Les « incontournables » de Barcelone

Barcelone est une des villes les plus visitées d’Europe ! Même si son centre historique n’est pas si grand, il est très dense et regorge de choses à voir ! De plus, les points d’intérêt ne se limitent pas à l’hyper-centre. Petite liste d' »incontournables » selon la souris, qui en trois séjours d’une semaine, a eu le temps de peaufiner tout ça ! Faites votre choix, et cliquez sur les liens pour en savoir plus !

La vieille ville

Le quartier gothique

Cœur historique de la capitale catalane, vous y passerez forcément, et à raison ! C’est là que se concentre l’animation mais aussi les commerces, vieilles pierres, etc.

Admirez bien sûr la superbe cathédrale, flânez dans le dédale de petites rues bordées de palais (néo)gothiques, faites un retour dans le temps en allant voir la très médiévale plaça del rei, où se trouve d’ailleurs l’entrée du musée de la ville.

Prenez ensuite la célèbre et pittoresque carrer del bisbe pour déboucher sur la plaça Sant Jaume, très vivante ! Un peu de shopping sur la carrer Ferran pour arriver sur les fameuses Ramblas ! Non loin de là, la jolie plaça reial, plutôt italianisante, est un must. Flânez, respirez l’atmosphère de ce quartier très animé qui respire encore l’histoire et qui, même si très touristique, ne ressemble pas encore à un musée à ciel ouvert…

La Rambla et le marché de la Boqueria

En fait « les » Ramblas, il y en a plusieurs, officiellement ! La plus célèbre avenue de Barcelone demeure très fréquentée. Pas forcément ce que j’ai préféré même si j’en ai bien apprécié l’architecture, il y a bien trop de monde à mon gout… En saison, la caricature du tourisme de masse. Elle n’en demeure pas moins un « incontournable ». Petit conseil : n’y mangez pas !

Ne manquez pas de faire un petit tour au fameux marché de la Boqueria, où l’on trouve une foule de produits du terroir. Mais là encore, le tourisme de masse a eu raison de l’authenticité et des prix…

El Born et la Ribera

Voici un coin que j’ai bien aimé ! El Born, face au quartier gothique, séparé de ce dernier par la jolie via Laetana, est devenu tendance ! Peut-être un peu trop… Il n’empêche que j’ai apprécié son ambiance et son architecture ! La via Montcada demeure la rue la plus fréquentée. Vous serez peut-être tenté par le musée Picasso, le plus visité de la ville !

Là encore, flânez dans les petites ruelles, et allez voir la très jolie église Santa Maria del Mar, à l’intérieur gothique très épuré.

Plus au nord, la Ribera semble plus discrète et plus tranquille. Pour le coup, j’ai bien aimé le petit marché couvert de Santa Caterina, moins touristique et plus authentique !

Clou du spectacle, le palais de la musique catalane offre malheureusement peu de recul pour admirer sa superbe façade Art nouveau ! Entrez au moins dans le hall pour vous rendre compte de l’architecture très originale des lieux, et avec du temps et le budget, visitez-le ! (tarif un peu excessif selon moi…)

 

 

Le parc de la Ciutadella

devant la fontaine monumentale

Jouxtant le quartier d’el Born, ce parc est le plus central et un des plus plus visités de la ville ! Plus sympa aux beaux jours (hum, ma visite se fit sous un ciel très menaçant, snif), il est surtout connu pour les monuments qu’on y trouve, comme le château des trois dragons, le Parlement catalan, la serre, le musée de zoologie…

Clou du spectacle, la fontaine monumentale attribuée en partie à Gaudi.

Avec ou sans enfants, le zoo peut être un bon complément quand on dispose d’un peu de temps…

 

Le bord de mer et le vieux port

Et oui, tout le monde le sait, Barcelone est construite en bord de mer ! Même si la ville a longtemps tourné le dos à cette dernière, le vieux port (port vell) en a toujours été un élément important ! Aujourd’hui nombreux sont les touristes qui viennent se faire dorer la pilule sur ses belles plages de sable, mais celles-ci ne sont pas forcément situées en plein centre.

Tout au bout de la Rambla, vous arriverez devant la grande colonne de Christophe Colomb, où il est possible de grimper pour profiter de la vue. C’est aussi là que débute la promenade sur le vieux port, plutôt agréable et jalonné de sculptures d’art contemporain plutôt sympas.

Avec les enfants (ou sans !) l’aquarium parait offrir un bon divertissement, de même que le musée de la marine.

Avec un peu de temps, allez jusqu’à la Barceloneta, la plage la plus proche du centre de Barcelone, et pourquoi pas, encore plus loin ensuite…

 

La colline de Montjuic et la place d’Espagne

Il est justement possible de rejoindre cette immense colline depuis le port, en emprunter un téléphérique (transbordeur), mais préparez le porte-monnaie ! Heureusement, pour les petits budgets, il existe d’autres solutions, comme le métro plus le bus, le funiculaire depuis le Poble Sec, etc (lire mon article).

De là-haut, la vue est tout simplement imprenable sur le port, la vieille ville, et même au-delà !

Mais la colline ne se limite pas à cela ! On y trouve plusieurs musées, des jardins (dont le jardin botanique de la ville), son beau cimetière (si si), et autres attractions. Un musée à faire : le musée d’Art de Catalogne, le plus grand de la ville et un des plus grands d’Espagne ! La fondation Miro est également très visitée (mais pas trop mon truc alors je ne peux pas vous en dire plus).

Au bas de la colline, la place d’Espagne, avec ses monuments, ses anciennes arènes, et ses fontaines magiques, est également un incontournable !

 

Le modernisme catalan et Antoni Gaudí

La manzana de la discordia

Fait rare, Barcelone n’est pas seulement connue pour son centre historique mais également pour son architecture fin XIXe-début XXe siècle. Il s’agit en effet d’une ville majeure pour les fans d’Art nouveau, ici appelé modernisme catalan.

C’est surtout dans le quartier de l’Eixample (« l’extension ») qui entoure la vieille ville, que vous le trouverez. Mais comme il y en a beaucoup, la plupart des touristes se contenteront d’admirer les immeubles les plus célèbres, notamment ceux du grand architecte Antoni Gaudí.

Flânez donc sur le Passeig de Gracia pour aller voir la célèbre manzana de la discordia, en fait plusieurs maisons d’architectes catalans très connus dont la Casa Batllo de Gaudí, très impressionnante avec ses morceaux de céramique et ses colonnes en forme d’os !

Casa Mila – La Pedrera

Plus haut, c’est la Casa Mila, surnommée « la Pedrera » toujours de Gaudí, qui attire la foule, venue se délecter devant cette étrange bâtisse évoquant un gros rocher en forme de vague et aux cheminées déjantées ! Bien sûr, on trouve d’autres beaux immeubles sur toute l’avenue, qui est aussi celle du shopping !

Les maisons de Gaudí se visitent mais personnellement je trouve les prix très excessifs et à la limite de l’attrape-touriste ! Vous devrez aussi jongler avec la foule… J’ai donc privilégié le Palais Güell, dans le centre, qui lui se visite des écuries aux toits, pour un tarif bien plus raisonnable !

Vous pouvez flânez aux alentours, notamment sur l’avenue Diagonal, à la recherche d’immeubles modernistes tous plus déjantés les uns que les autres, ou semblant sortis tout droit d’un conte de fées !

Vous pouvez continuer aussi tout droit, après le Passeig de Gracia, sur la carrer Gran de Gracia, très jolie aussi !

 

La Sagrada Familia

C’est LE monument le plus visité de la ville, et un des plus visités d’Espagne ! Si vous venez en saison, pensez à acheter vos billets sur Internet pour éviter de perdre des heures à faire la queue.

Est-il encore nécessaire de présenter cette étonnante et fascinante église, à l’architecture très originale signée Gaudí ? Si l’extérieur présente un aspect très singulier, l’intérieur l’est tout autant ! On se croirait dans une véritable forêt ! Impossible de ne pas aller la voir, au moins de l’extérieur…

 

Le park Güell

Là encore, parc très connu et très fréquenté ! Situé hors du centre, il vous faudra prendre métro et escalators urbains pour y accéder. Pourquoi est-il célèbre ? Et bien parce qu’il fut dessiné par Gaudí, encore lui ! Il ne fut pas terminé mais ce qu’on y voit est déjà pas mal ! Les deux petits pavillons à l’entrée sont très mignons, on se croirait au village des Schtroumpfs ! De là, belle vue sur la ville et la mer !

Pas de bol, depuis quelques années la partie basse (la plus intéressante) est devenue payante, afin de limiter le nombre d’entrées (et surtout de remplir les caisses, hum). Franchement, un parc s’apprécie plutôt au calme alors essayez d’y aller hors saison…

 

 

L’hôpital de Sant-Pau

Devant le bâtiment principal

Peut-être pas un « incontournable » pour le touriste pressé mais un must pour les fans de modernisme catalan ou tout simplement d’architecture un peu originale.

Il s’agit du plus grand complexe Art nouveau au monde ! Cet ancien hôpital dessiné par le génial Lluis Domenech i Montaner (à qui on doit également le Palais de la musique) vous en mettra plein les mirettes ! C’est vraiment un lieu que j’ai adoré à Barcelone, un peu à l’écart de la foule mais à deux pas de la Sagrada Familia, de quoi ravir les fans de ce genre architectural !

 

 

Avec plus de temps, hors des sentiers battus…

Bien sûr, Barcelone ne se limite pas à ses incontournables et regorgent de points d’intérêt ! En trois semaines de visites cumulées, j’ai pu en découvrir et une partie, et je dois dire que c’est parfois même ce que j’ai préféré, loin de la foule !

Découvrez d’autres quartiers

Il n’y a pas que le quartier gothique ou la Ribera ! Franchissez la Rambla pour découvrir le populaire Raval, longtemps réputé mal famé, mais désormais, il n’en est rien ! Promenez-vous sur la sympathique Rambla del Raval ou allez voir l’ancien hôpital de la Santa Creu, reconverti en très belle bibliothèque, ou allez découvrir le musée d’art contemporain, également un des plus visités de la ville !

Entre le centre et la place d’Espagne, le Poble Sec n’attire pas trop les touristes mais regorgent de petits bars à tapas et de beaux immeubles modernistes !

Au-delà du parc de la Ciutadella, le Poble Nou longe la mer et offre également l’image d’un quartier resté authentique et animé, tout en s’étant modernisé avec l’apparition de tours modernes comme la fameuse Torre Agbar de Jean Nouvel.

le Baiser de la mort

On y trouve d’ailleurs le plus ancien cimetière de la Barcelone, et si ce n’est pas forcément votre truc, celui-ci pourra vous ravir tant les sculptures funéraires sont travaillées, à l’image du « Baiser de la Mort »… D’ailleurs, un interlinéaire touristique fut créé, comme quoi !

Pour continuer dans la thématique des cimetières (et oui, Barcelone offre des points d’intérêt aussi divers et variés qu’étonnants !) celui de Montjuic mérite le déplacement ! C’est vraiment un des plus beaux cimetières d’Europe ! Et pour couronner le tout, j’ai bien aimé l’original petit musée des carrosses funèbres, juste à côté.

Poursuivez l’itinéraire moderniste

Comme je vous l’ai dit dit plus haut, Barcelone est surtout connue pour son architecture moderniste, ou Art nouveau. C’est probablement une des villes qui en proposent le plus !

Si vous avez du temps, ne vous contentez pas du Passeig de Gracia et de la proche avenue Diagonal, mais baladez-vous dans l’Eixample, la partie gauche ou droite, à la recherche de ces petits trésors d’originalité, pour en prendre plein la vue ! Faites juste abstraction des immeubles plus modernes et mastoc que vous croiserez sur votre route… et oui, Barcelone est une ville de contraste !

De beaux immeubles sont également éparpillés au nord de la ville, dans les quartiers plus résidentiels des collines, mais là, il me faudra encore plus de temps pour aller les chercher !

Le Tibidabo

Bon, là je ne peux pas trop vous aider, trois séjours ne furent pas suffisant pour aller me perdre là-haut, mais vous pouvez prendre le métro puis un funiculaire, ou bien le « tram bleu » pour vous y rendre, profiter de la vue exceptionnelle sur la ville, visiter l’église qui domine la colline et visiter son parc d’attraction très ancien, qui abrite également le musée des automates.

Les musées

Barcelone regorge de musées, petits ou grands, classiques ou bien originaux ! J’ai personnellement bien apprécié le musée Frederic Marès, véritable cabinet de curiosités des objets du XIXe siècle !

Les fans de modernisme pourront se laisser tenter par le musée consacré à ce courant.

 

Revenir à l’article principal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *