Les « incontournables » de Moscou

Moscou, capitale de la Fédération de Russie, est également la plus grande ville d’Europe après Istanbul, avec 13 millions d’habitants ! De quoi perdre le nord au milieu de cette agglomération tentaculaire, ses larges boulevards automobiles, ses immeubles « soviétiques » à perte de vue… Mais rassurez-vous, la plupart des points d’intérêt se retrouvent dans l’hyper-centre. Pour le reste, le métro, le plus beau du monde qui mérite une visite à lui tout seul, vous rapprochera de différentes attractions touristiques.

Avec six jours pleins dans la capitale russe, votre souris préférée n’a bien évidemment pas tout vu, mais peut déjà vous parler des essentiels… voire un peu plus !

 

La place Rouge

Bien sûr, c’est LA première chose que vont voir les touristes, c’est LA visite incontournable ! la place Rouge est célèbre dans le monde entier, même si beaucoup s’imaginent encore qu’elle fut ainsi nommée à cause de la couleur emblématique des communistes. Mais non, en vieux russe, « beau » et « rouge » étaient très semblables, et pour être belle, elle l’est ! Et rouge aussi… de la couleur des remparts du Kremlin et du grand musée d’Histoire qui ferme la place.

Mythique, je rêvais bien sûr de la voir et ne fut point déçue ! Lieu historique, de rencontres pour les Moscovites, de point de convergence pour les touristes, lieu où se déroulent bon nombre de manifestations culturelles, on ne peut pas la rater ! Déambulez sur la place à différentes heures de la journée, en particulier au coucher de soleil, quand tout commence à s’éclairer mais que le ciel est encore bleu.

Allez faire un tour au Goum, le grand magasin, et admirez sa belle architecture intérieure (et extérieure, bien sûr !). Bon, s’il avait le mérite de présenter les meilleurs produits de l’Union soviétique à l’époque, on n’y trouve plus désormais que des boutiques de luxe internationales… Mais on peut toujours se restaurer au dernier étage, une « cantine » et plusieurs stands vous y attendent (miam les crêpes).

Saint-Basile-le-Bienheureux

Trônant fièrement au sud de la place, il s’agit encore d’une église connue dans le monde entier, dont les bulbes si caractéristiques ne peuvent pas vous laisser indifférents ! On aime ou on n’aime pas, mais cette cathédrale reste unique au monde, évoquant plutôt un tas de bonbons colorés !

Pour moi, il s’agit de la plus belle église que j’ai vue dans ma vie, du moins pour l’aspect extérieur. C’était vraiment magique de la voir enfin !

N’hésitez pas à visiter l’intérieur, qui étonne par son architecture ! En effet, si l’extérieur impressionne, l’intérieur se compose de plusieurs chapelles (10 en tout) sur deux niveaux, avec des couloirs, escaliers, dégagements… On ne s’attend pas à ça ! Pas grandiose donc, mais insolite et tout mignon, j’ai bien aimé !

 

Le Kremlin

L’autre « incontournable » bien sûr ! Autre lieu mondialement connu et plutôt mythique.

La « forteresse », siège historique du pouvoir politique de la Russie, mais également du pouvoir religieux, puisqu’on y vient surtout pour voir la superbe « place des cathédrales« , et visiter ces merveilleuses églises arborant des fresques et des icônes très anciennes et d’une grande beauté.

Un billet séparé (à acheter avant d’accéder au Kremlin) vous permet d’accéder au palais des armures, grand musée comportant des trésors du pays, mais attention, il vaut mieux acheter son billet un peu avant car le contingent de places est limité et les visites n’ont lieu qu’à certains horaires !

On peut également grimper au sommet du clocher d’Ivan-le-Grand et jouir de la vue sur le centre-ville. Billet à acheter directement au pied du clocher.

J’étais évidemment très heureuse de voir enfin ce lieu. En revanche, si le Kremlin est grand, seule une petite partie est accessible au public.

Ne manquez pas de faire le tour des remparts en flânant dans le jardin Alexandrovski !

 

Le Kitaï Gorod

Il s’agit du plus ancien quartier de Moscou, jouxtant la place Rouge. S’il ne reste plus grand-chose de si ancien (Moscou, ville en bois, ayant été plusieurs fois la proie des flammes) il reste joli et plutôt bien préservé de l’urbanisme soviétique !

Ne manquez pas la rue Varvarka, ou « la rue des bulbes », où s’alignent plusieurs belles églises ainsi que l’ancien palais des Boyards, devenu musée d’arts décoratifs.

De l’autre côté, j’ai beaucoup aimé la rue Nikolskaya, piétonne (ce qui fait du bien à Moscou) et bordée de très beaux immeubles « néo-russes » assez dépaysants pour un Européen de l’ouest. Bon par contre pour l’ambiance authentique on repassera, la rue, et le quartier en général, renfermant surtout des boutiques de luxe pour nouveaux Russes, des chaînes ou bien des boutiques de souvenirs aux prix pas si sympathiques…

Remontez au nord vers le célèbre Bolchoï et baladez-vous dans les petites rues piétonnes adjacentes. Là encore, surtout des boutiques de luxe et des chaînes, mais cela reste joli !

 

La cathédrale du Christ-Sauveur

Située à quelques encablures au sud du Kremlin le long de la Moskova, il s’agit de la plus grande église de la ville et une des plus grandes de Russie ! Détruite dans les années 1930 sur ordre de Staline, sa reconstruction à l’identique prit fin en 2000.

Impressionnante aussi bien dehors que dedans, on en prend plein la vue ! Ne manquez surtout pas sa crypte, décorée de jolies fresques… et bien moins de monde !

Il est également possible de grimper sur la colonnade pour jouir de la vue.

Vous pouvez ensuite traverser la passerelle piétonne qui enjambe la Moskova, excellent spot pour admirer le Kremlin, de jour comme de nuit !

 

La rue Arbat (et ses alentours)

Il s’agit là encore d’une rue célèbre, située à l’ouest de l’hyper-centre, connue pour être restée préservée et animée. Nous l’avons arpentée de nuit, pour l’animation du samedi soir. Comme la plupart des rues importantes de Moscou, elle était très bien éclairée.

Si la rue est jolie, là encore, des chaînes, des boutiques pour touristes, quelques lieux « branchés », et une ambiance un peu « Disney » selon moi. Je n’ai donc pas accroché plus que cela finalement, même si je pense que c’est à voir. Je n’ai pas trop eu l’occasion d’arpenter les alentours… très modernes d’après ce que j’ai pu voir, et sans aucun charme !

 

Le monastère de Novodievitchi et son cimetière

Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, ce monastère, ou couvent, demeure presque inchangé depuis le XVIIe siècle et fait partie des « incontournables » de la capitale.

Situé en dehors du centre, il est facilement accessible en métro et se trouve dans un quartier plutôt tranquille. Il comporte une cathédrale, réputée comme étant une des plus belles de la ville, ainsi que d’autres églises et une belle collection d’icônes.

Bon, je ne vais pas vous mentir, il est en restauration depuis 2015 et c’est une cathédrale sous échafaudages que nous avons découverte ! Seule une des églises était ouverte. J’étais au courant mais souhaitais tout de même voir cet endroit, donc pas trop de regrets malgré tout… Pour une visite optimale, mieux vaut attendre la fin des travaux, mais aucune date n’est annoncée !

L’entrée dans l’enclos est gratuite, ne vous faites pas avoir et ne payez pas les droits d’entrée pour la visite des églises, à moins que la collection d’icônes vous intéresse…

Bon à savoir : la vue est superbe depuis le petit étang qui jouxte le couvent. Vision de contes de fées !

Le cimetière

Il s’agit d’un des plus célèbres de Russie, où sont enterrées de nombreuses personnalités, tels que Boris Eltsine, Tchekhov, etc. Vous ne serez malheureusement pas les seuls ici, accompagnés de groupes d’asiatiques ! Profitez quand même de l’atmosphère particulière des lieux.

 

Baladez-vous dans le métro moscovite !

Et oui, cela peut paraître incongru pour le visiteur peu habitué aux belles stations de métro, mais celui de Moscou fut pensé par Staline pour en mettre plein la vue, et glorifier l’Union Soviétique. On retrouve encore les symboles communistes que sont la faucille et le marteau, ainsi que de nombreuses représentations de Lénine !

C’est surtout la ligne 5, la circulaire, qui offre les plus beaux exemples de stations monumentales, qui ne vous laisseront pas de marbre ! (ce matériau étant grandement utilisé lors de la construction du métro…). Les rames sont très fréquentes peu importe l’heure, pratique de sortir faire sa petite photo et remonter dans la suivante. Alors, prêts pour un tour de manège ?

 

Allez boire un chocolat chaud au célèbre Café Pouchkine !

Près de la place du même nom, à deux pas du métro, ce lieu est vraiment magique ! Outre que le chocolat chaud y soit vraiment exquis (miam ! quelle onctuosité !), le cadre est tout simplement magnifique. On ne se douterait pas que le bâtiment est récent tellement l’imitation est réussie !

Ambiance feutrée, musiciennes à certaines heures, on a pris plaisir à y passer du temps ! Et oui, un bon chocolat, ça se déguste !

Vous pouvez également y manger (à toute heure !), la carte fera envie aux fins gourmets, mais prévoir le budget en conséquence !

 

Les musées

Moscou, en tant que capitale fédérale, comporte un certain nombre de musées de grande importance ! Préférant me concentrer sur les extérieurs pour ce premier séjour « en saison », je ne les ai pas visités, mais en tant que souris consciencieuse je me suis tout de même bien renseignée !

Nouvelle Galerie Tretiakov

Les amateurs de beaux-arts seront comblés par le musée Pouchkine, rassemblant un nombre impressionnant d’œuvres d’art européen, des moulages antiques, etc.

Mais pour découvrir l’art russe, il faudra privilégier la galerie Tretiakov, offrant un panorama de l’art du pays du Moyen-Âge jusqu’au début du XXe siècle. Pour la suite, c’est la nouvelle galerie Tretiakov qui prend le relais avec l’art moderne et contemporain !

À noter que ces musées proposent différents jours de nocturne (voire de gratuité pour la nouvelle galerie Tretiakov), ce qui peut s’avérer pratique !

Bien sûr, vous pouvez visiter le musée d’histoire russe sur la place Rouge, mais aussi le musée des arts décoratifs ou le musée d’art d’Orient. Bon, la plupart des touristes se contentent des galeries Tretiakov et du musée Pouchkine, ce qui est déjà pas mal !

 

Avec plus de temps…

La plupart des touristes ne restent pas plus de trois jours à Moscou. Si cela suffit pour en voir l’essentiel, il vous faudra bien sûr plus de temps pour découvrir d’autres curiosités de la capitale et l’explorer plus en profondeur ! Dans ce cas, attendez-vous à beaucoup marcher car les distances sont importantes, et à parfois vous retrouver dans des quartiers de bric et de broc !

Vos pas vous mèneront sans doute sur de larges avenues automobiles aux immeubles soviétiques sans charme, où il vous faudra souvent faire un détour pour emprunter un passage piéton souterrain… Mais que cela ne vous décourage pas !

Bien sûr, Moscou étant vaste, je ne vais pas vous lister tout ce qu’il y à voir, mais vous parlerai de ce que je connais, c’est mieux non ?

La rue Tverskaya et ses alentours

Parfois surnommée « les Champs-Élysées de Moscou », je n’ai pas trouvé cette avenue très agréable : trop de voitures, obligation de passer par des passages souterrains trop peu nombreux pour traverser… Mais elle vaut quand même le coup d’œil, mélange de beaux immeubles et d’architecture d’époque soviétique !

Allez faire un tour dans la grande épicerie fine Elliseïev, si vous n’achetez rien (comme moi), les lieux méritent une petite visite pour leur superbe décoration !

Flânez dans les rues alentours, parfois piétonnes et plus sympas. J’ai surtout bien aimé le petit quartier piétonnier au sud-est de la rue, derrière le Bolchoï, ainsi que la rue Petrovka, où j’ai pu visiter le charmant monastère Saint-Pierre-d’en-haut (oui, tout en haut de la rue…).

 

Baladez-vous autour de l’étang des Patriarches

maison de Gorki

Au nord de la place Pouchkine, il s’agit d’une balade que l’on retrouve dans plusieurs guides ! Ce quartier est plutôt tranquille quand on évite les grands boulevards, et offre une architecture plutôt éclectique.

De quoi ravir les fans d’Art nouveau en tout cas, on retrouve plusieurs édifices qui jalonnent le parcours, notamment la très belle maison de Gorki, qui se visite, et décorée entièrement dans ce style.

Bon, pour le reste, je dois avouer que même si c’était sympa, cette balade ne fut pas un coup de cœur… Il faut dire que le temps pluvieux n’a pas aidé !

 

 

Visitez les maisons d’écrivains

maison de Tolstoï

On en retrouve plusieurs à Moscou ! Certes, cela parlera peut-être plus aux fans, mais elles restent autant de témoignages de leur époque après tout…

En plus de la maison de Gorki, j’ai pu visiter la maison de Tolstoï, intéressante car en bois, ce qui est aujourd’hui rare à Moscou. La dame de l’accueil parle français en plus d’être très sympathique ! Non loin de là, ne manquez pas la belle église Saint-Nicolas-des-Tisserands.

Les fans pourront également visiter la maison de Pouchkine, ainsi que le musée Boulgakov, situé dans son ancien appartement communautaire.

 

Flânez dans les parcs

Si le centre de Moscou est dense, la ville regorge de parcs. Assez central, j’ai bien aimé le parc des statues déchues, non loin de la cathédrale du Christ-Sauveur, où l’on retrouve les statues de l’époque soviétique, ainsi que d’autres œuvres plus contemporaines. Assez détonnant, et en plus c’est au calme, loin de l’agitation automobile !

En face, le parc Gorki m’a fait de l’œil, mais ce sera pour une prochaine fois… Par ailleurs, Moscou possède pas moins de quatre jardins botaniques, et une véritable ceinture verte aux limites de la ville (oui, assez loin donc).

 

 

Découvrez les églises orthodoxes et leurs bulbes !

Saint-Nicolas-des-Tisserands

La ville regorge d’églises typiques du monde orthodoxe russe, coiffées de leurs jolis bulbes et aux noms tous plus compliqués les uns que les autres… Les fans de bulbes (comme moi) seront comblés !

Bien sûr, on en trouve déjà une belle concentration dans l’hyper-centre, mais avec plus de temps, certaines nécessitent de s’éloigner… et de marcher ! Heureusement le métro est quand même là pour vous aider… Bien sûr cela reste chronophage…

Outre la belle Saint-Nicolas-des-Tisserands que j’ai pu voir, j’ai mis sur ma liste l’église de la Résurrection-de-Kadachi, non loin de la galerie Tretiakov, le monastère Donskoï et église de l’Intercession-de-la-Vierge à Fili, dans la grande banlieue (bon courage).

 

Bien sûr, des excursions aux alentours sont également possibles, comme pour aller voir le « faux » Kremlin d’Izmaïlovo, centre d’artisanat et galerie commerciale. Le parc de Kolomenskoye présente un ancien palais en bois reconstruit ainsi que diverses églises ou autres bâtiments en bois.

Et si vos moyens vous le permettent, pourquoi pas assister à un spectacle au Bolchoï ?

Voilà, j’espère que cette petite liste non-exhaustive de ce qu’il y a à voir et faire à Moscou vous aura donné quelques idées, et l’envie de découvrir la ville ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *