Gastronomie en Lettonie

plat traditionnel : pain et pois gros

Soyons honnêtes, la gastronomie lettone, propre des pays du nord, n’est pas la plus alléchante (chacun ses gouts, mais je suis une souris gourmet et je préfère plus de finesse !). D’ailleurs, au final, on trouve peu de restaurants typiquement lettons, la plupart (et peu nombreux) étant surtout pour les touristes près de la place principale (et donc pas hyper donnés pour le pays). Néanmoins grâce aux bons conseils de notre hôtesse, nous avons pu en trouver un, populaire,  le « Folk’s club » dans une « cave », à l’allure de pub, et toujours rempli, de lettons et de touristes, pour des prix très attractifs : 3 € le plat typique letton ; une tranche de pain avec des « pois gris » et des lardons, de la crème, passée au four.

Ailleurs en ville on trouve des restos-salon de thé-bar, qui proposent des steaks, hamburgers, pâtes, pizzas… bref rien de bien letton !

crêpes au caviar

En tant qu’ex-république soviétique on trouve quelques restaurants géorgiens, azéris, russes, ouzbeks, arméniens… Mais pas forcément en plein centre. Nous en avons testé deux : un restaurant russe un peu classe dans le quartier XIXe siècle, juste à côté de la rue Alberta (pratique !), le « Traktieris » dans la Antonijas iela. Il nous en a couté 50 € à deux, notre plus grosse dépense, mais pour des crêpes au caviar rouge, une soupe, un bœuf strogonoff, un veau aux griottes, des vareniki (raviolis ukrainiens/russes) à la cerise, des bières et des shots de vodka ! (en France, on en aurait eu pour le double).

Nous avons aussi testé un restaurant de cuisine azeri (d’Azerbaïdjan,) le « Apšeron », au 7 Elisabetes iela. On y a gouté une galette sucrée-salée en entré et les « khinkali », gros raviolis fourrés à la viande (comme les pelmeni russe…), les « dolmi » ou feuilles de vignes fourrées à l’agneau, ainsi que du riz pilaf azeri (agneau, raisins secs…).

Nous voulions essayer un restaurant géorgien situé derrière le marché central mais à 21 h il ne leur restait plus rien…

A mentionner aussi l’adresse pour les routards fauchés : « Pelmeni XL » situé dans la vieille ville Kaļķu ielā 7, sorte de cafet’ où l’on mange uniquement des pelmeni, les raviolis russes, farcis à la viande, au fromage, au chou, aux épinards, etc. On paie au poids (1,20 € les 200 g) et c’est vraiment pas cher : environ 10-12 € à deux pour ce qu’on a pris, boisson incluse.  En revanche, il n’y a pas vraiment de dessert.

Autre enseigne : « Lido« , sorte de Flunch local, mais finalement nous n’y avons pas été.

Un site pas mal pour trouver quelques adresses: clic !

Kvas

A Riga, comme dans de nombreux pays de l’Est (même si là c’est aussi le Nord) on trouve de nombreux bars-salons de thé où on peut s’arrêter manger de bons gâteaux (mention spéciale pour le gâteau aux graines de pavots et caramel…), des cafés originaux (au sirop de cerise par ex, ou avec de l’alcool) et bien sûr, le « kvas », boisson qu’on retrouve aussi en Ukraine et en Russie, à base de céréales fermentées, un peu comme la bière mais sans alcool (avec un bon gout de pain noir…).

A noter qu’au marché central on peut trouver à manger sur le pouce (sucré et salé) notamment un délicieux pain ouzbek (au fromage ou à la viande), du pain noir (qu’on peut ramener chez soi, ça se garde longtemps et c’est délicieux), ainsi que du caviar ! (aux prix lettons, donc abordables… il y en a de plusieurs qualités).

Bon appétit !