Un long week end à Wrocław : la Venise polonaise

Wrocław (prononcé « Vrotswaf », mais c’était évident n’est-ce pas ?) ancienne Breslau allemande, est, avec ses 640.000 habitants, la quatrième ville de Pologne derrière Cracovie.

Elle se situe au sud-ouest du pays, non loin des frontières tchèques et allemandes. Elle est traversée par le fleuve Oder (Odra en polonais) qui se divisent en plusieurs bras, ce qui lui vaut le surnom de « Venise polonaise ».

Plan de Wrocław

Afficher une carte plus grande

Un peu d’histoire…

Vue aérienne de Wrocław

Vue aérienne de Wrocław

Wrocław appartint à la couronne de Pologne jusqu’en 1335, quand elle passa aux mains de celle de Bohême et donc du Saint-Empire romain germanique, puis à l’Autriche au XVIe siècle, avant de repasser à la Prusse (royaume allemand) puis enfin à l’Allemagne jusqu’en 1945, quand il fut décidé que la ville ferait de nouveau partie de la Pologne.

À cette époque 200.000 Allemands quittèrent la ville et furent remplacés par des Polonais de Lviv, devenue ukrainienne en 1945 sur ordre de Staline… (c’est bon, on ne vous a pas perdu en route ?).

Après la visite de Cracovie l’année d’avant, nous étions curieux de découvrir d’autres villes en Pologne. Les AR possibles à 40 € nous ont convaincu de passer quelques jours à Wrocław. Pour ce voyage nous avons combiné les compagnies Ryanair à l’aller et Wizzair au retour, et trouvé un studio sympa dans un quartier tout neuf pour 30 €/nuit (à environ 2 km du centre, calme mais finalement pas très pratique la nuit car il y a peu de bus de nuit…).

Conseils pratiques

Vue aérienne de Wrocław

Vue aérienne de Wrocław

De l’aéroport au centre de Wrocław

Il faut prendre le bus 406 dont le terminus se situe à proximité de la gare ferroviaire principale, à environ un kilomètre du centre (d’autres arrêts sont plus proches du centre-ville). Prendre ensuite un tram selon où est situé votre logement. Un bus toutes les 20 min environ, 40 minutes de trajet.

Le taxi coute environ 40 PLN (zloty), soit 10€ (au moment où j’écris, 4 PLN = 1€).

Évitez de changer de l’argent à l’aéroport ou dans la gare, les taux sont une arnaque ! Achetez vos tickets de bus directement au distributeur par carte bancaire (vous perdrez moins d’argent… taux du bureau de change de 20% inférieur au taux normal !)

Transports urbains à Wrocław

Les tramways desservent toute la ville, cependant ils sont plutôt lents, comme souvent dans les villes de l’ancien bloc de l’Est.

Plusieurs tickets au choix : pour 30 min, 60 min, à la journée, plusieurs jours (on ne vous recommande pas, ce n’est pas vraiment rentable à moins de résider très loin). On peut acheter ses billets aux distributeurs situés à certains arrêts (carte bancaire ou espèces, en pièces et billets), sinon directement dans le tram MAIS alors uniquement par carte bancaire.

La vieille ville (Stare Miasto)

Le premier centre historique de Wrocław fut créé sur une île, appelé « île de la cathédrale« , puis le centre commerçant de Wrocław se déplaça un peu plus loin, laissant l’île aux affaires religieuses (ce qui la rend très calme la nuit, une fois que les touristes ou promeneurs sont partis).

Malheureusement la vieille ville (Stare Miasto) fut en partie détruite lors de la Seconde Guerre mondiale, quand la ville était encore allemande. Cependant la place principale, le Rynek (place du marché) fut complètement restaurée et constitue aujourd’hui une des plus jolies places d’Europe (selon moi) avec ses magnifiques façades très colorées et son superbe hôtel de ville en styles gothique flamboyant et Renaissance.

Très animée, on y trouve de nombreux cafés et restaurants. L’ancien hôtel de ville peut se visiter.

Rynek de Wrocław

Place Solny

La place Solny (du sel) lui est accolée, toute aussi pimpante et agréable ! Ces deux places constituent le cœur battant de la ville !

Hors de la place du Rynek, on trouve aussi l’université, principal bâtiment baroque de la ville, avec son église accolée (baroque elle aussi) et sa vieille bibliothèque.

Le reste du centre-ville présente tantôt un visage baroque, tantôt un visage… « communiste », la reconstruction de l’époque ayant laissé des traces franchement disgracieuses ! Si l’architecte ancienne pré-dominante est le baroque ou néo-classique, on distingue aussi quelques bâtiments en brique néo-gothique, dans un style qui rappelle un peu l’Angleterre !

De l’autre côté, l’Opéra et un jardin avec un théâtre de marionnettes, et à côté l’ancien spa. On arrive aussi sur l’ancien bastion dominant un canal marquant la limite avec le centre-ville.

Ne manquez pas non plus de jeter un coup d’œil à la gare principale, tout pimpante dans son style néo-médiéval, et repeinte en jaune orangé pour la coupe d’Europe de football de 2012. Elle se situe un peu à l’extérieur de la vieille ville.

Gare principale de Wrocław

Vers l’île de sable, en se dirigeant vers l’île de la cathédrale, se trouve la Hala Targowa, un marché couvert datant du début du XXe siècle. On peut notamment y manger pour pas cher, dans la lignée des « bars à lait » (voir l’article sur la gastronomie en Pologne).

Art nouveau à Wrocław

Bien que principalement baroque, la ville comporte aussi quelques beaux immeubles Art nouveau, dans le style « Jugendstil » (Art nouveau d’Allemagne), notamment sur la place du Rynek, et bien sûr aux alentours.

L’ancien cimetière juif de Wrocław

 Wrocław possède encore un vieux cimetière juif qu’il est possible de visiter pour une somme modique. Pour s’y rendre il faut prendre les tram 9 ou 15 (attention le week-end il y en a moins). Il est situé à environ 2 km au sud de la gare, excentré, donc. Il est ouvert tous les jours jusqu’à 18 h (étant considéré comme un musée et géré par la ville, il reste ouvert le samedi, contrairement à la plupart des autres cimetières juifs fermés ce jour).

Si les cimetières juifs sont nombreux en Europe centrale/de l’Est, ils ne sont pas tous facilement visitables. Il nous paraissait donc intéressant de pouvoir le découvrir. Comme de nombreux cimetières dans cette partie de l’Europe, celui-ci se fond dans la nature, offrant finalement une « promenade » plutôt bucolique.

Comme la plupart des anciens cimetières juifs, il est en partie à l’abandon, les tombes étant envahies par l’herbe. Outre  son aspect reposant et apaisant, le cimetière offre également quelques pierres tombales ou mausolées intéressants, comme un dans le style néo-mauresque.

Les nains de Wrocław

Fait amusant dans la ville : chercher les petits nains de bronze qui sont dispersés un peu partout ! C’est une idée ludique de la municipalité,  vous pouvez vous procurer un plan de la ville avec l’emplacement des nains (mais pas tous, il y en a plus de 200) ! 😉

Les premiers nains (clandestins !) datent de l’époque communiste où ils étaient un moyen d’expression et de moquerie contre le système, puis se sont « officialisés » et généralisés pour devenir un emblème de la ville.

Ils ont en général un rapport avec l’emplacement qu’ils occupent : nain qui mange ses pierogi devant un resto polonais, nain qui jardine dans le jardin botanique, nain qui mange sa glace devant un glacier, etc. Enfin des personnages un peu à ma taille !

Pour résumer, nous avons bien apprécié cette ville, finalement peu connue des Français. Quelques jours furent suffisants pour profiter des extérieurs mais nous n’avons pas pu tout visiter (les horaires souvent restreints n’aidant pas), notamment le musée national ou le Panorama. Un autre séjour n’est donc pas exclu !

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Aucun vote pour le moment)

Loading...

Découvrez aussi l’île de la cathédrale et les bords de l’Oder avec les canaux.

5 Responses to Un long week end à Wrocław : la Venise polonaise

  1. Florent dit :

    Bonjour,
    Merci pour cet intéressant retour.
    J’y vais dans un mois mais seulement pour 2 jours (nous allons à Cracovie ensuite).
    Pour vous, quels sont les spots indispensables ?
    PS : sachant que nous aimons nous balader, visiter, manger… bref des activités visiblement assez similaires aux vôtres :-)!

    • Miranda dit :

      Bonjour,
      Deux jours permettent de se faire une bonne idée de la ville. Je recommande bien évidemment la place, l’île de la cathédrale et pourquoi pas le jardin botanique s’il fait beau. Si le coeur vous en dit, vous pouvez aussi grimper dans la tour de l’église Sainte-Elizabeth qui domine la place, parait que la vue y est superbe !

  2. Pauline dit :

    Super je pars pour un mois à Wroclaw en juillet et l’article est super intéressant !

  3. Pauline dit :

    Ah et j’oubliais,connaissez-vous les bus ou autres transports en commun qui vont du centre à l’université ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *