Rome : le Janicule et le Trastevere

Dans cet article nous nous promènerons sur la colline du Janicule, située au sud du Vatican, et qui permet d’observer une magnifique vue du centre de Rome.

Nous descendrons ensuite dans le quartier du Trastevere, toujours sur la rive droite du Tibre, en face du « centre historique ».

Le Janicule

Comment se rendre au Janicule ?

Pour grimper au belvédère, deux solutions :

  • grimper à pied,
  • le bus 115 qui part d’en bas, sur la via Aurelia (côté Vatican). Je vous suggère cette option que j’ai choisie, car c’est assez haut ! 😉


Afficher une carte plus grande

La vue exceptionnelle de Rome depuis le Janicule

Parfois considérée comme la « huitième colline de Rome » elle se situe juste au sud de la cité du Vatican et comporte quelques églises et un hôpital pour enfants.

L’intérêt réside surtout dans son belvédère, qui offre un panorama magnifique de Rome ! Nous partageons nos photos avec vous, en ayant pris soin de zoomer sur certains quartiers ou monuments (à l’œil nu ça marche moins bien…). 😉

Nous n’avons pas parcouru toute la colline (pas si petite) et sommes ensuite redescendus pour atteindre le quartier du Trastevere, en passant par la piazzale Giuseppe Garibaldi, où trône une statue du héros de la réunification italienne (originaire de Nice, qui devint par la suite française, toute l’ironie de l’Histoire !).

En contrebas se trouve également le jardin botanique de Rome. Cette place offre également une très belle vue puisqu’il s’agit du point du plus haut de la colline. On y trouve aussi la fontaine monumentale de l’Acqua Paola et un phare.

Le Trastevere

Littéralement « de l’autre côté du Tibre », il s’agit du seul quartier du centre historique qui se trouve sur la rive droite.

Peuplé depuis très longtemps et appartement officiellement à Rome depuis Auguste, il fut englobé dans le mur Aurélien. Le quartier resta longtemps populaire, ce n’est que récemment qu’il se « boboïsa » de par sa proximité avec le centre touristique et monumental.

Il ne comporte pas de grands monuments ou palais et consiste surtout en en dédale de ruelles et placettes très pittoresques !

Trastevere constitue aujourd’hui un des hauts lieux d’animation nocturne surtout en ce qui concerne la restauration. En revanche les prix se sont presque alignés sur ceux de l’autre rive, même si on y trouve encore quelques petites trattorie ou buffet d’aperitivi (pour le prix on a une boisson alcoolisée ou pas et un accès au buffet, généralement pour moins de 10€).

Les touristes affluent désormais nombreux dans le quartier. Le contraste est également saisissant entre le jour, où le quartier semble calme et apaisant, et le soir, où l’animation bat son plein ! Nous avons d’ailleurs plutôt parcouru le quartier de nuit.


Afficher une carte plus grande

Au nord, en contrebas du Janicule, se trouvent le palais Corsini et la Villa Farnesina, (qui comme son non italien l’indique est avant tout un jardin) visitables (seulement le matin pour cette dernière) mais peu visibles de la rue.

Bon à savoir ceci dit, il existe un billet couplé entre le palais Corsini et le palais Barberini (proche de la fontaine de Trévi). Pour l’anecdote, la villa Farnesina et le palais Farnese appartenaient tout deux à la noble famille Farnese, dont le pape Paul III fut issu.

Située en face l’une de l’autre sur chaque côté du Tibre, Michel-Ange proposa de les relier par un pont privé. Le projet fut initié mais non terminé, et on peut d’ailleurs voir quelques restes du premier arche derrière le palais Farnese !

Les églises de Trastevere

On trouve deux églises importantes dans le Trastevere : Santa Maria in Trastevere (voir plus bas) et Santa Cecilia in Trastevere, malheureusement fermée lors de notre passage.

En revanche nous avons pu entrer dans la basilique San Crisogono. Le quartier comporte également un petit musée retraçant son histoire.

Santa Maria in Trastevere

Située sur la très animée place du même nom, il s’agit d’une des plus anciennes églises de Rome. On y trouve de belles mosaïques datant de 1130-1143.

Ses chapiteaux ont été récupérés des ruines des thermes de Caracalla et du temple d’Isis (situé sur le Janicule). On peut également admirer un très beau plafond à caisson du XVIe siècle.

Pour résumer, nous avons bien aimé ce petit quartier resté très pittoresque, et nous avons l’intention d’y retourner !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Loading...

Repartez sur l’autre rive pour découvrir le Quirinal

Revenir à l’article principal

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *