Barcelone : les immeubles modernistes sur l’avenue Diagonal

L’avinguda Diagonal est une large et longue avenue qui traverse toute la ville de Barcelone dans un axe… diagonal (pourquoi faire compliqué ?). Si elle ne présente pas toujours un aspect esthétique très agréable, sa partie centrale offre plusieurs beaux édifices modernistes.

C’est surtout autour de Passeig de Gracia et de la Rambla de Catalunya, qu’elle coupe, qu’il faut se balader. Attention quand même à la circulation car il s’agit d’un des axes routiers les plus fréquentés de la ville (forcément, c’est pratique) donc pas très agréable d’y flâner finalement.

En attendant le tram dans plusieurs années, qui devrait intégralement suivre son parcours (deux mini-réseaux de tram existent déjà sur les parties est et ouest de l’avenue, il manque juste le tronçon central !)


Afficher une carte plus grande

Nous commencerons la visite près de la Rambla de Catalunya, dans la partie gauche de l’Eixample, pour se diriger vers Passeig de Gracia et au-delà, vers la partie droite.

Dans tous les cas, la station de métro la plus proche est Diagonal (facile à retenir) sur les lignes 3 et 5.

La casa Sayrach

Située au 423-425, il s’agit d’un des derniers édifices modernistes. L’architecte Grabriel Borell i Cardona s’est inspiré de plusieurs éléments que l’on retrouve dans d’autres œuvres de ce courant, comme l’utilisation de pierres massives qui évoquent la Pedrera, où les éléments circulaires dans les angles qui rappellent la casa de les Punxes (voir plus bas). L’intérieur, de toute beauté est accessible et vaut largement le coup d’œil !

Sur cette partie de l’avenue on retrouve d’autres immeubles intéressants, en se rapprochant de la Rambla de Catalunya. Cela pourra aussi intéresser les amateurs de shopping, l’avenue regorge de boutiques !

Traversons maintenant le Passeig de Gracia pour nous retrouver sur la partie droite de l’Eixample.

La casa Comalat

Située au 442, on admirera surtout ses étonnantes fenêtres qui nous évoquent celles de la casa Battló de Gaudí, et ses balcons. La casa a l’intérêt de présenter deux faces différentes. L’arrière consiste donc en de larges « bow-windows » et des formes toutes en courbes.

Le palau del baró de quadras

Situé au 373 il est l’œuvre de l’architecte Josep Puig y Cadafalch, un nom important du modernisme catalan, disciple de Gaudí. Là encore l’édifice présente deux façades bien distinctes selon chaque côté de la rue.

La façade principale, sur la Diagonal, est bien plus monumentale et allie des éléments néo-gothiques et de magnifiques éléments sculptés dans la pierre. L’arrière est plus léger avec ses cristaleras aux éléments floraux. On peut pénétrer dans le hall côté Diagonal, ce qu’on vous conseille également car la décoration vaut le coup.

La casa Terrades ou « casa de les punxes »

Située au 416-420, il s’agit probablement d’un des édifices les plus notables du quartier, voire même un des plus remarquables des nombreux immeubles modernistes de la ville ! Là aussi œuvre de Puig y Cadalfach, on croirait être devant un château de conte de fées !

Le surnom « de les punxes » signifie « des pointes », donné en raison des toits pointus qui ornent la façades. Une des mes préférées ! (c’est que j’aime bien les châteaux de conte de fées…)

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Loading...

Parcourez désormais la partie droite de l’Eixample

Revenez à l’article principal de la ville

Revenez à l’article principal du modernisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *