Zemun (Belgrade)

Zemun est une ancienne ville indépendante située à environ 10 km du centre de Belgrade, au bord du Danube. La ville constitua pendant deux siècles (les XVIIIe et XIXe) la frontière entre l’empire austro-hongrois, dont elle faisait partie, et l’empire ottoman, auquel Belgrade était soumise. Elle fut rattachée à la Serbie en 1918 et à la municipalité de Belgrade en 1934. Zemun comporte aujourd’hui environ 150.000 habitants. Bien que partie intégrante de la capitale serbe, elle possède toujours son propre centre-ville animé, et son musée (actuellement fermé pour travaux). Elle constitue aujourd’hui une continuité urbaine avec le quartier d’époque communiste de Novi Grad, dont l’esthétique tranche fortement !


Afficher une carte plus grande

 

On peut y accéder par plusieurs lignes de bus partant de Zeleni Venac (vers le marché situé en contrebas de l’hôtel Moskva, en plein centre) ou bien en taxi. Il nous en a coûté 800 dinars (environ 6€) pour ce trajet d’environ 15 min. Certaines lignes directes de bus mettent à peu près le même temps. Zemun est donc très accessible, pas d’excuse pour ne pas y aller !

Zemun a gardé son aspect austro-hongrois, avec bon nombre de bâtiments baroques, néo-classiques, ou Art nouveau, même si l’entretien laisse parfois à désirer (comme souvent dans cette partie de l’Europe). Cela ne ressemble donc pas tout à fait au centre de Belgrade, on comprend que la ville a vécu une histoire différente, et on a en effet plus l’impression de se trouver dans une ville à part entière que dans un quartier excentré de la capitale !

Nous avons commencé notre promenade sur la colline de Gardoš, qui domine le centre-ville, avec notamment son cimetière et sa tour, monument austro-hongrois commémorant l’arrivée du peuple magyar (hongrois) en Europe.

Cimetière de la colline de Gardoš à Zemun

 

La tour se situe sur un belvédère permettant d’admirer la vue sur le centre de Zemun, mais aussi sur le Danube et Belgrade en général. On ne peut que remarquer l’étonnant contraste entre les vieux bâtiments historiques et les tours d’habitation de l’époque communiste… Une image qui résume à elle seule tout le pays !

On peut flâner sur le petit quartier de la colline, entre la tour et les maisons situées sur des rues en pente, qui descendent doucement (enfin pas toujours si doucement !) vers le centre-ville et les quais du Danube. L’atmosphère plutôt paisible nous a quelque peu rappelé la ville haute de Plovdiv (mais l’architecture est très différente). Nous avons pu voir plusieurs chats trainer dans le quartier, mais apparemment bien nourris !

La colline de Gardoš à Zemun

Les quais du Danube à Zemun

On arrive ensuite vers les quais du Danube, situés en contrebas. Il s’agit d’un endroit plutôt animé, avec des restaurants surtout, et quelques bars. Une promenade aménagée le long des quais permet d’y flâner. Malheureusement ce jour-là il y avait du vent et il ne faisait pas très chaud, nous n’avons donc pas marché de long en large sur les quais ! Les restaurants proposent plusieurs spécialités de poissons, par contre par rapport à Stari Grad ce n’est pas si donné ! Le lieu parait donc être à la mode pour les locaux mais aussi les touristes. De toute façon, nous ne faisions que regarder, n’ayant prévu de rester à Zemun jusqu’à l’heure du dîner…

Le centre de Zemun

Nous avons ensuite flâné dans la « vieille ville » austro-hongroise de Zemun, essayant d’arpenter un maximum de rues tant que la météo le permettait. Certaines sont dans un meilleur état que d’autres… Nous sommes rentrés dans l’église Saint-Nicolas (orthodoxe, s’il est besoin de le préciser) située non loin des quais. Le cœur du centre se situe autour de Veliki Trg (la grande place), où trône une jolie église (mais intérieure non visitable à ce jour). À deux pas de là on tombe sur la très animée Masarikov Trg, place piétonne en longueur bordée de beaux bâtiments et de cafés. Il s’agit là d’ailleurs d’un petit quartier piétonnier commerçant, avec boutiques, cafés et quelques restos. Nous avons cependant trouvé cela peu animé pour un samedi après-midi, mais il faut savoir que hors de l’hyper-centre, la majorité des magasins ferme plus tôt le samedi (18h au lieu de 20h ou 21h en semaine), ce n’était donc peut-être pas le bon jour !

La rue Glavna

Il s’agit de l’axe principal de Zemun, là où passent tous les bus et taxis. On y trouve plusieurs beaux bâtiments baroques ou bien Art nouveau, malheureusement beaucoup dans un état moyen… On notera donc la Poste principale de Zemun, et le musée de la ville. On y trouve également plusieurs galeries marchandes, ainsi qu’un opéra et un théâtre, tous deux d’architecture moderne.

Nous avons alors terminé notre parcours en traversant la rue Glavna pour visiter l’église de la Mère-de-Dieu, de l’autre côté de la vieille ville. Elle est parfaitement restaurée, ainsi qu’un immeuble lorgnant sur l’Art nouveau, juste à côté (une école privée). Nous sommes arrivés pendant la messe et avons pu constater que l’église était plutôt remplie !

Le reste du quartier est constitué de petites maisons plus ou moins bien restaurées, mais la nuit tombant, nous n’avons pas pu en voir vraiment plus !

L’église de la Mère-de-Dieu à Zemun et ses alentours

En résumé, si vous passez à Belgrade, la visite de Zemun semble incontournable ! Nous ne pouvons que vous recommander de partir à la découverte de cette ancienne ville austro-hongroise, qui bien que rattachée à Belgrade, a su gardé son identité et son charme !

 

Découvrez deux musées de Belgrade

Retournez à l’article sur Belgrade

4 Responses to Zemun (Belgrade)

  1. Johne390 dit :

    Merely a smiling visitor here to share the love, btw outstanding style. Audacity, a lot more audacity and always audacity. by Georges Jacques Danton.

  2. Chris Mcall dit :

    Fantastic website. Plenty of helpful information here. I¡¦m sending it to a few buddies ans additionally sharing in delicious. And of course, thanks to your effort!

  3. fiverr cocoservice dit :

    Very interesting topic, thanks for putting up.

  4. thierry dit :

    super ça donne vraiment envie
    quel œil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *