La voie royale de Varsovie : que voir, visite en photos

Début de la voie royale à Varsovie

Début de la voie royale à Varsovie

La voie royale de Varsovie, dans le prolongement de la place du château, relie la vieille ville au palais d’été du parc Łazienki au sud, sur 4 km.

Également détruite en 1944 comme 90% de la ville, elle fut reconstruite après la guerre, offrant de jolis alignements de façades colorées Renaissance ou néo-classiques sur une grande partie du parcours.

Nous verrons surtout dans cet article la rue Krakowskie Przedmieście et dans son prolongement, la rue Nowy Swiat, devenues des lieux d’animation et de sortie de la jeunesse varsovienne.

Ensuite, l’Aleje Ujazdowskie regroupe plusieurs ambassades et de jolis immeubles résidentiels.





Rue Krakowskie Przedmieście à Varsovie


Afficher une carte plus grande

Elle ouvre la voie royale directement après la place du château. Outre les jolis bâtiments colorés, on y trouve le palais présidentiel et l’entrée de l’université de Varsovie ainsi que différents squares verdoyants.

Située en hauteur par rapport à la Vistule, on peut apercevoir le récent stade olympique.

Cette rue est bordée de nombreux restaurants et bars, en particulier vers la place du château. S’y mêlent habitants de Varsovie et touristes !

Les églises de la rue Krakowskie Przedmieście




Plusieurs églises se succèdent sur cette rue, la plupart reconstruites après-guerre…

L’église Sainte-Anne de Varsovie

La plus proche du château de Varsovie, on peut grimper sur son campanile pour admirer la vue sur la place et la vieille ville (pour nous ce sera une prochaine fois). Il s’agit d’une des rares églises de la ville qui ne fut pas détruite !

Derrière la façade néo-classique de 1788, on peut donc encore admirer son très bel intérieur baroque aux couleurs pastel typiques de l’Europe centrale. Mon coup de cœur !

L’église de la Sainte-Croix de Varsovie

Juste en face de l’Université, l’église de la Sainte-Croix de Varsovie fut construite à la fin du XVIIe siècle à l’emplacement d’une autre église.

Comme bien d’autres édifices de la ville, elle fut dynamitée par les Allemands puis reconstruite dans une version plus sobre. L’intérieur est donc resté baroque mais tout blanc, sans les fresques d’origine (dommage !).

Un cénotaphe du cœur de Frédéric Chopin se trouve dans un des piliers, mais nous ne l’avons pas vu ! (honte à nous…) Lors de notre passage, il y avait une longue file d’attente pour aller se confesser, une constance en Pologne…

Nous avons aussi jeté un coup d’œil à l’église des Carmélites et à celle des Visitandines,  un peu plus loin. Toutes les deux présentent un intérieur assez sobre mais élégant.

La rue Nowy Swiat (et les rues alentours)

Seconde partie de la voie royale dont le nom signifie « nouveau monde », on y trouve également des cafés, restaurants, mais aussi des boutiques et pas forcément les moins chères…

Il s’agit un peu de nos « Champs-Élysées » même si les établissements qui la bordent proposent des prix plus raisonnables pour les standards polonais…

On déplore tout de même la forte présence de chaînes internationales comme Starbucks, Café Néro, Café Costa…

Heureusement il n’y a pas que ça, et on peut encore déguster une bonne glace ou pâtisserie dans un établissement typiquement polonais.

Les rues alentours sont également très fréquentées, avec des terrasses de cafés ou restos et des boutiques, telles que les rues Chmielna (entièrement piétonne, contrairement à la rue Nowy Swiat, à circulation limitée aux transports, taxis…) et Foksal, les plus animées.

Original, il faut pousser les portes de certaines cours d’immeubles pour accéder à des espaces avec différents bars ! Les Varsoviens semblent affectionner ces endroits, pas si faciles à trouver !

La rue est coupée par le Rondo De Gaulle, grand rond-point où, fait unique, on peut admirer une statue de notre grand général ! Un palmier trône également au centre de la place, en référence à l’avenue de Jérusalem toute proche. Bien sûr, c’est un faux, un vrai ne résisterait pas à la rigueur de l’hiver polonais !

La rue Nowy Swiat continue encore un peu mais n’offre alors que peu d’intérêt car les bâtiments qui la bordent sont presque tous modernes et pas très esthétiques…

Place des Trois Croix, Aleje Ujazdowskie et alentours

On arrive alors sur la place des Trois Croix, où trône l’église Saint-Alexandre, très prisée pour les célébrations de mariage. Il y en avait d’ailleurs un à ce moment là, nous avons donc préféré ne pas prendre de photos, l’intérieur étant assez sobre. Puis nous avons entamé la promenade sur Aleje (avenue) Ujazdowskie qui mène au parc du même nom.

Cette partie de Varsovie est bien moins animée et comporte surtout de beaux immeubles résidentiels, des ambassades… Entre les arbres tout le long et l’architecture, cela m’a un peu rappelée Londres !

Sur une des rues transversales (Matejki) on peut voir la Diète où siègent le Parlement et le Sénat de Pologne.

J’espère que cette petite promenade le long de ces jolies avenues vous aura plu !

Les parcs Łazienki et Ujazdowski à Varsovie

À Varsovie, au bout de la voie royale, on peut flâner avec plaisir dans les parcs Ujazdowki puis Łazienki, anciens jardins royaux. À quelques encablures du centre-ville, ils constituent un véritable poumon vert pour la capitale polonaise ! On notera que globalement, Varsovie est une ville verte. L’occasion de profiter du beau temps ! 😉

Plan d’accès aux parcs Łazienki et Ujazdowski à Varsovie


Afficher une carte plus grande

Le parc Ujazdowski à Varsovie

Bordant l’avenue Ujazdowskie, il offre un joli paysage sur 5,7 hectares ! Mare aux canards (mes copains, on les voit partout !), statues, fleurs, tous les ingrédients sont réunis pour en faire un agréable jardin.

J’ai appris que plusieurs statues sont l’œuvre du sculpteur français Théodore-Charles Gruyère, et j’aurais bien aimé qu’il sculpte aussi des fromages ! 😉

Le parc Łazienki à Varsovie

Avec ses 76 hectares, il s’agit du plus grand parc de Varsovie ! Il doit son nom « parc des bains » aux bains qui se trouvaient dans ces lieux au XVIIe siècle, lors de sa création.

D’abord dessiné par un membre de la noblesse, le parc fut racheté par le roi Stanislas II Auguste au XVIIIe siècle. Il fut alors transformé en un lieu de plaisance avec différents manoirs, fabriques, etc.

Il devint un parc public en 1918 et constitue aujourd’hui un lieu de promenade prisé des habitants de la ville, des touristes… et des chasseurs de Pokémon !

Le palais Łazienki

Son attraction principale est le « palais Łazienki » ou « palais sur l’île ». Il est ainsi nommé car il trône fièrement sur une petite île au milieu du lac. Il comportait à l’origine les bains, avant d’être transformé en lieu de résidence. Le palais se visite et offre une collection d’art (peintures et arts décoratifs).

Malheureusement, ce jour-là, il était fermé pour cause de privatisation, ce qui est apparemment fréquent d’après ce que nous avons pu lire ça et là sur la toile. Un brin agaçant…

On s’est donc contenté de l’admirer de l’extérieur, de même que ses environs immédiats. On remarquera le « théâtre antique », véritable pastiche, ce genre étant très prisé à l’époque.

Privés de notre visite du palais, nous avons donc eu le temps de flâner dans ce très beau parc et ainsi profiter du beau temps et du calme. J’aime les jolis parcs ou jardins et finalement ils ne sont pas si nombreux !

Nous avons pu voir des canards (et oui toujours…), des écureuils (!), de jolis fleurs, nous balader autour du lac, admirer la nouvelle orangerie (l’ancienne est un peu loin). Malgré tout, 76 hectares ce n’est pas petit et nous n’avons pas pu voir tous les pavillons qui s’y trouvent.

On notera surtout le grand palais Ujazdowski (oui, il est dans ce parc et pas dans l’autre, à en perdre la tête !) qui abrite un centre d’art contemporain. La sculpture à ne pas rater : le monument à Chopin.

Le jardin chinois

À l’intérieur même du parc se trouve un agréable petit « jardin » chinois, avec quelques pagodes. Original dans cette partie de l’Europe !

L’Orangerie

Ce bâtiment en fer à cheval fut construit entre 1786 et 1788. Outre la galerie présentant des sculptures et de belles fresques, on y trouve un authentique théâtre d’époque ! Nous avons pu seulement pénétrer dans l’entrée…

En résumé, même si ce n’est pas forcément la première chose à faire si le temps à Varsovie est limité, ces parcs constituent d’agréables lieux de promenade, au calme, et à seulement 10-15 mn en bus du centre-ville !

Nous regrettons bien sûr de ne pas avoir pu visiter le palais Łazienki, à la base but de notre déplacement. C’est que j’aime bien les beaux palais ou belles demeures !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (9 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Loading...

Retournez à l’article principal 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *