Que faire et visiter dans le centre historique de Gdańsk ?

Place Dlugi Targ à GdanskÀ Gdańsk le centre historique ne s’appelle pas ici « vieille ville » (stare miasto) mais « ville principale » (Głowne Miasto).

En effet, il y avait déjà une autre « vieille ville » qui fut délaissée il y a bien longtemps au profit de la « ville nouvelle » et finalement peu reconstruite… Mais nous y reviendrons !

En attendant, découvrons ensemble ce très mignon petit quartier, qui s’articule autour de la très belle rue Długa ! Que voir dans le centre de Gdańsk ? La souris vous dit tout ! 😉




Plan du centre historique de Gdańsk (Głowne Miasto)


Afficher une carte plus grande

Aux abords du centre historique de Gdańsk (Głowne Miasto)

gare de Gdansk

gare de Gdansk

Le centre historique de Gdańsk est entouré d’un boulevard à forte circulation automobile et où passent également bus et tramways.

Bien que la plupart des bâtiments de ce boulevard soient modernes (et moches) on peut quand même admirer la très belle gare de style néo-Renaissance flamande et le nouvel hôtel de ville (joli bâtiment en briques).

L’entrée du centre historique se fait sur une place sur laquelle on trouve la porte Haute, une avant-porte, le musée de l’ambre (ancienne avant-porte et maison de la torture).

On pénètre alors dans l’axe royal par la porte Dorée. Puis on distingue sur la place la face arrière de l’ancien arsenal.

Belle entrée en la matière n’est-ce pas ! 😉

Le musée de l’ambre de Gdańsk

musée de l'ambre à GdanskNous avons profité d’un moment pluvieux (qui furent nombreux lors de notre séjour…) pour visiter le musée de l’ambre de Gdańsk.

S’il n’est pas bien grand, on peut facilement y passer plus d’une heure à admirer chaque objet.

Le musée comporte aussi une partie dédiée à l’histoire du bâtiment et retrace les différentes techniques de torture. Pas très gai !

On déplore quand même le peu d’explications en anglais (oui le français on oublie).

Malheureusement les horaires étant quelque peu limités (fermeture à 16 h 30 !) nous avons du passer très vite les dernières salles.

La rue Długa

rue dluga de GdanskLa rue Długa constitue l’axe principal du centre de Gdańsk.

La rue « longue » littéralement (seulement 200 m !) se déploie de la porte Dorée jusqu’au vieil hôtel de ville, débouchant sur Długi Targ.

J’ai pris grand plaisir à admirer ses magnifiques façades toutes uniques et très bien restaurées.

Il s’agit incontestablement la plus belle rue de la ville, voire du pays apparemment ! (bon, on ne les a pas toutes faites…) Et pour moi, c’est une des plus jolies d’Europe, c’est dire !

En tout cas parmi nos différents voyages en Pologne, c’est vraiment cette rue qui ressort comme la plus spectaculaire.

Il s’agit d’une rue commerçante surtout bordée de cafés, restos, boutiques d’ambre et de souvenirs (boutiques à touristes, il faut l’avouer).

L’ancien hôtel de ville de Gdańsk

une salle du vieil hôtel de ville de GdanskNous avons visité l‘ancien hôtel de ville de Gdańsk, qui abrite un petit musée de la ville et quelques belles salles.

Malheureusement les horaires sont là aussi restreints hors juillet-août (fermeture à 16 h sauf vendredi et samedi où c’est 18 h).

J’ai beaucoup aimé le vieil escalier en colimaçon, en bois sculpté (il n’est plus en service) et deux belles salles où se réunissaient les échevins.

Le musée comporte en outre différents tableaux, argenterie, et photos de Gdańsk (ou plutôt de ce qu’il en restait) en 1945.

Au dernier étage des intérieurs des années 1930 sont reconstitués.

On peut également grimper au sommet de la tour pour admirer la vue (on attendait le beau temps pour cela…)

Długi Targ ou la place du long marché de Gdansk

Dlugi Targ à Gdansk (place du long marché)La place du Long marché prolonge la rue Długa.

Là encore on ne peut qu’admirer les magnifiques maisons à pignons, volutes, fresques, chacune d’une couleur différente !

C’est là que se trouve la cour d’Artus, bâtiment où se réunissaient les guildes de marchands.

Au centre de la place trône une fontaine de Neptune résolument baroque ! La place est fermée par la porte Verte, qui débouche ensuite sur les quais de la Motława.

Coup de cœur ! 🙂

La cour d’Artus

Elle se visite, même horaires que l’hôtel de ville. Elle se compose de deux salles, une principale et une secondaire.

On vous suggère d’admirer les détails et de ne pas passer en coup de vent comme le font beaucoup de touristes !

Balade dans les rues de la vieille ville de Gdańsk

une rue de la vieille ville de Gdansk

rue Piwna

Le reste du centre historique de Gdańsk n’est pas bien grand.

Les rues principales sont parallèles à la rue Długa et débouchent aussi sur les quais.

Ne manquez surtout pas la rue Mariacka, rue pavée étroite qui a conservé ses vieux perrons.

Elle est devenue « la rue de l’ambre » à Gdańsk, car c’est ici qu’on trouve une concentration de bijouteries (j’y ai trouvé un joli pendentif à ma taille !).

Puis on découvre la rue Piwna (des brasseries) où comme son nom l’indique on y trouve des bars, restos, cafés. Hum, autant dire que je l’ai longuement arpentée ! 😉

des façades en brique du centre de GdanskComme expliqué plus haut, on trouve aussi bien de façades repeintes que d’autres en moins bon état.

Certaines maisons offrent des fresques plus contemporaines, ce qui change un peu, c’est sympa !

Il n’y a plus qu’à revenir dans quelques années quand les travaux de rénovation de la plupart des maisons seront terminées, pour en reprendre plein la vue, car les maisons repeintes sont vraiment belles !

J’ai beaucoup aimé l’architecture de la ville, très inspirée des villes de la Ligue Hanséatique.

Le marché couvert de Gdańsk

En limite de la « vieille ville » de Gdańsk, on trouve un marché couvert, la Hala Targowa (comme souvent dans cette partie de l’Europe).

Nous y avons jeté un petit coup d’œil ! J’aime bien flâner dans les marchés couvert et rêver devant les stands à fromage… (oui, chacun ses rêves après tout !) 😉

Les églises du centre de Gdańsk

chapelle à GdanskOn trouve bien évidemment plusieurs églises à Gdańsk. C’est la Pologne quand même ! 😉

Cependant ce n’est pas la ville où nous les avons trouvé les plus belles, du moins à l’intérieur.

En effet, elles sont en brique et l’intérieur, gothique, reste relativement sobre (pas de baroque comme à Cracovie ou Poznan).

On notera surtout l’église Mariacka (Notre-Dame), plus grande église en brique d’Europe, dans laquelle on peut voir une horloge astronomique. Malheureusement il faut payer pour y accéder !

On s’est donc contenté de faire des photos à l’entrée, en accès libre. On peut aussi grimper dans une des tours pour admirer la vue (au soleil c’est mieux alors on s’est abstenu).

D’autres églises se trouvent notamment dans la « vieille ville », mais j’ai choisi de les regrouper dans une seule galerie, par logique thématique.




Les quais de la Motława

Les quais de la Motława à Gdansk vus de nuit

Les quais de la Motława à Gdańsk

Gdańsk est la première ville portuaire de Pologne.

Son centre historique ne se situe pas au bord de la Baltique mais à environ 7 km de là, près d’un bras mort de la Vistule, appelé rivière Motława (prononcé Motwava…mais non, ce n’est pas si dur le polonais !).

C’est là que se trouvait le port médiéval de la ville.

On y trouve encore un paysage fluvial intéressant, avec notamment « le Long quai » (après la rue longue et le Long-marché, on aime ce qui est long ici… j’aurais peut-être du succès avec mon museau, hum) ou « Długie Pobrzeże » en polonais (on parlera en français, plus simple quand même…).

Promenade sur les quais de Gdańsk


Afficher une carte plus grande

Le Long Quai à GdanskCes quais forment une jolie promenade (très touristique) à Gdańsk et une belle image de carte postale. On la retrouve d’ailleurs sur de nombreux guides de voyages. 😉

Tout le long on y trouve cafés, restaurants et boutiques d’ambre. Mais les prix moins démocratiques qu’ailleurs rappellent en effet l’aspect touristique de cet endroit. Cela nous a un peu fait penser aux quais de Porto pour l’ambiance…

Une partie des quais de Gdańsk fut reconstruite à l’identique après 1945. Une autre partie est plus moderne mais l’architecture reste dans le même esprit, cela ne choque donc pas et s’intègre très bien au paysage !

Les quais sont aussi le point de départ pour la promenade en bateau (sur un vieux galion) jusqu’à Westerplatte, à l’embouchure de la Vistule sur la Baltique.

C’est le lieu où débuta la Seconde Guerre mondiale avec l’attaque de la garnison polonaise par le cuirassé allemand  SMS Schleswig-Holstein le 1er septembre 1939.

Un monument, ainsi qu’un musée dédié à la guerre, y furent érigés. Notre but était de nous y rendre par ce biais, mais le mauvais temps que nous avons subi ne nous a pas motivés…

Le Long quai

Par tous les temps (ou presque) nous avons donc pris plaisir à nous promener le long de ce superbe quai à Gdańsk, à admirer l’architecture ! 🙂

La grue médiévale de Gdansk

maquette de la grue médiévale de GdanskNous avons pu visiter aussi une étonnante grue médiévale, la plus grande d’Europe ! (en fait on n’en a pas vu ailleurs…)

Il s’agit d’une des composantes du musée maritime.

À l’intérieur on voit les deux petites tours qui entourent la grue, où on trouve des maquettes de la grue et du port à l’époque médiévale.

On grimpe ensuite observer le mécanisme de cette grue, avec ses deux grandes roues en bois dans lesquelles marchaient des hommes pour actionner les poulies (tiens, comme des souris dans leur petite roue, hum !).

Cela permettant de décharger des marchandises sur le quai ou d’ériger les mâts des navires. Les horaires sont là aussi limités puisque ça ferme à 16 h…

Rue Stągiewna

rue stagiewna à GdanskRevenons au début du quai !

Dans la continuité de l’axe royal de Gdańsk, une fois passé la porte Verte, on peut traverser le pont qui enjambe la rivière.

On poursuit alors par la rue Stągiewna (se trouvant sur une île), autre très belle rue entièrement refaite. Ses maisons sont très bien entretenues, chacune étant différente de l’autre.

Là encore, petit coup de cœur, c’est vraiment très joli, et en plus ici il y a moins de monde (moins de touristes donc, hum).

Dans le prolongement de la rue, on remarque que les bâtiments modernes imitent là aussi le style architectural de la ville ancienne de Gdańsk.

Petit conseil pour les souris cherchant les bons plans ! Nous avons trouvé le Kantor avec le meilleur taux de change au bout de la rue, dans la tour. Pour changer vos sous au meilleur tarif, c’est ici ! 😉

Les îles à Gdańsk

île aux Greniers de GdanskEn face du Long quai se trouve l’île aux greniers, où les cargaisons de blé étaient stockées.

Elle fut malheureusement ravagée pendant la guerre et à peine rénovée depuis, ce qui laisse une impression générale de chaos.

Sur une autre île un peu plus loin on trouve d’autres « greniers ». Ils abritent désormais le musée national maritime, apparemment intéressant mais là encore aux horaires de poules (16 h…).

Et vu qu’il faut au moins 2 heures pour le visiter, il faut pouvoir caser ça entre tous les autres musées ou monuments fermant à la même heure… Dur, dur !

De l’autre côté des îles une petite marina moderne fut construite, avec comme axe principal le quai Szafarnia. C’est out de même moins touristique que le Long quai !

Là encore l’architecture moderne rappelle celle de la ville ancienne de Gdańsk.

C’est d’ailleurs sur ce quai que nous avons profité d’une averse pour faire une pause goûter !

Nous nous sommes arrêtés dans un restaurant de pierogi, le Nova Pierogova, les raviolis polonais, pour tester ceux banane-chocolat. Miam ! 🙂

Voilà, c’est sur cette note sucrée que nous terminons notre petite balade le long des quais à Gdańsk ! 😉

La « vieille ville » de Gdansk

Contrairement à ce que son nom semble indiquer, il ne s’agit pas ici du centre historique de Gdańsk… 😉

Cette « vieille ville » était tout simplement un commune à part, bâtie sur une ancienne cité slave du Xe siècle.

Elle ne fut rattachée à Gdańsk qu’au XIVe, par les chevaliers Teutoniques, et devint alors un simple faubourg où vivaient majoritairement une population de Polonais, contrairement à la « ville principale », dominée par les marchands allemands.

La vieille ville ne devint jamais aussi riche que sa voisine. Elle aussi en grande partie détruite en 1945, elle ne fut que partiellement reconstruite, les autorités privilégiant la ville principale, soit le centre de Gdańsk…

On y trouve donc des immeubles d’après-guerre dans un état plus ou moins bon, mais tout de même quelques monuments anciens qui furent reconstruits : un vieux moulin, des églises (voir l’article général sur la ville), et un hôtel de ville. La vieille ville est bordée par un charmant canal où il fait bon flâner.

Plan de la vieille ville de Gdańsk


Afficher une carte plus grande

Balade dans la vieille ville de Gdańsk

canal de GdanskEn plus du grand moulin (devenu galerie marchande), de l’hôtel de ville et des églises, un autre lieu notable est la poste, non pas pour son esthétique mais pour son histoire.

En septembre 1939 les forces allemandes vinrent réquisitionner le bâtiment. Les 50 postiers résistèrent de toute leur force pendant 14 h ! Les rares survivants furent exécutés.

Un monument de style contemporain leur rend hommage. Cette vieille poste abrite désormais un musée, dédié à la fois à cet épisode tragique mais aussi à l’histoire de la poste locale.

Lors de nos pérégrinations dans cette partie de la ville, nous avons aussi fait une pause au centre commercial « Madison ».

Nous y avons testé les excellentes pâtisseries de deux enseignes locales majeures : Pellowski et Cukiernia Sowa. Si on les retrouve dans la rue Dluga, c’est ici qu’il y a le plus de choix et finalement une ambiance plus authentique sans les touristes.

On peut aussi flâner au supermarché du centre commercial. En plus de produits locaux (pas toujours facile à ramener dans ses valises !) on peut acheter de l’oscypek, le fameux fromage fumé des Tatras ! (voire l’article sur la gastronomie polonaise) Miam ! 😉

On regrette quand même de ne pas avoir pu ramener les excellents vins géorgiens et les vins polonais originaux à base de cerise… Ils sont durs à trouver en France et surtout pas au même prix !

Hôtel de ville de la vieille ville

L’hôtel de ville de la vieille ville fut pour l’essentiel épargné par la guerre. De style Renaissance flamande, il abrite aujourd’hui le centre culturel balte (ouvert tous les jours de 9 h à 23 h) et se visite gratuitement.

On peut admirer quelques jolies salles. Cela ne prend pas beaucoup de temps, on vous le conseille donc !

Le Centre européen de Solidarité

Façade du Centre européen de Solidarité à Gdansk

Le Centre européen de Solidarité à Gdansk

Désormais situé place Solidarnosci, ce centre a ouvert ses portes en août 2014.

Sur cette place se dresse un monument aux morts des ouvriers du chantier naval lors des émeutes de 1970. Il s’agit de trois croix géantes de 40 m de hauteur.

Le monument est remarquable par le fait qu’il fut érigé en 1980, soit toujours pendant la période communiste.

Il marque la victoire du mouvement syndicaliste Solidarność, conduit par Lech Wałȩsa (prononcé Vawensa à la polonaise). Non loin se trouve toujours l’entrée des chantiers navals, qui font encore partie du paysage de Gdańsk.

C’est à cet endroit que fut installé le Centre européen de Solidarité. Il possède surtout une exposition permanente sur le mouvement Solidarność, des expos temporaires, une médiathèque, des cafés… On vous le recommande vivement ! 😉

Visite du musée du mouvement Solidarność

place devant le musée solidarnosc de GdanskD’une muséographie moderne il permet, à l’aide d’un audio-guide complet (dans plusieurs langues, dont le français) de retracer l’histoire du mouvement.

Il expose ses conséquences sur la Pologne et sa libération du joug communiste.

En effet, il s’agit là du premier syndicat non contrôlé par le gouvernement. Il est issu des efforts coordonnés d’ouvriers et d’intellectuels, après de nombreux mois de grève et mouvements sociaux.

Ce mouvement eut un impact sur tout le pays, y compris artistiquement parlant !

Il fut malheureusement réprimé ensuite sur ordre de Moscou par le général Jaruzelski, avec l’instauration de la loi martiale en 1981, et l’internement de centaines de personnes. Il fut quand même le précurseur de la chute du communisme dans le pays.

On y trouve bon nombre de vidéos, photos… Nous y avons passé presque 4 h ! Il est vrai que l’audio-guide impose un rythme, mais on ne s’ennuie pas.

On déplore quand même le manque de sièges, parfois il aurait été sympa de pouvoir s’asseoir en écoutant l’audio-guide ou en regardant les vidéos… Aïe les pattes au bout de plusieurs heures !

Profitez-en, c’est le seul musée ouvert le lundi et jusqu’à 20 h (hors hiver). C’est pratique pour les journées pluvieuses ! Ok, à Gdańsk c’est souvent !

Il ne s’agit cependant pas du genre de musées qui s’appréhende bien en photo. Il faut le vivre, et non juste le voir !

Je vous propose donc quelques photos pour vous donner un aperçu. Mais le reste ne retranscrit pas vraiment l’ambiance et le contenu.

Il est également possible de grimper sur le toit-terrasse pour profiter de la vue sur le quartier et apercevoir les chantiers navals.

Infos pratiques sur le site officiel.

Pour en savoir plus sur le mouvement, Wikipedia est votre ami, et vous pouvez également aller voir ce site consacré à l’histoire du mouvement. 🙂

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (7 votes, moyenne: 4,86 sur 5)

Loading...

Découvrez le quartier d’Oliwa

Retournez à l’article principal

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *