Balade en bateau sur le Bosphore à Istanbul

Le pont du Bosphore

Le pont du Bosphore

A Istanbul, le Bosphore est le détroit qui sépare les rives (et continents) européen et asiatique et relie la mer Noire à la mer de Marmara. Il est long de 42 km et large de 700 m à 3 km.

Une balade en bateau s’imposait pour mieux en découvrir les rives et les constructions qui les bordent !

Je vous propose une visite guidée en photos de mon parcours sur l’eau ! Suivez la souris !  😉





Plan du Bosphore à Istanbul


Afficher une carte plus grande

Le Bosphore est actuellement traversé par deux ponts routiers suspendus (le pont du Bosphore et le pont du sultan Mehmet) et un troisième est actuellement en construction, œuvre d’architectes français et suisses.

Les rives du Bosphore abritent des palais, tel celui de Dolmabahçe, ancienne résidence des sultans puis d’Atatürk, ainsi que de nombreuses et jolies constructions en bois appelés les yalı. Une petite balade en bateau permet d’en apprécier toutes les merveilles !

Le Bosphore s’admire de différents endroits, tel la tour de Galata ou bien le palais de Topkapı.

Vue du Bosphore depuis le palais de Topkapı




Une « croisière » sur le Bosphore faisait partie de nos priorités pour ce voyage, et je dois dire que ce fut une des mes activités préférées ! Je ne peux donc que recommander ! On voit ainsi une autre facette d’Istanbul, et des bâtiments impossibles à admirer autrement car donnant directement sur le détroit. De plus, on ne se fatigue pas, que des avantages !

Information pratiques pour effectuer une croisière sur le Bosphore

Parcours croisière sur le Bosphore

Parcours croisière sur le Bosphore

Les différents parcours sur le Bosphore

Il existe deux possibilités : effectuer une croisière longue jusqu’au débouché de la mer Noire, avec une pause (déjeuner) de 3 h sur place, ou bien une balade jusqu’à Emirgan, légèrement au-delà du deuxième pont, en 1 h 30 environ.

En cette période il n’y avait qu’un départ par jour (à 10 h 30) pour la croisière longue, ce qui ne nous arrangeait pas trop, puis ça prend du temps quand même…

Nous avons donc opté pour la version courte, déjà forte intéressante, avec un arrêt de 2 h dans le quartier d’Emirgan et son parc à tulipes (mais ce sera pour un autre article), grâce au système de hop-on/hop-off proposé par la compagnie.

Combien coûte le tour en bateau sur le Bosphore ?

Le prix du billet est tout à fait abordable : nous avons payé seulement 15 TL en 2016 soit 3 € à l’époque ! Sympa le mode bateau-bus donc.

L’aller s’effectue en longeant la rive européenne et le retour la rive asiatique, offrant un point de vue quelque peu différent à chaque fois. Apparemment, pour la croisière longue le bateau est moins proche des rives donc on voit moins bien… Nous sommes partis du terminus du tram et du bateau à Kabataş. Départ toutes les heures.

Si nous avons pu jouir d’un ciel dégagé et ensoleillé une bonne partie du trajet aller (beaucoup de vent par contre, on avait mal choisi le jour, ça décoiffe sur le pont !) il n’en fut pas de même au retour où le temps était à l’orage. De quoi proposer des photos différentes !

Quais de Kabataş

La balade en bateau sur le Bosphore

Pour des raisons pratiques la balade sera divisée en plusieurs partie : avant ou après chaque pont et pour chaque rive.

La rive européenne du Bosphore avant le premier pont

C’est surtout là que se situent les plus beaux palais : celui de Dolmabahçe, résidence des sultans à partir de 1853, puis d’Atatürk, qui se visite (mais vu les conditions, à savoir en troupeau et au pas de course avec photos interdites, on a laissé ça pour un autre séjour), et le palais de Çırağan devenu un hôtel de luxe.

On y trouve aussi la mosquée de la valide sultane, le musée Istanbul Modern (beaux-arts du XIXe et XXe siècle), l’université de Galatasaray, le musée de la marine, et juste avant le pont la célèbre mosquée né-baroque d’Ortaköy.

La rive asiatique du Bosphore avant le premier pont

On voit surtout le quartier d’Usküdar, pas vraiment de monuments majeurs ici, mais on aperçoit tout de même les premiers yalı et autres jolies maisons.

La rive européenne du Bosphore avant le pont Fatih Sultan Mehmet

Le quartier d’Arnavutköy et son joli port aux maisons de bois se démarque clairement dans le paysage, et plus loin, juste avant le second pont, on longe la forteresse de Roumélie, ou Rumeli Hisarı, construite en 1452 afin de permettre le contrôle du détroit et la conquête de Constantinople l’année suivante.

La rive asiatique du Bosphore avant le pont Fatih Sultan Mehmet

C’est ici que l’on peut admirer les beaux palais néo-baroques de Beylerbeyi (qui se visite) et de Küçüksu, l’école militaire et la forteresse d’Anatolie ou Anadolu Hisarı en turc, édifiée cette fois en 1394 avant le siège de Constantinople l’année suivante (qui fut un échec comme tout le monde le sait !). Les yalı se font de plus en plus présents.

Le Bosphore après le second pont

La balade continue un peu jusqu’au quartier Emirgan, un peu après le second pont. Là encore, yalı, belles maisons et quelques constructions plus modernes… les quartiers résidentiels sur les rives du Bosphore sont plutôt chics ! Ici c’est surtout la rive asiatique qui présente un plus grand intérêt esthétique (pas mal de bétonnage côté européen !). Nous arrivons à Emirgan, mais ce sera pour un article spécifique…

Balade retour sur le Bosphore

Le ciel commençait à bien se couvrir lors de notre débarquement du bateau à Emirgan. Cela ne s’est pas arrangé par la suite et nous avons donc effectué le trajet retour (2 h après) sous les nuages lors du coucher de soleil. Entre le froid, le vent, puis la pluie, je tiens à féliciter mon copain souris pour son courage à braver les éléments sur le pont du bateau, tout ça pour l’amour de la photographie (et de mes beaux yeux irrésistibles).

Si c’est pas beau l’amour (de la photo, donc) ! Tout ça pendant que je me contentais d’admirer le paysage depuis les vitres de la cabine, en sirotant un thé bien chaud (pas maso la bête !).

J’espère que cette petite balade vous aura plu ! Quant à nous il nous faudra revenir pour découvrir ce qu’il y a au-delà du quartier Emirgan…

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Loading...

Vous pouvez aussi découvrir le Bosphore en miniature au parc Miniatürk.

Faire une halte à Emirgan pour découvrir son parc et son musée

ou traverser le Bosphore pour aller en Asie, à Kadiköy

Faire un tour en bateau sur la Corne d’Or

ou revenir à la page de présentation de la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *