Les « incontournables » de Vienne

Vienne, capitale de l’Autriche, demeure une destination touristique majeure en Europe. Bien sûr, quand on y reste seulement quelques jours, il est compliqué de tout voir, des choix s’imposent ! Je vous propose une petite liste et description des « incontournables » selon moi, et selon les différents types d’activité. À vous de choisir, et de lire ensuite les articles plus détaillés en cliquant sur les liens !

La vieille ville

Bien sûr, impossible de passer à Vienne sans arpenter les rues pavées de sa superbe vieille ville ! Il est d’ailleurs fort probable que vous logiez là, sinon, pas de panique, le métro dessert très bien la ville et vous y mènera sans soucis ! C’est là que se concentrent la plupart des attractions touristiques.

Vous pouvez flâner dans ses jolies rues baroques et découvrir peu à peu les superbes églises qui jalonnent le centre historique. Ne pas manquer la cathédrale Saint-Étienne, gothique, et éventuellement grimper au sommet d’une des tours pour admirer la vue sur la ville ! Quant aux autres églises, je vous conseille surtout Peterskirche, très belle église baroque qui fit des émules dans tout l’empire austro-hongrois, puis la Jesuitenkirche ainsi que la Dominakanerkirche, deux magnifiques églises baroques. Bien sûr, fan de sobriété s’abstenir ! Pour changer un peu, n’hésitez pas à pousser la porte de la toute aussi jolie église grecque !

Café Central

Vos pas vous porteront sans doute sur la place du Freyung ou la toute mignonne Judenplatz, au cœur de l’ancien quartier juif. Traversez le passage couvert du palais Ferstel et allez déguster un succulent gâteau au Café Central ! Dans tous les cas, faites comme la souris gourmande que je suis, et laissez-vous tenter par les nombreux cafés viennois, véritables institutions !

Même si je ne l’ai pas encore visité par moi-même (et oui, en un séjour, difficile de tout voir, surtout pour une petite souris avec de petites pattes !) je vous recommande la crypte des capucins, abritant les magnifiques tombeaux impériaux. Autre « incontournable », la bibliothèque nationale, réputée comme une des plus belles du monde. Là encore, la souris a préféré attendre de revenir hors saison, n’aimant pas visiter avec la foule.

 

Le Ring

Parlement et hôtel de ville

Parlement et hôtel de ville

Après la vieille ville, le plus logique est de parcourir, du moins en partie, le plus célèbre boulevard viennois, de forme circulaire (d’où son nom), créé à la place des anciens remparts qui encerclaient le centre historique. Vous y trouverez de nombreux monuments et plein de musées ! Bien sûr, ne manquez pas l‘opéra, encore plus beau de nuit ! On peut le visiter à certaines heures.

Continuez ensuite pour découvrir deux grands musées : le musée des Beaux-Arts (Kunsthistorischesmuseum) et le musée d’histoire naturelle, se faisant face.

Derrière, petite incursion au MuseumsQuartier ! Les anciennes écuries du palais de Hofburg furent remarquablement transformés et incorporées dans un complexe plus moderne pour le bonheur des fans de musées et de culture ! Si vous ne visitez aucun musée, faites une petite pause dans un de ses cafés !

Plus loin, après le Parlement, c’est surtout le Rathaus, ou hôtel de ville (la maison du rat en allemand, normal que j’avais envie de voir ça !) très beau dans son style néo-gothique.

De l’autre côté, j’ai pu visiter le MAK, ou musée d’arts appliqués, et voir notamment des œuvres de Klimt, grande célébrité locale !

 

La Karlsplatz

Là encore, vous y passerez certainement ! Véritable hub des transports et nœud de communications, vous y verrez surtout la Karlskirche, une des églises les plus célèbres de la capitale autrichienne, encore un chef d’œuvre du baroque ! J’ai bien aimé, que ce soit l’extérieur avec son ingénieux miroir d’eau, ou l’intérieur, entre marbre coloré et belles fresques !

Bien sûr, symbole de la Sécession viennoise, allez admirer les anciens pavillons de métro, signés Otto Wagner, le grand architecte de la ville. Si vous passez par là le premier dimanche du mois, faites comme la souris, et allez visiter gratuitement celui qui fut converti en petit musée !

D’ailleurs, si le cœur vous en dit, on retrouve sur la place le musée de la ville de Vienne (Wien Museum), retraçant l’histoire de la cité à travers de peintures, objets d’art, maquettes, etc (lui aussi gratuit le premier dimanche du mois comme tous les musées municipaux).

Un peu à l’écart, autre must et symbole de Vienne : le pavillon de la Sécession, véritable manifeste de ce courant, très beau à admirer de l’extérieur, et encore plus la nuit ! Par contre je ne l’ai pas visité, à 9€ l’entrée pour une coquille quasi vide, j’estime que c’est un peu prendre les souris pour des pigeons, mais à vous de voir, selon votre budget et vos gouts !

 

Le Prater

La grande roue du Prater

Impossible de visiter Vienne sans aller au moins faire un petit tour au parc d’attraction du Prater, un des plus anciens du monde !

Outre la grande roue, véritable symbole de la ville, qui permet de jouir d’une très belle vue (mais à 9,5€ le tour, j’ai justement passé le mien…), retrouvez votre âme d’enfant avec les montagnes russes, train fantôme, etc. Si vous voyagez avec des enfants, c’est l’endroit idéal pour une petite pause détente ! 😉

Pour le coup, il vous faudra prendre métro ou S-Bahn, mais c’est très rapide !

 

Palais et jardins

En tant qu’ancienne capitale impériale, Vienne offre plusieurs palais et jardins. C’est d’ailleurs aussi pour cela que les visiteurs se pressent dans la ville !

Château et jardins de Schönbrunn

Ce nom vous évoque sans doute quelque chose ! Mais si, pensez justement à Sissi ! Bien que ce palais ne fut pas construit pour elle, il est indubitablement rattaché à la légende de la jeune impératrice. C’est d’ailleurs le site le plus visité d’Autriche !

Bon, même si j’ai préféré me contenter de ses très agréables jardins et revenir visiter le palais hors saison, cela reste un incontournable, surtout si on n’est pas sûr de revenir un jour ! Aux beaux jours justement, j’ai vraiment apprécié de flâner dans les beaux jardins, dessinés par un élève de Le Nôtre. Un véritable « petit Versailles ».

Avec des enfants, le zoo peut être une bonne option, on y voit notamment des copains pandas 😉

Situé à quelques kilomètres du centre, il vous faudra prendre la ligne U4 du métro pour vous y rendre. Pas de panique, c’est rapide, pratique, sûr et propre !

 

Le palais d’Hofburg

Si Schönbrunn et ses jardins faisaient office de palais d’été, l’hiver, la famille impériale résidait dans le centre-ville, dans cet immense complexe palatial ! Je ne l’ai pas visité non plus et cela me tente moins que Schönbrunn. On y trouve surtout un musée dédié à Sissi, des pièces d’argenterie, et quelques appartements impériaux, mais il faut savoir que la présidence du pays en occupe une bonne partie !

Bien sûr, je suis allée admirer ses façades et les cours intérieures accessibles au public ! Plusieurs musées sont d’ailleurs abrités dans différentes parties du palais, comme le musée anthropologique, le musée d’Éphèse, etc.

 

Le palais du Belvédère

palais du Belvédère

Ancien palais d’été du duc Eugène de Savoie, ce très bel édifice abrite désormais un musée : la galerie national d’art autrichien. Si vous êtes fan de Klimt, autre célébrité locale, c’est là qu’il faudra aller ! Attention, photos interdites…

Pour ma part, j’ai encore une fois préféré reporter ma visite à une autre saison et me contenter de flâner dans son agréable jardin à la française et admirer la vue sur les toits de la vieille ville (ça ne s’appelle pas Belvédère pour rien) 😉

Vous trouverez un peu partout d’agréables parcs et jardins dans la ville, Vienne étant plutôt une ville verte. Un des plus connus en dehors du centre reste le jardin de Augarten, mais là, je ne peux pas vous en parler, juste l’évoquer !

 

Les maisons d’Otto Wagner et le Nashmarkt

maison des majoliques d’Otto Wagner

Comme je vous l’ai dit plus haut, cet architecte fut célèbre pour ses constructions Sécession, mouvement artistique typiquement viennois (mais qui s’est répandu ailleurs).

Outre le pavillon de la Sécession, à quelques encablures de là, je vous conseille d’aller admirer deux immeubles dessinés par l’architecte : la maison aux Majoliques (Majolikahaus) et la maison aux médaillons. À côté l’une de l’autre, vous ne pourrez pas les manquer ! D’ailleurs, pour les fans d’architecture, tout ce coin, dans le quartier de Mariahilfer Strasse, est pas mal, et moins touristique. C’est d’ailleurs LA rue pour les amoureux de shopping. 😉

Pour ceux qui aiment les grands marchés, cela tombe bien ! Vous trouverez ici le Naschmarkt, plus grand marché semi-couvert de la ville, évoquant finalement plus un « souk » car on y trouve des tas de produits de différentes parties du monde, notamment des épices, mais aussi fruits, légumes, vêtements… De quoi casser la croute à moindre coût ! Bon, cela est devenu touristique, mais faites-y quand même un tour !

 

Les maisons d’Hundertwasser

Hundertwasserhaus

Changeons de registre ! Je vous propose de découvrir une Vienne plus moderne, mais non moins intéressante ! Les œuvres de ce peintre-architecte sont désormais très connues (un peu trop ?) et semble attirer les foules, devenant une étape « incontournable ». Il s’agit de deux constructions proches l’une de l’autre : un HLM et un musée.

J’ai vraiment aimé ces demeures originales (moi qui ne suis pas fan de constructions modernes…), les couleurs chatoyantes du HLM… je ne peux que vous recommander une petite incursion hors du centre-ville pour aller les découvrir !

 

 

Les musées à voir à Vienne

Vienne reste une ville riche en attractions culturelles, avec de nombreux musées ! Même si j’ai préféré me concentrer sur les extérieurs en cette pas si belle semaine de juin, j’ai déjà préparé ma liste pour la prochaine fois !

Bien sûr, le musée du Belvédère semble être un must, c’est là que vous découvrirez l’art autrichien et surtout les Klimt, Schiele, Kokoschka… Bon, cela ferme tôt, c’est pas donné, et les photos sont interdites, mais quand même !

Pour poursuivre votre découverte des célèbres peintes autrichiens de la Sécession vous pourrez visiter le musée Leopold (dans le MuseumsQuartier). Les fan de peintures plus anciennes se régaleront sans doute au musée des Beaux-Arts, sur le Ring, connu pour abriter la plus grande collection de Brueghel ! Outre son magnifique hall d’entrée, j’ai aussi bien envie d’y découvrir la Kunstkammer, la cabinet d’art !

Frise de Klimt pour le palais Stoclet

Pour l’avoir visité, je vous recommande le MAK (cité plus haut), musée des arts appliqués, très bien fait, avec une muséographie moderne qui pourra ravir ceux qui associent musée avec vieilleries, et où j’ai pu voir l’étude de Klimt pour la frise du palais Stoclet de Bruxelles.

L’Albertina, sur le Ring, plus grand musée d’art graphique en Europe, est également sur ma liste !

Avec les enfants, outre le muséum d’histoire naturelle, le MuseumsQuartier vous propose le ZOOM, un musée rien que pour eux !

Bien sûr, Vienne comporte d’autres musées sur des thèmes variés… par ex un musée d’anthropologie, archéologique (musée Ephèse), un musée militaire, d’arts et traditions populaires, le musée de la céramique dans le parc d’Augarten… bref, de quoi occuper les journées pluvieuses éventuelles !

 

Voilà, vous avez de quoi remplir plusieurs jours à Vienne ! J’y suis restée une semaine et je suis loin d’avoir tout fait ! J’ai également aimé sortir des sentiers battus pour découvrir d’autres aspects de la ville, tel que l’étrange Gasometer City ou le cimetière central (oui, je suis une souris bizarre…)

Après tout ça, une pause s’impose ! Découvrez donc mes bonnes adresses de cafés viennois !

One Response to Les « incontournables » de Vienne

  1. Lolli dit :

    Merci pour cet article très intéressant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *