Istanbul au fil de la Corne d’Or

La Corne d'Or vue depuis la mosquée de Sultan Selim

La Corne d’Or vue depuis la mosquée de Sultan Selim

La Corne d’Or, en turc Haliç, est l’estuaire qui sépare la partie européenne d’Istanbul en deux côtés bien distincts. Le quartier historique de l’ancienne Constantinople est situé au sud tandis que le vieux quartier Génois de Galata est situé au nord.

De nos jours, des constructions modernes se déploient sur chaque rive de cet estuaire de 7,5 km de long, pour 750 m de large à son maximum. Il s’agit d’ailleurs de l’estuaire de non pas un mais deux fleuves !

La Corne d’Or se jette ensuite dans le Bosphore, le détroit séparant les continents européen et asiatique, créant un port naturel qui attira les Grecs qui fondèrent la ville de Byzance, puis les Romains qui en firent leur nouvelle capitale. De parts et autres, la ville offre de multiples et magnifiques panoramas le long de l’estuaire.


Afficher une carte plus grande

 

Les points de vue sur la Corne d’Or

Istanbul offre de nombreux et beaux points de vue sur l’estuaire. Prenons de la hauteur, et elle apparaîtra presque à coup sûr ! En voici certains (parce qu’on ne les a pas non plus tous faits…)

La Corne d’or depuis le palais de Topkapı

Situé sur une colline de la pointe du Sérail, le palais offre de beaux points de vue sur l’estuaire mais aussi le Bosphore et la mer de Marmara. On y voit surtout le quartier de Galata et les ponts.

La Corne d’Or depuis la mosquée de Sultan Selim

Lors de notre balade dans le quartier après les visites des musées Saint-Sauveur-in-Chora et Fethiye, nous sommes grimpés exprès sur la terrasse de la mosquée de Sultan Selim pour admirer la vue sur l’estuaire. À couper le souffle !

La Corne d’Or vue depuis la rue Refik Saydam dans le quartier de Galata

Le quartier de Galata, près de la tour du même nom, est situé sur les hauteurs au nord de la Corne d’Or. La rue Refik Saydam, non loin du Pera Palace, offre une très belle vue globale sur l’autre rive de la Corne d’Or, et en particulier la mosquée de Sultan Selim.

Le quartier de Karaköy

Situé en face du quartier historique de la pointe du Sérail, un peu avant que la Corne d’Or ne se jette dans le Bosphore, il faisait partie de l’ancien quartier génois de Galata. Ces derniers occupèrent cette partie de la ville après avoir aidé Constantinople à se débarrasser de ses occupants latins au milieu du XIIIe siècle. Ils y édifièrent notamment une tour, la tour de Galata, qui offre un magnifique panorama sur la ville (mais ce sera pour un autre article !).

Le pont de Galata permet de franchir l’estuaire pour rejoindre la très fréquentée place d’Eminönü dans la ville historique. Des quais de Karaköy, on peut admirer une très jolie vue sur la mosquée neuve, et plus loin, la mosquée de Soliman. Le pont de Galata est également le lieu de rendez-vous des pêcheurs. En dessous se trouvent de nombreux restaurants (à touristes).

Croisière en bateau sur la Corne d’Or

Le meilleur moyen d’appréhender la Corne d’Or est sans doute en prenant le bateau. Le mot de « croisière » est un peu fort, il s’agit avant tout d’un bateau-bus desservant plusieurs arrêts.

Les lignes régulières s’arrêtent au cimetière d’Eyüp, où les touristes grimpent en télécabine pour aller siroter un verre au café Pierre Loti et admirer la vue. Pour nous le cimetière sera pour une prochaine fois !

On compte environ un départ par heure. Vous pouvez grimper dans le bateau à Karaköy ou Eminönü, mais la ligne vient en fait d’Üsküdar sur la rive asiatique. Il existe aussi une ligne privée qui effectue un parcours complet jusqu’au parc d’attraction de Miniatürk, à raison d’un départ toutes les deux heures, mais les derniers bateaux sont assez tôt.

Si les rives de la Corne d’Or n’ont pas forcément le charme de celles du Bosphore, la balade est néanmoins intéressante et agréable. La partie la plus pittoresque reste la vieille ville, où les impressionnantes mosquées (comme celle de Soliman, Sultan Selim…) s’égrènent au fil de l’estuaire.

On se rend aussi bien compte du relief de la ville, avec ses nombreuses collines. Si les rives de la Corne d’Or comportaient de nombreux entrepôts et usines, des efforts ont été faits concernant l’aménagement. Bref, si vous en avez l’occasion, on vous recommande la balade !

Malheureusement nous avons mal choisi notre jour car il faisait plutôt brumeux et gris… Mais c’était justement l’occasion de visiter Miniatürk sans fondre au soleil (pas d’ombre dans ce genre de parc à maquettes).

Si le bateau ne permet pas d’effectuer une croisière jusqu’au fond de l’estuaire, là où se rejoignent les deux rivières, nous avons pu admirer le paysage en nous rendant justement à Miniatürk. Les rives sont d’ailleurs aménagées en promenade verte et piétonne, comme sur une bonne partie de la Corne d’Or, et invitent à la flânerie.

La balade semble d’ailleurs bien appréciée des Stambouliotes. Ici les immeubles sont modernes mais les nombreuses collines qui composent la ville offrent un paysage très pittoresque.

 

Promenade sur les rives de la Corne d’Or

Après avoir admiré la vue depuis la mosquée de Sultan Selim, nous sommes ensuite redescendus pour nous promener sur les rives aménagées de la Corne d’Or, et admirer le coucher de soleil. Les familles stambouliotes pique-niquaient sur la pelouse, n’hésitant pas à faire leur barbecue !

On déplore quand même le nombre de sacs plastiques qui trainaient un peu partout… Nous avons dîné sur un bateau-snack amarré juste là, proposant des poissons grillés, en plat ou en sandwich. Délicieux, et pas cher du tout ! De quoi admirer tranquillement le soleil se coucher et les monument s’illuminer doucement…

Revenir à l’article principal

Découvrez Kadiköy, en Asie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *