Rome : autour de la via Vittorio Veneto et le musée Boncompagni Ludovisi des arts décoratifs

Autour de la célèbre via Veneto, plus exactement entre le Corso d’Italia au nord (bordant la villa Borghese) et la via XX Settembre au sud, se trouve un petit quartier résidentiel plutôt oublié des touristes, comportant de belles maisons fin XIXe début XXe siècle.

Nous verrons également le méconnu musée Boncompagni Ludovisi des arts décoratifs.


Afficher une carte plus grande

La via Vittorio Veneto

La via Veneto part de la piazza Barberini et forme un coude en pente.

Il s’agit d’une célèbre avenue à Rome, surtout animée dans les années 1950-60 et immortalisée par Fellini dans son film La Dolce vita. Aujourd’hui on y trouve encore de beaux hôtels typiques de la Belle Époque, et quelques bâtiments de style « mussolinien », comme le ministère des finances, qui tranchent un peu. L’avenue est bien moins animée qu’avant mais la balade reste sympathique. Dommage, il ne faisait pas beau….

Les alentours sont agréables aussi. On notera plus loin l’ambassade des États-Unis, hébergée dans un beau palais et… le trottoir inaccessible sur une bonne partie de la rue pour cause de paranoïa aiguë !

En partant de la piazza Barberini, on peut visiter l’église des Capucins et sa crypte comportant des cadavres momifiés ! Mais le prix étant devenu exagéré (8€ pour une visite d’environ 30 mn) nous avons privilégié celle de Palerme.

Le but de notre venue dans le quartier était de visiter le méconnu musée Boncompagni. Nous avons pris plaisir à arpenter les rues de ce charmant quartier résidentiel aux belles demeures de la fin du XIXe et début XXe siècle. Ici peu de grands immeubles ou de rues denses, mais plutôt de jolies maisons, dont certaines arborant un style lorgnant sur le Liberty (Art nouveau italien), néo-vénitien, éclectique… ça change un peu des ruelles du centre-ville !

Ici, peu de touristes, on respire un peu ! Le quartier est assez cossu mais peu animé. Nous avons tout de même trouvé un petit café-traiteur pour nous reposer et boire un bonne bière (5€ la 66cl) avant de partir à la découverte du musée, et un autre établissement pour boire des cafés avant de rentrer. Dommage que le beau temps n’ait pas été au rendez-vous !

Le musée Boncompagni Ludovisi des arts décoratifs

Musée Boncompagni RomeEn voilà un musée peu connu ! Il n’en demeure pas moins intéressant. Situé au 18 via Boncompagni, il s’agit d’une annexe de la Galleria Nazionale d’art moderna (elle-même dans la villa Borghese à quelques encablures de là..) consacré aux arts appliqués et à la mode de la fin du XIXe et du XXe siècle.

Outre des peintures et sculptures, on y trouve également plusieurs robes et autres objets vestimentaires (gants, chapeaux…) ainsi que quelques meubles et des céramiques.

Étant une souris fan de belles robes et d’arts décoratifs, j’avais très envie de le visiter après avoir appris son existence (il n’est mentionné dans aucun guide que j’ai pu lire !), également poussée par la curiosité de découvrir un lieu quelque peu insolite, peu connu, mais aussi pour changer des sculptures antiques et peintures baroques !

Le musée est gratuit pour tout le monde et ouvre ses portes de 9 h 30 à 19 h (dernière entrée à 18 h).

La visite débute logiquement par le rez-de-chaussée.

On pénètre dans un vestibule où on peut admirer quelques vitrines renfermant des céramiques anciennes et modernes. La visite se poursuite par la galerie des tapisseries, où comme son nom l’indique on trouve de belles tapisseries au décor champêtre, ainsi que des robes exposées (il y en a un peu partout dans le musée, il s’agit de pièces de haute couture plutôt récentes) et des vitrines comportant des bijoux.

La salle suivante renferme surtout le magnifique berceau du prince de Savoie. La salle de réception constitue la plus grande pièce de ce niveau. On admire surtout les magnifiques décorations murales en trompe-l’œil ! Pour finir le rez-de-chaussée, la salle du pape Boncompagni fut ré-aménagé pour évoquer la présence du pape Grégoire XIII, ancêtre de la famille Boncompagni, avec du mobilier ancien.

L’étage se compose de plusieurs petits salles thématiques (par époque ou par style). On voit ainsi une salle consacrée aux années 1930 (futurisme, Art déco…), l’ancienne salle de bain de la villa avec sa belle baignoire en marbre, une autre où sont exposés quatre tableaux du cycle du Printemps par Galileo Chini réalisés en 1914 dans un style Liberty évoquant la Sécession Viennoise (Klimt n’est plus très loin !).

On trouve également des portraits de la Belle Époque, des objets décoratifs, du mobilier « moderniste », un très beau vitrail Liberty, des chapeaux, et toujours des robes !

Avec ce modeste article, j’espère vous avoir donné envie de découvrir ce petit musée !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Loading...

Découvrez le Viminal

Revenir à l’article principal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *