Le musée national de l’automobile à Turin et le musée égyptien : visite en photos, horaires et prix




Les musées de Turin font la richesse de la ville par la qualité de leurs collections et par leur grande diversité, ce qui n’est pas toujours le cas en Italie.

Nous avons eu l’occasion d’en visiter deux très différents durant notre week-end : le musée national de l’automobile et le musée égyptien. Suivez la guide ! 😉

Turin compte plusieurs grands musées d’envergure. Les trois plus célèbres sont le musée égyptien, le plus grand musée au monde consacré à l’Égypte après la fameux musée du Caire, le vaste musée de l’automobile, qui rappelle la vocation de la ville au XXe siècle, et le musée du cinéma, installé dans le mole Antonelliana (le dôme qui figure sur la pièce italienne de deux euro cent !), mais que nous n’avons pas eu le temps d’aller voir cette fois.

Le musée national de l’automobile à Turin




Musée automobile de TurinDans un genre très différent, nous avons visité le musée national de l’automobile de Turin.

Pour mémoire, Turin est la ville italienne qui a vu naître l’industrie automobile avec la fondation de FIAT en 1889, puis de Lancia en 1906. C’est non loin du bâtiment historique de FIAT, le Lingotto, construit en 1920 et dont la structure est très novatrice, qu’est installé le musée.

Il présente une remarquable collection d’automobiles, des premiers modèles de la toute fin du XIXe siècle à aujourd’hui. Une section est consacrée à l’histoire du pneumatique.

On y pense pas toujours, mais cet élément est pour le moins essentiel ! Il a permis le développement de l’automobile (et de la bicyclette, puis de l’aéronautique, faut bien atterrir !).

Quant on songe au confort des carrosses d’il y a seulement un siècle… On peut également voir des châssis, des moteurs, et divers documents.

Bien sûr, je ne suis qu’une souris et donc pas trop experte en la matière. Mais les belles voitures de sport exposées me parlent tout de suite bien mieux ! (d’ailleurs mon copain devrait songer à changer sa vieille voiture, quand on voit ce que fait Ferrari…)

Horaires du musée national de l’automobile de Turin

Le musée national de l’automobile est ouvert le lundi de 10 h à 14 h et du mardi au dimanche de 10 h à 19 h, dernière entrée une heure avant la fermeture.

Tarifs du musée national de l’automobile de Turin

Le prix du billet d’entrée au musée national de l’automobile est de 12 €, prix réduit à 10 € pour les plus de 65 ans, les jeunes de moins de 18 ans et les handicapés. Seuls les enfants de moins de 6 ans entrent gratuitement !

Infos actualisées sur le site officiel.

J’ai pu me garer sans trop de difficultés à proximité, sinon le musée est desservi par le métro.

Le musée égyptien de Turin (museo Eguizio)

Le musée égyptien, ouvert en 1824 et considérablement enrichi par la suite, est un des plus riches du monde sur ce thème. On est donc bien loin d’un modeste musée de province comme on pourrait éventuellement l’imaginer, il s’agit d’un musée archéologique majeur.

Il évoque l’histoire de l’Égypte depuis la préhistoire jusqu’aux périodes hellénistique et romaine.

Horaires  du musée égyptien de Turin

Le musée égyptien de Turin est ouvert le lundi de 9 h à 14 h et du mardi au dimanche de 9 h à 18 h 30, dernière entrée une heure avant la fermeture.

C’est un peu tôt pour l’Italie… A Florence, les principaux musées ferment à 18 h 50, et à 19 h 30 à Rome pour l’essentiel.

Tarifs du musée égyptien de Turin

Le prix du billet d’entrée au musée égyptien de Turin est de 15 €.

Prix réduit à 11 € pour les 15-18 ans et à un euro pour les jeunes de moins de 15 ans. Non, pas de gratuité pour les jeunes ! Et c’est à peu près tout… La gratuité est accordée aux handicapés avec un accompagnateur, mais à partir d’un taux de 74 %, comme le Vatican…

Bien peu de réductions donc, pour un tarif d’entrée un brin excessif (c’est celui du Louvre à Paris !)

Infos actualisées sur le site officiel.

Visite du musée égyptien de Turin

Outre les nombreuses statues et la salle consacrée au déchiffrement de hiéroglyphes, on peut admirer dans une pièce le temple rupestre de Thoutmès III (environ 1450 avant J.-C.). Il fut offert par la République arabe pour l’aide apportée par l’Italie pour le sauvetage des temples de Nubie.

L’étage est consacré à la vie quotidienne en Égypte sous ses divers aspects. On y découvre la vie quotidienne, la momification, la vie après la mort… On est intrigué par ces sarcophages, dont l’apparence évolue selon la période, les canopes (vases funéraires). Et plus encore par les momies… mais… il y a des chats ! 😉

On peut également voir des reconstitutions de chambres funéraires (Guizèh, 2500 ans avant J.-C.) et une belle collection de stèles funéraires.

Le clou de la visite est la tombe de l’architecte Khâ et de son épouse Merit.

La tombe fut retrouvée intacte par l’archéologue Ernesto Schiaparelli, ce qui est exceptionnel vu le nombre de pillages dont les autres ont été victimes. A peu près tous les éléments sont exposés ce qui est rare : mobilier, linge, offrandes alimentaires… et mêmes les guirlandes de fleurs qui ont traversé les âges. C’est une évocation plutôt saisissante du fameux culte des morts en Égypte ! 🙂

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5,00 sur 5)
Loading...

Retourner vers l’article de Turin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *