Comment obtenir le visa de tourisme pour la Russie ?

Rencontre au sommet avec Vladimir Poutine !

Rencontre au sommet avec Vladimir Poutine !

Comment obtenir le visa russe ? C’est la première question que se posent bon nombre de voyageurs désireux de visiter la Russie. Car contrairement à d’autres destinations européennes, un voyage dans le plus grand pays du monde ne s’improvise pas !

Avant de fouler le sol russe, il vous faudra donc obtenir ce fameux sésame ! Bon, soyez rassurés, même si l’expérience est quelque peu fastidieuse, ce n’est pas si compliqué non plus, et pourvu que tout soit dans les règles, le taux de refus est proche du zéro !

Cet article s’adresse surtout aux ressortissants français, belges ou suisses.

Il existe plusieurs sortes de visa, j’évoque ici le visa TOURISME, à entre simple ou à entrées multiples, qui vous permet de rester jusqu’à 30 jours en Russie.

Attention, le visa n’est valable que pour des dates précises, dans la limite de 30 jours. Cependant vous pouvez entrer en Russie après le début de validité de votre visa et en ressortir avant ! Par exemple si vous n’êtes pas encore sûrs de vos dates, vous pouvez demander un mois entier et acheter vos billets d’avion par la suite et ne rester qu’une semaine. Cependant il vous faudra avoir une attestation d’assurance et un voucher pour le mois entier (j’en parle plus bas).

La demande de visa ne peut être effectuée que trois mois à l’avance, pas avant, et les dates ne peuvent être changés.

Quels documents pour obtenir le visa russe ?

L’obtention du visa russe dépend donc surtout de votre capacité à réunir les bons documents (et à bien remplir le formulaire, nous verrons cela après).

Avant toute chose, il vous faudra donc vous munir de (ne vous enfuyez pas de suite !) 😉 :

  • votre passeport avec deux pages vierges côte à côte, et valable au moins six mois après la date du retour,
  • d’une copie des premières pages du passeport (avec la photo),
  • d’une photo d’identité récente (différente de celle du passeport sauf si ce dernier a moins de 6 mois) et non photocopiée,
  • de demander une attestation d’assurance ORIGINALE et signée À LA MAIN à votre banque ou assureur principal,
  • de vous munir d’un « voucher » ou « invitation touristique ».

Le voucher

Sans doute la partie la plus « embêtante » dirons-nous… Normalement fourni par votre hôtel, ce n’est pas toujours le cas. Il vous faudra alors vous en procurer un via une agence, moyennant finance.

Personnellement j’ai fait appel à Russie autrement, qui l’offre aux blogueurs (ouf). Des tas d’offres pullulent sur le net, mais cette agence est sérieuse (il faut que le document soit correctement rempli sinon ça ne passe pas). Action-visas (par qui je suis passée pour déposer ma demande, mais là encore nous verrons ça plus tard) en propose également.

voucher pour la Russie

exemple de voucher par Russie Autrement

 

Le prix du voucher varie selon l’agence et la durée du séjour. Par exemple dans mon cas, il aurait du m’en couter 35€ par personne chez Russie Autrement pour un séjour de plus de 15 jours, ou 50€ chez Action-Visa. À vous de fouiller pour trouver les meilleures offres ! En revanche pour un séjour de moins de 15 jours, Russie Autrement propose des vouchers à 23€ et Action-visas à 39€.

Le voucher doit indiquer vos noms, prénoms, date de naissance, numéro de passeport, vos dates exactes de voyage, mais également la liste des hébergements où vous allez résider, qu’il s’agisse de simples hôtels, auberges de jeunesse ou bien d’appartements (trouvés sur Airbnb par ex, comme je fais moi et que je ne peux que vous recommander). Ceci est au final une simple formalité, vous pouvez très bien annuler ces hébergements pour en choisir d’autre par la suite…

Le voucher comporte un code et un numéro qu’il vous faudra retranscrire lors du remplissage du formulaire en ligne. Pour les séjours de plus de 13 jours, un « programme » peut vous être demandé. Dans notre cas Russie Autrement s’est occupé de tout. Il s’agit en théorie d’indiquer dans quelle ville vous vous trouverez chaque jour… bon, c’est vraiment chercher la petite bête et heureusement personne n’ira vérifier ! Ah, ces bons relents de l’administration soviétique…

L’attestation d’assurance

Les règles ont changé plusieurs fois mais au moment où je suis partie en septembre 2017 il suffisait d’être assuré à hauteur de 11.000€ pour les frais médicaux et de rapatriement, ce que propose n’importe quelle banque où vous aurez votre carte bancaire, même la Visa Classic ! C’est toujours le cas en 2018. En cas de doute n’hésitez pas à appeler l’ambassade ou même une agence telle qu’Action-visas pour être sûr !

Selon votre carte bancaire vous pouvez tout simplement remplir votre demande en ligne, en indiquant bien « Fédération de Russie » dans la destination et en choisissant vos dates de voyage.

Si vous passez par votre assurance habitation par exemple, c’est au cas par cas selon votre assureur… Mieux vaut les appeler pour voir ça avec eux.

Il est bien sûr possible de souscrire une assurance/assistante supplémentaire pour être mieux couvert (à chacun de voir), là encore les offres ne manquent pas sur Internet ! Je sais que Chapka Assurance est bien notée, mais je n’ai personnellement jamais eu affaire à leurs services.

Veuillez bien à ce que l’attestation soit signée à la main, sinon elle ne sera pas recevable ! Normalement les banques ont l’habitude de ce genre de cas.

 

Comment remplir le formulaire de demande de visa ?

page du formulaire à remplir pour le visa russeC’est là que ça peut se compliquer un peu ! Si certaines agences comme Action-visas vous proposent de le remplir à votre place moyennant finance, je vous suggère de le faire vous-même, ce n’est pas si sorcier, à condition de bien suivre les instructions !

Il faut vous rendre sur la page officielle des formulaires de demande de visa : https://visa.kdmid.ru/PetitionChoice.aspx

Choisissez alors votre pays (ici, « France ») et la langue (« français »). Si le formulaire est en anglais, les instructions vous seront alors indiquées en français. Puis cochez la case « je confirme avoir lu cette information », avant de cliquer sur « complétez un nouveau formulaire ».

La page suivante vous demandera de choisir un mot de passe (conservez le bien !) et de remplir un code captcha. Une fois cela fait, vous obtiendrez alors votre numéro de formulaire. Ne le perdez surtout pas !

Voilà, le formulaire est prêt à être rempli ! Il vous faudra alors répondre à différentes questions pour valider chaque page : noms, prénoms, nationalité, dates de séjour, numéro de passeport et date d’émission de ce dernier, etc…

Les difficultés….

Veillez à bien indiquer « tourism » dans la case « purpose of visit » puis encore « tourism » dans « purpose of visit section » (oui, on se répète…) et enfin « common tourism » dans la catégorie de visa demandé. Si votre demande de visa ne concerne qu’une entrée, choisissez bien « single », si vous demandez un visa à entrées multiples, choisissez le nombre d’entrées demandées. Attention, le visa entrées multiples n’est pas égal à un visa pour plusieurs séjours ! Il faut en gros entrer dans un pays frontalier puis revenir, et la durée maximum du visa est toujours de 30 jours…

page du formulaire à remplir pour le visa russe

Une page vous demandera les informations de votre voucher. Le nom de l’organisation est donc le nom de la compagnie émettrice du voucher (dans mon cas le nom officiel de Russie Autrement est « RICE Company ». Il faudra entrer son adresse, son numéro de référence et le numéro de confirmation. Tout cela se trouve sur votre voucher (voyez l’exemple de voucher montré plus haut), la compagnie doit vous indiquer où trouver ces références. Dans mon cas j’ai eu un mail d’explication de la part de Russie Autrement.

Sur la même page, vous devez entrer le nom des villes que vous avez prévu de visiter (où vous résiderez). Bien sûr, si vous changez votre parcours une fois sur place, vous en avez le droit, pas de panique !

Il faut ensuite cocher « oui » à la question « avez-vous une police d’assurance« , et indiquer le nom de la compagnie d’assurance et le numéro indiqué sur votre attestation. Dans mon cas, le numéro était indiqué tout en haut et il s’agissait de EUROP ASSISTANCE. Si vous disposez d’une carte visa, il y a de fortes chances pour le nom soit le même !

La suite est plus simple, il vous faudra entrer votre adresse, l’intitulé de votre profession et adresse de l’employeur, etc. Bon à savoir : ceci est juste une formalité, les infos ne sont pas vérifiées et dans l’absolu vous pouvez mettre un peu ce que vous voulez… Par ex, si vous êtes sans emploi, mettez plutôt l’adresse de votre ancien employeur ou bien un emploi fictif (c’est à la mode…) plutôt que votre vraie situation…

Pour finir, choisissez le lieu où vous comptez déposer votre demande parmi la liste proposée. Bon à savoir : si comme moi vous passez par Action-Visa, il vous faudra sélectionner « centre VHS Strasbourg ».

Voilà, le formulaire est rempli et prêt à imprimer ! Vérifiez bien les informations. Le numéro de formulaire vous permet de ne pas tout remplir d’un coup et de continuer plus tard. Il est également possible de revenir en arrière, ouf !

Pour finir, imprimez le formulaire et signez-le au stylo NOIR. Toute autre couleur entrainera le refus du visa (oui je sais, c’est bête mais c’est comme ça). Collez votre photo d’identité à l’emplacement prévu à cet effet, et voilà !

 

Où déposer sa demande de visa russe ?

Il existe plusieurs possibilités. Si vous êtes sur Paris, vous pouvez déposer votre demande soit au centre VHS, soit au centre VFS ou bien directement à l’ambassade ! Pour VHS il faudra prendre un rendez-vous (en ligne) Attention aux délais avant la haute saison ! Si vous passez par VFS, un rendez-vous n’est pas utile. Les horaires restent cependant bien plus limités !

Le plus économique est bien sûr de passer directement par l’ambassade (35€) mais il y a peu de créneaux disponibles. Il vous en coutera 75€ en passant par VHS et 70€ par VFS…

Comptez entre 7 et… 21 jours ouvrés par VHS !

Le plus sûr est de passer par une agence spécialisée dans les demandes de visa. J’ai donc choisi Action-visas, située dans le 13e arrondissement de Paris. Une fois le dossier complet déposé, ils s’occupent de tout, en l’envoyant au centre VHS de Strasbourg (réputé plus « cool » que celui de Paris). Certes ce service a un coût : 108€ en tout en 2018, visa, frais consulaires et services compris.

Petite astuce de souris : indiquez que vous bénéficiez de la réduction « Guide du Routard » de 8€ (c’est toujours ça de pris surtout si vous êtes plusieurs…).

Comptez entre 7 et 10 jours de délai avec Action-visas. En 2017 cela a pris 15 jours en tout (y compris week-ends) et 10 en 2018.

Les centres VHS autres que Strasbourg sont réputés plus tatillons, j’ai donc privilégié cette option et ne fus pas déçue ! Bien sûr, à chacun de voir… mais franchement, cela revient à 25 ou 30€ de plus qu’en passant par VHS ou VFS, votre dossier est vérifié de manière rapide et efficace, les horaires plus larges (pratique pour les travailleurs) et vous pouvez même déposer vos dossiers dans la boite aux lettres !

Cela se complique un peu pour les provinciaux ne disposant pas de centres VHS ou de consulat… il vous faudra soit parcourir de nombreux kilomètres soit passer par une agence, mais la plupart étant basées à Paris, il faudra prévoir l’envoi et le retour des documents en recommandé, ce qui alourdit quelque peu la facture… et allonge les délais ! Action-visas propose évidemment cette option.

Nos amis Belges et Suisses disposent également de centres VHS ou VFS.

Voilà, j’espère que cet article vous aura bien aidés dans vos démarches concernant le visa russe !

En attendant d’obtenir ce précieux sésame, je vous invite à découvrir mes articles sur mon voyage dans ce pays fascinant, à Saint-Pétersbourg et à Moscou ! 😉

 

 

 

2 Responses to Comment obtenir le visa de tourisme pour la Russie ?

  1. Véro dit :

    Merci pour cet article détaillé. Cela pourra probablement aider. Pour ce qui me concerne, je continue à ne pas vouloir m’embarquer dans de telles formalités.

    • Miranda dit :

      De rien ! Dommage quand même de renoncer à un voyage à cause d’un visa, même si je peux comprendre. C’est sûr que plus de gens iraient s’il n’y avait pas cette formalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *