Le quartier du Kitaï-gorod à Moscou

Le petit quartier du Kitaï-gorod ( Китай-город) de Moscou figure parmi les plus anciens de la ville ! Il jouxte la place Rouge et offre une jolie promenade architecturale au milieu d’églises et bâtiments très néo-russes ou Art nouveau, véritable havre de paix pour piétons au centre d’une capitale tentaculaire taillée pour la voiture. Esthétiquement, ce fut sans nul doute mon coin préféré de Moscou, et une belle découverte, même si pour cela j’ai dû braver les éléments !

 

Afficher une carte plus grande

 

rue Ilinka

Comme vous pouvez le voir sur la carte, il s’agit d’une zone plutôt petite, délimitée par la place Rouge à l’ouest, un parc au sud et entourée par une ceinture de boulevards. On en fait donc vite le tour même si je vous suggère de prendre le temps d’y flâner !

C’est ici que vous trouverez les plus beaux immeubles de la capitale et l’ambiance la plus « provinciale », à l’écart du tumulte automobile qui caractérise le paysage moscovite.

Littéralement, le nom Kitaï gorod signifie « ville chinoise », pourtant, même si l’on y croise bien quelques touristes de cette nationalité, le mot « kitaï » dérive probablement du vieux slave qui signifiait « pieu », dont on se serait servi pour construire les fortifications du quartier. Bon en vrai, personne n’est vraiment sûr !

Ce quartier très central attire indéniablement les touristes ! Très commerçant et vivant au rythme des boutiques de luxe et des bureaux, aujourd’hui plus personne n’y vit. Attention, ce n’est donc pas forcément là que vous découvrirez l’authentique vie moscovite…

S’il s’agit à l’origine d’un très ancien quartier, un des premiers de la ville, le bâti actuel date plutôt des XVIIIe et XIXe siècles, même si l’on retrouve des églises plus anciennes. Malheureusement les communistes passèrent par là (logique, nous sommes à deux pas du Kremlin, centre du pouvoir) et rasèrent plusieurs édifices religieux. Admirons tout de même ce qu’il en reste !

 

La rue Varvarka

Ce fut une des mes rues préférées à Moscou ! Elle borde le parc Zariadié (lui-même occupant l’emplacement d’un îlot urbain complètement rasé…), et on peut y admirer une succession d’églises. Cette « rue des bulbes » est vraiment exceptionnelle ! Elle doit son nom à l’église Sainte-Barbara (Varvara en russe).

Je dois avouer mon faible pour les églises orthodoxes russes, à bulbes, donc, et l’émotion qui m’envahit chaque fois que j’en aperçois devant moi ! J’étais donc heureuse de pouvoir arpenter cette rue, de jour comme de nuit !

Lors de mon passage les éléments décidèrent de se liguer contre moi et de tester ma motivation : outre les nuages menaçants qui se profilaient dans le ciel, un vent violent se leva, demandant des efforts presque surhumains pour continuer à avancer, faisant tournoyer les grains de poussière qui vinrent ensuite se loger dans mes pauvres yeux sanglotants ! Et oui, une petite souris, ça fait rarement le poids face à une bourrasque et ça peut vite s’envoler ! J’ai alors mieux compris les propos d’une amie russe « attention à la poussière en Russie ». Oui, en effet ! Tant pis donc pour les photos au soleil, on dira que c’est plus typique comme ça, hum…

Si j’ai pu entrer dans toutes les églises, les photos y sont malheureusement interdites, comme souvent en Russie, et je n’ai pu en « voler » que deux. Pas envie de me fâcher avec les babouchki qui faisaient le ménage ! (au passage, jamais vu des églises aussi souvent nettoyées qu’en Russie ! Et pas que les églises d’ailleurs…).

Outre les églises, on peut également visiter le palais des boyards, résidence aristocratique du XVIe siècle, et l’ancienne « cour anglaise« .

 

ancien hôtel Rossiya au fond

Pour l’anecdote, à la place du parc se trouvait jusqu’en 2007 l’immonde hôtel Rossiya, qui gâchait tout de même bien la vue ! Par chance, le quartier jouit alors d’une politique de préservation du patrimoine et cette horreur de l’époque soviétique fut démolie, pour le plaisir de nos yeux, ouf !

Mon copain, qui avait pu immortaliser cette image « pittoresque », préfère de loin la nouvelle vue ! En plus voyez vous-mêmes ci-contre, ils ont repeint les façades entre temps…

À la place, le parc, inauguré en 2017, offre un espace de détente ainsi qu’une nouvelle salle de spectacle. Mais pour combien de temps ? Des panneaux publicitaires indiquaient la construction imminente d’immeubles d’habitation, destinés aux « nouveaux Russes », au porte-monnaie bien (trop) rempli…

Petit conseil : on obtient une meilleure vue des églises en contrebas, en longeant le parc !

Au loin, on peut voir une des « sept sœurs », grand immeuble stalinien.

 

Un peu plus loin, mais pas directement dans la rue, je voulais absolument voir la très jolie église de Nikitniki ! Véritable chef-d’œuvre du XVIIe siècle, elle servit surtout de modèle à de nombreux édifices religieux ! J’aime vraiment les couleurs des églises russes, elles sont si gaies, contrairement à la majorité de celles d’Europe de l’ouest… Et quelle architecture, presque irréelle…

Par contre, entourée de bâtiments officiels modernes et sans charme, elle détonne dans le paysage ! Une image d’ailleurs bien représentative du Moscou actuel… Malheureusement, elle est rarement ouverte, et pour cette fois, je trouvais porte close.

eglise de Nikitniki

 

La rue Ilinka et ses alentours

Remontons un peu au nord pour découvrir cette jolie rue, un des axes principaux du Kitaï-gorod. Si vous avez été à Saint-Pétersbourg avant, vous y trouverez quelques ressemblances !

J’ai en effet reconnu le style plus classique et « européen » de l’ancienne capitale des tsars. Et pour cause, on doit à Quarenghi, architecte de Saint-Pétersbourg, plusieurs bâtiments de la rue, telles que la bourse ou le Gostiny Dvor (cour des marchands).

Mais ce que j’ai surtout aimé, c’est la vue sur les clochers des cathédrales du Kremlin, superbe, surtout un peu avant la tombée du jour ! Moins sympa, par contre, les voitures de luxe qui seraient prêtes à vous écraser. Après tout, il faut bien déposer ces dames au plus près du Goum (grand magasin chic), les piétons, on s’en fiche !

 

La rue Nikolskaya

Remontons encore, pour découvrir cette rue parallèle à Ilinka. Cette fois, il s’agit d’un axe entièrement piéton, pour mon plus grand plaisir, et celui des promeneurs ! Probablement là encore une des plus belles rues de la capitale, aux couleurs chatoyantes et à l’architecture très fin XIXe siècle, où le néo-russe et l’Art nouveau sont à l’honneur.

J’aime vraiment ce style typiquement russe, c’est surtout cela que je voulais voir à Moscou, et qui manque quand même à Saint-Pétersbourg (mais l’ancienne capitale ne peut pas tout avoir, ça en deviendrait indécent…).

J’en ai pris plein la vue… avant d’en prendre plein le parapluie ! Là encore, pas de chance niveau météo, mais comme j’ai dit, ça reste typique, vu le « super » climat moscovite, hum. Heureusement, j’ai pu m’abriter dans la chaine de crêpes Teremok et me réchauffer avec un bon sbiten, boisson russe typique à base de miel et épices, et très bon marché ! (80 cts…). Ici, à deux pas de la place Rouge, on trouve surtout des boutiques de luxe et des chaines de cafés plutôt onéreuses par rapport aux salaires moyens (un Parisien trouvera certainement cela abordable ceci dit, mais je pense aux travailleurs locaux…), alors cette chaine proposant des collations à petits prix fut la bienvenue !

Sbiten

Pour l’anecdote, nous fûmes d’ailleurs interpellés par un policier en civil ayant vu l’homme attablé derrière nous tenter de nous faire les poches ! Heureusement il ne trouva rien de précieux (notre guide de voyage ne sembla pas l’intéresser…), mais petite frayeur, et surtout, malaise quand tous les regards se tournèrent vers nous…

En tout cas, cela prouve que la police veille au grain et que tout est surveillé. Je dois d’ailleurs dire que nous nous sommes sentis en sécurité pendant tout le séjour, qu’on ne souffre d’aucune incivilité dans les rues (ou ailleurs) et qu’elles sont toutes propres. Ça nous change de Paris…

J’ai pu terminer ma visite de la rue de nuit, profitant du superbe éclairage ! Bien sûr, il s’agit d’une rue très touristique et également assez chic, ambiance donc un peu particulière…

 

Au bout de la rue, on débouche sur le bâtiment de la Loubianka, ancien quartier général des services de renseignement soviétiques, à savoir le KGB ! Aujourd’hui, il est toujours utilisé par l’héritier de ce service, le FSB. J’ai froid dans le dos en pensant à tous ces horribles interrogatoires menés ici, grr !

 

Autour du théâtre Bolchoï

Nous arrivons alors à la limite du Kitaï-gorod, matérialisée par une large avenue, qui tranche avec les petites rues du quartier ! Sur ce boulevard j’ai pu admirer l’hôtel Metropol, plus grand édifice Art nouveau de la ville et remarquable pour ses superbes fresques en mosaïques ! Les plus chanceux pourront dîner dans son restaurant, mais hélas, ma bourse n’est pas assez garnie !

Théâtre Bolchoï

Un peu en face la place Teatralna (places des théâtres) s’offre à nous, joliment éclairée à la nuit tombante. Qui n’a pas entendu parler du Bolchoï, le « grand » (oui, c’est la traduction du mot russe) théâtre de Moscou, aussi célèbre que le Mariinsky de Saint-Pétersbourg ?

Assister à un spectacle doit être vraiment merveilleux, mais hélas, là encore mon budget ne le permet pas ! Il faut compter plus d’une centaine d’euros… tant pis ! Mais pourquoi places DES théâtres ? Parce qu’il y en a plusieurs, pardi ! Juste à côté se trouve le théâtre Maly, ou… « petit » théâtre ! Bon, ok, ils ne se sont pas trop foulés pour les noms…

Encore à côté, les amoureux du shopping pourront aller faire un tour au TSOUM, réputé plus abordable que le Goum et situé lui dans un édifice néo-gothique vraiment très beau de nuit ! Pour ma part, je n’ai pas vraiment eu le temps, puis je dois avouer que ce n’était pas ma priorité, même si vous admettrez que j’ai bien besoin d’étoffer ma garde-robe…

 

Bon, il se fait tard, suite à l’averse, nous avons perdu 10 degrés, mes poils sont mouillés, je grelotte ! Il est temps pour moi de rentrer me réchauffer !

J’espère que vous aurez apprécié ce petit tour guidé du quartier !

En résumé, le Kitaï-gorod est probablement le plus beau quartier de la capitale, le mieux préservé de la folie urbanistique de l’époque soviétique et de la frénésie immobilière des dernières années. Cependant, entre boutiques touristiques et marques de luxe, ce n’est pas forcément là que vous trouverez « l’âme russe », à moins de chercher à côtoyer les oligarques… Le quartier n’est par ailleurs pas vraiment représentatif de la capitale ! Il s’agit seulement d’un îlot préservé de quelques rues, plus petit que n’importe quel centre historique de ville européenne moyenne ! Une goutte d’eau dans un océan de béton, le cœur de cette pieuvre aux tentacules titanesques qu’est Moscou.

 

Découvrez le Kremlin de Moscou

Retour à l’article principal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *