Monastère de Rila

Le monastère de Rila est un des plus célèbres de Bulgarie ! Fondé au Xème siècle et situé à 120 km de Sofia, dans les montagnes à 1147m d’altitude. Il figure sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Pour y aller, peu de choix ! Un seul bus par jour qui met environ 3 h, reste 1 h 30 sur place. La perspective de passer 6 h dans un bus sur des routes de montages ne nous emballant pas, nous avons cherché d’autres solutions. Nous avons finalement découvert que plusieurs compagnies de taxis proposaient des forfait à 74€ pour l’AR et le temps sur place (nous sommes resté 2 h). Voilà, ce fut la « petite » dépense du séjour, la souris a craqué son porte-monnaie pour découvrir le patrimoine bulgare !


Afficher une carte plus grande

Sur place, en ce début d’automne, il faisait ce jour-là 6°C, nous n’étions pas parés pour cela, mais le jeu en valait la chandelle! J’ai donc pu geler sur place (aie, je suis tête en l’air, je n’avais pas prévu de manteau chaud… qu’elle est bête cette souris !) et « mériter » cette visite. hum, Revigorant… On a donc pu voir une souris avec la chair de poule !

J’ai donc bravé les éléments pour aller passer pas moins de 2h à faire le tour du monastère, mais aussi à en profiter pour une petite pause gouter !

Pour les intéressés, il est possible de louer une chambre au monastère afin de profiter du calme des lieux. En meilleure saison, cela peut-être sympa! Le coin offre de jolies balades au calme, dans la montage.

Outre l’église principale, nous avons pu grimper dans des anciennes chapelles pour admirer les restes de fresques (hélas, presque effacées) et visiter un petit musée d’art religieux, mais photos interdites, et c’était surveillé !

 

 

Les monastères, tout comme les églises, regorgent de belles fresques. Malheureusement l’intérieur de l’église était très sombre… Les photos sont interdites mais nous parvînmes quand même à en faire discrètement quelques-unes… soyez donc indulgents, les photos ne sont pas parfaites ! En revanche, j’ai pu admirer les belles fresques du porche, plus lumineuses, et prendre plein de photos en souvenir ! À l’époque, je n’avais jamais vu d’église orthodoxe comme cela, et si depuis je me suis rattrapée, je suis bien contente d’avoir découvert celles de Rila, vraiment très jolies, dans la plus pure tradition byzantine !

 

Un peu plus loin on trouve de quoi se restaurer (nous avons ENFIN pu y trouver le vrai yaourt bulgare, au lait de brebis, au miel ou aux fruits rouges selon les gouts !). J’ai eu bien froid pour y aller, j’ai bien apprécié ma boisson chaude ensuite !

Malgré les conditions climatiques, j’ai bien apprécié ma visite de ce joli monastère, n’ayant rien vu du même genre à l’époque.

Retournez à Sofia

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *