Que voir à Sofia : les incontournables

Cathédrale de Sofia.

Sofia (en bulgare София), capitale de la Bulgarie, n’est devenue capitale qu’en 1879 lors de la libération du pays de la domination ottomane, date à laquelle elle totalise moins de 20.000 habitants. Comptant aujourd’hui 1,4 million d’habitants, et située à 590 m d’altitude au pied du massif du Vitocha qui culmine à 2 290 m, elle est la seconde plus haute capitale d’Europe après Madrid.

En raison de son histoire récente de capitale, on n’y trouve que peu de monuments anciens, à l’exception des vestiges antiques thraces et romains. Mais l’église de Boyana au sud de la ville, célèbre pour ses fresques du XIIIe siècle listées au patrimoine mondial, la basilique Sainte-Sophie, bâtie au VIe siècle, et qui a donné son nom à la ville et la vaste cathédrale Alexandre-Nevski marquent le paysage. On peut également y visiter l’église russe Saint-Nicolas ainsi que la mosquée Bania Bachi ou des bains, une des plus anciennes d’Europe.

Voir une carte plus large

Ce voyage a été rendu possible grâce à la compagnie low-cost Wizzair, avec un AR à seulement 40 € ! Pourquoi se priver ? 😉 De plus, on y trouve des logements corrects à très bons prix : dans notre cas deux studios, l’un à 20 €/nuit (petit, avec cuisine très modeste) et l’autre à 25 €/nuit (plus grand, avec une vraie cuisine…). J’ai tout de même été surprise par les douches bulgares : en effet, elles ne disposent pas de cabine ni de rideau, on se douche donc directement dans la pièce d’eau…! Autre aspect surprenant : les double-rideaux tout comme les volets ne semblent pas faire partie de la culture bulgare, prévoyez un masque si vous ne souhaitez pas être réveillés par le soleil aux aurores ! (malheureusement, ce « problème » se retrouve dans la moitié de l’Europe, aie pour les sommeils légers comme le mien !)

Conseil pratique: En arrivant à l’aéroport de Sofia, le plus simple est de prendre un taxi qui vous amènera en ville en 20 min environ (15 min si vous arrivez tard, comme nous) le tarif ne doit pas dépasser 10€. Notez que la monnaie est le lev (leva au pluriel), et que son taux de change est fixe par rapport à l’euro : 2 BGN = 1€.

place de l’Indépendance

Le but du voyage était de visiter Sofia mais aussi Plovdiv, deuxième ville du pays, et esthétiquement plus intéressante.

Sofia n’est certainement pas une des plus belles villes du monde, mais on y trouve des bâtiments intéressants, notamment ses édifices religieux, et quelques musées. Les points d’intérêt sont rassemblés dans l’hyper centre, à part l’église de Boyana (que nous n’avons pas pu visiter faute de temps en raison d’un accès assez compliqué).

On retrouve deux axes principaux : la rue Vitosha, piétonne bordée de magasins et de cafés, et le boulevard du Tsar-Libérateur (Car Osvoboditel), dans le « centre monumental » créé pour donner à Sofia une vraie image de capitale (la ville ne comportait que 12.000 habitants quand elle fut déclarée capitale), avec des beaux bâtiments dessinés par des architecte austro-hongrois. Cœur de ce « Sofia monumental », la place Alexandre-Nevski, où trône la cathédrale du même nom. Il s’agit du boulevard que j’ai le mieux aimé à Sofia, avec ses jolis bâtiments baroques ou néo-classiques colorés.

Boulevard du Tsar Libérateur

S’étant développée au XIXe, la ville comporte un certain nombre de jolis bâtiments de cette époque (style éclectique notamment) mais malheureusement beaucoup sont en mauvais état… la vue est aussi gâchée par les horreurs de l’époque communiste, où l’esthétique architecturale n’était vraiment pas la priorité ! Dommage donc, la ville avait du potentiel… J’ai tout de même pris plaisir à flâner dans le centre à la recherche de « pépites », en essayant de faire abstraction du reste. Pas toujours facile, hum.

Célèbre carrefour animé : la place de l’Indépendance, avec ses monuments staliniens (on y trouve entre autre le palais présidentiel et CUM (Tsoum), ancien grand magasin soviétique, reconverti en centre commercial de luxe (et devenu complètement mort avec la crise). Sous cette place on peut apercevoir des vestiges romains et une église semi-enterrée. On retrouve un peu la même chose (ruines et églises) à la Rotonde Saint-Georges, juste à côté.

Sofia reste néanmoins une ville verte, avec de nombreux parcs non loin du centre. Malheureusement, à cause de la météo vraiment peu clémente lors de notre passage, nous n’avons pas pu nous y promener (une prochaine fois, donc).

Vues générales de Sofia

Quartier du « marché des femmes »

Non loin de la Place de l’Indépendance se trouve aussi les anciens bains thermaux (plus en activité…), et un petit quartier populaire « le marché des femmes« , à l’ambiance plus orientale, qui jouxte les Halles. Dans ce quartier j’ai pu notamment voir les anciens bains thermaux, beau bâtiment de type austro-hongrois, malheureusement fermés et en atteinte d’être transformés en salle d’exposition.

C’est aussi par là que se trouve la principale mosquée et une synagogue. J’ai bien aimé ce coin (le soleil aidant sans doute, contrairement aux jours précédents passés sous les bourrasques et la pluie), ambiance plus authentique, jolis bâtiments colorés… bref, plutôt sympathique, et plus animé que la plupart des rues du centre.

Lieux de culte à Sofia

Quand je visite une ville, j’aime bien découvrir les différents lieux de culte qui la composent ! L’église la plus impressionnante est bien sûr la cathédrale Alexandre-Nevski, image emblématique de la ville, avec ses nombreux dômes. L’intérieur, tout en fresques, est malheureusement très sombre (photos interdites !).

 

Juste à côté, je suis rentrée dans Sainte-Sophie, une des plus vieilles églises byzantines ! Oui, comme à Istanbul, même si dedans c’est bien plus sobre ! 😉

J’ai beaucoup aimé la jolie l’église Sveta-Nedelya (ou Notre-Dame-du-Dimanche), plus modeste mais plus lumineuse. Curiosités : des petites églises semi-enterrées qui datent de l’époque ottomane, où il était interdit que les églises dépassent la hauteur d’un homme à cheval.

Je suis  aussi passe devant une ancienne mosquée toujours vouée au culte : la mosquée Bania Bachi (ou des Bains), même si je ne l’ai pas visitée (un peu compliquée en fait). Une autre mosuqée a d’ailleurs été transformée en musée archéologique. J’ai pu aussi voir la  synagogue, considérée comme une des plus grandes d’Europe, et que j’ai trouvée vraiment jolie ! Là encore, la visite semblait compliqué, puis je n’avais pas trop le temps.

 

Transports à Sofia

Autres éléments du paysage sofiote : les transports. Outre les vieux tram qui circulent partout, la ville s’est dotée d’un « réseau » (seulement deux ligne) moderne de métro. Nous avons noté que les stations étaient propres et plutôt sûres, comme souvent dans les pays de l’Est, ce qui nous change de Paris…

En résumé, Sofia n’est sans doute pas la plus belle capitale d’Europe, ni même la plus belle ville du pays. Mais elle vaut néanmoins le coup d’œil, ne serait-ce que pour se dépayser, et constitue une étape sympathique avant de découvrir la jolie Plovdiv, où de prendre un avion pour Istanbul par exemple (vols à bon prix). On peut aussi y profiter des joies du ventre, à des prix sympathiques, ce qui ne gâche rien !

Découvrez également la Bulgarie en miniature

Ne manquer de découvrir le Monastère de Rila, à 120 km de Sofia.

Poursuivez la visite de la Bulgarie avec la ville de Plovdiv.

Apprenez-en plus sur la gastronomie bulgare.

2 Responses to Que voir à Sofia : les incontournables

  1. Safari dit :

    Bonjour

    je me permets de vous contacter suite à votre post sur forum voyage.

    Je pars pour plus de 3 semaines en Bulgarie avec ma fille de 17 ans.
    Nous aimerions faire un trekking sur plusieurs jours voire une semaine, faire des activités sportives (équitation, kayak etc..), visiter les plus beaux monastères et finir par quelques jours au bord de la mer.
    Avez-vous des contacts de guides ou agences sur place qui pourraient m’aider ?

    selon vous quel est le meilleur circuit ?

    je cherche aussi un hébergement sur Sofia qui soit central et pas trop cher.

    d’avance merci
    sandrine

    • Miranda dit :

      Bonjour,

      Je n’ai pas fait de kayak ou d’équitation, je n’ai visité que Plovdiv et Sofia en faisant du « classique », avec une excursion à Rila en taxi. Je ne peux donc pas vous aider… En ce qui concerne le logement, vous devriez trouver votre bonheur sur Airbnb, nous avions un grand studio bien placé et calme pour 20€/nuit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *