Que visiter et faire à Lviv (Lvov) en 2,3,4 jours ? : les incontournables

Lviv (Львів en ukrainien) est la septième ville d’Ukraine avec environ 730.000 habitants, capitale historique de la région de Galicie.

Aussi connue sous les noms de Lwow en polonais, ou Lvov, Lemberg en allemand, elle fut pendant des siècles sous domination polonaise (comme une bonne partie de l’Ukraine). Puis elle passa sous contrôle de l’Empire austro-hongrois lors du partage de la Pologne entre Autriche et la Russie.

Que faire, que voir et visiter à Lviv ? Quelles sont les meilleures activités à Lviv ?

Suivez les conseils de la souris ! 😉

Un peu d’histoire

Lviv acquit son visage actuel au cours de cette période austro-hongroise, ce qui lui confère un aspect très Mitteleuropa, à l’image de nombreuses villes d’Europe centrale, et, bien loin de l’esthétique de Kiev ou Odessa, ressemble plus à Cracovie ou à Prague !

Elle fut au cœur du nationalisme ukrainien, garante de la culture et de la langue ukrainienne. Aujourd’hui encore le russe y est peu parlé. À l’image de l’ouest du pays, elle est principalement tournée vers l’Union Européenne.

Il s’agit d’une des villes les plus touristiques d’Ukraine, avec surtout des visiteurs polonais venus retrouver leur ville perdue après la Seconde Guerre mondiale.

Lviv fut en effet rattachée à l’Ukraine, avec la Galicie, sur ordre de Staline. La population polonaise de l’époque a fui à Wroclaw (ancienne Breslau allemande qui venait elle de revenir à la Pologne… quelle histoire !).

Plan de Lviv


Afficher une carte plus grande

Que visiter à Lviv ? Les activités incontournables

Lviv n’est pas une très grande ville et vous pourrez découvrir ses trésors en quelques jours !

La vieille ville ou centre historique de Lviv

C’est là que se concentre l’animation de Lviv et les principaux attraits touristiques ! On vient flâner sur son beau Rynok, place centrale aux allures très baroques et aux couleurs vives. Je ne m’en lassais pas !

Il est également de possible de grimper au sommet de la tour de l’hôtel de ville pour admirer la vue sur la place et la vieille ville. Pour le reste, il faut surtout se laisser aller à la flânerie !

Découvrez plus en détails la vieille ville de Lviv

Rynok de Lviv

Découvrez les superbes églises de Lviv

Lviv regorge d’églises plus belles les unes que les autres ! Elles se situent surtout dans la vieille ville, mais vous en trouverez également au-delà.

Mes préférées sont la cathédrale latine, l’église des Jésuites, puis la sublime cathédrale arménienne. Assez originale, j’en ai rarement vu des pareilles !

Découvrez toutes les plus belles églises de Lviv

Visitez l’opéra ou assistez à un spectacle

Lviv comporte un très bel opéra, inspiré de celui de Paris.

Outre sa beauté extérieure, vous pourrez également admirer sa superbe décoration ! En effet, il est possible de le visiter chaque jours de spectacle, une heure avant. J’en ai bien sûr profité et ne fus pas déçue !

Avec un peu de temps, pourquoi ne pas assister à un spectacle ? Opéra, ballet, vous avez le choix ! Pour un touriste « occidental », les prix sont dérisoires, alors profitez-en !

Opéra de Lviv

Opéra de Lviv

La maison des savants

Curiosité, cette belle demeure offre une décoration entre Art nouveau et néo-baroque. On y vient surtout pour admirer son escalier monumental. Le sport local consiste à se faire prendre en photo devant !

escalier de la maison des savants à Lviv

Le cimetière de Lychakiv

Et oui, assez original, Lviv est célèbre dans le monde slave pour son cimetière Lychakiv !

Il abrite les tombes de célébrités polonaises ou ukrainiennes et offre surtout de magnifiques monuments funéraires, pour une balade « bucolique », à quelques encablures de la vieille ville.

Le cimetière de Lychakiv à Lviv (Lvov) peut être comparé au Père-Lachaise français en terme d’importance !

Bâti sur ordre des Autrichiens en 1787 sur une colline à quelques encablures du centre-ville, il abrite les sépultures de nombreux artistes, scientifiques et politiciens polonais, autrichiens, et ukrainiens. Petite visite de cet endroit fort méconnu avec la souris ! 😉

Comment aller au cimetière Lychakiv à Lviv


Afficher une carte plus grande

Entrée du cimetière de Lychakiv

Entrée du cimetière de Lychakiv

Pour vous rendre au cimetière de Lychakiv depuis le centre-ville de Lviv, vous pouvez emprunter les lignes de tramway 5 ou 7 et atteindre le cimetière en une dizaine de minutes.

Lorsque nous y étions, des travaux de réfection des voies de tram (il y en avait bien besoin…) empêchaient les rames de circuler jusqu’au bout, il fallait donc continuer à pied (environ 5 mn).

Horaires et tarifs du cimetière de Lychakiv

Le cimetière de Lychakiv est ouvert tous les jours de 9 h à 18 h ; le prix d’entrée était de 10 uah en 2016. Et oui, c’est payant car c’est aujourd’hui officiellement un musée !

Si vous souhaitez vous munir d’un plan il vous faudra débourser quelques hryvnia (prix symbolique).

Visite du cimetière de Lychakiv à Lviv

Ce cimetière est célèbre dans toute l’Europe centrale, car il est considéré comme un des plus beaux cimetières.

Comportant les sépultures d’illustres personnages, nous n’étions pas tout seuls lors de notre visite, sans que ce soit pour autant l’invasion. Nombreux sont les Polonais qui s’y rendent. Pour les intéressés, possibilité de visites guidées.

Le cimetière s’étend sur 40 ha et comporte environ 300.000 tombes ! Il fut plusieurs fois étendu sous la domination autrichienne.

Même si les noms des personnes reposant ici ne vous évoquent pas forcément grand-chose, le cimetière se parcourt pour la beauté de ses sépultures, véritable musée à ciel ouvert d’architecture funéraire !

Comme vous le savez peut-être depuis le temps, je suis une souris qui aime autant l’effervescence des centres-villes animés que la quiétude des beaux cimetières verdoyants !

J’ai tout de même reconnu la tombe du poète ukrainien Ivan Franko, qui donna son nom à plusieurs parcs en Ukraine, et à la ville d’Ivano-Frankivsk.

Si vous avez lu mes précédents articles, les noms de Solomiya Krushelnytska, danseuse étoile qui donna son nom à l’opéra de Lviv, et Zygmunt Gorgolewski son architecte, vous seront familiers.

Nous avons pris plaisir à flâner dans les allées ombragées de ce beau cimetière et à admirer les monuments funéraires de styles divers et variés !

On trouve également dans le cimetière de Lychakiv une section consacrée à l’armée nationale ukrainienne, et une autre aux soldats polonais ayant perdu la vie lors des guerres polono-ukrainienne de 1918-1919 et polono-soviétique de 1919-1921.

Pour être honnête, le soleil tapait très fort ce jour et nous avons évité les parties non ombragées ! Le cimetière étant bâti sur des collines, il faut parfois grimper un peu ! Nous y avons passé environ 2 h 30.

Le musée de plein air d’art folklorique et de la vie rurale

Ne manquez pas le musée d’art folklorique et de la vie rurale à Lviv ! 

Entièrement de plein air, il présente les habitations et églises traditionnelles en bois de différents villages de Galicie, la région dont Lviv est le chef-lieu et capitale historique.

Maisons de paysans, églises, écoles… vous déambulerez au milieu de cet espace reconstitué qui offre un bon aperçu de la vie rurale du 19e siècle. Un vrai plongeon dans l’histoire et dans l’Ukraine « profonde ».

Petite visite en photos avec la souris… 😉

Comment aller au musée de plein air de Lviv


Afficher une carte plus grande

Le musée de plein air de Lviv se situe un peu en dehors du centre et proche du cimetière.

Pour vous y rendre, tout comme pour le cimetière Lychakiv il faut prendre le tramway : lignes 2,7 et 10 aux dernières nouvelles. Mais il arrive que le plan du réseau soit restructuré. Puis continuer à pied en grimpant une dizaine de minutes une rue pentue jusqu’à un bois.

L’adresse officielle est le 1 rue Chernecha Hora. Vous traverserez une quartier résidentiel calme, constitué de maisons et petits immeubles dans la verdure.

Horaires et tarifs du musée de plein air de Lviv

Le musée de plein air de Lviv est ouvert de 10 h à 21 h. Mais l’entrée dans les bâtiments ne s’effectue que jusqu’à 18 h (voire même un peu avant pour certains… quand ils sont ouverts !).

A partir de cette heure l’accès est gratuit dans le parc, où vous pourrez alors flâner et admirer l’architecture extérieure des maisonnettes. Le prix d’entrée est de 20 uah en 2016.

Retrouvez toutes les infos sur le site officiel

Conseils pratiques pour le musée de plein air

Attention, lorsque nous y étions en semaine durant l’été, aucune buvette n’était ouverte ! Il n’y avait pas de fontaines, en 3 h de visite (et oui, c’est grand !) nous avions bien soif !

Et non, ce n’est pas parce que vous me soyez souvent avec un petit verre que j’ai tout le temps soif !

On ne peut pas non plus dire que les alentours regorgent de cafés. Il nous a donc fallu attendre notre retour dans le centre-ville pour enfin apaiser nos gosiers.

Prévoyez donc une bouteille d’eau. En revanche, on trouvait deux toilettes chimiques dans le parc (peu importe la propreté, au moins elles étaient là).

Visite du musée de plein air de Lviv

Le parc comporte 124 bâtiments (du XVIIIe au XXe siècle) reconstitués : granges, habitations villageoises, églises traditionnelles en bois, une école, un puits, un moulin…

Les constructions sont organisées en mini hameaux représentant un village ou une région, toujours en Galicie ou les Carpates, même du côté polonais ! Il y a parfois pas mal d’espace entre deux hameaux, il faut marcher, et le parc présente du relief, aïe les pattes !

En plus des maisons rurales, on trouve quelques églises à l’architecture traditionnelle en bois, typique de la région des Carpates. On retrouve aussi ce genre d’églises en Pologne.

Nous avons pu constater que ces églises étaient consacrées. Et d’après ce que nous avons pu décrypter dans notre meilleur ukrainien, des messes y sont célébrées !

En tout cas, c’est ce que j’ai préféré ici. À défaut d’aller pouvoir les admirer en vrai, j’étais heureuse de les découvrir là !

Avis de la souris sur le musée de plein air de Lviv

En résumé, je ne peux que recommander la visite de ce musée de plein air ! Il permet de mieux appréhender la vie traditionnelle de la région de Lviv jusqu’au début du XXe siècle, et j’aime bien ce concept !

Pour info, il existe un parc similaire à Pirogovo dans la banlieue sud de Kiev. Celui-ci présente toutes les régions d’Ukraine ! Mais pour des raisons pratiques nous avons privilégié celui-ci, plus facile d’accès, ce qui nous fera une occasion de revenir dans le pays ! 😉

Où manger, où boire à Lviv

Lviv (Lvov) est une ville unique en son genre en Europe, et je pèse mes mots ! On y trouve des restaurants et bars totalement déjantés !

Vous pouvez par exemple, vous faire… fouetter au Masoch café, le bien nommé ! 😉

Lviv est certainement la ville la plus déjantée en matière de restaurants et bars à la décoration thématique !

Aucune ville que nous avons vue en Europe ne comporte autant d’endroits fabuleux et décalés où boire ou manger !

Nous avons par ailleurs toujours bien mangé et pour des prix défiant toute concurrence. Mais cela s’explique aussi par le niveau de vie peu élevé en Ukraine, pour les locaux cela ne s’avère pas si bon marché, il faut en avoir conscience.

Pour nous cela a grandement contribué au charme de la ville. Voici donc une liste bien sûr non exhaustive de tous ces merveilleux endroits qui nous en enchantés autant les yeux que les papilles !

Les restaurants à Lviv

La maison des légendes (Dim legend)

Situé au 48 rue Staroevreyska, cet établissement a élu domicile dans une maison traditionnelle de la vieille ville de Lviv. Elle est étroite mais comporte cinq étages.

Chaque (petite) salle est décorée selon une thématique en lien avec la ville (l’ancien fleuve, les vieilles pierres, les lions, une bibliothèque etc) et possède surtout un très agréable toit terrasse offrant une superbe vue, avec une vieille Trabant semblant suspendue dans les airs !

Le bémol c’est que la terrasse est petite et que de nombreux touristes ou jeunes mariés viennent s’y prendre en photo. Difficile donc d’y être tranquille, alors après avoir profité de la vue, nous sommes redescendus dîner dans une des salles.

Les prix sont vraiment raisonnables malgré la popularité du lieu. Nous avons goûte au banosh, plat typique de Galicie à base de polenta, fromage de brebis et petits lardons, le tout cuit dans un pot en terre cuite.

Pas forcément un plat très raffiné, mais cela n’en reste pas moins bon, et pour cela 2€ autant en profiter !

Le cheesecake (sirnik) maison, là encore une spécialité du coin, fut vraiment très bon, de même que les liqueurs de la maison ! Vous pouvez d’ailleurs vous contenter de boire un verre, comme à peu près partout en Ukraine.

Le Kryjivka

Au 14 place du Rynok, il n’est pas toujours aisé à trouver !

Il faut entrer dans la cour intérieure et frapper à la porte à gauche de l’escalier. Un homme armé viendra vous ouvrir et attendra le mot magique : « Slava Ukraïni ! » (Vive l’Ukraine).

Il vous offrira alors un verre de vodka qu’il faudra boire cul sec !

Il vous sera ensuite autorisé de pénétrer dans ces lieux si particuliers ! Le tout ressemble en effet à un ancien bunker de l’époque soviétique, avec des cibles (notamment de Poutine, hum), des Kalachnikov à portée de mains, une ancienne cellule… de quoi vous mettre dans l’ambiance !

Niveau ravitaillement, la carte est bien fournie de spécialités locales, surtout de la viande, d’ailleurs.

Nous nous sommes délectés de fromage fumé des Carpates (au gout semblable à l’oscypek polonais), de dinde fourrée au pommes et aux prunes et de poulet enrobé d’une chapelure à la bière.

Très bon et là encore prix très raisonnables malgré la célébrité des lieux ! Dommage de pas avoir pu revenir pour tester les autres spécialités de la maison… Là encore un grand choix de liqueurs et vodkas ! L’établissement est ouvert 24h/24h.

The First Lviv Grill Restaurant of Meat and Justice

Notre meilleur repas de tout notre périple ukrainien ! Bien sûr, il faut aimer la viande, et ici elle est juste divine !!

Sur le grill et à la broche, vous pourrez vous régaler de grosses brochettes de poulet, porc ou bœuf. Du poisson grillé avec sauce au bleu et champignons est également proposé, et il me ravit les papilles !

Pour accompagner cela et faciliter la digestion, n’hésitez pas à prendre une grosse salade (à partager, les portions sont généreuses) et à arroser le tout de bières locales suivies d’une petite liqueur maison en guide de digestif. Niveau ambiance et déco, nous ne fûmes pas non plus en reste !

La salle (qui donne sur un jardin à l’intérieur de l’enceinte de l’ancien arsenal) propose différents instruments de torture médiévaux : vous pouvez entrer dans une cage et descendre ainsi au niveau inférieur ! La terrasse offre une bonne alternative aux beaux jours.

Le Chaikhana Samarkand

Changeons de cap et passons de la cuisine ukrainienne à la gastronomie ouzbek ! Dans toutes les anciennes républiques d’URSS on retrouve encore les saveurs de l’Asie avec un certain nombre de restaurants géorgiens, ouzbeks, azéris…

Si Lviv ne brille pas forcément par sa diversité culinaire en terme de « cuisines du monde », nous avons pu dénicher ce petit établissement situé à quelques encablures de la vieille ville, au 48 rue Pekarska.

Ce fut un ravissement de pouvoir déguster les spécialités de ce pays dans une décoration traditionnelle ! Ce fut également un de nos records de prix puisque pour deux entrées, deux plats, une bouteille de vin ukrainien et deux digestifs, l’addition ne soulagea notre porte-monnaie que de… 15€ !

Tout est fait maison, de quoi vous laisser tenter de succomber aux délices de la gastronomie ouzbek !

Nous avons ici opté pour les plats les plus typiques : le riz plov (ou pilaf, avec des légumes, des épices, de l’œuf, de la viande) et les lagman : grosses nouilles sautées avec légumes, viandes et épices.

Des plats finalement simples mais avec une touche de je-ne-sais-quoi qui les rend finalement exquis !

En entrée, des gros chaussons fourrés à la viande et au fromage et des aubergines grillées avec fromage et tomates. Vous pouvez également choisir des plats de viande (beaucoup de mouton ici), notamment en brochettes, ou de manti, les gros raviolis du pays !

The Wafle Manufacture

Pour manger sur le pouce à Lviv (enfin, ne soyez pas trop pressés non plus, tout est fait à la commande), vous pouvez tester la gaufrerie de la rue Virmenska ! Ici, les gaufres se déclinent aussi en version salée, et c’est plutôt réussi.

Autres adresses où manger à Lviv

Tout comme à Kiev et Odessa, on retrouve ici la « cantine » Puzata Hata, pour manger pas cher et plutôt bien ! Vous en trouverez une sur la Schevchenka Prospekt, au plus près de la vieille ville, dans un joli cadre classe !

Nous avons aussi testé la chaîne locale Celentino, qui propose des spécialités italiennes sur le Rynok.

Nous avions un peu peur mais les pizzas se sont avérées délicieuses ! Ils proposent aussi une excellente limonade maison ainsi que d’excellents thés un peu originaux !

Les bars et salons de thé à Lviv

Lviv Cukernia

Lviv, anciennement austro-hongroise, en perpétua la tradition des cafés et salons de thé.

C’est probablement une des villes qui en compte le plus grand nombre, et plutôt classes ! Un vrai paradis pour les gourmands, comme moi !

Vous n’aurez aucun mal à en trouver mais on ne peut que vous recommander le Cukernia, au 3 rue Staroyevreyska.

Vous passerez déjà plusieurs minutes à finaliser votre choix parmi l’énorme liste de délicieuses pâtisseries !

Ici les classiques sont à l’honneur, tels que l’esterhasy, le medovik, le napoléon… mais la maison propose également ses spécialités !

Autre salon de thé du même style : le Veronika, au 21 de la Schevchenka Prospekt, propose également un joli décor et une carte bien fournie.

Sur le Rynok, ne manquez pas de faire un tour à la manufacture de café de Lviv !

Elle vend son propre café et propose également de les déguster sur place, accompagnés de succulents gâteaux ! Leur sacher nous enchanta, de même que leur cocktail géant au café et leur cappuccino !

Le maître chocolatier de Lviv

Située au 3 rue Serbska, il s’agit d’une véritable institution dans la ville !

Outre la vente de confiseries, on peut y déguster différents chocolats chauds, gâteaux, glaces, ou fondues au chocolat !

Nous nous sommes régalés du chocolat chaud aux épices (cannelle, clou de girofle entre autres) et d’un délicieux banoffee (pas très ukrainien mais peu importe !).

Quant à la fondue, c’est dans la succursale à Odessa que nous l’avons goûtée. Pour ceux qui n’aimeraient pas le chocolat (mais quel sacrilège !), la carte propose également des limonades maisons, des cocktails, des milk-shakes…

La déco est très agréable et l’établissement propose également une petite terrasse avec vue.

Le bar Pravda Beer Theater

Une autre institution de la place du Rynok ! Cette brasserie qui occupe tout un bâtiment fabrique donc ses propres bières et les vend également en bouteille.

La déco « industrielle » vous mettra dans l’ambiance, ainsi que les nombreux groupes de musique qui se produisent sur place.

Nous avons testé les bières au goût subtil de cerise et de citron. Mais attention, elles semblent bien alcoolisées, et je n’étais plus très fraîche à la sortie (hum).

Le Masoch Café

Probablement l’un des plus déjanté de Lviv ! Situé au 7 rue Serbska, il est dédié à Leopold von Sacher-Masoch, l’écrivain « inventeur » du masochisme qui est né à Lviv (et oui).

Vous avez déjà pu admirer la curieuse et coquine statue devant l’entrée du café, maintenant il est temps d’y pénétrer !

Dans cette ambiance feutrée, tout fait honneur eu « maître » et à sa doctrine. Hum, ce n’est pas pour les enfants !

La décoration est donc un peu… particulière ! Vous serez accueillis avec de gentils coups de fouet aux fesses ! Les cocktails portent tous des noms évocateurs ! De quoi changer un peu des cafés traditionnels ! (mais si, je reste une souris innocente…)

Le Drunken cherry

Là encore sur le Rynok, cet établissement produit sa propre liqueur de cerise. Il vous propose de la déguster au verre, debout sur un coin de table à l’intérieur ou à l’extérieur !

C’est plein de jour comme de nuit… J’aime beaucoup tout ce qui est à la cerise alors je fus vite conquise, si bien que j’y retournai presque chaque soir ! Mais quelle alcoolique cette souris !

Malheureusement n’étant qu’au début de mon voyage, je n’eus pas le courage d’acheter les bouteilles en verre et devoir par la suite les porter à Kiev puis Odessa, dommage !

Ainsi s’achève notre balade gastronomique à Lviv, j’espère que cela vous a mis l’eau à la bouche ! 😉

Comment aller à Lviv

Lviv

Pas si simple ! Il n’existe pas de vol direct depuis la France, encore moins en low-cost !

La solution la plus économique (mais pas la plus rapide) consiste à prendre un vol pour la Pologne.

Puis de continuer depuis Varsovie ou Cracovie en train ou en bus, et compter alors de nombreuses heures, notamment à la frontière. En effet, Lviv est située non loin de la frontière avec la Pologne.

Pour gagner du temps, vous pouvez reprendre un vol depuis Varsovie avec la compagnie LOT, ou bien choisir un vol avec correspondance depuis la France.

Depuis 2017, il existe une liaison low-cost avec la compagnie Wizz Air entre Wroclaw (en Pologne) et Lviv, et également une liaison Naples-Lviv. Cela semble donc de plus en plus facile de s’y rendre…

Quant à nous, nous avons choisi d’intégrer la visite de la ville dans un périple de trois semaines en Ukraine.

Après quelques jours à Kiev nous avons pris le train « rapide », qui ne met « que » 5 h pour parcourir les 550 km qui séparent les deux villes (un grand progrès, avant c’était 7 h !). Il en circule deux par jour uniquement (un à 6h du matin et l’autre à 17 h 20, celui qui eut notre préférence).

Des trains moins rapides relient également les deux villes, ainsi qu’un train de nuit. Il est aussi possible d’effectuer le trajet en avion mais cela est plus onéreux, et nous souhaitions expérimenter le train en Ukraine !

Les tarifs sont très avantageux puisque nous avons payé 30 € AR dont un trajet en première classe (pas une grande différence de confort selon nous).

Les trains sont modernes, propres (notamment les toilettes, bien mieux entretenues que celles de la SNCF !), confortables. Et ils disposent du Wi-FI (on aimerait bien ça chez nous… ) – même si la connexion reste lente – , ainsi que d’une petite voiture-bar proposant boissons chaudes et froides, sandwichs et quelques plats chauds, à des prix tout à fait raisonnables.

Vous pouvez acheter vos billets sur le site officiel des chemins de fer ukrainiens.

En ce qui concerne le logement, ce fut un record puisque nous avons trouvé sur le site Airbnb un charmant studio à seulement 16 €/nuit !

Propre, refait à neuf, calme, avec des rideaux (pas si simple à trouver en Ukraine comme dans d’autres pays de cette région d’Europe), à 200 m du centre, que demander de plus !

La gare centrale de Lviv

Pas si centrale que ça, la gare de Lviv est située à environ 2 km du centre. Il vous faudra alors soit emprunter une des nombreuses lignes de tram reliant les deux, soit prendre un taxi (et bien négocier son prix !).

En arrivant on ne peut qu’admirer ce très bel édifice de 1904, bien dans le style de son époque ! L’intérieur possède un très beau hall d’entrée et des salles de repos payantes (comme à Kiev).

Se déplacer à Lviv

Si l’hyper-centre de Lviv n’est pas bien grand et se parcourt à pied, la ville offre quelques points d’intérêt un peu éloignés.

Vous aurez donc le choix pour vos déplacements entre les différentes lignes de tramway, les trolleys-bus, les bus. Ou encore les marchroutka, taxis collectifs que l’on retrouve partout dans le pays. Prendre les transports à Lviv est déjà une expérience dépaysante !

La ville est un véritable musée de transports à ciel ouvert ! En effet, le matériel roulant est relativement vieux et peu moderne (doux euphémisme…).

Il faut encore acheter son ticket de tram directement au conducteur (2 uah en 2016, soit 7 cts d’euro !) Puis il faut composter votre ticket papier dans un appareil à poinçonner manuel d’un autre âge, qui y percera de jolis petits trous (comme dans la chanson de Gainsbourg) lorsque vous aurez appuyé dessus !

Il va sans dire que la vitesse n’est pas vraiment au rendez-vous… Sympa pour la balade, un peu moins quand il fait chaud (ne rêvez-pas, la clim est inexistante), moins drôle à vivre au quotidien on imagine.

Ça et là on retrouve des éléments plus au fait de la modernité : des panneaux affichant les temps d’attente, un trolley-bus récent…

Découvrez aussi que voir, que visiter à Kiev, les incontournables

Puis visitez Odessa, sur la mer Noire, avec la souris !

5/5 - (7 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.