Que voir en un jour à Gênes ?

Gênes, Genova en italien, est la sixième ville d’Italie, avec environ 600.000 habitants et 800.000 dans l’agglomération. Elle est située dans la région de la Ligurie, dans le golfe de Gênes, à 193 km de Nice et 155 km de Milan. Elle fait partie du « triangle industriel » du nord de l’Italie avec Turin et Milan.

La ville fut une grande puissance maritime, ville d’origine de Christophe Colomb (qui n’y a pas pu se faire financer son voyage vers le Nouveau Monde, allant donc chercher le soutien des Portugais puis des Espagnols, il n’en reste pas moins célèbre dans la ville), elle ne cessa ensuite de décliner, perdant chaque année un peu plus de sa population !

La ville actuelle s’étend sur une trentaine de kilomètres, coincée entre la mer et les collines. En arrivant en voiture, on peut voir les immeubles perchés et collés les uns aux autres s’étalant à perte de vue. La ville possède une seule ligne de métro longue de 7 km, un réseau de trolley-bus et de bus, et le train qui longe la côte et fonctionne comme une sorte de RER, permettant de se déplacer plus vite de parts et d’autres de la ville.






Afficher une carte plus grande

Balade dans Gênes




Piazza Ferrari

Piazza Ferrari

Notre visite de Gênes s’inscrit dans un road-trip en Italie du nord en partant de Nice. Vu la proximité de Gênes avec cette dernière, il semblait logique de s’y arrêter. Faute d’avoir trouvé un hébergement convenable à un prix décent (elle n’est pourtant pas très touristique…) nous n’y avons passé qu’une grosse après-midi.

Nous avons donc été à l’essentiel, avec un tour de la ville historique en passant par la voie commerçante Via XX Settembre, principale artère du quartier du XIXe siècle, extension de la vieille-ville.

Peu d’animation dans la rue en ce jour férié de fin avril où les magasins étaient fermés. Mais on a apprécié sa belle architecture ! À la fin de la rue on arrive à la jolie Piazza Ferrari, qui mène ensuite à la vieille ville.

Le centre historique de Gênes

DSC00989Le centre historique de Gênes nous a laissé une impression plutôt mitigée. S’il est intéressant, il est aussi très délabré et parfois même oppressant.

Gênes est une ville coincée entre la mer et les collines. Les rues furent construites de manière très étroites et avec des immeubles hauts. Il fallait loger le maximum de monde sur un espace réduit. Il en résulte une impression d’enfermement, le centre ressemblant à un vrai labyrinthe !

Très mal éclairé le soir, on peut facilement s’y perdre… Il mériterait aussi d’être mieux restauré, la plupart des immeubles se trouvant dans un état avancé de délabrement.

On notera quand même la jolie cathédrale dans le pur style génois. Heureusement les rues extérieures sont plus avenantes, et plus larges, avec de beaux immeubles dans le style baroque italien, bien mieux entretenus !

On ne peut que noter la Via Garibaldi et ses beaux palais, mais on n’a pas assez de recul pour bien en apprécier les façades et leurs fresques en trompe-l’œil. A voir aussi, la Piazza Fontane Marrose et la galerie marchande couverte qui la suit, comme on retrouve à Milan et Turin.

Gênes s’est construite autour de son port, un des plus grands d’Italie et de la Méditerranée. Il s’étend sur près de 30 km (comme la ville), mais est très industriel et donc peu gracieux.

On notera le manque total de gout en matière d’urbanisme ! La vieille ville est séparée du port par une atroce voie rapide surélevée…

Le centre de Gênes n’est donc pas tourné vers la mer, on ne la voit même pas quand on s’y balade ! Il faudra aller plus loin, vers les quartiers plus récent, pour en profiter. En une demi-journée, pas le temps, on ne ramènera donc aucune photo du bord de mer à Gênes cette fois-ci.

Nous avons déambulé le soir venu dans la vieille ville afin de trouver un petit resto. Gênes n’étant pas une ville touristique, nous nous attentions à des prix plus sympathiques, mais en fait, pas vraiment ! Nous avons fini par dénicher un petit resto avec des pâtes au pistou (spécialité locale) pour 10 €, sur la Piazza Lavagna.

Avis de la souris

En résumé Gênes n’est pas la ville italienne qui nous fait meilleure impression. Il y a bien sûr d’autres choses à y voir et nous y retournerons à l’occasion. Nous la recommandons surtout dans le cadre d’un plus grand parcours, ou pour une petite escapade à partir de la frontière française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *