Que visiter, voir et faire à Riga en 1, 2, 3, 4 ou 5 jours

Que visiter à Riga en 1 jour ? Que voir, que faire à Riga en 2 ou 3 jours, ou plus ?

Riga, 645.000 habitants et plus d’un million dans l’agglomération, est la plus grande ville, et la capitale de la Lettonie.

Elle se situe au fond du golfe de Riga, sur la rivière Daugava.

Quelles sont les meilleures activités à Riga ?

Suivez la souris ! 😉

Plan de Riga


Voir une carte plus large

Vols Paris – Riga

Pour un voyage estival nous avons décidé de vraiment changer d’air et de découvrir un monde inconnu, au loin en Europe.

Les pays baltes nous apparaissant comme une destination quelque peu « exotique » (peu de français y vont).

Nous étions donc emballés par cette idée, qui nous fut suggérée en surfant sur le site de WizzAir, mettant en avant ses tarifs intéressants pour se rendre dans la capitale lettone depuis Paris-Beauvais (environ 60 € AR pour 2 h 30 d’avion).

Malheureusement, la liaison a été très vite supprimée et il faut dorénavant passer par air Baltic depuis Roissy-Charles-de-Gaulle, aux tarifs nettement plus élevés…

Depuis 2022, Ryanair offre des vols de Beauvais à Riga.

Aller de l’aéroport au centre de Riga

Pour le transfert aéroport-maison, arrivant tard, nous avons gentiment demandé à nos hôtes s’il pouvaient venir nous chercher.

Ils nous ont aussi ramené le jour de notre départ, pour la modique somme de 15 € AR (le taxi semble coûter un peu plus cher, dans les 10-15 € le trajet selon l’heure, ce qui reste un bon compromis…)

Le bus 22 assure également la liaison avec le centre-ville de Riga.

Se loger : hébergement à Riga

Avec un hébergement sympa (petite maison deux pièces style « datcha », sans voisins immédiats) à 30 €/nuit, nous voilà partis vers ce monde mystérieux (j’exagère à peine, ma connaissance du monde balte étant alors très limitée).

Notre petite « datcha » se trouvait d’ailleurs dans ce qu’on appelle « Le Petit Moscou », ou quartier russe de Riga.

Il faut savoir que la capitale lettone comporte près d’une moitié de russophones officiellement, en vrai, bien plus que ça, car de nombreux russes restés en Lettonie après l’éclatement de l’URSS ont finalement décidé d’adopter la nationalité lettone.

Pour résumer, dans la rue, nous entendions bien plus parler russe que letton (je vous assure, on fait bien la différence, ça n’a rien à voir).

Cette situation reste d’ailleurs un sujet quelque peu tabou dans le pays, le russe n’étant pas reconnu comme langue officielle et les « russes de Lettonie » étant considérés comme des « non-citoyens ». Mais nous y reviendrons…

Malheureusement le beau temps ne fut pas au rendez-vous pour ce séjour. Il est vrai que l’été se termine plus tôt là-bas, et que mi-août (ou miaou, mais ça n’amuse pas toutes les souris !) est déjà la fin de la saison touristique, mais tout de même !

Nous avons eu donc droit à de la pluie quotidienne et des températures avoisinant les 16°C en maximales… On est bien dans un pays du nord !

Que visiter à Riga ? Que voir et faire à Riga en 1, 2, 3, 4 ou 5 jours ?

Découvrez les activités incontournables de Riga par des articles thématiques sur ses quartiers :

– Vecriga ou la Vieille Ville de Riga

– L’Art nouveau à Riga

– Maskavas Forstate ou La Petite Moscou

Combien de jours pour visiter Riga

La capitale lettone n’est pas bien grande : 3 à 4 jours suffisent amplement pour faire le tour de Riga et ses principaux musées.

Vous pouvez aussi découvrir notre excursion à la station balnéaire de Jurmala sur les rives de la Baltique.

Vieille ville de Riga (Vecriga)

Le centre historique ou vieille ville de Riga, comme beaucoup de villes anciennes, concentre une bonne partie des attractions touristiques et monuments. Partons donc à sa découverte ! 😉

Plan de la vieille ville de Riga


Afficher une carte plus grande

Pas très grand, il se parcourt exclusivement à pied et c’est un régal pour nos yeux ! Une architecture déjà « nordique », médiévale mais aussi baroque.

Le centre historique de Riga s’étend sur une rive de la Daugava jusqu’à un canal et son petit parc, qui en constitue la limite. On atteint ensuite l’extension de la ville édifiée au XIXe siècle. C’est aussi dans ce parc que l’on retrouve le Monument de la Liberté.

Bastejkalna parks

Un vrai régal d’y flâner avant d’entreprendre la visite de la vieille ville de Riga ! Outre mes copains les canards que j’ai pu croiser (ils sont partout, mais je les aime bien…) on peut y voir l’opéra national.

C’est aussi de là qu’est partie la désormais célèbre tradition des cadenas sur les ponts ! Bon je dois avouer que je n’aime pas trop ça, cela m’évoque plutôt l’enchaînement, mais chacun son truc !

Vieille ville de Riga

Allons désormais voir la vieille ville de Riga, qui a gardé une partie de ses rempart. Les rues qui les bordent sont plutôt animées.

J’ai bien aimé arpenter ces jolies rues ! A l’époque, cela me changeait un peu de ce que j’avais déjà vu, n’ayant jamais eu l’occasion de découvrir le « monde nordique ».

J’ai également apprécié le mélange d’architecture, les couleurs assez vives, les petites rues piétonnes, l’animation estivale (oui, allez savoir comment ça se passe l’hiver ! Vu les températures, je suis pas pressée de le découvrir !).

Image emblématique de la ville, les « Trois Frères« , trois maisons très anciennes (d’ailleurs à Tallinn, il y a les « Trois Sœurs » !).

Un vrai régal donc, à déambuler dans ce petit centre où se trouve d’ailleurs bon nombre de petits cafés, restos, etc. On y trouve aussi des exemples de l’architecture Art nouveau.

Place du Dôme

Au centre de la vieille ville se trouve la Place du Dôme, avec sa cathédrale, ses bars et restos, le palais de la Bourse… Lors d’un festival nous avons pu pénétrer dans la cour située derrière la cathédrale, où se tenait un petit concert.

La place de l’hôtel de ville de Riga

Allons désormais voir la place de l’hôtel de ville ! On y trouve l’autre monument important et emblématique de la vieille ville de Riga : la maison des Têtes Noires.

Monument de la Ligue Hanséatique, de style renaissance néerlandaise, elle fut détruite en 1941 mais reconstruite à l’identique (on ne fait pas la différence !) dans les années 1990.

A côté on peut visiter le très intéressant mais pas très gai musée de l’Occupation (entre les Allemands et les Soviétiques, le peuple letton a bien souffert…).

Photos interdites, mais honnêtement, il s’agit surtout de texte à lire (cela manque un peu d’interactivité, contrairement au musée équivalent à Vilnius par ex).

Malheureusement le reste de la place fut reconstruit en version « moderne ». Ce n’est pas terrible, cela gâche un peu l’ensemble, snif.

On peut également grimper en haut de l’église Saint-Pierre pour admirer la vue, mais ce sera pour une prochaine fois (quand il fera beau… ok, on peut attendre !)

Pour finir, j’ai bien aimé la place du théâtre russe. Elle aussi colorée et animée, même si au soleil ça aurait été mieux !

Mais que voulez-vous, Riga et le beau temps, ça fait deux ! On y voit aussi quelques statues contemporaines en forme d’animaux. Sympa ! 😉

L’autre rive de la Daugava

Si à Riga les guides touristiques décrivent surtout la vieille ville et son extension, ils parlent en revanche peu des autres quartiers, plus résidentiels, où vivent vraiment les lettons (et les russes…).

Petite découverte d’un quartier moins touristique de Riga de l’autre côté de la Daugava…

Plan de la rive gauche de la Daugava à Riga


Afficher une carte plus grande

Que voir, que faire de l’autre côté de la Daugava (Rive gauche de Riga)

Pour en visiter un sans aller trop loin, il suffit déjà de traverser la Daugava en empruntant le pont qui se trouve sur la place de l’hôtel de ville (où se trouvent Les Têtes Noires).

En face, vous découvrirez Āgenskalns. C’est un quartier authentique, avec une jolie église russe (oui, encore…), quelques immeubles Art nouveau et des maisons en bois.

On y trouve aussi quelques immeubles déglingués, et des immeubles modernes de bureau…

Nous souhaitions vraiment sortir des sentiers battus et découvrir autre chose que les quartiers touristiques.

Et à titre personnel, j’aime beaucoup les églises russes, colorées, avec leurs bulbes, alors j’étais contente de cette découverte !

Ici tout était tranquille et verdoyant, même si on trouvait quelques boutiques et cafés.

Pour résumer, j’ai pri s plaisir à flâner dans la vieille ville animée de Riga, à l’abri des voitures, en admirant les façades baroques, colorées, ou Art nouveau, et à boire des coups dans les nombreux petits cafés !

Art nouveau à Riga

Riga, la capitale de la Lettonie, est aussi connue pour son architecture Art nouveau, ou « Jugendstil » que l’on retrouve surtout dans le quartier du XIXe siècle mais aussi un peu dans le centre ancien.

La vieille ville de Riga est délimitée par un jardin et son canal. Se trouve ensuite une extension urbaine du XIXe siècle, où se concentrent magasins, bureaux, cafés, quelques restos… et surtout les superbes édifices Art nouveau de Riga, en particulier rues Alberta et Elizabetes.

Comme je suis une souris fan d’Art nouveau (il faut de tout pour faire un monde) c’est avec plaisir que je me suis prise à flâner dans le coin ! 😉

Plan du quartier 19e siècle de Riga


Afficher une carte plus grande

Ici on trouve plutôt des artères rectilignes où passent tramways et trolleybus, que des petites rues piétonnes. Quant au style architectural, nous avons là un savoureux mélange entre Art Nouveau, Art Déco, et petits immeubles traditionnels en bois.

Le quartier étant moins touristique, il est aussi beaucoup moins rénové… J’ai bien aimé flâner dans le quartier (entre deux averses, hum), à l’écart des touristes et à la recherche de petits trésors d’architecture !

Quartier du XIXe siècle à Riga ou « Centrs »

Entre la Vieille Ville et la « nouvelle », se trouve aussi une esplanade piétonne où trône fièrement la Cathédrale orthodoxe russe de la Nativité.

Oui, à Riga, même si les guides touristiques en parlent peu, on trouve un certain nombre d’églises russes, qui sont, il faut bien l’avouer, plus agréables esthétiquement que les églises luthériennes…

D’ailleurs, j’aime beaucoup les églises russes, ce fut donc l’occasion d’en profiter avec la visite de deux églises (la cathédrale et une petite autre). Photos toujours interdites à l’intérieur, mais les Babouchki ne surveillent pas toujours…

Églises russes de Riga

C’est aussi là que se situent les célèbres rues Alberta et Elizabetes, connues pour leurs immeubles Art Nouveau.

La rue Elizabates est aussi un peu l’avenue des ambassades ou consulats et présente de beaux immeubles baroques ou néo-classiques colorés, en général en bon état, un régal pour les yeux…

Elizabetes iela

Art nouveau dans le quartier XIXe siècle

Dans la ville « moderne », ce style se retrouve surtout dans les rues Alberta et Elizabetes (entre autres). On peut d’ailleurs visiter un petit musée d’Art nouveau, le Riga Jugenstil Muzej, qui consiste en fait en un appartement de cette époque, décoré et meublé dans ce style.

Mikhaïl Eisenstein

Un des architectes les plus connus de ce mouvement en Lettonie est Mikhail Eisenstein, un Russe, et père du célèbre du réalisateur Sergueï Eisenstein (Le cuirassé Potemkine…).

Sa touche personnelle consiste à décorer ses immeubles de têtes sculptées (reconnaissables d’un immeuble à l’autre).

On trouve ses œuvres sur une bonne partie d’Alberta iela (n°2, 4, 6 et 8) et Elisabetes iela (n°10b, 106 et 33), Strelnieku iela (n°4 et 6) ainsi qu’un beau bâtiment dans la vieille ville.

Alberta iela

La rue Alberta est sans doute la plus représentative de ce style, avec une succession de beaux immeubles Art nouveau.

Un week-end où nous sommes passés par là, nous avons pu assister à une reconstitution de la Belle Époque, avec des gens en costume ! 

Plutôt sympa ce petit voyage dans le temps ! 🙂

On peut d’ailleurs visiter un petit musée d’Art nouveau, le Riga Jugenstil Muzej.

Il consiste en fait en un appartement de cette époque, décoré et meublé dans ce style. J’ai bien aimé, ce n’est pas très grand, ça ne monopolisera pas votre journée, alors pourquoi pas ?

Musée d’Art nouveau de Riga

Elizabetes iela

Là encore, très jolie et « célèbre » rue. Entre celle-là ou Alberta iela, je vous laisse choisir votre préférée ! Pour ma part, j’aime tout ! 😉

Pour le reste, il faut se balader dans le quartier le museau en l’air ! C’est grand, alors nous n’en avons vu qu’une petite partie… Entre deux averses, on fait ce qu’on peut… En tout cas les cafés étaient les bienvenus pour s’abriter et se réchauffer les puces.

Art nouveau dans la vieille ville de Riga

On retrouve aussi quelques exemples d’architecture Art nouveau dans la vieille ville de Riga.

Notamment la « maison du Chat Noir« , ainsi nommée car on y retrouve deux chats noirs sculptés au sommet des tourelles. Bon évidemment ce nom ne me plait pas (logique pour une souris) mais la maison elle, est très belle ! 😉

Là encore les immeubles sont dispersés dans le quartier, au milieu d’autres plus médiévaux ou Renaissance. Je trouve que ce mélange des genres offre un petit cachet à la ville, tout se marie très bien et c’est un régal pour les yeux.

La « Petite Moscou » à Riga

Le « quartier russe » à Riga en Lettonie, aussi appelé quartier de la « Petite Moscou » est encore moins touristique que le reste, et pourtant, nous l’avons jugé très intéressant.

C’est donc là que nous étions hébergés, au calme et dans la verdure à 15 min de trolley-bus du centre (Riga est de toute façon une ville plutôt verte dès qu’on sort de la vieille ville). Bon, suivez la souris ! 😉

Plan du quartier de la Petite Moscou


Afficher une carte plus grande

Un quartier déshérité de Riga

Ici pas de chichis ou d’immeubles luxueux !

On y voit des maisons ou petits immeubles en bois, souvent déglingués, quelques immeubles plus « modernes » (comprendre « moches »… il faut savoir que le quartier est plutôt pauvre), des mini-parcs, des rues pavées, et des églises orthodoxes russes bien sûr !

Sachez que les Russes sont plus croyants et pratiquants que les lettons luthériens, même si on trouve surtout dans les églises les fameuses « Babouchki », c’est-à-dire les grands-mères.

Nous sommes donc entrés dans ces petites églises, où on nous parlait russe tellement il y a peu d’étrangers dans le coin. Nous avons même découvert un petit cimetière orthodoxe (nous aimons bien visiter les cimetières, faudra vous y faire !).

On y trouve d’ailleurs une Église des Vieux-Croyants, d’une forme plus ancienne et rigoureuse de l’orthodoxie. Les Vieux Croyants avaient fui la Russie il y a des siècles pour s’installer tranquillement ici, dans une ville plus tolérante.

Petite anecdote sympathique : près de notre maisonnette se trouvait une épicerie de dépannage (produits surtout russes, donc). Nous y avons trouvé le « champagne russe », un de mes petits péchés mignons, même si ça reste du mousseux plutôt sucré, et de bons gâteaux à la crème.

Personne dans l’épicerie ne parlait autre chose que le russe. Mais on sentait bien que les gens étaient curieux de notre présence et essayaient de communiquer. Oui, des étrangers là-bas, ils en voient peu !

Dommage que la barrière de la langue ait gâché la communication. Heureusement nous avons pu nous rattraper avec nos hôtes, russes eux aussi, et parlant très bien anglais.

Le quartier s’étend tout de même jusqu’aux portes de la vieille ville, où il devient plus dense.

C’est dans cette partie plus proche du centre qu’on y trouve le marché central (un hangar à zeppelins reconverti) et l’ancien quartier des halles reconverties en boutiques ou restos, ainsi qu’un grand immeuble stalinien.

En bref, ce n’est pas le plus beau quartier mais il est resté très authentique ! 😉

Où manger à Riga

Je vous détaille les quelques bonnes adresses de restaurants de Riga dans cet excellent article ! 😉

Que manger en Lettonie : les bonnes adresses de restaurants à Riga

Avis de la souris sur Riga

En résumé, nous avons beaucoup aimé Riga !

Ambiance, architecture, prix sympathiques, cette capitale à taille humaine a bien des atouts. Notre seul regret aura été la météo vraiment peu clémente sur le coup (18° max avec de la pluie), mais classique dans cette région septentrionale d’Europe…

5/5 - (10 votes)

9 Responses to Que visiter, voir et faire à Riga en 1, 2, 3, 4 ou 5 jours

  1. misscolibri dit :

    Très intéressant; ça donne envie..Certainement un de mes prochains voyages!

  2. Charline dit :

    Bonjour,
    Pouvez vous me dire ou se trouve cette église rose avec coupole bleue sur la rive gauche de Riga ?

    • Miranda dit :

      Bonjour,

      l’église se situe Meža iela à Āgenskalns, à proximité d’Uzvaras parks (parc de la Victoire), le principal parc de la rive gauche. Cordialement.

  3. Vous avez mis vos pas dans les nôtres avec ce voyage « improvisé » à Riga.
    Ce fut l’une de nos destinations lors de notre road trip il y a 3 ans dans les pays baltes. Amoureux de l’Art Nouveau, nous avons été gâtés et ce petit musée dans l’appartement nous a enchanté. C’est dans son jus

  4. Frederique dit :

    Je pars à Riga (Jurmala) en octobre (2017). Je voudrais vraiment découvrir des choses hors du commun car j’y vais avec quelqu’un qui connait déjà … donc pourquoi pas surprendre la personne 🙂 Pourriez-vous me fournir plus de détails quand à ce quartier russe? ou d’autres idées 🙂 merci – votre blog est très chouette

    • Miranda dit :

      Bonjour et merci pour votre intérêt pour mon blog ! Je raconte tout ce que j’ai vu dans mes articles, je n’ai hélas donc pas plus de conseils à vous donner. Franchissez le pont et baladez-vous selon vos envies, il y a toujours à découvrir ! Je n’ai d’ailleurs pas suivi d’itinéraires précis, je me suis laissée porter, c’est comme ça que j’aime découvrir une ville ! Cordialement

  5. Dehaye Annick dit :

    Bonjour
    Toutes ces photos donnent en effet très envie, nous allons à Riga dans 2 semaines et aimons sortir des sentiers battus, vous souvenez vous de l adresse de cette église orthodoxe dont les bulbes sont presque noirs sur le quartier de Moscou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.