Les « incontournables » de Nice

Nice, capitale de la Côte d’Azur, voit défiler bon nombre de touristes ! Si beaucoup se contentent de profiter de son doux climat et de ses plages (de galets, hum), Nice ne se limite pas à ça ! Pour y avoir vécu, j’ai donc pu l’arpenter en long et en large ! Voici déjà une petite liste des « incontournables ».

En quelques jours…

Le Vieux Nice

Et oui, impossible de ne pas y mettre les pieds, et les touristes ne s’y trompent pas, puisque c’est en effet le quartier le plus visité. Contrairement à d’autres grandes villes, le Vieux Nice n’est pas forcément « le centre-ville » mais un quartier un peu à part, chéri par les Niçois et apprécié des visiteurs, très animé en saison (oui, l’hiver c’est un peu tristounet, dommage).

Nice étant anciennement italienne, sa vieille ville en a gardé tout l’aspect : petites ruelles, façades colorées, persiennes, églises baroques… on se croirait déjà sur la botte ! Les boutiques laissent en revanche respirer un parfum de Provence !

Baladez-vous sur son axe principal, flânez dans les boutiques, allez manger une glace chez Fenocchio place Rossetti, découvrez la belle cathédrale Sainte-Réparate et l’église de Gésu, découvrez le marché aux fleurs du très beau cours Saleya !

Pour les fans de baroque, le palais Lascaris est incontournable ! Outre de belles pièces décorées, il abrite désormais le musée des instruments de musique.

N’hésitez pas non plus à sortir des axes touristiques pour découvrir de charmantes petites rues plus tranquilles.

Pour une découvertes complète, goutez aux spécialités locales comme la socca ou les petits farcis niçois (René Socca vous attend !)

 

Grimpez sur la colline du château

Elle domine le Vieux Nice et la mer, et fut le premier lieu de résidence des Niçois, avant que ces derniers ne « migrent » vers la ville basse.

Si le château n’existe plus depuis longtemps, il est indispensable d’y grimper (un ascenseur vous soulagera, ouf ! attention à la file d’attente en saison) pour jouir de la magnifique vue sur la Promenade des Anglais et le Vieux Nice d’un côté, puis le bord de l’autre.

C’est aussi un agréable lieu de promenade, pour se mettre « au vert » lors de votre passage. On y trouve encore quelques ruines ainsi qu’une belle cascade.

Moins « incontournable » mais valant tout de même le coup : le cimetière, considéré comme un des plus beaux de France, avec ses gracieuses sculptures et ses monuments funéraires dans un cadre exceptionnel dominant la ville.

Vue du Vieux Nice et de la Prom’

 

Baladez-vous en bord de mer

Et oui, tout le monde le sait, Nice est bâtie en bord de mer, ce qui fait sa renommée et attire les touristes du monde entier ! La Promenade des Anglais (la Prom’ pour les intimes) constitue sans doute un des plus beaux fronts de mer urbains existants (non, aucun chauvinisme là-dedans). 😉

Débutez votre promenade sur les quais Raba Capeu avent de poursuivre sur le très beau quai des États-Unis, avant d’arriver sur la Prom’ ! Cette balade est une véritable institution chez les Niçois, qui y côtoient les touristes, flânant sur son large trottoir piéton (malheureusement longé par trop de voitures, hum).

Vos pas vous mèneront sans doute devant le Negresco, hôtel de luxe célèbre et aux allures de « pâtisserie ». S’il arbore un très bel aspect extérieur, n’hésitez pas à aller voir à l’intérieur, le hall est en accès libre ! Et cerise sur le gâteau : les toilettes valent le détour !

De l’autre côté de la colline du château, allez voir le port, pas très grand mais vraiment très beau, avec ses belles façades jaunes, rouges ou roses ! Ça change des ports industriels et peu esthétiques de la plupart des grandes villes ! Sur les quais des Docks, plusieurs bars ou restos vous attendent !

 

De la place Garibaldi à la place Masséna

Place Garibaldi

À chaque ville, ses places ! Et celles de Nice, aux allures italiennes, valent le détour. La place Garibaldi se situe vers l’entrée du Vieux Nice et à 10 mn à pied du port. Récemment refaite, elle a retrouvé son beau décor en trompe-l’œil qui lui confère beauté et originalité, ainsi que des terrasses piétonnes où se prélasser (bon, prévoyez quand même un porte-monnaie assez garni).

Pour rejoindre la belle place Masséna, je vous conseille de passer par la promenade du Paillon, elle aussi récemment aménagée et offrant une belle vue sur les maisons typiques du Vieux Nice d’un côté, et les bâtiments Belle Époque de la ville française de l’autre.

place Masséna

Avec un peu de temps, visitez le MAMAC, musée d’art moderne et contemporain, un des plus réputés de Nice où vous verrez notamment des œuvres de Niki de Saint-Phalle et de Ben, la célébrité locale.

Pour finir, la place Masséna, aux tons rouge sarde est aussi une des plus belles de la ville, lieu de passage, même si je déplore le manque de terrasses sympathiques !

Vous pourrez ensuite soit vous détendre dans les jolis jardins Albert 1er ou flâner sur l’avenue Jean-Médecin pour une petite pause shopping, où sur la rue piétonne Masséna pour une pause glace ou café.

 

 

Découvrez la colline de Cimiez

roseraie de Cimiez

Un peu moins connue, elle attire quand même les visiteurs ! Outre les belles constructions Belle Époque comme l’ancien hôtel Régina et quelques folies comme l’immeuble mauresque Alhambra, on y trouve plusieurs musées !

C’est le musée dédié au peintre d’origine russe Marc Chagall qui demeure le plus visité de Nice ! Je l’ai bien apprécié alors je ne peux que vous conseiller d’aller y faire un petit tour, ce n’est pas bien grand !

La colline du château vue depuis Cimiez

Plus haut, vous pourrez voir les vestiges gallo-romains de Nice, à savoir les arènes, et les anciens thermes, qui sont inclus dans la visite du musée archéologique. Bien sûr, ne vous attendez pas à pouvoir comparer avec Rome, hum.

À côté, c’est le musée Matisse qui attire également les touristes !

Au sommet, ne manquez pas la belle roseraie (en saison) qui surplombe la ville, offrant là aussi une très belle vue d’ensemble ! Juste à côté, allez voir l’église du monastère des Franciscains, très jolie, ainsi que son petit cimetière.

 

 

La cathédrale orthodoxe russe Saint-Nicolas

Nice ne comporte pas vraiment de monuments majeurs, contrairement à la plupart des villes touristiques d’Europe. Pour moi, l’église russe Saint-Nicolas constitue donc un des plus beaux monuments à découvrir ! N’hésitez pas à sortir du centre pour aller voir ce petit joyau architectural ! (bus ligne 7 ou 20 mn à pied depuis la Prom’)

Édifiée en 1912 dans style typique (néo) vieux Russe, ses superbes bulbes détonnent dans le paysage… La première fois que je l’ai vue, je fus vraiment fascinée, et depuis ce temps, j’adore aller voir les églises « à bulbes » lors de mes voyages.

En tout cas, il s’agit de la plus grande église russe hors du monde orthodoxe, et à moins de visiter les anciennes républiques d’URSS, vous aurez du mal à en voir de semblables !

L’entrée est payante et les photos sont malheureusement interdites à l’intérieur, comme souvent dans les églises orthodoxes, mais allez au moins admirer sa beauté extérieure !

 

 

À l’extérieur de la ville

villa Rothschild

Si Nice est une ville intéressante, ne pas négliger ses alentours ! Bien sûr, la Côte d’Azur regorge de lieux à voir, de même que l’arrière-pays et ses charmants villages. En peu de temps, il faudra faire un choix !

Je vous conseille d’aller voir en priorité la villa Ephrussi de Rothschild à Saint-Jean-Cap-Ferrat, véritable petit bijou avec son très bel intérieur XVIIIe siècle et surtout ses MAGNIFIQUES jardins, parmi les plus beaux de la région et même de France (mes guides de voyage sont d’accord avec moi, vous voyez, je reste objective et pas chauvine). 😉

Non loin de là, la villa Kérylos de Beaulieu-sur-Mer reproduit une authentique demeure grecque, la modernité début XXe en plus !

Avec un peu de temps, je vous recommande de découvrir Cannes et Antibes d’un côté (bien desservies par le TER, même s’il ne faut pas s’attendre à arriver à l’heure…) et Villefranche-sur-Mer, Monaco et Menton de l’autre (bus et TER).

Avec plus de temps…

Si vous avez la chance de pouvoir rester quelques jours de plus à Nice, essayez ne pas vous contenter de la plage et du Vieux Nice, mais partez à la découverte des curiosités de la capitale azuréenne !

Autre promenade au bord de mer

Aux beaux jours (c’est-à-dire souvent, c’est Nice quand même !) n’hésitez pas à traverser le port pour découvrir la promenade du boulevard Franck Pilate, elle aussi très sympathique et beaucoup plus tranquille que la fameuse Prom’ !

Admirez l’ancien château de l’Anglais sur les hauteurs, petite folie très XIXe siècle ! Au bout du boulevard, un agréable sentier piéton vous fera longer la mer et les rochers et vous permettra de jouir d’une très belle vue ! Une des mes balades préférées à Nice 😉 Peut-être m’y croiseriez-vous… (mais pas l’été, j’ai trop chaud)

 

Le quartier « Belle Époque »

Pour revenir dans les « terres » cette fois, je vous conseille aussi de vous balader dans le quartier « Belle Époque », construit après le rattachement à la France. En effet, si la vieille ville de Nice arbore un style et des couleurs très italiens, son extension XIXe-XXe siècle offre une architecte plus typique des stations balnéaires et thermales de la France de cette époque, évoquant souvent d’appétissantes « pâtisseries » couleur crème (mais aussi roses ou jaunes).

Peu de touristes s’y aventurent vraiment, mais pour moi on ne peut pas connaitre Nice en se limant à la vieille ville ! À titre personnel, j’aime beaucoup ce style ! Entre la partie « italienne » et la partie « française », Nice peut vraiment se vanter de figurer parmi les plus jolies villes d’Europe (j’ai pas mal voyagé, je parle donc en toute objectivité). 😉

Flânez donc dans les rues derrière le Negresco ou adjacentes à l’avenue Jean-Médecin. La rue Georges Clemenceau est parmi les plus jolies !

 

Au nord de Jean Médecin : château de Valrose et église Sainte-Jeanne-d’Arc

Après un petit moment shopping sur l’avenue Jean Médecin, ne vous arrêtez pas en si bon chemin ! Traversez le pont ferroviaire ou grimpez dans un tram pour découvrir le nord du centre-ville !

Allez voir le très mignon château de Valrose (arrêt de tram du même nom), autre folie néo-gothique située dans un beau parc abritant aujourd’hui l’université de sciences. Un endroit hors du temps, mais tout de même jalonné d’œuvres d’art contemporain, pour un savoureux mélange !

Non loin de là en redescendant vers le centre allez découvrir l’étonnante église Sainte-Jeanne-d’Arc, très « années 1930 » avec ses formes futuristes !

Bon, l’intérieur est plutôt simple, mais l’extérieur est détonnant ! Jamais vu une église pareille… et oui, Nice est pleine de surprises !

Profitez-en pour flâner dans cet agréable quartier de Borriglione (nom de l’arrêt de tram…) aux quelques jolies maisons plutôt Liberty, l’Art nouveau italien.

 

Le parc Phoenix

Il vous faudra cette fois prendre un bus (le 9, le 10 ou le 23) en attendant le futur tram T2, ou bien un taxi ou une voiture. Ce joli parc est malheureusement un peu loin du centre, vers l’aéroport… Mais avec des enfants et un peu de temps, il vaut le détour !

Il s’agit avant tout d’un jardin botanique de 7 hectares comportant également un grand étang et une superbe serre tropicale. On y trouve également quelques animaux dont certains en semi-liberté. Le nombre de zoos étant quelque peu limité dans le coin, c’est toujours sympathique !

C’est également là que se trouve le musée d’arts asiatiques.

Attention, le parc est payant (5€ plein tarif et 4€ pour les habitants de la communauté d’agglomération), ouvert jusqu’à 19 h 30 en été (jusqu’au 30 septembre) et 18 h en hiver.

 

Le Mont Boron et le fort du Mont-Alban

Il vaut mieux avoir une voiture pour cette balade mais vous pouvez également emprunter le bus 80. Le fort du Mont-Alban, construit entre 1557 et 1560 sur l’ordre d’Emmanuel Philibert, Duc de Savoie, domine la ville de Nice ! Si l’intérieur du fort ne se visite pas, vous pourrez toujours en admirer l’architecture militaire et profiter de la vue sur la ville et sur Villefranche !

N’hésitez pas à vous promener sur le Mont Boron et profiter là aussi des différents points de vue.

 

Les musées

musée Masséna

Bon, hormis le musée Matisse et le musée Chagall, on ne peut pas dire que cela se bouscule à l’intérieur des musées niçois ! La ville met à disposition un pass musée valable de 24h à une semaine (cela concerne uniquement les musées municipaux), alors si vous avez le temps, ou si le soleil a lui aussi pris des vacances (oui, cela arrive…) n’hésitez pas à en pousser les portes !

Je peux vous recommander le MAMAC bien sûr (voir plus haut) mais également le musée Masséna, situé juste à côté du Negresco et retraçant l’histoire de Nice, en particulier depuis son rattachement à la France. Des objets évoquant Napoléon III y sont également exposées.

musée des Beaux-Arts Jules Chéret

Plus loin, le musée des Beaux-Arts Jules Chéret propose des pièces intéressantes, vous y découvrirez des œuvres de cet artiste niçois très « Belle Époque » mais également des Matisse et autres peintres du début du XXe siècle. Malheureusement, même si les œuvres exposées sont de qualité, il est plutôt petit et moyennement mis en valeur…

Unique en son genre, le musée Terra Amata ne se trouve qu’à quelques encablures du port. Vous y découvrirez les vestiges préhistoriques retrouvés sur les lieux. Plutôt intéressant !

peinture de Jules Chéret

Pour les fans, le musée d’art naïf est un des rares du genre, mais il est malheureusement très excentré, et c’est un peu une expédition pour y aller. À tenter si vous disposez d’une voiture.

Récent, le musée national du sport est lui aussi excentré dans la plaine du Var, ayant déménagé de Paris pour rejoindre le très contesté stade Allianz Riviera.

Pour le coup, en tant que souris « intello », je ne peux que déplorer le manque de mise en valeur des musées niçois, qui sont par ailleurs redevenus payants en 2014 (sauf pour les habitants de l’agglomération), après une période de gratuité pour tous.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *