Les « incontournables » de Kiev

Kiev n’est pas une ville très touristique, c’est le cas de le dire ! Elle n’en demeure pas moins intéressante et ce fut pour moi une véritable découverte ! Si ce n’est pas le patrimoine de Rome, Moscou ou même Prague, on trouve quand même un certain nombre de choses à y voir ! Petit topo sur les « incontournables », avec les avis de la souris ! Cliquez sur les liens pour plus de détails.

Le centre de Kiev

Place Maïdan

Pas immense, mais pas tout petit non plus ! Contrairement à d’autres grandes villes, il n’est pas si aisé de le délimiter, de longues avenues rectilignes ayant été tracées à la place d’anciennes rues médiévales.

La plupart du bâti n’est pas antérieur au XIXe siècle, mais cela ne veut pas dire que c’est moche ! J’ai même été agréablement surprise par la beauté de bon nombre de bâtiments, notamment Art nouveau ! Et j’ai beaucoup aimé toutes ces magnifiques couleurs qui rendent la ville si gaie ! (Non, Kiev n’est pas/plus une ville soviétique grise et triste).

Déambulez sur l’avenue Khreschatyk, principale axe commerçant reconstruit après guerre dans une architecture typique de cette époque mais assez intéressante ! Faites un petit tour sur la place Maïdan, devenue tristement célèbre… Allez voir l’opéra, et si possible, assistez à un spectacle : pour 12€ environ, vous aurez une place en première catégorie ! Je ne m’en suis pas privée…

Flânez dans les rues alentours, allez voir la Porte d’Or, de style byzantin, et ne vous laissez pas rebuter par les quelques immeubles plus disgracieux ou les tours modernes (on dira que ça fait partie du charme de la ville…)

Le quartier Lypky

maison des chimères

Il fait partie du « centre » mais ne constitue pas le cœur animé de la ville. Il s’agit du quartier des ministères, ambassades, etc. J’ai bien aimé y flâner, outre les avenues ombragées très agréables, on y voit de beaux bâtiments à l’architecture délirante, comme la banque nationale, d’inspiration médiévale, la maison de la Veuve pleureuse, Art nouveau, et surtout, la maison des chimères, digne d’une œuvre de Gaudi ! (mais dur de la visiter, snif).

Juste derrière l’avenue Khreschatyk, j’ai vraiment aimé la rue Arkhitektora Horodetskoho, sans doute une des plus belles de la capitale, de quoi faire rabattre du caquet à ceux qui vous diraient que Kiev doit être triste et laide !

Si vous avez un peu de temps, allez flâner dans le parc Mariinsky et voir le palais du même nom (tout bleu… enfin quand il n’est pas en travaux).

 

Les plus belles églises de Kiev

Sainte-Sophie

Si elles ne sont pas forcément connues chez nous, les églises du centre de Kiev valent clairement le détour ! Orthodoxes, elles arborent de superbes couleurs et une architecture qui ne laisse pas de marbre ! C’est aussi un véritable plaisir que de voir apparaître leurs bulbes au loin. J’aime beaucoup les églises orthodoxes russes et ukrainiennes (non, ce n’est pas tout à fait la même chose !), c’est surtout elles qui m’attiraient à Kiev !

La plus ancienne est Sainte-Sophie, dans le style typique blanc et vert, aux magnifiques bulbes ajoutés au XVIe siècle, de même que son très beau campanile baroque, duquel on peut admirer la vue ! Il s’agit également d’une des plus anciennes églises orthodoxes encore debout dans le monde russo-ukrainien. L’intérieur est ornée de très belles fresques, mais attention, photos interdites ! (mais la souris en a fait quand même, allez voir !)

Saint-Michel

En face, allez voir la magnifique Saint-Michel-au-dome-d’or (plusieurs noms possibles selon les traductions), qu’on aperçoit de loin, ses bulbes dorés scintillant au soleil ! Fait caractéristique, elle est bleue, ce qui est rare dans nos contrées ! Vouant une véritable passion aux églises bleues, je rêvais vraiment de la voir en vrai !

Non loin, la belle Saint-André est l’œuvre d’un architecte italien et offre donc un style original. Turquoise, j’en rêvais aussi, mais elle était en travaux, snif !

Saint-Vladimir, elle, arbore une belle robe jaune (comme moi certains jours) et des bulbes étoilés. L’intérieur, très « fin XIXe siècle », fut mon préféré ! J’ai vraiment aimé ses fresques, et j’ai apprécié la beauté des chants lors de l’office.

 

La Laure des catacombes (ou Laure de Petchersk)

Laure haute à Kiev

En voilà un incontournable ! Sans doute LE monument de la ville, son emblème dans le monde orthodoxe russe, classé au patrimoine mondial par l’UNESCO, un lieu qui m’a longtemps fait fantasmer (oui je sais, j’ai de drôles de fantasmes…).

Il s’agit d’un important complexe monastique (une laure, ou lavra ou en russe) regroupant plusieurs belles églises, quelques musées, dont celui très original de la micro-miniature et celui des arts décoratifs ukrainiens, divers bâtiments, etc.

Plus qu’un simple lieu touristique, ça en est avant tout un de pèlerinage, de nombreux fidèles venant se recueillir dans les « grottes », où se trouvent des dépouilles de moines momifiés. Ambiance très particulière donc, entre émerveillement et mysticisme… Bref, même si c’est un peu à l’écart du centre (mais desservi par le métro) ne la manquez pas ! Prévoyez une bonne demi journée.

 

 

La descente Saint-André et ses alentours

Retournons près du centre ! Cette rue en pente, surnommée le « Montmartre local » demeure une des plus célèbre et plus animées de Kiev ! Piétonne (la seule dans la ville), on y trouve de beaux bâtiments et deux musées : le musée de la rue (et du quartier) et la maison-musée de Mikhail Boulgakov. Et bien sûr, la belle église Saint-André ! Elle relie le quartier de Saint-Michel à Podil, en contrebas.

Le quartier de Podil

Vous y arriverez directement en empruntant la descente Sainte-André ! Il s’agit à l’origine du plus vieux quartier de Kiev, même si les bâtiments anciens ont disparu depuis longtemps. Je dois avouer que ce fut mon quartier préféré ! Entre bâtiments colorés, jolies églises, animation, nombre de restaurants, bars, salons de thé… je me suis sentie à mon aise !

N’hésitez pas à rejoindre le Dniepr un peu plus loin ! C’est là aussi que se trouve le musée de Tchernobyl, qui est sur ma liste pour une prochaine fois ! De là, vous pouvez rejoindre les rives du Dniepr.

L’Alleja Peizhazna

Un peu difficile à trouver, juste derrière la descente Sainte-André (avant de la descendre, justement), j’ai bien aimé ce petit parc jalonné de statues et sculptures modernes originales ! Cela change des monuments plus classiques qu’on peut trouver dans la plupart des villes ! De quoi faire plaisir aux enfants, mais aussi aux grands ! En plus, loin de la circulation, on y est bien !

 

 

 

La statue de la Mère Patrie et le monument de l’Holodomor

Difficile de la rater tellement elle est immense, dépassant même en taille la statue de la Liberté, dont elle est le pendant ukrainien. Un peu kitsch, c’est vrai, cette création soviétique n’en demeure pas moins emblématique de la ville !

Il est possible de grimper au sommet et de jouir d’une vue exceptionnelle, mais cela est réservé aux sportifs, en visite accompagnée (pas pour moi donc, hum).

Son socle abrite la partie intérieure du musée de la Grande Guerre Patriotique (la Seconde Guerre mondiale quoi), alors que l’esplanade où elle trône fièrement permet de voir gratuitement de vieux tanks et autres chars d’assaut. Elle est située hors du centre, à quelques encablures de la Laure, alors prévoyez une journée dans le quartier pour tout voir !

Quant au monument de l’Holodomor, il abrite un musée dédié aux grandes famines des années 1930. Oui, pas très gai comme ça, à l’image de l’histoire du pays ! Il est situé près du métro Arsenalna desservant justement la Laure.

 

Un petit tour dans le métro de Kiev

Justement, parlons-en du métro ! Je vous conseille de l’emprunter au moins une fois, pour découvrir ses très belles stations ! Si ce n’est pas le métro de Moscou, réputé pour être le plus beau du monde, il n’est pas loin derrière !

Les stations centrales sont les plus belles. On est loin du métro parisien (désolée pour les fans…) outre sa grande propreté, il arbore une riche décoration. De quoi vous faire aimer le métro ! Je n’ai pas hésité à faire un petit tour, juste pour le fun, en plus de m’en servir pour mes déplacements (c’est que Kiev ce n’est pas tout petit non plus).

Pour rester dans la thématique des transports, j’ai aussi bien aimé prendre le funiculaire entre Podil et le quartier Saint-Michel, mais hélas une erreur informatique (le comble, pour une souris) me coûta mes photos, snif !

 

Avec plus de temps…

Les choses à voir et à faire ne manquent pas à Kiev, même s’il est rare que le visiteur y passe du temps ! Aux beaux jours et pour vous mettre au vert, faites comme moi, allez vous balader dans le jardin botanique, un des plus grands d’Europe, et qui ferme tard !

Fan de lieux de cultes, éloignez-vous du centre pour découvrir la mosquée ou la cathédrale catholique Saint-Nicolas. D’autres églises ou monastères orthodoxes jalonnent d’ailleurs la ville !

En été, pour vous détendre, faites comme les Kieviens, filez à lHydropark (desservi par le métro), ses plages sur le Dniepr (bon pas sûre de la propreté de l’eau), toboggans, aires de jeux, cafés, boites de nuit… J’y suis allée pour voir Ukraine miniature, parc à maquettes très sympa avec ou sans enfants, pour découvrir les monuments de Kiev et d’autres lieux mythiques du pays.

Hors de la ville

Si vous disposez de quelques jours en plus, vous pouvez aller voir le musée de plein air de Pyrogovo (il faut prendre un mini-bus au terminus du métro), représentant dans un immense parc l’architecture traditionnelle de chaque région, ou bien découvrir Tchernihiv, ville très moche mais connue pour ses belles églises ! Bon, ce sera pour une prochaine fois pour moi !

Retournez à l’article sur la ville

2 Responses to Les « incontournables » de Kiev

  1. Kaina dit :

    Je découvre votre blog et c’est une merveille. J’aime beaucoup la manière dont vous présentez vos articles et photos. C’est en faisant une recherche pour mon prochain voyage en Serbie que je suis tombé sur votre blog qui me fait voyager… Les métros de Kiev me rappelle ceux de St Petersbourg, très joli !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *