Vienne au fil du Ring

Maquette du Ring (Wien Museum)

Le Ring (Ringstrasse) est un boulevard circulaire de 4 km entourant la vieille ville de Vienne. Il vit le jour après la destruction des remparts et fut bordé d’édifices « historicistes » et monumentaux. Célèbre boulevard, je vous propose d’en faire un petit tour avec moi !

L’opéra et l’Albertina

On y trouve un certain nombre de bâtiments officiels. Un des plus emblématiques, et qui m’a le plus plu, est l’opéra. Et oui, j’aime bien les beaux opéras ! (je me parle pas seulement du gâteau) Encore plus beau de nuit, où il se pare d’une belle couleur dorée. J’aurais aimé le visiter mais malheureusement c’est assez contraignant ! En effet, il n’y a que quelques visites guidées par jour (voire qu’une seule), et ce n’est pas ouvert tous les jours, grr !

Bon, après avoir vu celui de Paris puis celui de Lviv (qui y ressemble fortement), je ne vais pas en faire un fromage ! Je garde ça sous le coude pour une prochaine fois. Étant une pauvre souris au budget limité, ce n’est pas demain que j’irai voir un spectacle sur cette scène, snif ! Bonne idée quand même, un écran géant a été installé sur le côté pour suivre les représentations, pas bête ! (parole de souris) À quand la même chose chez nous ? Horaires et infos sur le site officiel.

Juste à côté, on peut voir l’Albertina, qui abrite la plus grande collection d’art graphique au monde (rien que ça !) et des expositions temporaires de qualité. Juste devant, j’ai me mettre au vert sur le Burggarten. Vienne est vraiment une ville verdoyante, le Ring concentre à lui seul plusieurs jardins ce qui reste très appréciable ! Collée à l’Albertina, la maison des papillons ravira les fans de ces petites bestioles aux ailes colorées.

 

La place Marie-Thérèse (Maria-Theresien Platz)

Nous arrivons alors devant la Burgtor, porte monumentale de la ville, délimitant le périmètre du palais de Hofburg et faisant face à la place Marie-Thérèse où trône un monument en l’honneur de l’impératrice. Sur cette place, les amateurs de musées seront comblés, car elle en compte deux (des jumeaux en plus !). Le grand musée des Beaux-Arts (Kunsthistorischesmuseum) ravira les passionnés de peintures et objets décoratifs, tandis que le musée d’histoire naturelle plaira sans doute plus aux enfants. Étant une souris fan de belles croutes (et pas que de fromages), j’aurais bien aimé faire un petit tour dans le premier, mais que voulez-vous, le temps m’était compté, alors je mets encore ça sur ma liste pour une prochaine visite (en attendant, j’irai me consoler au Louvre).

 

MuseumsQuartier

Oui je sais, on s’écarte un peu du Ring, mais je n’ai pas pu m’empêcher de faire une digression ! Ce « quartier des musées » se situe juste en face de la place Marie-Thérèse, alors c’était tentant ! Il s’agit en fait des anciennes écuries du palais de Hofburg, auxquelles viennent s’ajouter des constructions contemporaines, pour un mélange plutôt réussi !

Cet espace abrite désormais le musée Leopold, où les fans pourront voir quelques œuvres de Gustav Klimt, Egon Schiele ou Oskar Kokoscha, célèbres peintres viennois (si vous ne les connaissez pas au moins de nom, consultez d’urgence Wikipedia, vous pourrez ainsi briller en société, comme moi !). En face, le Mumok déploie ses collections d’art contemporain. Un musée blanc, un musée noir, pas de risque de les confondre comme ça !

On y trouve également la Kunsthalle de Vienne (expos temporaires d’art contemporain, hum, pas mon truc), le ZOOM, musée des enfants (avis aux parents qui visitent !) la maison de la danse, un musée d’architecture (surtout contemporaine), mais surtout plusieurs petits cafés et d’étonnant bancs pour se reposer. En tout cas, je trouve que la création de ce genre d’endroits est une bonne idée !

 

Parlement et hôtel de ville

Fin de la digression, poursuivons notre promenade sur le Ring ! Bon, je ne l’ai pas parcouru en entier, 4 km, c’est long pour mes petites pattes de souris, puis ce n’est pas intéressant partout ! Après le MuseumQuartier je suis donc allée voir le Parlement, que j’ai trouvé plutôt massif (c’est du néo-classique, c’est lourd, selon moi, ils auraient du s’inspirer de Budapest), le Burgtheater, classique mais pas mal, et enfin l’hôtel de ville néo-gothique ! Rathaus en allemand, ou la maison du rat pour la traduction littérale, je ne pouvais donc pas manquer ça (même si je suis une souris et pas un rat, on reste proche quand même).

Parlement d’Autriche

Bon, mon guide papier m’informe que cela signifie en fait « maison du conseil », mais je m’en fiche, en allemand, Rat, c’est aussi le rat, non mais ! Pour une maison de souris (enfin, de rat), c’est grand et beau ! Par contre je suis déçue, je n’ai pas pu le visiter (visite seulement à 13 h), encore une chose de plus sur ma liste (qui se rallonge…) ni me prendre en photo devant, car la nuit si tous les chats sont gris, les souris aussi, on ne m’aurait donc pas vue !

Plus loin, nous avons aperçu l’église votive, elle aussi néo-gothique, au moins c’est rat-ccord avec le Rathaus. Cette partie est bordée de jardins, mais comme nous y étions de nuit, on a fait l’impasse ! Une vraie ceinture verte ce Ring !

 

Un peu après, le Ring est surtout bordé par le canal du Danube (à ne pas confondre avec le fleuve), qui entoure une partie de la vieille ville avant de continuer son cours plus loin. Bon, il parait qu’aux beaux jours c’est agréable de s’y promener et de boire un coup sur les terrasses flottantes, mais on a vu de loin les tours modernes et disgracieuses qui ont poussé sur le canal, et cela ne nous a pas trop donné envie… puis les « beaux jours », on les compte à Vienne !

Canal du Danube

 

Le Stadtpark

Nous avons plutôt préféré aller flâner sur ce joli parc bordant également le Ring ! Bon, vu la météo, nous n’en avons pas fait tout le tour (il commençait à faire frais, hum, juin est la belle saison vous avez dit ?). Ils sont fous ces Viennois, tous à faire bronzette sur la pelouse malgré le climat peu engageant ! Sans façon, merci bien !

Outre mes copains canards et les statues de pingouins, on remarquera le monument à Strauss (le fils, oui, ils étaient plusieurs, on en perd son allemand latin !) de style Art nouveau, que j’ai trouvé plutôt joli. J’ai remarqué que la ville regorge de balances à pièces, hum, une façon de se surveiller après un séjour à manger des gâteaux ? Bon je n’ai pas voulu tester, de toute façon je reste une belle souris moi !

 

J’ai aussi bien aimé la station de métro Stadtpark avec un pavillon dessiné par Otto Wagner et une déco un peu plus ancienne que la plupart des autres stations.

 

 

Le MAK (musée des arts appliqués)

Frise de Klimt pour le palais Stoclet

Voilà un musée qui m’intéressait. Je ne peux que le conseiller aux fan du grand Gustav Klimt ! En effet, on y trouve sa frise conçue pour le palais Stoclet de Bruxelles (et comme il ne se visite pas, autant aller la voir ici…). Bien sûr, il s’agit avant tout du musée retraçant l’histoire des arts décoratifs autrichiens (et non pas un musée d’informatique, malgré le nom), et étant une souris fan de vieilleries beaux meubles et objets, j’avais envie de le visiter. J’ai profité de la gratuit du mardi soir (de 18 h à 22 h).

Déjà, je vous laisse admirer la déco intérieure, le musée étant abrité dans un beau bâtiment néo-Renaissance. Quand on pénètre dans le très beau hall d’entrée, on en prend plein la vue !

 

Le musée en lui-même est intéressant mais après avoir vu celui de Paris (et je ne parle même pas du gigantesque V&A à Londres), j’ai été un peu déçue, car il est bien plus petit ! Bon au moins on peut le visiter en entier sans y passer sa journée (dans mon cas, rien que 3 h !). J’ai surtout bien aimé la muséographie moderne et plutôt bien fichue, ça change un peu des autres musées du genre. On n’est pas inondé d’objets en tout genre, seules les plus belles pièces nous sont présentées.

Le rez-de-chaussée

Ce niveau propose une intéressante collection de tapis (d’Orient, mais pas que). On n’en voit pas partout, alors cela mérite d’être mentionné ! On peut également voir une salle mettant en scène de façon originale des… chaises, de la période Jugenstil (fin XIXe siècle). Vous m’avez reconnue, en ombre chinoise ? Mon museau se prête bien au jeu n’est-ce pas ?

Une autre salle propose du mobilier et céramique de la période Biedermeier (première moitié du XIXe siècle), puis une collection de cristal de Bohème ou de Venise, ainsi que des dentelles.

De l’autre côté du hall, j’ai bien aimé la partie consacrée au baroque et au rococo (j’aime bien ce style, tout en courbes, comme moi !) avec notamment la reconstitution d’un salon d’un palais de Brno (si vous ne savez pas où c’est, et on vous pardonne, allez lire mon article !). Plus original, on trouve également une petite section sur les arts décoratifs asiatiques.

 

L’étage

C’est ici que les fans de Klimt trouveront leur bonheur ! Cet étage est dédié à l’Art nouveau (surtout français en fait), la Sécession Viennoise, puis les années 1930 et 40. J’ai été un peu déçue de la partie sur l’Art nouveau, au final on en voit bien plus à Paris, que ce soit au musée d’Orsay ou celui des arts décoratifs. Bien sûr, je voulais surtout voir la section sur la Sécession viennoise, notamment la fameuse frise de Klimt ! Cela m’a bien plu en tout cas !

 

Le sous-sol

Ne partez pas sans un petit tour au sous-sol ! Il s’agit probablement de la partie la plus étonnante du musée ! Une muséographie moderne pour une réflexion sur les arts appliqués d’aujourd’hui et demain, les matériaux utilisés, l’écologie, etc. J’ai bien aimé la petite section sur les cuisines, il y en avait une à ma taille ! Plusieurs salles mettent en regard des objets de différentes époques selon une thématique précise : les services à vaisselle, les objets de transport, les chaises, tabourets… On n’aime ou pas, mais en tout cas, cela change des musées que j’ai l’habitude de voir !

Et vous, cela vous tente ? 😉

 

Voilà, je vous ai montré tout ce que j’ai pu voir sur le Ring, j’espère que cela vous a plu !

Revenir à l’article principal

Découvrez la Karlsplatz et le Belvédère

ou Schönbrunn

 

2 Responses to Vienne au fil du Ring

  1. TinkerNell dit :

    Clap Clap !
    Nous retournons à Vienne en famille à Noël. Nous en profiterons pour faire le musée des enfants du Musemumsquartier. Nous ne l’avions vu que de l’extérieur la dernière fois.
    Très jolies photos, comme d’habitude 😉

    • Miranda dit :

      Merci ! Je compte aussi y retourner approfondir les musées (celui des Beaux-Arts me tente bien, puis le Belvédère, of course !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *