, tellement énorme d’ailleurs qu’on a dû emporter les restes !).

Nous avons découvert une adresse sympathique en plein centre, sur la Plaza de la Reina : le café Bertal. On peut y déguster à toute heure (jusqu’à 22h) des crêpes, glaces, cafés originaux, horchata… pour des prix plus que raisonnables (surtout si on compare à la France…). A côté des arènes (et non loin de la gare du Nord) se trouve un excellent salon de thé dédié aux cupcakes (large choix).

Gastronomie à Barcelone

Barcelone est réputée pour être une ville où on mange bien. Vrai, mais à condition ne pas aller n’importe où ! À éviter donc tous les attrape-touristes de la Rambla et des rues les plus fréquentées de la vieille ville ! Les prix, bien que moins élevés qu’en France, peuvent ne pas être si donnés quand on compare à d’autres villes d’Espagne. Il faut donc savoir dénicher les bonnes adresses et les bons plans quand on veut manger bien et pas trop cher (pas toujours simple d’être une pauvre souris !). J’avoue que je suis plutôt contente de mes trouvailles ! Pour cela j’ai utilisé le site très pratique eltenedor.es, ou tout simplement lafourchette.fr qui en est l’équivalent. Vous avez donc accès à toute une liste de restaurants, avec quelques exemples de plats, les commentaires clients et des réductions, jusqu’à -50%, à condition de prendre une entrée ou un dessert en plus du plat.

C’est comme ça que nous avons pu trouver de bonnes adresses, selon nos gouts, sans nous ruiner. De nombreux restaurants proposent des réductions sur ce site et cela varie selon les périodes, à vous de chercher, donc ! Je vous donne les adresses que j’ai pu tester :

ATN, carrer Canuda (plaça de la ville de Madrid) dans la vieille ville : restaurant catalan plutôt gastronomique avec des plats raffinés mais aussi plus traditionnels.  Bon mais portions plutôt petites, à éviter en cas de grosses faim !

Le Sal Café, en plein sur la plage de la Barceloneta, propose des spécialités de fruits de mer notamment la fideua, la « paella » catalane où des vermicelles remplacent le riz. On peut aussi y déguster une simple paella. C’est dans ce quartier de la Barceloneta que vous trouverez des paellas plus authentiques, pas vraiment dans la vieille ville.

À Barcelone on trouve aussi plusieurs restaurants proposant une cuisine d’Amérique latine. Nous avons donc décider d’en profiter ! C’est dans notre quartier de Poble sec que nous avons pu en tester deux. Par ailleurs, ce quartier regorge de petits restaurants, bars à tapas ou à pinchos… Plus authentique et moins touristique que la vieille ville ! Nous avons donc testé un restaurant péruvien, le Pacífico y Surcarrer de Vallhonrat, 19, qui cependant ne propose plus de réductions pour le moment. Nous avons pu y déguster des empandas frits et le riz péruvien : arroz chaufa, sauté avec des fruits de mer, ainsi qu’un délicieux cheesecake au pisco sour, et un cocktail du même nom, spécialité péruvienne. Ambiance plus sympa à l’Elektropical, Carrer Nou de la Rambla, 121, plus un bar qu’un resto car peu de choix sur la carte, mais nous nous sommes régalés de ceviche (poisson cru et mariné au citron, coriandre et autres épices), galettes de banane plantain et quesadillas.

On trouve également quelques restaurants argentins, cuisine réputée pour sa viande tendre (végétarien s’abstenir !). Dans cette cuisine nous aimons particulièrement les escalopes de bœuf au jambon, fromage gratinée et sauce tomate, et les desserts à base de dulce de leche. Celui où nous avons été s’appelle le Rincón Criollo, passeig de Sant Joan 72, dans l’Eixample, plutôt excentré. Attention quand même aux restaurants argentins, tous semblent avoir la fâcheuse manie de facturer des frais de service en plus, non indiqués sur la carte. Cela ne se fait pas vraiment en Espagne, à part chez eux, « tradition » sans doute empruntée à l’Italie…

Autre adresse dans la vieille ville, ou plutôt en plein cœur de la Ribera, où nous avons mangé à chacun de nos trois séjours : le Via Margutta, au 2 carrer Fonollar (petite place qui donne sur la carrer de la princessa), excellent restaurant italien où nous avons dégusté d’excellentes pizzas (à la truffe), pâtes, provolone fondue aux truffes et tiramisu maison, pour un prix compétitif.

Plus original, le Cheese’s Art, carrer Enric Granados. 13, pour des plats à base de fromage : fondues et burgers fromagers…

Bien sûr à Barcelone on peut aussi manger des tapas et des plats plus locaux comme du poisson frit, du saumon, de la charcuterie espagnole, etc. On trouve également des restaurants indiens, turcs, des snacks-kebabs, en particulier dans le quartier multiculturel du Raval.

Bon plan pour les petits budgets

Un peu partout on retrouve des établissements proposant des plats bon marché avec notamment des formules déjeuner (qui durent tout l’après-midi). Large choix dans le quartier du Raval ou hors des zones touristiques. Nous sommes tombés par hasard sur le snack-cantine « Tant de Bo » proposant des formules à 5,95€ avec grosse entrée, plat, dessert eau et pain. Bien sûr pour ce prix pas de petits plats mijotés mais a contrario sous cellophane à réchauffer, mais néanmoins bons (nous avons gouté paella, porc au barbecue, morue tomate gratinée au fromage…)

Le sucré à Barcelone

Bien sûr, fidèle à ma réputation, je ne me suis pas privée de bons goûters ! Barcelone regorge de pasteleria ou petits salons de thé sympas, souvent ouverts jusqu’à au moins 20 h, mais souvent plus ! À recommander : la mini chaîne espagnole Valor (carrer de la Tapineria, juste à côté de la cathédrale) pour déguster de bons churros con chocolate et autres desserts chocolatés ; sur la Rambla de Catalunya, la mini chaîne barcelonaise Bopan avec différents gâteaux, thés, sandwichs et cafés originaux avec de l’alcool ou des sirops ! Pour justement tester d’autres cafés alcoolisés on trouve aussi la mini chaîne locale Caffé di Francesco, notamment sur la Rambla de Catalunya, non loin de la Plaça de Catalunya.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *