Budapest : balade dans le Bois-de-Ville et ses bains Széchenyi

Le Bois-de-Ville, ou Városliget en hongrois, constitue le plus grand espace vert du centre de Budapest (120 hectares !). Il se situe au nord-est de l’hyper-centre, au bout de l’avenue Andrassy. C’est là que se trouve également un des établissement thermal les plus réputés de la capitale hongroise : les bains Széchenyi !

On peut facilement y accéder grâce à la ligne 1 du métro, très pratique pour s’éviter une marche de plusieurs kilomètres (même si ce n’est pas désagréable, ça peut faire long pour des petites pattes de souris comme les miennes !)





Plan du Bois-de-ville de Budapest


Afficher une carte plus grande

Que faire dans le Bois-de-ville ?




Plus qu’un simple parc c’est aussi un espace de loisirs avec plusieurs « attractions ».

On y trouve donc le zoo de la ville (un des plus anciens d’Europe, en style Sécession, le Grand cirque métropolitain de Budapest, mais aussi le Château de Vajdahunyad, grand ensemble architectural dont la construction débuta en 1896 pour célébrer l’installation des Magyars (les ancêtres des Hongrois) dans la région des Carpates mille ans auparavant.

En plus du « château », inspiré de celui du même nom situé en Transylvanie, on trouve aussi plusieurs pavillons représentant les différents styles architecturaux ayant marqué la Hongrie à travers son histoire. J’ai trouvé le coin plutôt joli, mêlant donc espace vert et architecture agréable !

Le château est bordé par un étang navigable, mais en ce qui me concerne j’ai passé mon tour pour une balade en bateau…

Plus loin dans le parc on trouve aussi le musée hongrois de la technologie et des transports (des maquettes géantes d’avions et de trains situées devant nous le rappellent).

Le parc constitue un lieu très agréable pour se promener aux beaux jours !

La place des Héros (Hősök tere)

À l’entrée du parc, au bout de l’avenue Andrassy, on peut admirer la belle place des Héros (Hősök tere) avec son monument du millénaire, érigé pour commémorer là aussi l’installation des Magyars dans les Carpates, ainsi que le musée des Beaux-Arts de la ville. Aux dernières nouvelles celui-ci était en travaux… Dommage, je n’ai pu voir cette place que de nuit, mais heureusement elle était plutôt bien éclairée !

Les bains Széchenyi

Budapest est depuis longtemps connue pour ses bains, ou thermes. Déjà les Romains connaissaient les vertus de ses eaux sulfureuses ! Mais ce sont les Turcs qui remirent les bains à la mode ! Ceux-ci furent gardés par les Hongrois à la fin de l’occupation ottomane. Les thermes Széchenyi sont les principaux de Budapest. Ils sont situés à l’intérieur du Bois-de-Ville.

Leur construction commença en 1909 dans un style néo-baroque. On y trouve trois grandes piscines extérieures (une à température ambiante, une chauffée et la dernière dédiée exclusivement à la natation, avec bonnet de bain obligatoire). L’hiver, bon courage pour le bassin à température ambiante !

Les bassins intérieurs

À l’intérieur, plusieurs bassins permettent de tester différentes températures, le but étant de passer régulièrement de l’un à l’autre. Je dois avouer que s’il était sympathique de jongler entre celui à 30 puis 40, j’ai eu un peu de mal avec celui à 18°C ! C’est que mes poils ne sont pas trop adaptés pour l’eau froide, hum.

Vous m’excuserez, lors de notre passage dans les thermes intérieurs, nous avons laissé notre appareil photo au vestiaire, et ne l’avons ressorti que pour photographier l’extérieur. Dommage, mais logique !

Nous ne pouvions pas aller à Budapest sans tester au moins un de ses bains ! C’est donc sur les bains Széchenyi que notre choix porta, pour sa facilité d’accès (ligne 1 du métro), sa situation à l’intérieur du parc, et pour ses bons commentaires !

Une prochaine fois, nous aimerions en essayer d’autres, peut-être les bains Gellert, de style plutôt Art Déco ! (en travaux au moment où nous étions à Budapest).

En plus de faire trempette, on peut aussi se faire masser (apparemment les massages ne sont pas tendres !), ou tester les différents soins proposés (à base de boue par ex). Nous ne sommes pas fan alors on s’est contenté des bains ! On peut aussi jouer aux échecs dans la piscine, comme le font traditionnellement les Hongrois. Il est d’ailleurs très agréable de les regarder faire, un vrai moment authentique…

Ceci constitua un de meilleurs moments en ville (par 35°C c’est plutôt sympa !), n’étant pas habitués des spas, cela changeait ! Bien sûr on ne va pas mentir, ces bains sont devenus touristiques et ce ne sont pas les Hongrois qu’on y croise le plus… Le prix est avantageux pour un porte-monnaie français (comparé aux prix des spas en France) mais pas si donné pour la population locale : 15 € environ.

On nous a tout de même dit que les Hongrois se faisaient prescrire des cures par leurs médecins pour être remboursés (du moins en partie) mais ce n’est pas dans ces bains qu’on les voit le plus. Il existe par ailleurs d’autres bains « de quartier », plus récents, et moins chers (et sans doute moins touristiques).

Pour ceux qui auraient oublié leurs maillots ou serviettes, tout se loue sur place. Vestiaire commun gratuit (non mixte, rassurez-vous… ou pour certains soyez déçus !) et il est possible de louer une cabine pour les plus pudiques. Un casier pour ranger vos affaires vous est fourni, il se verrouille et s’ouvre grâce à un bracelet magnétique et étanche à garder ensuite avec vous. Dans l’ensemble nous avons trouvé les bains plutôt propres, bien plus que nos piscines publiques françaises…

Site officiel des bains ici.

Pour résumer, j’ai vraiment apprécié cette petite parenthèse « au vert et à l’eau » lors de mon séjour à Budapest, et je ne peux que le recommander !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Loading...

Revenez sur l’article principal

Découvrez le cimetière de Kerepesi

Découvrez l’Art nouveau à Budapest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *