Le musée national de Varsovie

Le musée national de Varsovie (en polonais muzeun narodowe) est un des plus grands musées de la ville mais aussi du pays ! Il comprend une collection variée d’œuvres d’art allant de l’Antiquité au XXe siècle. S’il n’est pas forcément le plus visité par les touristes, il constitue un must pour les fans d’art ! Il est situé sur l’Aleje Jerozolimskie, non loin de la voie royale.

Il est ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h, et jusqu’à 21h le jeudi. Le tarif plein est de 15 PLN (soit environ 3,5€ en 2017), mais l’entrée est gratuite le mardi. Infos sur le site officiel.


Afficher une carte plus grande

 

Aimant l’art et en particulier la peinture polonaise du XIXe siècle (et oui, j’avais eu l’occasion de la découvrir auparavant dans les musées de Cracovie et Poznan !), je tenais à voir ce musée. Nous avons profité du mardi, jour de gratuité, pour le visiter.

Le musée se compose de plusieurs sections : l’Antiquité (avec la Grèce, l’Égypte, Rome), la galerie Faras, rare exemple de reconstitution d’une église chrétienne nubienne (ainsi que sa collection de croix et d’icônes), la galerie d’art médiéval, l’art ancien européen (peintures, sculptures, arts décoratifs), la galerie XIXe siècle (surtout des peintures polonaises), la galerie XXe siècle, et l’art oriental.

Grand musée donc… mais dont seule une partie est ouverte ! Lors de notre passage, les salles antiques étaient toutes fermées, de même que l’art oriental et la majeure partie de l’art ancien… quant à la galerie XIXe siècle, elle était ouverte mais les salles de peintures historiques du grand Jan Matejko fermées pour cause de… tournage d’un documentaire ! (trop demandé de faire ça le jour de fermeture du musée…). Nous n’avons pas eu le temps de visiter la galerie XXe siècle, et à vrai dire, cela ne nous intéressait pas trop… chacun ses gouts ! Voici donc une présentation rapide de ce que nous avons vu.

La galerie Faras

maquette de la cathédrale de Faras

Il s’agit d’un ensemble exceptionnel de peintures murales prélevées dans l’ancienne cathédrale chrétienne de Faras, en Nubie (actuellement au Soudan) dans les années 1960, avant que la ville ne soit submergée par un lac. Les fouilles furent conduites par l’archéologue polonais (ça change des Anglais, Français ou Allemands) Kazimierz Michałowski.

La galerie reconstitue donc l’église et ses peintures. Malheureusement, seule une partie des fresques furent découvertes, laissant beaucoup de vide sur les murs ! Cela n’en demeure pas moins intéressant, ce n’est pas tous les quatre matins que l’on voit ce genre de choses ! (hormis la reconstitution d’une église copte au Louvre, jamais rien vu de tel). Les peintures s’étendent du VIIe au XIVe siècle !

Sont également présentés des objets relatifs à la cathédrale, aux traditions funéraires, et une importante collection de croix de la région mais aussi du monde slave, ainsi que quelques icônes (le tout nous étant compté en voyage, nous n’avons pas pu tout voir en détail…)

 

La galerie d’art médiéval

Récemment refaite, on y retrouve surtout des éléments de la fin du Moyen-Âge (XIVe et XVe siècle) provenant du nord de l’Europe (monde germanique) et de Pologne. Il s’agit surtout d’œuvres autrefois destinées aux églises. On peut y admirer de très beaux retables, triptyques, statues en pierre ou en bois… Comme j’aime bien le Moyen-Âge (période pas souvent bien représentée dans les musée) cela m’a plu ! (Les fans de la période pourront également découvrir le musée national du Moyen-Âge de Paris…).

 

L’art ancien occidental

Hum… j’aimerais pouvoir faire une présentation complète, malheureusement ce jour-là seule une salle était ouverte ! Depuis quelques années, cette section fut ré-organisée non pas par chronologie ou école mais par thématique. On retrouve des salles de natures mortes, paysages, portraits, etc, où se mélangent des tableaux de divers époques et pays. Ce parti pris permet de mettre en regard différentes œuvres du monde occidental. Pourquoi pas ! Même si je n’en ai pas assez vu pour juger… Ce jour-là nous avons pu voir la salle des paysages. Un tableau a surtout capté mon attention : La Tentation de Saint-Antoine par Jan Wellens de Cock, un « suiveur » du plus célèbre Jérôme Bosch (que j’aime beaucoup !).

 

La galerie d’art du XIXe siècle

On y trouve surtout des peintures polonaises, et quelques-unes d’autres pays notamment la France, alors leader dans le monde des arts… On peut diviser cette section en deux parties : les peintures historiques/mythologiques, avec notamment les grandes fresques de Jan Matejko (un peu le Delacroix national). Malheureusement, cette salle, que je voulais voir (j’aime bien cet artiste !), était fermée pour cause de tournage, grr ! Je me suis consolée dans la salle d’à côté, moins importante mais pas mal quand même !

La peinture historique et mythologique

 

L’autre partie de la galerie XIXe siècle comporte plusieurs salles très intéressantes et qui m’ont bien plu ! On y retrouve les grands courants européens de l’époque (et oui, même l’art national s’inscrit dans de grands courants internationaux…) tels que le symbolisme ou l’impressionnisme. On y découvre les œuvres d’artistes majeurs polonais de l’époque, comme Jozef Mehoffer, Stanislas Wispianski, Józef Chełmoński, ou Jacek Malczewski.

On retrouve également quelques artistes français comme Paul Signac ou une statue d’Auguste Rodin. Comme j’aime beaucoup la peinture de cette époque (Orsay est mon musée préféré !), j’étais donc contente.

 

L’avis de la souris

Peut-être pas le musée d’art le plus connu en Europe, il mérite cependant le détour si on dispose de temps suffisant, ne serait-ce que pour appréhender l’art polonais. Il intéressera surtout les amateurs d’art qui y trouveront leur bonheur ! La galerie Faras demeure néanmoins un important témoignage de la présence chrétienne en Afrique du Nord et quelque chose d’original à voir. Le musée est d’autant plus appréciable qu’il n’est pas sur-fréquenté ! Cependant je ne peux que déplorer la fermeture d’une bonne partie des salles, laissant le visiteur sur sa faim, voire mécontent, surtout que cela semble durer depuis des années…

Retourner à l’article sur Varsovie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *