Les « incontournables » de Saint-Pétersbourg

Saint-Pétersbourg, ancienne capitale de l’Empire russe, ville des tsars, et la plus touristique des villes russes, n’a pas fini de vous éblouir par sa beauté et ses monuments ! Ville très riche historiquement parlant, quelques jours ne suffisent pas pour bien la découvrir, mais je vous propose une petite liste des « incontournables » à ne pas rater pour un premier séjour… et même au-delà !

Baladez-vous dans son « centre historique »

Édifiée au début de XVIIIe siècle par Pierre le Grand qui voulait doter son pays d’une capitale plus moderne et tournée vers l’Europe, Saint-Pétersbourg ne possède pas de centre médiéval aux rues tortueuses comme bon nombre de grandes villes européennes.

Ici tout fut tracé au cordeau selon un plan plus ou moins régulier. Il est même quelque peu difficile de délimiter « le centre » tant il s’étend. Nous dirons que le « centre touristique » se concentre entre la Néva et la Fontanka, large canal de 7 km de long qui relie la Néva à chaque extrémité.

Bref, ça fait donc un large périmètre et en quelques jours vous n’irez sans doute pas partout !

Outre les grands axes touristiques, n’hésitez pas à vous « perdre » dans les petites rues moins fréquentées, tout est beau.

L’hyper-centre touristique se concentre autour de la perspective Nevsky, de l’Amirauté et du Triangle d’or. Au-delà, vous serez déjà plus tranquilles…

 

La perspective Nevsky (Nevsky Prospekt)

Il s’agit de l’avenue historique la plus animée et commerçante de la ville, qui relie l’Amirauté à la Laure Saint-Alexandre-Nevsky (d’où le nom) sur 4 km. Là encore, le plus intéressant se concentre à l’ouest de l’avenue, plus ou moins jusqu’à la Fontanka. Bon, j’ai exploré le reste, et au final tout est beau !

Outre la grandiloquente Notre-Dame-de-Kazan et sa colonnades imitant Saint-Pierre-de-Rome (rien que ça !) et quelques autres petites églises non-orthodoxes, on y trouve un bel alignements d’immeubles néo-classiques, éclectiques, Art nouveau… De quoi s’en mettre déjà plein les yeux !

Ne manquez pas le bel immeuble Art Nouveau « Singer » et l’épicerie fine Elliseïev, elle aussi Art nouveau. Une pause gâteau est recommandée !!

C’est ici que bat le cœur de la ville, pour une animation quasi constante, où se mêlent locaux et touristes. La plus belle avenue du monde, assurément !

 

La place du Palais et l’Amirauté

L’Ermitage sur la place du Palais

Juste derrière la Néva, il s’agit de deux emblèmes de la ville ! Sur la place du Palais se dressent les bâtiments du célèbre musée de l’Ermitage, à savoir le palais d’hiver et ses annexes ainsi que le bâtiment de l’État-major qui abrite désormais les grandes collections impressionnistes.

Toujours animée (du moins aux beaux jours), c’est un lieu de rassemblement et de concerts gratuits, vraiment incontournable !

Plus loin, les bâtiments de l’Amirauté et sa célèbre flèche s’offrent à vous, lieu de concentration des groupes de touristes, hélas…

 

Flânez le long des canaux

Et oui, Saint-Pétersbourg en plus d’être belle a la particularité d’être édifiée entre îles et canaux. Le centre historique en comporte trois (il y en a un autre plus loin mais nous sommes déjà dans les faubourgs), parallèles et traversant tout le centre, ainsi que leurs bras. De quoi effectuer de belles balades et se dégourdir les jambes, surtout lorsqu’ils serpentent !

C’est sans doute le long de ses canaux que la ville présente le plus de charme, proposant de belles balades romantiques et assez tranquilles (bon à part la Fontanka, le long de laquelle passent quand même un bon nombre de voitures).

J’ai bien aimé me promener sur la Moïka, dans sa partie la plus centrale entre Saint-Sauveur-sur-le-sang-versé et l’Ermitage, et mention spéciale à la partie sud du Griboïedov, entre la place Sennaya et Saint-Nicolas-des-Marins. D’ailleurs non loin de là ne ratez pas le célèbre Mariinsky ! Enfin globalement j’ai aimé toutes mes balades au bord des canaux (oui, je les ai presque tous parcourus en entier !). Par soleil ou par temps plus gris, à chaque ambiance son charme !

 

Baladez-vous dans le « Triangle d’or »

Partie la plus prestigieuse de Saint-Pétersbourg où on retrouve la place du Palais, la cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-sang-versé mais aussi le musée d’art russe, le Champs-de-Mars et le superbe jardin d’été.

Si Saint-Pétersbourg n’est pas la ville la plus verdoyante qui soit, ce jardin à la française (avec quelques éléments « à l’anglaise ») vaut vraiment le détour pour ses belles fontaines.

Bien sûr, un des quartiers les plus touristiques mais les Pétersbourgeois prennent plaisir à y flâner aussi !

 

La forteresse Pierre-et-Paul

Souvent citée en premier dans les guides, il s’agit du berceau de la ville, là où Pierre le Grand érigea une première forteresse.

Aujourd’hui, lieu très touristique, on y trouve l’église des Saints-Pierre-et-Paul qui abrite la nécropole impériale, une ancienne prison ainsi que différents petits musées.

L’entrée dans l’enceinte de la forteresse est gratuite et je me suis en fait contentée cette fois de m’y balader à la tombée du jour.

Le style architectural des bâtiments ne représente pas du tout la ville, la cathédrale elle-même affichant un baroque très autrichien ! Sa flèche est un autre symbole de la ville, constituant le monument le plus haut de Saint-Pétersbourg.

 

Découvrez la Néva et l’île Vassilievski

Vue sur le quai du Palais

Large fleuve (600 m) qui se divise en plusieurs bras, la Néva fait partie intégrante de la ville et a forgé son paysage ! Baladez-vous sur chaque côté de ses quais, afin d’admirer celui d’en face !

Les quais sont bordés d’alignements de palais, offrant un superbe paysage fluvial plutôt homogène ! Encore plus beaux de nuit quand tout est éclairé…

C’est sur la pointe de l’île Vassilievski que l’on obtient une des meilleures vues sur l’Ermitage ! Vous y verrez également les célèbres colonnes rostrales !

 

Faites-vous plaisir avec une balade en bateau

Ville sur l’eau, avant de partir, j’avais vraiment envie d’effectuer une balade en bateau ! Ce ne sont pas les offres qui manquent et ce peut être une bonne façon de découvrir la ville surtout si vous disposez d’un temps limité.

Il existe plusieurs parcours même si la plupart des bateaux passent derrière Saint-Sauveur, suivent la Moïka jusqu’à l’Ermitage et effectuent ensuite un tour sur une partie de la Néva, contournant la forteresse Pierre-et-Paul et vous offrant une très belle vue sur le palais d’hiver.

Les prix sont plus ou moins identiques partout : 700 roubles (soit environ 10 euros), pour une durée d’environ 1 h 10. Certains croisières vont jusqu’à 1 h 50 et peuvent être un peu plus chères. Il existe également une croisière de nuit pour la levée des ponts, et d’autres parcours sur la Néva. Un dîner-croisière sur le fleuve est également possible ! Bon à vous de choisir !

 

Les églises

Bon, pour le coup, Saint-Pétersbourg regorge moins d’églises que Moscou et elles arborent une architecture moins « russe », la ville étant plus « occidentalisée ». Peu de bulbes donc… Et moins d’églises à voir, mais certaines sont vraiment incontournables !

Saint-Sauveur-sur-le-sang-versé

Ma préférée ! La plus caractéristique du style russe, édifiée au XIXe siècle, avec ses magnifiques bulbes colorés. Majestueusement posée au bord d’un canal, une véritable image de carte postale, et sans doute la plus connue de la ville !

Ne manquez pas de la visiter, l’intérieur est totalement recouvert de mosaïques, pour le grand plaisir de nos yeux ! Vraiment magnifique, si vous devez n’en choisir qu’une celle, ce doit être celle-là !

 

Saint-Isaac

Il s’agit là de la troisième plus grande église en Europe, derrière Saint-Pierre de Rome et Saint-Paul de Londres, rien que ça ! Si l’extérieur semble plutôt austère et un peu mastoc (on est loin des beaux bulbes colorés), l’intérieur lui en met plein la vue !

Très richement décoré de marbre, jade, lapis-lazuli, malachite, c’est vraiment très impressionnant ! Je ne peux que vous la conseiller.

Si la météo est clémente (hum, jamais gagné en Russie), n’hésitez pas à grimper sur la colonnade pour jouir de la magnifique vue sur la ville ! En effet, Saint-Pétersbourg étant une ville plate, les points de vue en hauteur sont plutôt rares. Une occasion en or…

Saint-Nicolas-des-Marins

Un peu plus loin des autres de la perspective Nevsky, et donc des principaux points touristiques, elle mérite néanmoins d’être vue !

Au détour d’une promenade sur le canal Griboïedov, elle laisse apparaître ses bulbes dorés, caractéristiques du baroque pétersbourgeois. Toute bleue et blanche, elle est majestueuse ! Puis ce n’est pas tous les jours que l’on voit des églises bleues, hors du monde orthodoxe, elles sont très rares !

 

Notre-Dame-de-Kazan

Bon pour être honnête je l’ai moins aimée que les autres mais cette grande église de la perspective Nevsky demeure incontournable, avec sa grande colonnade, son dôme, et ses portes, copies de celle du Duomo de Florence…

L’intérieur est plus sobre, très néo-classique, mais on peut se rendre compte de la ferveur des Russes, qui font la queue pour embrasser la célèbre icône de Kazan.

 

Avec un peu de temps, je vous conseille également de voir la grande synagogue chorale, la deuxième plus grande d’Europe (et non loin de Saint-Nicolas-des-marins), et la mosquée, située à quelques encablures de la forteresse Pierre-et-Paul.

 

Les musées

Ancienne capitale impériale, Saint-Pétersbourg possède un grand nombre de musées. Impossible bien sûr de tous les voir…

L’Ermitage

Qui n’en a pas entendu parler ? Plus grand musée de Russie, deuxième plus grand musée au monde derrière le Louvre (rien que ça…) et premier pour le nombre d’objets exposés, l’Ermitage fait rêver tous les fans d’art ! Impossible de tout voir en une seul visite bien sûr, il faudra faire des choix.

Le premier étage est la partie la plus visitée, avec les salles d’apparat, une riche collection de peintures italiennes, hollandaises, flamandes, françaises, les arts décoratifs… Que de chefs-d’œuvre !

En face du palais d’hiver, le bâtiment de l’État-major abrite désormais les collections plus récentes, notamment les peintures impressionnistes. Le billet combiné vous donne accès à l’ensemble des collections, mais elles peuvent également se visiter séparément. Peut-être verrez vous un des 50 chats qui peuplent les sous-sols et l’extérieur du palais depuis le règne de Catherine II au 18e siècle… (heureusement, ils ne m’ont pas vue !)

Le musée russe

Autre grande institution, il présente, comme son nom l’indique, l’art russe au fil des siècles, des icônes aux artistes du XXe siècle. L’institution regroupe également plusieurs palais, visitables seuls ou avec un billet combiné.

Le musée Fabergé

Plutôt prisé des touristes, vous y découvrirez 8 œufs du grand maître (il y en a plus à Moscou au palais des armures…) ainsi que plusieurs salles présentant les arts décoratifs russes de la fin du XIXe siècle. Le musée est situé dans un très beau petit palais ! J’ai bien aimé en tout cas !

 

Les palais

palais Stroganov

Saint-Pétersbourg compte également un grand nombre de palais ! Si je ne les ai pas visités, préférant privilégier les extérieurs de la ville en cette saison, je peux tout de même vous en citer quelques-uns !

Le palais Youssopov est un des plus connu, célèbre pour être le lieu d’assassinat de Raspoutine en décembre 1916 ! Cet événement est d’ailleurs reconstitué sur place…

Le palais Menchikov peut se visiter seul ou grâce à un billet combiné avec l’Ermitage. Situé au bord de la Néva sur l’île Vassilievski, il s’agit d’un des plus vieux palais de la ville !

Plusieurs palais font partie du musée russe : le palais Stroganov (qui fait un effet bœuf !) 😉 , le château des ingénieurs, ainsi que le palais de marbre.

 

Hors du centre

Si vous disposez d’un peu de temps (si vous ne restez que trois jours, oubliez), n’hésitez pas à vous éloigner un peu pour découvrir d’autres monuments ou curiosités !

La Laure Saint-Alexandre-Nevsky

Une laure dans le monde orthodoxe, c’est un monastère de grande importance ! En face d’une station de métro (donc pratique d’accès) vous serez transportés dans un monde plus calme, au milieu de la ferveur retrouvée des Russes !

Ici encore, pas vraiment de bulbes mais une architecture plutôt baroque d’Europe centrale. La laure abrite aussi un petit cimetière où reposent plusieurs célébrités des arts et des lettres (mais accès payant, hum).

 

L’ancien couvent de Smolny

Situé hors du centre et dans une boucle de la Néva (le métro est un peu loin cette fois, aïe !) il s’agit d’un majestueux ensemble baroque édifié par l’italien Rastrelli, à qui on doit également le palais d’hiver de l’Ermitage !

Véritable chef-d’œuvre architectural cependant resté inachevé, l’intérieur de la cathédrale étant très sobre. On y vient donc surtout pour l’extérieur !

On peut également grimper dans le campanile et voir la boucle de la Néva, pour les plus courageux ! Je voulais absolument voir ce lieu, là encore, une église bleue ! Mais à faire surtout si on a suffisamment de temps, car c’est vite visité, vous pourrez perdre plus de temps à vous y déplacer !

Juste à côté, ne manquez pas non plus l’institut Smolny, actuelle mairie de la ville, lieu d’importance historique où Lénine avait ses quartiers aux débuts de la Révolution d’octobre.

Entre le centre et Smolny, allez flâner un peu au jardin de Tauride, très agréable !

La gare de Vitebsk

Certes pas un « incontournable », mais les fans de belles gares et amoureux de l’Art nouveau y trouveront leur bonheur !

Plus ancienne gare de la ville, ne manquez pas sa superbe salle d’attente et son grand escalier ! Vous y passerez si vous vous rendez en train à Tsarkoye Selo ou Pavlosk.

 

 

Le quartier stalinien autour de l’avenue de Moscou

Bon, je n’y suis passée qu’en taxi pour me rendre à l’aéroport, mais voilà un quartier que j’aimerais bien explorer ! Ici, finis les beaux immeubles roses, jaunes ou verts, place à l’architecture fonctionnaliste soviétique grisâtre. À visiter un jour brumeux (ça ne manque pas…) pour l’ambiance ! Ici, monuments à la gloire de Lénine et du communisme… Ça détonne ! Mais cela fait aussi partie de l’histoire de la ville.

Ne pas manquer l’église « pâtisserie à la fraise » de Tchesmé.

Spb 06-2012 Chesme Church.jpg
Par A.Savin (Wikimedia Commons · WikiPhotoSpace) — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, Lien

 

L’île Élaguine

Au nord de la Néva, il s’agit d’une île récréative, un peu à l’image du Prater de Vienne. De quoi se changer un peu les idées ou faire plaisir aux enfants !

 

Hors de la ville

Même si vous ne restez que quelques jours, certaines excursions hors de la ville paraissent incontournables, à vous de voir !

Le palais de Catherine à Tsarkoye Selo

Le « Versailles » russe assurément ! Magnifique palais où vécut la célèbre tsarine et ses successeurs… Bon, c’est le plus visité de Russie, alors certes c’est beau, mais comme Versailles, c’est envahi de touristes, et surtout de troupeaux de Chinois, alors j’ai passé mon tour pour cette fois. Verdict hors saison !

Les jardins et le palais de Peterhof

Un autre « Versailles », celui de Pierre le Grand cette fois, réputé surtout pour son parc à fontaines. Celles-ci ne fonctionnant qu’en saison (quand il gèle cela marche moins bien !), impossible d’en faire l’impasse.

Les fontaines sont superbes et toutes différentes, surtout les insolites fontaines-surprises qui arrosent les passants (!), et le grand canal est majestueux ! J’ai beaucoup aimé.

Il est également possible de visiter le château et quelques pavillons, mais cela s’avère compliqué : peu de créneaux horaires pour voyageurs individuels et photos interdites. À vous de voir !

Le palais de Pavlosk

Un autre palais, parmi d’autres, assez réputé, mais tout de même moins visité que les premiers, avec également un immense parc à l’anglaise.

 

Et pour finir, allez faire un petit tour dans le métro !

S’il n’est pas aussi impressionnant que celui de Moscou, celui de Saint-Pétersbourg mérite quand même d’être vu. Le plus profond du monde (pas pratique un sol marécageux pour creuser…), on s’engouffre pendant plusieurs minutes sous terre à l’aide d’un escalator plutôt rapide !

Les plus belles stations sont situées sur la ligne 1. Mention spéciale aux stations Avtovo (en banlieue sud) et Puchkinskaya (plus centrale).

Si vous résidez dans le centre, le métro vous servira peu… il faudra donc le prendre juste pour le « fun », pour une excursion (la station Avtovo permet justement d’accéder aux marcheroutes desservant Peterhof) ou pour vous reposer un peu selon votre parcours !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *