La piazza Navona, le Panthéon et la fontaine de Trevi à Rome

La piazza Navona, le Panthéon et la fontaine de Trévi à Rome, constituent trois lieux majeurs et emblématiques très (trop ?) prisés des touristes !

Nous verrons donc les trois dans cet article, ainsi que le petit musée Barracco, qui se situe non loin de la piazza Navona. Suivez la souris ! 😉

Plan du quartier de la piazza Navona


Afficher une carte plus grande

La piazza Navona

Dans la Rome antique, il s’agissait du stade de Domitien (30.000 places), construit en 96 après J.-C. dont la place a gardé la forme elliptique. Il s’agit sans doute d’une des plus belles places de la ville !

Évidemment vous ne serez pas seuls à l’admirer, d’où l’intérêt de privilégier une visite hors saison.

On vous déconseille les nombreux restos ou bars de la place, comme sur la plupart des places trop touristiques partout ailleurs ou presque.

Sur la place trônent trois splendides fontaines baroques. La fontaine des quatre fleuves, au centre, œuvre du Bernin où trône également l’obélisque de la place, est la plus grande et la plus spectaculaire.

Les fleuves, représentés par des statues,  symbolisent les quatre parties du monde : le Danube pour l’Europe, le Nil pour l’Afrique, le Gange pour l’Asie et le Río de la Plata pour l’Amérique.

La légende veut qu’une des statues se cache les yeux pour ne pas voir l’église Sant’Agnese in Agone, œuvre de Borromini, le rival du Bernin, et qu’une autre tend la main de peur qu’elle ne s’effondre ! Sur les côtés, les deux autres fontaines sont celles de Neptune et du Maure.

Nous avons pu visiter l’église Sant’Agnese in Agone, très jolie à l’intérieur, comme la plupart des églises de Rome. Attention, l’après-midi elle n’ouvre qu’à partir de 16 h.

Sur la place se situe également le palazzo Braschi, musée de la ville de Rome, qui comporte notamment des tableaux et photos de la ville (ce sera pour une prochaine fois), et non loin de là le palazzo Altemps, un des quatre sites du musée national romain (collection de statues antiques).

Le musée Barracco

Non loin de la place nous avons visité le petit musée Barracco (pas Bama !), situé sur le corso Vittorio Emanuele II (l’avenue commerçante du quartier). Nous avons profité d’un moment orageux pour en faire le tour en environ une heure.

Il est gratuit pour tout le monde et présente une collection de statues ou objets antiques d’Égypte, Syrie, Grèce, et Rome bien sûr ! Ainsi que quelques éléments du Haut Moyen-Age.

Intéressant pour ceux qui n’ont pas forcément envie se perdre dans les dédales des musées du Capitole ou autres grands musées dédiés à l’Antiquité, ou simplement pour les passionnés ! 😉

Le Panthéon et la piazza della Rotonda

Il s’agit du monument antique le mieux préservé de Rome !

Ce temple fut construit sous l’empereur Hadrien vers 125 après J.-C en l’honneur des sept divinités planétaires. Il fut converti en basilique chrétienne au VIIe siècle, ce qui le sauva des pillages et de la ruine.

Ce qui frappe surtout c’est sa coupole, la plus grande de l’Antiquité et aux proportions parfaites (43 m de diamètre pour 43 m de haut) ouverte par un oculus central de 9 m (sympa quand il pleut… pour une fois, on n’a pas testé !).

Impressionnant non ? On ne voit pas ça partout ! Une perfection architecturale en somme, comme on aime.

Malheureusement la foule qui y régnait nous a empêchés de bien en admirer tous les détails, notamment la tombe de Raphaël et celles de plusieurs rois d’Italie.

Petite anecdote (merci le Routard !) les colonnes les plus à gauche à l’extérieur ont été changées par le pape Urbain VIII, les nouvelles portent son emblème et celui de sa famille (les Barberini) une abeille.

La place devant le Panthéon, la piazza della Rotonda est très typique de Rome et tout mignonne. Là encore un obélisque ! Malheureusement elle aussi très fréquentée et peu sympa pour une pause « petit budget ».

Il s’y trouvait précédemment un McDo mais il fut remplacé par une énième pizzeria… Non pas que j’aime cette chaîne américaine, mais elle peut dépanner les petits budgets perdus en territoire « ennemi » de leur portefeuille.

La fontaine de Trevi

Impossible d’aller à Rome (du moins une première fois) sans passer devant ! Presque un symbole de la ville et de son visage baroque ! La fontaine est alimentée depuis 2000 ans par l’aqueduc de l’Eau Vierge, de 20 km de long !

Accolée à un palais elle fut construite au milieu du XVIIIe siècle à l’emplacement de la vieille fontaine.

Elle est l’œuvre de Nicola Salvi (même si dans le fond tout le monde – ou presque – s’en fout, les gens semblent venir surtout pour l’admirer et pas se casser la tête). Parmi les sculptures on retrouve la salubrité, l’abondance, les quatre saisons, l’océan…

Vous connaissez sans doute la légende qui veut que si on jette une pièce dans la fontaine on reviendra à Rome.

La fontaine fut surtout popularisée par Fellini (je n’aime pas ce nom, normal pour une souris !) dans son film La Dolce Vita. Je ne vais pas m’étendre dessus, le Guide bleu est là pour ça.

Quoiqu’il en soit c’est beau, c’est monumental, c’est bien sûr archi connu donc on se serre les uns contre les autres… Lors de notre premier voyage à Rome la fontaine était en travaux pour restauration, un échafaudage permettait de mieux apprécier les statues en détails.

Elle fut remise en eau en novembre et on était là ! La revoilà tout belle, toute blanche, comme neuve (un peu trop ?). Ne manquez quand même pas l’église qui se trouve en face, Santi Vicenzo e Anastasio. Pas mal de bons glaciers dans le coin ! (et de boutiques de souvenirs Made in China). 

La Piazza Colonna à Rome

La piazza Colonna et la piazza di Montecitorio constituent deux jolies places emblématiques du centre de Rome. Nous verrons ici ce qui se situe autour, et nous promènerons dans les ruelles pittoresques de la vieille ville.

Le « centre historique » de Rome, héritier de la ville médiévale puis Renaissance, s’étend sur un peu moins de 4 km2 (délimitation officielle au sein même de la commune de Rome).

Avec environ 40.000 habitants, il offre une densité plutôt basse pour une grande capitale européenne. C’est là qu’on y trouve la plupart des monuments historiques et… le flot de touristes qui va avec !

Même s’il n’est pas si étendu, il est aussi très dense en bâtiments et ruelles, places et placettes… un seul article ne suffit donc pas pour en faire le tour !

Il sera donc divisé en quatre parties : le centre, autour de la piazza Navona, du Panthéon et de la fontaine de Trevi, puis pour spécifiquement ce qui se trouve autour de la Piazza Colonna, le nord, plus chic, autour des piazzas del Populo et di Spagna, et le sud, plus « populaire » autour du Campo dei Fiori.

Plan du quartier de la piazza Colonna à Rome


Afficher une carte plus grande

Commençons d’abord par une petite balade autour de la piazza Colonna, dans les jolies et pittoresques rues du centre de Rome.

Il s’agissait du Champ-de-Mars de la Rome antique, terrain dédié aux exercices militaires, puis un lieu de plaisance de la noblesse romaine. Le quartier est aujourd’hui très animé (surtout par les touristes…).

On prend plaisir à se balader dans ses ruelles aux tons ocres et rouges, aux petites boutiques et restos (encore une fois surtout touristiques). Elles sont souvent piétonnes mais pas toujours (un certain nombre de deux roues passent par là).

Ici c’est joli mais pas très friendly pour les voyageurs à petit budget ou en quête de plus grande authenticité (ce n’est pas là où vivent les Romains).

Les ruelles du centre de Rome

On ne peut quand même pas en faire l’impasse alors on accepte les désagréments que l’on retrouve dans tous les hauts lieux touristiques. Et on s’imprègne des vieilles pierres qui nous accompagnent au cours de la promenade !

On évitera quand même les places touristiques pour sa pause cappuccino. On s’éloignera un peu (notamment vers le sud) ou au pire, à l’unique Mc Donalds du quartier, non loin de la fontaine de Trévi.

Bon à savoir, les sanitaires y sont en accès libre, mais vu l’absence de toilettes publiques cela est connu et on peut parfois attendre 20 mn pour accéder à l’unique toilette pour femme !

Le comptoir bien caché du café Sant'Eustachio à Rome

Le comptoir bien caché du café Sant’Eustachio à Rome

Bon on n’est pas non plus en Norvège, vous pouvez quand même aller boire un café au comptoir à prix encore décent.

Nous avons d’ailleurs testé le café Sant’Eustachio, sur la place du même nom, réputé pour préparer le meilleur cappuccino de la ville, pré-sucré, machine cachée derrière le comptoir, il est effectivement très bon ! 😉

Cappuccino au café Sant'Eustachio à Rome

Cappuccino au café Sant’Eustachio à Rome

Le meilleur ? Dur à dire, en fait nous n’en avons trouvé aucun de mauvais à Rome ! Alors on dira juste que ça fait partie du charme de la légende !

Vous pouvez également repartir avec un sachet de café moulu pour un petit espresso maison (on a testé et approuvé, même si notre Lavazza nous convient autant).

Ce quartier regorge de jolies places, palais, églises… difficile de tout voir !

On vous recommande donc la piazza Colonna, où trône la colonne de Marc-Aurèle, la piazza di Pietra, la piazza di Montecitorio et son palais du même nom, baroque à souhait !

La Piazza di Montecitorio à Rome

Juste derrière, on admirera également la piazza del Parlamento avec le palais… du Parlement italien (logique !)

Lors de nos pérégrinations dans le centre historique de Rome, nos pas nous ont portés dans une galerie couverte très « Liberty », avec de jolies fresques Belle Époque, à deux pas de la via del Corso.

Malheureusement il faisait nuit, pas assez de lumière pour admirer cela plus en détails !

La galleria Sciarra

Découvrez maintenant les églises du centre de Rome

Revenir à la page sur Rome

5/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.