Ukraine

carte_ukraine

Saint-Michel-aux-toits-d’or à Kiev

L’Ukraine est le deuxième plus vaste pays d’Europe après la Russie (603.549 km² avec la Crimée, 576.604 sans) et compte 45 millions d’habitants (et 52 millions 20 ans plus tôt). Pour les Français, ce pays n’évoque au mieux pas grand chose, au pire quelques clichés réducteurs : l’accident de Tchernobyl, la guerre séparatiste russophone, voire la prostitution, les oligarques… bref, plein d’images qui donnent envie… de ne surtout pas y voyager ! Que n’ai-je entendu avant de m’y rendre, sur le prétendu danger, l’inintérêt de la visite, etc.

Mais étant une souris curieuse ne me contentant pas de clichés, j’ai pris le temps de m’y promener durant quelques semaines, après deux premiers séjours durant les années 1990, après la chute de l’URSS avec une situation économique alors vraiment calamiteuse (inflation démentielle et magasins vides).

Bon, soyons clairs : l’Ukraine est un pays qui offre d’intéressantes villes à découvrir, et hormis le regrettable conflit en cours dans le Donbass, le pays est tout à fait sûr pour le touriste ! En prime, le faible niveau de vie, certes difficile au quotidien pour les Ukrainiens, est un avantage pour un européen « occidental » qui voit son pouvoir d’achat environ 3 à 5 fois supérieur à celui dont il dispose chez lui… voilà de quoi se faire plaisir !

Opéra de Lviv

Au cours de son histoire le pays fut rarement unifié. Après l’âge d’or de la Rus’ de Kiev, le pays tomba peu à peu aux mains des Moghols et des Tatars, avant d’être divisé entre la Russie et la Pologne pendant plusieurs siècles. Une résistance perdura pendant tout ce temps, tentant de maintenir vivante la culture ukrainienne. Après une brève période d’indépendance, le pays fut rattaché à l’URSS jusqu’en 1991.

Cette histoire mouvementée explique les différences existant entre les régions du pays : l’ouest anciennement dominé par la Pologne puis l’Empire austro-hongrois, tourné vers l’Union Européenne aujourd’hui, mais resté agricole, et l’est, anciennement occupé par la Russie et tourné vers cette dernière, plus industriel. Ces clivages sont source du conflit que rencontre aujourd’hui le pays !

J’ai choisi de rester trois semaines dans le pays, à la découverte de trois villes majeures et toutes différentes les unes des autres : Kiev, la capitale, première ville de l’orthodoxie russe, avec des magnifiques églises ; Lviv, l’ancienne ville polonaise très Mitteleuropa dans l’âme ; puis Odessa, fondée par Catherine II pour devenir le principal port de l’Empire russe, encore à part et unique en son genre !

 

Ukraine en miniature

 

Kiev

Laure haute à Kiev

Laure haute à Kiev

Odessa

 

LvivLviv

 

Gastronomie en Ukraine

One Response to Ukraine

  1. michel dit :

    L’Ukrainien est un esprit fin, aimant la liberté et fidèle à ses
    ancêtres cosaques, il est démocrate. Vaillant et individualiste, il sait
    sortir des difficultés car il n est pas inerte mais responsable. L’Ukraine
    est un pays qui aura un grand avenir, peu le comprennent sauf la Russie.
    Les Polonais sont nostalgiques de ce pays qui y ont régné plusieurs
    siècles, polonisant à outrance. Dans les Carpathes, les traditions et le
    folklore ont beaucoup de commun avec la Roumanie proche notamment la
    flûte de pan : écouter sur youtube : гудацка тайстра найгриши
    bien à vous michel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *