La ville médiévale de Senlis : que faire, que visiter autour de sa cathédrale

La ville médiévale de Senlis se situe dans le département de l’Oise, à 45 km au nord de Paris.

Cette cité royale relativement méconnue de 17.000 habitants, malgré son exceptionnel patrimoine historique, offre un cadre particulièrement préservé avec sa cathédrale gothique, ses vieilles rues pavées et ses remparts antiques et médiévaux qui en font un grand lieu de tournage de films historiques.

C’est à Senlis qu’Hugues Capet fut élu roi de France en 987. Votre souris préférée l’a explorée pour vous de nombreuses fois, car son charme est indéniable. Que faire, que visiter dans la vieille ville de Senlis ? Petite visite guidée du Vieux Senlis autour de sa cathédrale avec la souris… 😉

Plan du Vieux Senlis (ville médiévale)


Afficher une carte plus grande

Comment aller à Senlis

Ancienne gare de Senlis

L’ancienne gare de Senlis

Rien de plus simple en voiture : prendre l’autoroute du Nord (A 1) et sortir à… devinez ? Senlis, sortie n°8 !

Itinéraire radin ou pour les pas pressés : la même autoroute depuis Paris, mais avant la section à racket péage, empruntez la D 170 vers Gonesse, juste avant l’aéroport Charles-de-Gaulle, puis immédiatement la D 317/D 1017 (ex N 17) vers Senlis, qui est parallèle à l’autoroute. C’est 15 mn de trajet en plus, mais 1,80 € (en 2017) de péage économisé…

Malgré ses 17.000 habitants et sa proximité de Paris, Senlis ne possède plus de desserte ferroviaire depuis la Seconde Guerre mondiale. Il faut donc se rendre à Chantilly (RER D omnibus mais seulement à certaines heures ; ou TER Picardie depuis Paris-Nord toute la journée, 25 mn de trajet presque direct). De là, un bus (ligne 15) relie Senlis en 30 mn environ.

Que voir, que visiter à Senlis ?

Senlis offre une belle cathédrale gothique et plusieurs musées intéressants, mais c’est sans doute avant tout pour son cadre médiéval préservé et plein de charme ainsi que son ambiance provinciale très calme qu’on s’y rend.

La cathédrale Notre-Dame de Senlis

La cathédrale Notre-Dame, de style gothique, remonte à la seconde moitié du XIIe siècle. Avec 70 m de longueur et 23,50 m sous voûte (le double à Beauvais !), c’est la plus petite du nord de la France. Remaniée ultérieurement, elle conserve de cette époque son chevet caractéristique du gothique primitif et sa façade occidentale très sobre, avec son superbe portail central figurant le Triomphe de la Vierge.

Les portails latéraux en revanche datent de la Renaissance et présentent une toute autre apparence, bien plus ouvragée. Tandis que le portail sud s’ouvre sur une place, le portail nord s’ouvre sur un charmant petit jardin et sur la bibliothèque du chapitre à pans de bois.

Au chevet de la cathédrale, l’ancien palais épiscopal, dont les fondations sont constituées par les remparts gallo-romains, abrite un intéressant musée d’Art et d’archéologie.

Le parc du château royal de Senlis et ses musées

A gauche de la façade principale, on remarque l’hôtel de Vermandois, du XIIe siècle. Non, ce n’est pas une impression, il penche ! Face au portail ouest de la cathédrale s’ouvre le parc du château royal, celui où fut élu roi de France Hugues Capet en 987 par l’assemblée des barons.

De cette époque ne subsistent que quelques bâtiments en ruine le long de l’enceinte gallo-romaine, mais le parc abrite par ailleurs le musée de la Vénerie (chasse à courre) ainsi que le musée des Spahis (cavalerie française d’Afrique du Nord), les seuls du genre en Europe. Un billet unique permet de visiter les trois musées, gratuits le 1er dimanche du mois.

Les vieilles rues de Senlis

Proche du chevet de la cathédrale, l’église Saint-Pierre, de style gothique flamboyant, actuellement en restauration, est devenue une salle d’exposition municipale. Autour de la cathédrale, on se perd (pas longtemps, rassurez-vous !) dans un dédale de ruelles médiévales pavées bordées de belles demeures anciennes. De hauts murs cachent de petits jardinets.

Au nord, on a une belle vue sur la flèche élancée de la cathédrale depuis la rue du Chat-Haret (mais quel nom !), ainsi que sur les remparts gallo-romain du IIIe siècle. De cette enceinte, une des mieux conservées de France de cette époque, il subsiste 16 tours sur les 30 d’origine, souvent imbriquées dans le tissus urbain.

Plus au sud, l’hôtel-de-ville reconstruit en 1498 présente une statue d’Henri IV sur sa façade. Pas loin, rue de la Treille, on franchit une poterne de l’enceinte gallo-romaine à côté du bel hôtel de la Chancellerie. Je vous laisse découvrir tout le reste en flânant dans les rues, toutes sont intéressantes !

Hors du centre historique de Senlis

Un peu à l’extérieur du centre de Senlis, on peut jeter un coup d’œil à la jolie gare (à 300 m à l’est), reconstruite dans les années 1920 dans le style régionaliste. La voie ferrée a laissé la place à une promenade. Au sud du centre, les remparts du XIIIe siècle ont été ouverts à la promenade, le long de la Nonette.

Enfin Senlis possède toujours son arène gallo-romaine mais celle-ci ne se découvre que lors de visites guidées ou lors des journées du patrimoine.

Balade nocturne dans les rues de Senlis

Une balade nocturne dans la ville lui donne encore plus de charme que le jour, l’éclairage urbain conférant à la ville une ambiance très particulière…

Que visiter aux alentours de Senlis ?

A proximité de la Senlis, les balades ne manquent pas dans ce qui est devenu le parc naturel régional Oise-Pays-de-France ! La ville est entourée par les forêts de Chantilly, Halatte et Ermenonville couvrant 6300 hectares.

On peut découvrir le parc Jean-Jacques-Rousseau à Ermenonville, joli parc à l’anglaise où est mort le célèbre philosophe en 1778, ainsi à proximité que l’abbaye de Chaalis.

A 15 km à l’ouest, le domaine de Chantilly est remarquable par son parc de 115 hectares, ses exceptionnelles grandes écuries abritant le musée du cheval et son château. Il abrite le musée Condé, qui possède la plus riche collection de peintures de France après le Louvre ! C’est également là que se déroula la célèbre et fastueuse réception du Roi Soleil par le Grand Condé, son cousin, dernière fête organisée par Vatel avant son suicide…

Pour la petite anecdote, Senlis est jumelée avec Kiev (Petchersk), ville natale de la reine Anne de Kiev, femme du roi de France Henri Ier (1008-1060). Elle est la fondatrice en 1065 de l’abbaye Saint-Vincent de Senlis. Méconnue en France, la reine est toujours célèbre en Ukraine et une fête avait lieu en son honneur lors de notre passage dans la capitale de ce pays ! 😉

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (5 votes, moyenne: 4,60 sur 5)

Loading...

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *