Balade dans la vieille ville de Prague (Staré Město) : itinéraire en photos

La vieille ville de Prague, ou Staré Město, se trouve sur la rive droite de la Vltava. Il s’agit de la partie la plus ancienne de Prague (logique vu le nom…).

Il s’agissait d’une commune indépendante jusqu’en 1784, date à laquelle les différents quartiers de Prague fusionnèrent pour devenir une seule commune.

La vieille ville n’est pas très grande puisqu’elle ne compte qu’une surface de 129 ha. Elle comporte néanmoins un certain nombre de rues et ruelles, à l’architecture variée mais globalement de style Renaissance et baroque, tout en couleurs pastels, piétonnes et joliment pavées.

Plan de la vieille ville de Prague


Afficher une carte plus grande

Pour commencer mon parcours de la vieille ville de Prague, je suis partie de la place de la République, où se trouvent d’ailleurs la très jolie maison municipale de style Art nouveau (mais ce sera pour un autre article !), et un théâtre (nous avons été y voir Le lac des cygnes).

Je suis ensuite passée sous la tour poudrière de style gothique, pour me retrouver sur la jolie la rue Celetna, axe droit et commerçant (enfin on y trouve surtout des boutiques de souvenirs, notamment du fameux cristal de Bohème) qui mène vers la place principale.

J’ai pu remarquer l’originale maison À la Vierge Noire, de style cubiste, architecture qu’on trouve rarement ailleurs qu’à Prague.

Ne pas hésiter à flâner dans les rues alentours, aux limites de Josefov d’un côté et de Nové Město de l’autre. Derrière l’église Notre-Dame-de-Tyn on accède à une charmante cour quasi fermée (la cour de Tyn).

Place de la vieille ville de Prague (Staroměstské náměstí) et Malé namesti

La place la plus emblématique et la plus grande est Staroměstské náměstí, ou place de la vieille ville, avec ses belles maisons typiques et colorées et l’église Notre-Dame-de-Tyn en arrière-plan.

L’ancien hôtel de ville fait la jonction entre la place et Malé namesti, la « petite place », elle aussi vraiment très jolie et très animée avec ses nombreuses terrasses de cafés et restos (bon l’hiver je doute que les terrasses soient là !).

On ne peut pas manquer l »horloge astronomique qui ornel’hôtel de ville, avec ses petits personnages qui s’animent quand sonne l’heure ! Très sympa !

Une partie de l’hôtel de ville fut détruite pendant la Seconde Guerre mondiale, et ne fut pas reconstruite, comme un témoignage de ce triste passage de l’histoire…

La plupart des touristes suivent ensuite la rue Karlova, l’axe royal, qui mène au romantique pont Charles, mais on peut aussi se perdre dans les petites rues du quartier. C’est même conseillé, surtout si vous voulez éviter la horde de touristes ! C’est ce que j’ai fait et j’ai vraiment adoré, Prague est une ville superbe et aucune rue du centre ne saurait être qualifiée de moche ! 😉

On peut visiter le Clémentinum, ancien collège jésuite, qu’on peut traverser gratuitement le soir. Nous sommes passés devant la place du nouvel hôtel de ville, très agréable dans son style néo-baroque/Art nouveau, et la petite place de Bethléem, où se trouve une chapelle du même nom.

Plus loin, les quais de la Vltava vers le pont Charles sont absolument magnifiques !

La nuit, la ville est tout aussi agréable et romantique…

La vieille ville de Prague de nuit

Josefov, l’ancien quartier juif de Prague

Synagogue Vieille-Nouvelle

L’ancien ghetto juif fait partie intégrante de la vieille ville de Prague, même s’il ne reste plus grand-chose du quartier d’origine… Les Juifs commencent à s’installer à Prague au Xe siècle et se concentrent donc dans ce « ghetto », administré par les autorités juives.

On lui donnera bien plus tard (en 1850) le nom de Josefov, du nom de l’empereur Joseph II qui publie un édit de tolérance en 1781.

À la fin du XIXe siècle, on démolit et reconstruit une partie du quartier en s’inspirant des travaux du baron Haussmann à Paris.

On créé d’ailleurs la rue de Paris, avenue rectiligne qui sépare le quartier en deux et qui offre de très beaux immeubles historicistes et Art nouveau (là encore vous retrouverez les photos dans un article dédié à l’Art nouveau à Prague). Il reste aujourd’hui quelques synagogues qui se visitent, notamment la synagogue Vieille-Nouvelle, et le vieux cimetière juif.

cimetière juif de Prague

Sachez quand même qu’il s’agit là d’un parcours TRÈS touristique, rien à voir avec les cimetières juifs quasi à l’abandon (celui-là l’est aussi en ce qui concerne l’entretien, pas pour foule…) où on peut se promener en paix pour se recueillir sereinement.

Ici, c’est l’usine à touristes, et quand nous y étions, un billet de visite globale était imposé (environ 20 € !), entre le cimetière et les synagogues, avec itinéraire de visite également imposé à travers le cimetière (touristes à la queue leu-leu…). Nous avons préféré passer notre chemin, et faire une photo du cimetière à travers les murs, quand il était vide.

Si vous voulez vraiment visiter un cimetière juif « typique » et sans la foule, je vous conseille plutôt celui de Cracovie ou de Wroclaw, en Pologne.

Plus loin, j’ai bien aimé la statue de Kafka, très « à propos », et la jolie synagogue espagnole, de style oriental.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Pour revenir à la présentation de Prague, c’est ici

Découvrez maintenant l’Art nouveau à Prague et le quartier de Nové Město

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *