Le Vieux Nice

La vieille ville forme une zone en triangle délimitée par la colline du château, le bord de mer et le boulevard Jean Jaurès au nord. À l’origine les premiers habitants de la ville s’étaient installés sur la colline du château avant de migrer vers la « ville basse ».

La vieille ville a gardé son aspect italien, avec ses ruelles ou venelles, ses immeubles ocres ou rouges sardes agrémentés de persiennes, ses églises baroques et ses placettes. Il fait bon y flâner, surtout l’été car on y trouve plus de fraîcheur qu’ailleurs ! C’est en outre le quartier le plus touristique de la ville, si vous y allez en saison attendez-vous à la foule !


Afficher une carte plus grande

 

On y distingue un axe principal plus ou moins parallèle au boulevard Jean Jaurès, et qui porte plusieurs noms (rue Pairolière, etc). C’est surtout là que se concentrent les boutiques toujours plus ou moins touristiques (mais pour bien connaître, on y trouve des choses sympas, les souris fashion pourront trouver leur bonheur dans les magasins qui présentent autre chose que des vêtements de chaînes… et les souris gourmandes dénicheront de bonnes spécialités locales)

La rue droite quant à elle comporte plusieurs galeries d’art mais aussi le très beau Palais Lascaris (malheureusement il y a peu de recul pour vraiment l’admirer) ayant appartenu à cette noble famille et qui se visite.

Un peu plus bas, la rue de la préfecture constitue aussi un axe droit et important, bordé de boutiques, restos… Il amène à la place du palais de Justice, toujours très animée surtout en soirée. Le rue d’ailleurs est elle aussi très animée, avec de nombreux pubs ! On vous suggère le Wayne’s et sa longue carte de cocktails à 4,9€ en Happy Hour (17h-20h), surtout qu’au final il n’y a pas tant de bars à cocktails que ça à Nice (et ils sont chers…).  En haut de la rue, en se dirigeant vers la place Masséna, on vous suggère aussi d’essayer Emilie’s cookies, aux délicieuses pâtisseries anglo-saxonnes (muffins, cupcakes, cookies…) faites maison ! Par contre cela ferme assez tôt (18h30) et ce n’est pas l’endroit le plus agréable l’été.

 

La place Rossetti

La place la plus centrale du Vieux Nice est la place Rossetti, avec sa belle cathédrale baroque Sainte-Réparate (les cathédrales baroques sont très rares en France et ne se retrouvent que dans le sud-est, régions influencées par l’Italie ou précédemment italiennes comme c’est le cas ici). Sur cette place on pourra aussi gouter aux glaces de Fenocchio, le glacier le plus célèbre de la ville, avec sa centaine de parfums, dont certains insolites comme tomate-basilic (j’ai pas aimé) ou violette, rose… Selon moi il ne s’agit pas du meilleur glacier de Nice mais il mérite bien une petite pause quand même !

 

Non loin de là se trouve la belle église de Gésu (des Jésuites) tout aussi baroque et intéressante. Comme toutes les églises des Jésuites, elle fut bâtie sur le modèle de celle de Rome.

 

Le cours Saleya

On ne peut pas oublier de mentionner le très beau cours Saleya, où se tient le marché aux fleurs le matin, et où on retrouve d’autres stands le reste du temps (bijoux, peintures…). Là aussi l’animation est toujours au rendez-vous ! Par contre on vous déconseille fortement d’y manger, même si les terrasses peuvent paraître tentantes, il s’agit avant tout de véritables attrape-touristes ! Vous y verrez rarement les niçois, et l’été on n’y croise plus que des touristes (souvent étrangers). On peut quand même mentionner l’adresse La Voglia, plutôt pas mal (mais mon expérience dans ce resto date un peu). Le cours Saleya est relié au bord de mer par plusieurs passages sous arcades. Entre le cours et la mer, la rue des Ponchettes avec ses toits-terrasses est à voir !

On y trouve quelques églises, notamment la très jolie église baroque des Pénitents noirs, rarement ouverte. J’ai eu la chance de pouvoir y entrer, et d’y « voler » une photo, car c’est interdit, et surveillé par des mamies zélées. Et oui, la restauration de l’église a couté cher, on préfère vous vendre une carte postale ! Les curés, faudrait se mettre au gout du jour et du numérique hein…

 

Le palais de la Préfecture

Sur la place Gautier (directement sur le cours Saleya) se trouve l’ancien palais de la préfecture, qui ne se visite que pour les journées du patrimoine. Il s’agit de l’ancien palais des ducs de Savoie et fut résidence officielle de ces derniers jusqu’en 1860, date du rattachement du comté de Nice à la France. Le palais devint alors siège de la préfecture des Alpes-Maritime et fut embellie pour recevoir Napoléon III. Au début du XXe siècle, il fut agrandi et remanié. On y trouve désormais un très beau salon vénitien et surtout des peintures Belle Époque de Jules Chéret.

Il sert aujourd’hui de lieu d’accueil pour les différents chefs d’état. Ouvert seulement pour les journées du patrimoine, vous ne serez donc pas tout seuls à le visiter. Dur de faire des photos dans ces conditions ! Ma visite date de 2012, malheureusement mon appareil photo de l’époque était moins performant, soyez donc indulgents !

 

Plus loin on tombe sur la jolie rue Saint-Françoia-de-Paule elle aussi commerçante et animée, parallèle au bord de mer. On y trouve l’Opéra, qui a la particularité de posséder deux faces : côté rue, au style Belle Epoque, et côté mer, néo-classique, ainsi qu’une jolie petite église du même nom que la rue.

 

On trouve aussi plusieurs rues moins touristiques, plus « résidentielles », notamment celles qui grimpent vers la colline du château… (certaines en escaliers).

 

Le Vieux Nice de nuit

Animé de jour comme de nuit (enfin sauf en hiver) certaines rues et places sont bien éclairées et offrent un joli spectacle ! C’est le cas notamment de la place du Palais de Justice, de la rue de la préfecture, du cours Saleya ou de la place Rossetti (noire de monde aux beaux jours, le glacier Fenocchio n’y étant pas pour rien !)

 

Découvrez le palais Lascaris

Revenez à l’article principal

One Response to Le Vieux Nice

  1. MissCo dit :

    Très jolies photos, comme toujours; ça donne envie d’y aller de suite!

    MissCo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *