La Casa de Pilatos à Séville : visite en photos, tarifs, horaires, avis

Le patio central de la Casa de Pilatos à Séville, vu de la terrasse.

Le patio central de la Casa de Pilatos à Séville, vu de la terrasse.

La Casa de Pilatos ou « Maison de Pilate », située dans le centre ancien de Séville en Andalousie, est un palais aristocratique construit entre les XVe et XVIe siècles. Palais mudéjar d’un extrême raffinement, il allie aussi l’architecture des styles gothique et Renaissance.

Ce palais s’articule autour d’un patio central et de plusieurs jardins. Il serait le plus parfait exemple du palais sévillan de l’époque ! 

Infos pratiques avec tarifs et horaires, un peu d’histoire pour comprendre, la visite en photos du palais et l’avis de la souris, voici tout ce qu’il vous faut pour découvrir ce magnifique ensemble ! 😉





Comment aller à la Casa de Pilatos

La Casa de Pilatos se situe Plaza de Pilatos, en plein centre historique de Séville, à environ 500 mètres au nord-est de la cathédrale.


Afficher une carte plus grande

Tarifs de la Casa de Pilatos




Le prix du billet 2019 pour la visite du palais en entier est de 12 €, et de 10 € pour le seul rez-de-chaussée, audioguide inclus (un peu trop bavard et monocorde, comme trop souvent). Un tarif un peu exagéré pour un petit palais.

L’entrée est gratuite le lundi de 15 h à 19 h pour les citoyens de l’UE… mais en saison, vous n’y serez pas seul ! C’était le mercredi jusqu’en 2017, méfiez-vous des infos peu actualisées ! 😉

L’audioguide est alors vendu 4 €.

Horaires de la Casa de Pilatos

La maison de Pilate est ouverte tous les jours de 9 h à 18 h, jusqu’à 19 h en haute saison d’avril à octobre.

Infos actualisées sur le site officiel

Un peu d’histoire…

Galerie du patio de la Casa de Pilatos à Séville.

Galerie du patio de la Casa de Pilatos à Séville.

La Casa de Pilatos tire son nom de Ponce Pilate, le préfet romain de Judée, responsable du procès de Jésus.

Le premier marquis de Tarifa, propriétaire du lieu au début du XVIe siècle, a ainsi nommé sa demeure après son retour de Jérusalem, en s’inspirant pour sa décoration de la maison de Pilate, d’où le nom. La maison constituait aussi la première étape du Chemin de Croix à Séville.

Le palais et ses jardins occupe une superficie de plus de 10.000 m² dans une zone historique très dense, dans l’ancien quartier juif de Séville, la judería.

La construction du palais démarre en 1483, à l’initiative du couple de nobles andalous Pedro Enríquez de Quiñones et sa femme Catalina de Ribera. Il est bâti sur des parcelles du quartier juif confisquées par l’Inquisition ! Leur fils puis leur petit-fils complètent le palais et sa décoration.

Fadrique Enríquez, premier marquis de Tarifa, effectua un pèlerinage en Terre Sainte de 1518 à 1520, qui l’amena à traverser longuement l’Italie. Impressionné par la beauté de l’art Renaissance, il s’en inspire à son retour lors des agrandissements du palais, en mariant harmonieusement le style Renaissance italienne avec le mudéjar sévillan.

Après un relatif abandon durant le XVIIIe siècle, le palais est restauré durant le XIXe siècle.

La demeure est toujours aujourd’hui la propriété de la famille Medinaceli. Leurs appartements occupent le premier étage, qui ne se visite donc qu’avec un guide en espagnol ou anglais seulement, avec un supplément (et photos interdites…).

A vous de voir, pour l’avoir visité, ça vaut le coup d’œil, et on y voit de beaux tableaux. Mais ça ressemble à bien des appartements d’autres palais baroques, le plus typique est en bas…

Tournages de films

La Casa de Pilatos a servi de décor pour de nombreux tournages de films. On peut citer par exemple Lawrence d’Arabie en 1962, ou encore 1492 : Christophe Colomb en 1992 puis Kingdom of Heaven en 2005, du même réalisateur Ridley Scott.

Visite de la casa de Pilatos ou Maison de Pilate

Bien sûr plus modeste que l’Alcazar, la Casa de Pilatos nous paraissait indispensable à visiter à Séville, surtout quand on aime l’art mudéjar.

Présentation de la Casa de Pilatos

Il n’est pas évident de l’extérieur de comprendre comment est constitué ce palais, très imbriqué dans le tissus urbain dense du centre de Séville !

Le palais se structure autour de deux cours, l’entrée et la partie principale, autour desquelles se situent les pièces principales sur un et deux étages. De chaque côté de ce corps principal, sur le reste de la parcelle, s’étendent deux jardins de dimensions différentes : le petit jardin, à l’est et le grand jardin à l’ouest.

De l’extérieur, on n’aperçoit que le haut mur d’enceinte en briques et le grand portail de marbre ouvragé, réalisé à Gênes en 1529. Ils ne laissent rien deviner de la richesse de l’intérieur, conformément au modèle de l’architecture sévillane. Le portail ouvre sur un vestibule, donnant accès aux pièces de service et aux appartements.

La Cancela ou grille andalouse en fer forgé à l'entrée de la Casa de Pilatos à Séville.

Cancela (grille andalouse en fer forgé) à l’entrée de la Casa de Pilatos à Séville.

Une cancela du XVIIIe siècle, belle porte de fer forgée, sépare le vestibule du patio central, autour duquel se distribuent les pièces d’habitation du palais.

Le patio central

Le patio principal est de style Renaissance mais doté d’éléments décoratifs mudéjars et gothiques. Il est entouré d’arcades d’une grande finesse et aux quatre angles de statues grecques et romaines. Ce patio mesure environ 25 m de côté.

La fontaine centrale à double vasque est nettement d’inspiration italienne, influencée par l’Antiquité, avec son groupe de dauphins et sa statue de Janus. Remarquez le sol, de marbre noir et blanc, formant des motifs géométriques. On s’en rend forcément bien sûr mieux compte de la terrasse qui le domine.

Les galeries comportent des panneaux d’azulejos, réalisés au XVIe siècle. Outre leur beauté, vous noterez qu’ils sont de dominante bleue mais surtout tous différents ! Au-dessus, dans des corniches circulaires, on remarque une série de 24 bustes, surtout d’empereurs romains, rapportés d’Italie.

Les salles du rez-de-chaussée

Chapelle de la Flagellation de la Casa de Pilatos à Séville.

Chapelle de la Flagellation de la Casa de Pilatos à Séville.

Les salles qui entourent le patio central sont toutes différentes, et toutes aussi belles les unes que les autres ! 

La première salle à droite (ou à l’est), la salle Pretorio, ou du Prétoire, s’ouvre sur le petit jardin, assez touffu. Elle présente des murs d’azulejos très riches, et un plafond à caisson de bois sculpté. Elle est suivie par une plus petite salle.

Sur le côté nord, suit le salon de détente des juges, évoquant ceux qui ont jugé le Christ, aucun lien avec le tribunal de Séville (!). Là encore azulejos et stucs avec les armes des familles Enriquez et Ribera.

Au fond, la capilla de la Flagelación ou chapelle de la Flagellation (c’était gai l’Espagne !). Il s’agit sans doute de la partie la plus ancienne du palais, de style gothique isabelin.

Dans l’angle nord-ouest du patio, on découvre le cabinet de Pilate. Cette salle est dotée au centre d’une minuscule fontaine, et ornée d’un superbe plafond marqueté. La salle sert de transition entre le dit patio et le grand jardin.

Enfin sur le flanc ouest, on découvre deux salles séparant le patio du grand jardin, dont la salle des Colonnes.

La minuscule salle qui suit abrite un tableau insolite, attribué à Ribero, un peintre du XVIIe siècle. Il montre une femme à barbe donnant le sein ! 😮

On découvre alors le second jardin, dit Grand jardin (Jardín grande). Celui-ci est organisé autour d’une fontaine centrale et entouré de quelques statues romaines. Il est dominé par une galerie et une loggia.

Escalier de la Casa de Pilatos à Séville.

Escalier de la Casa de Pilatos à Séville.

La visite de l’étage est obligatoirement réalisée en groupe et les photos y sont interdites ! Je ne peux que l’évoquer rapidement. On y accède par un majestueux escalier orné de mosaïques et surmonté d’une coupole en bois en nid d’abeilles, datant de 1537.

L’étage est constitué par une succession de salons d’influence renaissance. Ils sont plus récents et richement meublés, avec tableaux et tapisseries et plafonds à caissons. Ils vous évoqueront le raffinement du Siècle d’Or espagnol…

Avis de la souris

Nous sommes allés deux fois à la casa de Pilatos, en profitant de la gratuité pour les citoyens européens, maintenant le lundi à partir du 15 h. Nous avons beaucoup aimé les salles toutes de stuc et d’azulejos.

Dommage cependant que les jardins, bien qu’agréables, ne soient pas entièrement accessibles ni mieux entretenus ! Ils constituent toutefois un bien sympathique havre de paix dans la ville… du moins, les jours sans overdose de touristes !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Loading...

Découvrez ensuite le superbe quartier de Santa Cruz

ou baladez vous dans le magnifique Alcazar de Séville

ou encore parcourez les quartiers méconnus du centre de Séville

Revenir à la page d’accueil de Séville

One Response to La Casa de Pilatos à Séville : visite en photos, tarifs, horaires, avis

  1. Fayanna dit :

    Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *