Voyage en Russie : comment obtenir le visa

Rencontre au sommet avec Vladimir Poutine !

Rencontre au sommet avec Vladimir Poutine !

Églises à bulbes, palais colorés, Révolution de 1917 (c’est le centenaire !), pelmenis… et vodka : votre souris préférée se promène actuellement pour quelques semaines dans l’immense Russie ! 🙂

Des aventures extraordinaires à suivre sur votre site préféré !

De loin le premier pays d’Europe par sa superficie (34 fois la France !) et sa population, la Russie est un pays que j’ai eu l’occasion de découvrir à trois reprises, mais il y a déjà pas mal d’années. Il était donc temps de songer à y retourner…

 

L’aventure du visa russe

Mais contrairement à d’autres pays européens, une visite en Russie ne s’improvise pas ! Il faut en effet obtenir un visa, précieux sésame qui ouvre les portes du Kremlin, des magnifiques palais de Saint-Pétersbourg ou des églises de l’anneau d’or…

Avant même de parvenir à destination, obtenir un visa touristique est déjà une grande aventure ! Il faut en principe réserver ses hébergements pour qu’une agence touristique puisse établir un voucher…

Ce document liste les hébergements dans le pays et permet d’obtenir ce fameux visa touristique, en y adjoignant un formulaire rempli méthodiquement ainsi qu’une photo, une attestation d’assurance et 60 € de frais consulaires… recommencer toutes ces démarches m’a un peu rebuté, il faut bien l’admettre.

Pour notre voyage en Russie, nous avons découvert que l’agence Russie autrement aide à organiser des voyages qui sortent des sentiers battus. Pouvant fournir ce fameux voucher, nous avons pu passer cette étape indispensable sans problème…

 

Comment obtenir le visa pour la Russie

 

Bon, je vous rassure, ce n’est pas si sorcier finalement !

Il suffit de vous munir de : (ne vous enfuyez pas de suite !) 😉

  • votre passeport avec deux pages vierges côte à côte, et valable au moins six mois après la date du retour,
  • d’une copie des premières pages du passeport (avec la photo),
  • d’une photo d’identité récente (différente de celle du passeport sauf si ce dernier a moins de 6 mois) et non photocopiée,
  • de demander une attestation d’assurance ORIGINALE et signée À LA MAIN à votre banque ou assureur principal. Les règles ont changé plusieurs fois mais au moment où je suis partie il suffisait d’être assuré à hauteur de 11.000€ pour les frais médicaux et de rapatriement, ce que propose n’importe quelle carte bancaire.
  • de vous munir d’un « voucher » ou « invitation touristique », normalement fourni par votre hôtel, sinon il vous faudra vous en procurer hein via une agence, moyennant finance. Personnellement j’ai fait appel à Russie autrement, qui l’offre aux bloggeurs (ouf).
  • de remplir le formulaire sur le site en suivant les instructions (un peu casse-tête au début c’est vrai), de l’imprimer et le signer au stylo NOIR. Il faudra surtout renseigner les informations du passeport, du voucher, et de votre assurance.
  • de déposer le tout dans un centre de visa tel que VHS ou VFS pour Paris, ou dans une agence qui se chargera de tout vérifier et transmettre. Pour ma part j’ai opté pour cette option pour ce premier séjour, en passant par Action Visas.

Cout global : 100€… Et oui, un petit budget ! Et si vous n’habitez pas Paris (ou une rare ville offrant un service de ce type) vous devrez en plus vous acquitter des frais d’envoi et de retour du passeport en recommandé. Bref, vous l’aurez compris, on ne va pas en Russie par hasard, cela se prépare, et en général les gens peu motivés laissent vite tomber. L’avantage c’est que cela limite un peu le tourisme, sinon vu la beauté de la ville, ce serait encore plus « envahi ». Et oui, le paradoxe de la souris… j’aime les beaux endroits mais je préfère éviter la foule de visiteurs !

 

Découvrez mes articles sur Saint-Pétersbourg

Et sur Moscou