Le quartier Emirgan à Istanbul et son parc à tulipes

Parc Emirgan

Le parc Emirgan

Le quartier Emirgan se situe sur la rive européenne d’Istanbul, sur les bords du Bosphore et juste après le second pont qui enjambe le détroit.

Il est surtout connu pour son parc, où l’on peut notamment admirer les parterres de tulipes au printemps, et son musée des Beaux-Arts Sakip Sabanci, fondation d’une des plus riches familles de Turquie.

Nous y avons passé deux heures en tout, lors d’une escale en effectuant une croisière sur le Bosphore.





Le quartier Emirgan


Afficher une carte plus grande

Emirgan est un quartier résidentiel plutôt cossu et agréable. Cependant en deux heures seulement, avec la visite du parc et du musée, pas trop le temps de flâner ! Nous devions en effet être à l’heure pour ne pas louper le dernier bateau…

Bien sûr on peut se rendre ici en bus, mais nous avions payé un billet pour la croisière complète, avec possibilité de descendre et remonter du bateau autant de fois que nous le souhaitions (mais pas vraiment le temps pour visiter autre chose sur le parcours…)

Nous avons donc pu nous promener un peu sur les quais et dans une jolie rue bordée de maisons en bois coloré. Il est aussi très agréable d’admirer la vue sur la rive asiatique d’Istanbul ! Malheureusement le temps était très couvert et venteux, donc nous n’avions de toute façon pas trop envie de flâner pendant des heures…

Le parc Emirgan et ses tulipes

Il s’agit d’un des plus grands parcs publics d’Istanbul ! Très vallonné, les hauteurs offrent une très belle vue sur le Bosphore et la rive asiatique. Joliment aménagé, il est surtout connu pour être abriter le festival de tulipes de la ville. Comme nous y étions à la bonne saison, c’est surtout cela qui a motivé notre visite !

Malheureusement en cette fin avril beaucoup de tulipes étaient déjà fanées, ce qui n’était pas le cas dans le parc Gülhane du centre-ville… Le parc reste néanmoins agréable ! De nombreux couples de jeunes mariés viennent ici se faire prendre en photo. On y trouve également quelques kiosques en bois devenus des restaurants ou cafés.

Petite balade bien sympathique donc, qui permet de se sentir plus proche de la vie des Stambouliotes, un peu à l’écart des circuits touristiques ! Si vous en avez le temps, n’hésitez donc pas à venir jusqu’ici, surtout lors de la saison des tulipes !

Le musée Sakip Sabanci

Le musée Sakip Sabanci à IstanbulNous avons donc du « courir » pour aller voir ce musée, heureusement pas très grand en fait, ouf !

Il s’agit d’un petit musée privé installé dans l’ancienne demeure de la famille Sabanci, une des plus riches du pays ! La collection fut léguée à l’université Sabanci dans l’objectif d’en faire un musée des Beaux-Arts, ouvert en 2002.

On y trouve des pièces de vie décorées à la mode ottomane du XIXe siècle, c’est-à-dire dans un style finalement très… occidental ! L’étage abrite une belle collection de calligraphie et d’enluminures.

Hors périodes d’exposition temporaire, on peut également admirer des tableaux d’artistes ottomans du XIXe siècle (chose qu’on ne voit pas vraiment en France, donc cela nous intéressait) mais pas de chance, une exposition d’art contemporain occupait l’espace ! Et je ne vais pas vous mentir, ce n’est pas vraiment trop notre truc, (surtout avec un temps limité). Tant pis !

Nous avons choisi spécialement de venir le mercredi car il s’agit du jour de gratuité, le tarif d’entrée n’étant pas particulièrement donné (20 TL soit environ 7 € en 2016). À noter que les salles d’exposition sont accessibles après avoir grimpé plusieurs escaliers. Comme tout dans la ville, on a vite mal aux pattes ici !

Infos pratiques sur le site du musée.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Loading...

Revenez à l’article principal

ou découvrez notre croisière sur le Bosphore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *