Visite en photos de la descente Saint-André et du quartier de Podil à Kiev

vue sur l'église Saint-André de KievNon loin du monastère Saint-Michel à Kiev se trouve un funiculaire qui vous permettra de descendre dans le quartier de Podil, en contrebas et sur les rives du Dniepr.

Avant de vous y précipiter, je vous propose de continuer un peu, vers la descente Saint-André, une des rares rues piétonnes de la ville et le « Montmartre » local. En descendant (toujours moins fatigant que de monter !) on arrive alors à Podil, quartier très sympathique et vivant !

Plan du quartier de Podil


Afficher une carte plus grande

L’allée

plan de l'allée Peizazhna à KievAvant de partir à la découverte de la descente Saint-André, empruntons l’allée non loin, qui surplombe une colline. Lieu de promenade très fréquenté par les Kiéviens, cette allée piétonne offre surtout d’originales sculptures contemporaines tout à fait étonnantes !

On y trouve des animaux, le Petit Prince, un banc-balançoire… de quoi apporter un petit plus à la balade et égayer la journée ! Au coucher de soleil, la vue est par ailleurs très agréable !

Il n’est cependant pas aisé de faire des photos! Car les Ukrainiens aiment bien prendre la pose pendant de longues minutes, et recommencer encore et encore… enfin, surtout les Ukrainiennes ! J’ai bien essayé de faire pareil (après tout je suis une belle souris) mais mon photographe attitré a moins de patience, pff ! Vous pourrez ensuite boire un verre en terrasse ou même manger, loin de la circulation, c’est plutôt agréable.

En tout cas, j’ai bien aimé cette sympathique promenade, très originale, ça change un peu de ce que l’on voit d’habitude.

La descente Saint-André

descente Saint-André à KievRevenons alors à notre descente, Andriyivskyy uzviz, ou Андріївський узвіз en ukrainien. Il s’agit de la rue (en pente, donc) qui relie la « ville haute » au quartier de Podil en contrebas. Piétonne (sauf pour les riverains ou taxis), elle offre un visage très pittoresque, bordée de belles demeures de styles baroque, néo-russe, néo-gothique, ou bien de quelques jolies maisons en bois.

Surnommée le « Montmartre de Kiev », on y trouve bon nombre de galeries d’art et petites boutiques ainsi que des cafés et restaurants.

Saint-André de Kiev

Saint-André

Le monument phare est l’église Saint-André, qui donna son nom à la descente. Elle est l’œuvre de l’italien Rastrelli, à qui on doit notamment le palais Mariinsky de Kiev ou l’Ermitage de Saint-Pétersbourg. C’est une pure merveille du baroque russe de l’époque, inspirée de l’architecture traditionnelle des vieilles églises ukrainiennes.

Toute turquoise, perchée sur sa butte, elle est magnifique ! Quelle dommage qu’elle fusse en travaux, impossible d’y entrer et les échafaudages gâchaient la vue ! Encore une raison de revenir…

Petit « folie » néo-gothique, le château de Richard Cœur de Lion ne date pourtant pas du Moyen-Âge, mais du début du XXe siècle !

Vers le bas de la rue, deux musées se visitent : la maison-musée de Mikhail Bulgakov, célèbre écrivain né à Kiev, qui fit de sa maison le lieu de ses romans ; et le musée d’une rue, retranscrivant la vie du quartier et l’histoire de la rue.

Pour nous, les visites ce sera une prochaine fois ! Certainement la plus jolie rue de Kiev en tout cas ! J’y suis passée deux fois, sans me lasser.

Le quartier de Podil

Kiev PodilSitué en contrebas et bordant le Dniepr, il s’agit du quartier le plus ancien de Kiev. Il est depuis toujours un lieu d’échanges commerciaux, abritant le port fluvial de la capitale ukrainienne. C’est aussi un quartier agréable et animé, où circulent tout de même moins de voitures que dans le centre…

Tout en bas de la descente Saint-André on arrive à la Kontraktova Ploscha (place), en partie piétonne et reconstruite mais dans un style agréable (certains diront « néo-kitsch », mais moi j’aime bien).

Nous y avons dégusté un bon café glacé et un cocktail dans un… café-bus ! Et oui, Kiev est pleine de surprises et d’originalité ! 😉

Le quartier est jalonné d’églises anciennes. Malheureusement, suite à un incident technique (les usagers de la SNCF sont familiers du terme…) les photos d’une partie du quartier et de l’intérieur des églises furent effacées. Aie ! Comme quoi, l’erreur est aussi animale ! (bah oui, je suis une souris moi !).

Les lieux d’animation se concentrent sur la place Kontraktova et la rue dans son prolongement, qui n’est malheureusement pas piétonne, et qui rejoint le métro et le funiculaire. C’est un des endroits que j’ai préféré à Kiev ! La perte des photos sera une bonne excuse pour y retourner (ne faut-il pas être positif dans la vie ?)

Les rives du Dniepr

vue sur le Dniepr et Saint-Nicolas des marins à KievCe grand fleuve coule non loin des axes principaux de Podil. Le coin est actuellement en ré-aménagement, avec la construction de nouveaux immeubles et de nouveaux ponts (pour la route et le métro).

Nous nous sommes donc quelque peu perdus en cherchant l’église Saint-Nicolas, « flottant » sur le fleuve. Et nous sommes retrouvés sur un pont désaffecté, lieu de rencontre de la jeunesse kiévienne qui vient ici pour vider des bouteilles, comme le montraient les nombreux cadavres de verre sur le sol !

De quoi admirer la vue au couchant sur le port fluvial (je sais, c’est d’un romantique !) et plus glamour, sur les hauteurs de la descente Saint-André.

Le fleuve est bordé d’une promenade piétonne sur les quais, en contrebas d’une atroce voie rapide qui gâche la vue. On y trouve aussi des péniches (il est possible de faire un tour en bateau, mais attention aux oreilles, il faut aimer l’électro russe), jusqu’à l’ancienne gare fluviale et la place Poshtova, où on retrouve le funiculaire et le métro.

Voilà, je vous ai fait découvrir mon quartier préféré de Kiev, j’espère qu’il vous plaira à vous ici !

Découvrez la Laure des catacombes, monastère classé au patrimoine mondial de l’UNESCO

Retournez à l’article principal

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *