Hongrie

Que visiter, que voir, que faire à Budapest en 1,2,3,4,5 ou 6 jours : les incontournables

Que faire à Budapest ? Comment visiter Budapest en 3 jours ? Que voir à Budapest en 4 jours ? En une semaine ? 

Quelles sont les meilleures activités de Budapest ?

Budapest, capitale de la Hongrie, compte 2,4 millions d’habitants dans son agglomération et constitue – de très loin – la première ville du pays.

De fait, elle abrite le quart de la population de la Hongrie ! Elle s’étend sur les rives du Danube (qui est bien large !) proposant un des plus beaux paysages fluviaux d’Europe.

Suivez le guide de Budapest de la souris ! 😉

Sommaire

Plan de Budapest


Afficher une carte plus grande

Petite présentation de Budapest

Le parlement de Pest face à Buda
Le parlement de Budapest face à Buda

A l’origine Budapest n’est pas une ville, mais trois :

  • Buda, la ville historique et royale, sur une colline au bord du Danube,
  • Pest, en face,
  • et enfin Obuda, sur les collines derrières Buda, et ancienne ville romaine.

Pest est la ville commerçante, avec ses magasins, restaurants, ses larges avenues dont l’avenue Andrassy, les « Champs Élysées » hongrois avec ses beaux immeubles dont beaucoup abritent des ambassades ou consulats.

Buda est la ville baroque, qui a gardé des airs de « village », avec l’ancien palais royal devenu grand musée national, sa cathédrale…

Quant à Obuda, c’est devenu une triste banlieue qui a tout de même conservé quelques sites romains.

Pourquoi aller à Budapest ?

Vous,vous demandez pourquoi visiter Budapest ?

Budapest mérite qu’on prenne le temps de la découvrir, flâner dans son centre-ville, profiter de ses bains, héritage laissé par l’invasion ottomane (tout comme la tradition des cafés).

Elle mérite aussi qu’on admire son architecture diverse et variée (baroque, néo-classique, Art nouveau et Art déco) et qu’on se promène sur les rives du Danube.

Il est également agréable de profiter de ses parcs, comme le Bois-de-ville ou l’île Sainte-Marguerite.

Les amateurs d’art et de culture trouveront leur compte dans les riches musées de Budapest !

Budapest propose aussi des visites plus insolites ! Vous pourrez donc découvrir son cimetière monument et son étonnant musée funéraire, le vieux cimetière juif, les ruines romaines, ou autres curiosités.

Enfin, Budapest a hérité de la tradition des cafés viennois, ainsi que des pâtisseries austro-hongroises. Il est donc agréable d’y faire un pause goûter !

Combien de temps pour visiter Budapest

Comme la plupart des villes importantes en Europe, comptez un minimum de 3 jours pour visiter Budapest !

Ensuite, cela dépendra de vos centres d’intérêt. Si vous aimez les musées, l’architecture, ou les découvertes insolites, vous pouvez rester plus de temps !

Enfin, si vous voulez profiter des bains ou visiter les alentours, une semaine à Budapest ne sera pas de trop !

Que faire à Budapest : les meilleures activités

  • Visiter le Parlement de Hongrie 
  • Découvrir Buda, ses rues pavées et façades colorées.
  • Admirer la vue depuis le Bastion des pêcheurs et visiter l’église Mathias.
  • Se balader dans Pest et ses différents quartiers. 
  • Découvrir la Basilique Saint-Étienne et grimper au sommet pour admirer la vue.
  • Faire un tour au grand marché central et goûter aux produits locaux 
  • Découvrir les vestiges du quartier juif, sa belle synagogue
  • Boire un verre dans un kert, bar à ciel ouvert installé dans une cour d’immeuble
  • Se détendre dans le Bois-de-Ville, grand parc proche du centre.
  • Tester un des fameux bains thermaux de la ville, que ce soit Szechenyi ou Gellert, ou même d’autres moins touristiques.
  • Visiter le château de Buda et ses musées : Galerie nationale hongroise et musée de Budapest.
  • Découvrir l’architecture « Sécession » de la ville, dans le centre et aux alentours du Bois-de-Ville.
  • Se balader le long du Danube, à pied, en tram (ligne 2 sur la rive de Pest par ex.) ou même en bateau-bus.
  • Goûter aux excellentes pâtisseries hongroises (d’inspiration autrichienne)
  • Visiter les nombreux musées de la ville 
  • S’amuser à emprunter les différents transports : vieux trams, trams modernes, funiculaire pour grimper à Buda, métro (du plus ancien d’Europe continentale au plus récent d’Europe centrale), télésiège…
  • Dénicher les statues insolites dans les rues (comme les enfants jouant aux billes sur Práter utca, dans le 8e arrondissement).
  • Visiter les vestiges d’Aquincum, la ville romaine à Obuda.

Où dormir à Budapest

Où dormir à Budapest ? Où loger pour visiter Budapest

Il vaut mieux selon moi résider dans le centre pour pouvoir visiter Budapest à pied ! Bien sûr, c’est à voir votre budget, mais si vous devez vous éloigner, faites attention à rester près d’une station de métro !

Sélection d’hôtels à Budapest

Je vous propose une petite sélection des meilleurs hôtels où dormir à Budapest, bien notés, et classés du moins cher au plus cher. Bien sûr, les prix peuvent varier selon la saison, mes promos, etc.

Hôtels pas chers à Budapest

  • Spicy Hostel : auberge de jeunesse située non loin du centre et à deux pas du métro, idéale pour visiter Budapest en solo et avec un petit budget, et faire des rencontres !
  • Friends Hostel & Apartments : dans le centre de Budapest, chambres familiales avec lits superposés pouvant accueillir jusqu’à 8 personnes, appartements avec cuisine, idéale pour visiter Budapest en famille avec un petit budget.

Hôtels pour les budgets moyens

  • The Magazine Hotel & Apartments : établissement idéalement situé dans le centre de Budapest, proche de toutes les attractions touristiques. Chambres doubles et studios, très bon rapport qualité/prix pour être en plein centre et visiter Budapest à pied sans se ruiner, tout en étant confortable !
  • The Magazine Rooms : également non loin des principales attractions touristiques de Budapest, plusieurs chambres design et modernes pouvant accueillir jusqu’à 4 personnes, ainsi un grand studio. Bon petit déjeuner et très bons commentaires ! Piscine extérieure ouverte en saison, et jardin. Idéal pour un séjour à Budapest entre amis !
  • Butik Art Design Hotel : là encore, en plein centre, chambres design et « artistiques » plutôt sympas ! Très bien noté !
Butik Art Hotel Budapest
Butik Art Hotel Budapest
  • Danube Corso Boutique Apartment : bel appartement moderne situé en plein centre commerçant de Budapest, et à deux pas du Danube. Idéal pour visiter Budapest de manière indépendante.
Danube Corso Boutique Apartment
Danube Corso Boutique Apartment
  • Hungarian Souvenir : grand appartement situé sur Vaci utca, principale rue piétonne de Budapest, à la déco chaleureuse, pouvant accueillir jusqu’à 4 personnes. Là encore idéal pour visiter Budapest en famille ou entre amis !

Hôtels à Budapest avec un plus gros budget

  • Hotel Memories OldTown : situé à deux pas du marché central de Budapest, bel hôtels aux chambres à la déco soit vintage ou industrielle. Salle de sport, sauna, jacuzzi, service de massage, bar, petit déjeuner à la carte avec des produits frais !
  • Hotel Vision : bel hôtel moderne avec salle de sport, sauna et bar, dont certaines chambres et suites offrent une vue sur le Danube ! Parfaitement situé pour un voyage à Budapest !
  • Four Seasons Hotel Gresham Palace : pour se faire plaisir ! Le plus bel hôtel de Budapest, situé dans un palace Art nouveau donnant sur le Danube. Spa, salle de sport et remise en forme, piscine, restaurant… le top ! Idéal pour visiter Budapest en amoureux, si vous avez le budget !

La colline de Buda

vue sur Buda
vue sur Buda

Que faire à Budapest ? La colline du Buda fait partie des lieux à voir lors d’un séjour à Budapest, et constitue une des principales attractions touristiques de la ville.

Situé sur une colline surplombant le Danube, le quartier de Buda représente la ville historique, médiévale et royale de l’actuelle Budapest.

Il s’agissait d’une ville indépendante avant la fusion avec Pest, ville située sur l’autre rive du fleuve, plus commerçante, ce qui donna Budapest.

Aujourd’hui, c’est là que l’on trouve :

  • l’ancien palais royal (devenu Galerie nationale hongroise, c’est-à-dire musée national des beaux-arts),
  • l’église Mathias
  • le Bastion des Pêcheurs, qui offrent une superbe vue sur le Danube !
  • quelques rues à l’architecture baroque colorée, qui rappellent plus un village qu’une métropole…

Tout cela fait partie des lieux incontournables à voir à Budapest !

Comment se rendre à Buda

Le Palais royal et le quartier historique de Buda étant situés en hauteur, pour vous y rendre, vous pouvez :

  • emprunter le funiculaire : Ce n’est pas si donné, mais on aime bien tester ce genre de transports au moins une fois, et ça épargne vraiment les pattes !
  • Grimper à pied en passer par le chemin aménagé,
  • ou encore prendre un des bus qui y montent…

Pour grimper à pied ou prendre le funiculaire, il faut passer par le mythique pont des chaînes de Budapest, ou pont Szechenyi avec ses magnifiques statues de lions ! 

Bon, en tant que souris, je n’aime pas les lions, mais tant pis…

Il porte le nom de l’aristocrate qui fit ériger ce pont, le premier à relier les deux rives selon une technique britannique de câblage.

Palais royal de Budapest – Galerie nationale Hongroise

D’un côté on accède donc au palais et ses deux musées (galerie nationale, où sont présentés des œuvres d’artistes hongrois à travers les siècles, et le musée de la ville de Budapest).

Le palais fut en grande partie détruit pendant la Seconde Guerre mondiale, puis reconstruit, mais l’intérieur est plus moderne.

On peut aussi se contenter d’admirer la vue sur Pest, en face ! Attention, ce coin-là attire les touristes.

Église Mathias et Bastion des pêcheurs

Un peu plus loin, après le palais de résidence du premier ministre, on arrive à la belle église Mathias de Budapest, un monument à voir absolument à Budapest.

Son nom vient du grand roi de Hongrie Mathias Corvin. C’est ici que furent couronnés rois et empereurs à la tête du pays.

Puis on accède au bastion des pêcheurs, un des lieux d’intérêts principaux de Budapest ! Cette œuvre néo-romane vaut surtout pour sa magnifique vue sur Pest et en particulier sur le Parlement ! 🙂

Bastion des pêcheurs de Budapest
Que faire à Budapest d’incontournable ? Découvrir le bastion des pêcheurs !

L’accès au dernier « étage » est payant mais cela ne va pas le coup, on y voit déjà très bien sur la partie gratuite !

Quant à l’église, elle fut l’objet d’une minutieuse restauration de ses peintures intérieures, c’est resplendissant ! (même si l’intérieur est plutôt sombre).

Vue sur Pest

L’intérêt du bastion des pêcheurs et de la colline de Buda, est de profiter de la magnifique vue sur le Danube et Budapest !

C’est selon moi un des meilleurs points de vue sur Budapest !

Balade dans Buda

Plus loin on retrouve donc les anciennes rues à l’architecture baroque, qui mènent au beau bâtiment des archives nationales de Budapest.

Il y a déjà beaucoup moins de touristes par là, c’est même vraiment peu animé ! (un peu dommage)

Nous nous sommes arrêtés pour une bonne limonade maison et il n’y avait pas foule dans le salon de thé.

En redescendant, on peut aussi explorer le « quartier bas », ancienne ville d’eau, avec notamment la rue Fő (moins bien entretenu que les rues d’en haut…).

Buda comporte aussi d’autres collines résidentielles et chics, mais il faut un peu plus de temps pour aller s’y balader…

Le Parlement de Hongrie et son quartier (Lipótváros)

Que faire à Budapest ? Visiter le Parlement de Hongrie bien sûr ! C’est un monument symbolique à visiter à Budapest.

Pest était une ancienne ville indépendante, qui assurait les fonctions commerciales avant le rattachement à Buda pour former la commune de Budapest.

Aujourd’hui c’est dans ce quartier que vit le centre de la capitale, que l’on trouve les principales artères commerçantes, les restos, une bonne partie des musées et des administrations !

« La ville de Léopold » (Lipótváros), située au nord de Belváros (quartier commerçant) rassemble divers bâtiments nationaux comme le magnifique Parlement, en style néo-gothique qui n’est pas sans rappeler celui de Londres.

Mais il abrite aussi la Banque nationale et divers ministères.

Le Parlement de Hongrie est vraiment devenu un des emblèmes de Budapest, voire du pays ! Je dois avouer que je l’ai trouvé très majestueux.

Pont des Lions sur le Danube à Budapest
Pont des Lions sur le Danube à Budapest

Le Parlement s’admire plutôt de l’autre rive car il se trouve au bord du Danube, sans vraiment de recul. D’ici, on ne voit surtout que l’arrière, dommage !

Vue sur le Parlement de Budapest
Vue sur le Parlement de Budapest

Le bâtiment du Parlement de Budapest se visite. Mais attention, il faut venir très tôt le matin pour avoir l’espoir d’obtenir des billets (places limitées, visite guidée obligatoire).

N’étant pas du matin et résidant loin, nous avons passé notre tour pour cette fois. Apparemment seules quatre salles se visitent. Infos sur le site officiel.

Dans un autre registre, parmi les autres choses à voir à Budapest, un peu plus loin sur les quais du Danube on arrive devant les chaussures de Budapest.

Ces sculptures évoquent le sort de plusieurs milliers de Juifs fusillés à cet endroit et tombés ensuite dans le fleuve.

Très gai tout ça… Hélas, cela fait partie de l’histoire, et il faut dire que l’ancien bloc de l’Est ne fut pas gâté… Petit moment de recueillement donc…

Poursuivons la visite par la Szabadság tér, une grande place avec de la verdure qui rassemble plusieurs monuments.

Non loin se trouve l’ambassade américaine ultra-protégée (une partie de la rue n’est pas accessible !)

Cette place de Budapest est majestueuse mais j’ai trouvé les bâtiments parfois un peu « mastoc ». Bref, du bon et du moins bon, chacun se fera son opinion !

J’ai arpenté les quelques rues du quartier : plusieurs bâtiments pas mal dans ce quartier assez classe, notamment des bâtiments Sécession comme l’ancienne caisse d’épargne de Budapest.

Le quartier reste un des plus agréable de Budapest.

On n’y voit pas trop de voitures finalement hormis sur quelques axes, ceci dit il est complètement mort en soirée !

Belváros ou le centre commerçant de Budapest

Le quartier de Belvaros fait là aussi partie des lieux à visiter à Budapest.

On peut considérer qu’il s’agit de l’hyper-centre de Budapest, et du quartier commerçant principal. Le quartier longe le Danube et ne s’en éloigne pas vraiment.

La visite de ce quartier à ne pas manquer à Budapest commence notamment par la jolie place Vörösmarty tér.

C’est le point de départ de la ligne 1 du métro vers le Bois-de-ville (la plus ancienne d’Europe continentale) où on peut découvrir la fameuse pâtisserie Gerbeaud.

Bon, celui-ci fait certes partie des choses à visiter à Budapest. Mais il est hélas devenu un repaire de touristes, se la pète un peu si vous voulez notre avis… On est entré pour voir mais c’est tout vu les prix déraisonnables !

La rue Váci, en grande partie piétonne, constitue l’artère commerçante principale de Budapest.

On y trouve aussi bien de magasins de chaînes internationales que de boutiques plus touristiques. Bref, c’est la rue du shopping à Budapest !

Le museau en l’air, j’ai bien sûr remarqué dans le centre une grande diversité architecturale (dont un certain nombre de bâtiments bien trop modernes à notre goût !).

Et j’ai particulièrement noté plusieurs éléments Art nouveau/Sécession (voir plus bas)

Contrairement à d’autres villes d’Europe centrale, l’hyper-centre de Budapest n’a pas honnêtement été un coup de cœur.

La forte présence de « boulevards à bagnoles » (nombreuses et roulant vite en plus) dès que l’on sort des quelques rues piétonnes, n’aidant pas non plus…

Heureusement on trouve de beaux monuments et des musées, et bien sûr de jolis immeubles (Budapest est une ville sympa pour les amateurs d’architecture) et quand même de beaux ensembles !

Le grand marché central de Budapest

Parmi les lieux touristiques à ne pas manquer à Budapest, au sud se trouve le marché central de Budapest, un des plus grand marchés couvert d’Europe ! On vous suggère d’y faire un tour !

Vous y trouverez notamment du paprika, du Tokaj (voir l’article sur la gastronomie hongroise) mais aussi du foie gras hongrois !

Bien sûr, l’endroit est connu ! Et s’il demeure un marché traditionnel et non un simple marché touristique, ce n’est pas là que vous ferez les meilleures affaires pour vos fruits et légumes…

Le style du bâtiment lorgne sur la Sécession. Selon moi, c’est un des principaux endroits à voir à Budapest ! 😉

La basilique Saint-Étienne et la vue sur Budapest

Dans les autres choses à visiter à Budapest : visiter la basilique Saint-Étienne est un incontournable ! On peut grimper au sommet pour admirer la vue sur la ville.

On trouve plusieurs églises dans le centre de Budapest, la plus importante étant la basilique Saint-Étienne, de style classique.

On peut grimper à son sommet pour admirer la vue sur Pest. Bon, rassurez-vous, un ascenseur vous emmène presque jusqu’au sommet !

Avec ses 96m de haut, il s’agit d’un des plis hauts bâtiment de Budapest !

Édifiée entre 1850 et 1906, la basilique arbore donc le style typique des églises néo-classiques de cette époque.

Un peu grandiloquente et assez froide tout de même, mais j’ai bien aimé l’intérieur, tout en marbre polychrome !

J’ai encore plus apprécié la grimpette au sommet et la vue panoramique sur Budapest ! Je ne peux que vous la conseiller.

Térezváros et l’avenue Andrassy

Parmi les quartiers à voir à Budapest, je vous recommande de ne pas rater le quartier de Térezváros.

Ce quartier de Budapest est traversé par la célèbre avenue Andrassy, les « Champs-Elysées » locaux, inscrit au patrimoine mondial.

Cette avenue qui part du centre pour rejoindre le Bois-de-ville (poumon vert du centre-ville), une des plus élégantes de Budapest s’étend en effet sur environ 3 km. L’avenue Andrassy est un lieu incontournable où se promener à Budapest !

Côté centre, on y trouve de grands magasins (dont le Grand magasin de Paris), l’Opéra et l’École nationale de danse.

J’ai ensuite pu admirer de petits immeubles cossus desservis par des contre-allées. En plus des lieux d’intérêts principaux de Budapest, le musée de la terreur attire de nombreux touristes.

Celui-ci est installé sur l’avenue Andrassy, dans l’ancien siège du parti pro-nazi jusqu’en 1944. Il devint ensuite le QG de la police secrète hongroise au temps du communisme !

En se rapprochant du parc, on ne voit presque plus de magasins mais d’élégantes demeures dont une bonne partie sont devenues des ambassades.

Tout autour on trouve un mélange de rues moins pimpantes (moins restaurée) et d’immeubles puis maisons de style Sécession. La ligne 1 du métro suit l’avenue en souterrain, si vous voulez la récupérer en route…

En bref, une agréable balade à Budapest, et en partie plus au calme ! 🙂

Erzsébetváros, l’ancien ghetto juif

« La ville d’Elizabeth » est l’ancien ghetto juif de Budapest, situé à l’est de Belváros. C’est un des autres lieux d’intérêts incontournables de Budapest.

Il s’agit de l’arrondissement (le 7e) le plus densément peuplé de Budapest !

Comme dans la plupart des villes de cette partie de l’Europe, la population juive fut hélas décimée pendant la Seconde Guerre mondiale…

Mais quelques familles sont venues repeupler le quartier récemment.

grande synagogue de Budapest
grande synagogue de Budapest

Parmi les principales choses à visiter à Budapest, on y trouve la plus grande synagogue active d’Europe, celle de la rue Dohany !

On peut la visiter mais le prix est vraiment élevé (environ… 16€) par rapport au niveau de vie du pays, et les horaires plutôt restrictifs.

Mais admirer de l’extérieur la synagogue de la rue Dohany vaut déjà le voyage ! De style oriental, elle est vraiment superbe !

Nous avons pu faire une pause dans ce quartier de Budapest en pleine réhabilitation (où le moderne côtoie l’ancien) dans un salon de thé juif pour y déguster un excellent gâteau graines de pavot-pommes-noisettes ! Miam !

C’est aussi le quartier des bars ouverts, les kerts, qui disparaissent aussi vite qu’ils n’apparaissent ! Ils sont la plupart du temps établis dans des cours de vieux immeubles plus ou moins à l’abandon.

Si vous cherchez où boire un verre à Budapest, c’est ici ! Et c’est aussi une des meilleures activités à faire à Budapest, surtout quand on a chaud l’été ! 🙂

On y trouve de bonnes bières (dont certaines aromatisées aux fruits), cidres et cocktails, à des prix plutôt sympathiques ! À faire au moins une fois lors d’un séjour à Budapest.

Bien sûr, au cours de votre voyage à Budapest il est indispensable de vous balader le long du Danube pour jouir de la jolie vue sur Buda !

Les rives du Danube constituent une promenade idéale pour visiter Budapest au cours d’un après-midi en amoureux ou en famille.

La promenade du Danube en elle-même est agréable (un peu trop de voitures quand même le long des quais…).

On peut d’ailleurs prendre la ligne 2 du tramway qui longe le Danube pour apprécier la vue sans trop se fatiguer, ou mieux encore un bateau-bus ! (mais horaires un peu limités)

Tout le long vous trouverez des bateaux-bars, mais attention, ce n’est pas si donné !

Bois-de-Ville de Budapest

Le Bois-de-Ville, ou Városliget en hongrois, constitue le plus grand espace vert du centre de Budapest (120 hectares !)

Il se situe au nord-est de l’hyper-centre, au bout de l’avenue Andrassy.

C’est là que se trouve également un des établissement thermal les plus réputés de Budapest: les bains Széchenyi !

C’est l’endroit idéal où aller se promener à Budapest… après avoir profité des bains ! 😉

On peut facilement y accéder grâce à la ligne 1 du métro, très pratique pour s’éviter une marche de plusieurs kilomètres (même si ce n’est pas désagréable, ça peut faire long pour des petites pattes de souris comme les miennes !)

Bois de Ville de Budapest
Que faire à Budapest avec des enfants ? Se promener au Bois de Ville !

Plus qu’un simple parc, le Bois-de-Ville est aussi un espace de loisirs avec plusieurs « attractions ».

On y trouve donc le zoo de Budapest (un des plus anciens d’Europe, en style Sécession, le Grand cirque métropolitain de Budapest, mais aussi le Château de Vajdahunyad.

Ce grand ensemble architectural, dont la construction débuta en 1896, fut bâti pour célébrer l’installation des Magyars (les ancêtres des Hongrois) dans la région des Carpates mille ans auparavant.

En plus du « château », inspiré de celui du même nom situé en Transylvanie, on trouve aussi plusieurs pavillons représentant les différents styles architecturaux ayant marqué la Hongrie à travers son histoire.

J’ai trouvé le coin plutôt joli, mêlant donc espace vert et architecture agréable ! Visiter le Bois-de-Ville et son zoo est une activité à faire en famille à Budapest, et qui plaira à coup sûr aux enfants !

Le château est bordé par un étang navigable, mais en ce qui me concerne j’ai passé mon tour pour une balade en bateau…

Plus loin dans le parc on trouve aussi le musée hongrois de la technologie et des transports (des maquettes géantes d’avions et de trains situées devant nous le rappellent).

Le parc constitue un lieu très agréable pour se promener aux beaux jours, c’est vraiment une des principales choses à faire à Budapest !

La place des Héros (Hősök tere)

Autre lieu à voir absolument à Budapest, à l’entrée du parc, au bout de l’avenue Andrassy, on peut admirer la belle place des Héros de Budapest (Hősök tere) avec son monument du millénaire.

Il fut érigé pour commémorer là aussi l’installation des Magyars dans les Carpates.

On remarque aussi le musée des Beaux-Arts de Budapest.

Celui-ci était alors en travaux… Dommage, je n’ai pu voir cette place que de nuit, mais heureusement elle était plutôt bien éclairée !

Les bains Széchenyi

Budapest est depuis longtemps connue pour ses bains, ou thermes. Déjà les Romains connaissaient les vertus de ses eaux sulfureuses !

Mais ce sont les Turcs qui remirent les bains à la mode ! Ceux-ci furent gardés par les Hongrois à la fin de l’occupation ottomane.

Passer du temps dans un des bains fait vraiment partie des activités incontournables à faire à Budapest !

Les thermes Széchenyi sont les principaux bains de Budapest. Ils sont situés à l’intérieur du Bois-de-Ville.

bains Széchenyi
bains Széchenyi de Budapest

La construction des bains Széchenyi commença en 1909 dans un style néo-baroque.

On y trouve trois grandes piscines extérieures (une à température ambiante, une chauffée et la dernière dédiée exclusivement à la natation, avec bonnet de bain obligatoire).

L’hiver, bon courage pour le bassin à température ambiante ! 🙁

Les bassins intérieurs des bains Széchenyi

À l’intérieur des bains Széchenyi de Budapest, plusieurs bassins permettent de tester différentes températures, le but étant de passer régulièrement de l’un à l’autre.

Je dois avouer que s’il était sympathique de jongler entre celui à 30 puis 40, j’ai eu un peu de mal avec celui à 18°C ! C’est que mes poils ne sont pas trop adaptés pour l’eau froide, hum.

Vous m’excuserez, lors de notre passage dans les thermes intérieurs, nous avons laissé notre appareil photo au vestiaire, et ne l’avons ressorti que pour photographier l’extérieur. Dommage, mais logique !

Nous ne pouvions pas visiter Budapest sans tester au moins un de ses bains !

C’est donc sur les bains Széchenyi que notre choix porta, pour sa facilité d’accès (ligne 1 du métro), sa situation à l’intérieur du parc, et pour ses bons commentaires !

Lors d’un prochain séjour à Budapest, nous aimerions en essayer d’autres, peut-être les bains Gellert, de style plutôt Art Déco ! (en travaux au moment où nous étions à Budapest).

En plus de faire trempette, on peut aussi se faire masser (apparemment les massages ne sont pas tendres !), ou tester les différents soins proposés (à base de boue par ex).

Nous ne sommes pas fan alors on s’est contenté des bains !

On peut aussi jouer aux échecs dans la piscine, comme le font traditionnellement les Hongrois. Il est d’ailleurs très agréable de les regarder faire, un vrai moment authentique…

bains Széchenyi de Budapest
bains Széchenyi de Budapest

Une visite aux bains Széchenyi constitua un de meilleurs moments à Budapest (par 35°C c’est plutôt sympa !), n’étant pas habitués des spas, cela changeait !

Bien sûr on ne va pas mentir, ces bains sont devenus touristiques et ce ne sont pas les Hongrois qu’on y croise le plus…

Le prix est avantageux pour un porte-monnaie français (comparé aux prix des spas en France) mais pas si donné pour la population locale : 15 € environ.

On nous a tout de même dit que les Hongrois se faisaient prescrire des cures par leurs médecins pour être remboursés (du moins en partie) mais ce n’est pas dans ces bains qu’on les voit le plus.

Il existe par ailleurs d’autres bains « de quartier », plus récents, et moins chers (et sans doute moins touristiques).

Pour ceux qui auraient oublié leurs maillots ou serviettes, tout se loue sur place. Vestiaire commun gratuit (non mixte, rassurez-vous… ou pour certains soyez déçus !) et il est possible de louer une cabine pour les plus pudiques.

Un casier pour ranger vos affaires vous est fourni, il se verrouille et s’ouvre grâce à un bracelet magnétique et étanche à garder ensuite avec vous. Dans l’ensemble nous avons trouvé ces bains de Budapest plutôt propres, bien plus que nos piscines publiques françaises…

Site officiel des bains Széchenyi ici.

Pour résumer, j’ai vraiment apprécié cette petite parenthèse « au vert et à l’eau » lors de mon séjour à Budapest, et je ne peux que le recommander ! 😉

Art nouveau et Sécession à Budapest

Tout comme Vienne, Budapest est aussi connue pour son architecture « Sécession », branche austro-hongroise de l’Art nouveau.

On retrouve donc un nombre important d’édifices de ce style parsemés dans la ville de Budapest.

Caisse d'épargne de Budapest
Caisse d’épargne de Budapest

Si certains quartiers, comme les alentours de l’avenue Andrassy et du Bois-de-ville en regorgent, on retrouve aussi bon nombre d’éléments Sécession en plein centre de Budapest, que ce soit à Belváros ou Lipotváros.

La rue piétonne principale, Vaci utca, en compte un certain nombre. Au bout de la rue notera d’ailleurs la belle galerie couverte Paris Udvar  ou passage de Paris. Il est nommé ainsi en hommage aux passages couverts de la capitale française.

Sa décoration est d’inspiration orientale, malheureusement il est laissé à l’abandon, avec ses boutiques fermées à l’intérieur et peu d’entretien… 🙁

Vaci utca et alentours

Parmi les autres choses à visiter à Budapest, non loin de la place Szabadság dans le quartier du Parlement de Budapest, on remarque le très beau bâtiment de l’ancienne caisse d’épargne, (Hold utca, 4).

Remarquez son magnifique toit en tuiles vernissées ! Malheureusement il y a peu de recul, le toit se voit surtout du sommet de la basilique Saint-Étienne.

Ce bâtiment est l’œuvre de l’architecte Ödön Lechner, maître de la Sécession à Budapest (on lui doit aussi la très belle église bleue de Bratislava). Un peu plus loin se trouve le musée de la Sécession, dans un bel immeuble vert.

Plus au sud, la rue Raday comporte plusieurs beaux immeubles (et pas mal de restos !)

Gresham Palace

Poursuivons notre visite de Budapest à pied sur les rives du Danube ! Dans le prolongement du pont des chaînes, on peut admirer le très beau Gresham Palace, hôtel de luxe édifié entre 1906 et 1907.

Et non, pas de Grand Budapest Hotel ici en fait ! L’édifice du fameux film existe bien, mais il se situe à… Görlitz en Allemagne ! 😉

Si le prix des chambres est hors de portée des souris à petit budget, rien n’empêche d’entrer dans le hall, et même de tester ses toilettes !

Oui, j’ai remarqué qu’on pouvait souvent accéder aux toilettes des grands hôtels et que la déco valait parfois le coup d’œil ! 😉

Académie de musique Franz (Ferenc) Liszt

Entre le quartier juif de Budapest et l’avenue Andrassy se trouve l’Académie de musique (ou Université de musique) de Budapest, Franz (ou Ferenc en hongrois) Liszt.

Si l’extérieur n’est pas entièrement Sécession, l’intérieur lui, oui, sans contestation !

Enfin nous n’avons pu en voir que le hall et les couloirs de l’étage, déjà très beaux ! Il se situe d’ailleurs sur un cours ombragé et bordé de terrasses sympathiques.

Alentours de l’avenue Andrassy et du Bois-de-ville

Une grande partie des édifices Art nouveau de Budapest se situe aux abords de l’avenue Andrassy et du Bois-de-ville, notamment le quartier de Ligetváros, très classe et résidentiel !

Nous avons d’ailleurs passé des heures à arpenter le coin le museau en l’air, mal de pattes assuré le soir ! (c’est que c’est grand Budapest…)

Budapest

On notera surtout la jolie école (rue Munkacsy Mihaly), œuvre de l’architecte Körössy, lui aussi maître de l’Art nouveau hongrois et largement inspiré par Lechner.

Au nord du parc, la villa Balás (Hermina utca 47), elle aussi œuvre de Lechner une des plus belles maisons, abrite l’Association pour aveugles (choix d’une pertinence discutable…)

Bien plus loin, toujours dessiné par Ödön Lechner : l’Institut géologique national hongrois, avec son toit en tuiles bleues (un peu excentré, au Stefania Utca 14, pour les plus courageux !).

Ligetváros

Musée des arts décoratifs de Budapest

Situé au sud du centre (33-37 rue Üllői, à deux pas du métro Corvin Negyed, L3), le musée des arts décoratifs de Budapest est l’une des premières œuvres (1893-96) de Lechner (et Gyula Pártos).

Il est aussi beau de l’extérieur que de l’intérieur ! C’est un des plus beaux musées de Budapest !

L’accès aux collections est cependant plutôt cher (10 €) surtout que ça n’a pas l’air très grand.

Cependant, impossible de résister à l’appel de l’exposition temporaire présentée au moment de notre séjour à Budapest : l’Art nouveau !

On y trouvait une présentation de vases, bijoux. tableaux en céramique et moulages d’éléments Art nouveau d’immeubles… parisiens !

Nous avons d’ailleurs fait un tour dans la boutique du musée, où nous avons trouvé pour 10 € un livre au format très pratique recensant les immeubles Sécession dans la ville ! (en anglais).

Site du musée ici.

Budapest insolite : les cimetières

Le cimetière Kerepesi de Budapest

Voici une idée de visite insolite à Budapest ! Le cimetière Kerepesi (Kerepesi temető en hongrois), ou cimetière national de Fiumei út, se situe à l’est du centre-ville.

C’est un important cimetière de 56 hectares, équivalent de notre Père-Lachaise parisien, où sont enterrées de nombreuses personnalités hongroises.

Il abrite également le Panthéon national.

Étant intéressés par les cimetières importants, nous avons décidé d’y consacrer une demi-journée. De plus, il est bordé par l’ancien cimetière juif de Budapest (à l’abandon) que je souhaitais voir.

Comment aller au cimetière Kerepesi à Budapest


Afficher une carte plus grande

Pour accéder au cimetière Kerepesi, nous avons pris la ligne 4 du métro (station II. János Pál pápa tér). Il est aussi situé non loin de la gare Keleti (lignes 2 et 4).

Brève histoire du cimetière Kerepesi à Budapest

plan du cimetière Kerepesi de Budapest
plan du cimetière Kerepesi de Budapest

Fondé en 1847, le cimetière Kerepesi est un des plus anciens cimetières de Hongrie et le mieux préservé. C’est également le plus proche de l’hyper-centre de Budapest.

Il est aussi considéré comme un parc de statues. En effet on compte un bon nombre de monuments funéraires intéressants, de véritables œuvres d’art parsemées dans la nature.

Le cimetière fait finalement plus l’effet d’un grand parc dans lequel il est agréable de se promener ! Nous aimons bien ces lieux reposants…

Le cimetière fut fermé aux nouvelles tombes en 1952.

Le gouvernement communiste tenta de le faire oublier, y érigeant quand même un mausolée à la gloire du mouvement des travailleurs, en 1958 (seule partie du cimetière ouvertement mentionnée alors).

Le quartier autour du cimetière Kerepesi de Budapest est populaire est cela se voit ! Il n’est pas toujours bien restauré et on n’y compte quasiment aucun touriste…

Visite du cimetière Kerepesi

Nous avons ensuite pris le temps de nous balader dans le cimetière Kerepesi de Budapest, en admirant les belles sculptures qui ornent les tombes (certaines très originales).

Nous avons arpenté les allées en profitant du calme, de la sérénité qui règnent, mais aussi de la fraîcheur des arbres à certains endroits !

Le quatre cavaliers de l'Apocalypse dans le cimetière Kerepesi de Budapest
Le quatre cavaliers de l’Apocalypse

De manière générale, les cimetières en Europe de l’Est sont plutôt verdoyants, rien à voir avec les nôtres, plus « minéraux »… Les tombes y sont plus espacées.

Malheureusement les célébrités locales nous étaient plutôt inconnues.

Mais on trouve aussi des tombes de grands hommes de la nation.

Tels que Antall Joszef, premier ministre hongrois à avoir été élu démocratiquement, dont le magnifique tombeau représente les quatre chevaliers de l’Apocalypse, et Lajos Kossuth, dirigeant de la révolution de 1848, mais aussi Ödön Lechner, grand architecte du mouvement Sécession.

Le cimetière Kerepesi de Budapest fut un des plus beaux que nous ayons parcouru au cours de nos voyages. Il offre une profusion de jolies sculptures très « XIXe siècle » et fait pour moi partie des choses à visiter à Budapest si vous aimez les lieux mélancoliques.

Le musée d’art et traditions funéraires de Budapest

En entrant dans le cimetière Kerepesi de Budapest, on peut déjà visiter un petit musée d’art et traditions funéraires.

Voilà une curiosité insolite à Budapest ! On en compte très peu de ce genre et nous avons trouvé cela intéressant (et pas glauque du tout !). Tout est en hongrois mais on nous a donné un petit livret en anglais.

On y trouve des vêtements de deuil portés lors des enterrements, des corbillards, des cercueils un peu originaux, et quelques œuvres d’art contemporain sur le thème du funéraire !

Le vieux cimetière juif de Budapest

Tramway devant l'entrée du vieux cimetière juif de Budapest
Tramway devant l’entrée du vieux cimetière juif de Budapest

Tout au fond du vaste cimetière Kerepesi à Budapest, isolé derrière un mur, se trouve un autre petit cimetière, le vieux cimetière juif ou cimetière juif de Salgótarjáni út (en hongrois, Salgótarjáni úti zsidó temető).

Ce petit cimetière très méconnu a pourtant été mis en lumière en 1991 dans un célèbre clip : celui de Regrets de Mylène Farmer et Jean-Louis Murat. Petite présentation… 😉

Brève histoire du cimetière juif

Ce petit cimetière de Budapest est ouvert en 1874. Mais il est totalement à l’abandon depuis la Seconde Guerre mondiale.

Ce cimetière juif reste particulièrement méconnu car pas du tout mis en valeur et relativement éloigné du centre de Budapest.

De plus il reste très difficile à visiter, uniquement sur rendez-vous.

Ce dernier a pourtant été immortalisé dans un clip de Mylène Farmer, tourné durant l’hiver 1991 à la suite du clip de Désenchantée, également filmé à Budapest quelques jours auparavant.

Je suis toujours curieuse devant les lieux abandonnés et un brin mystérieux. Et aimant le cadre particulier des cimetières juifs ainsi que ces clips (oui, oui, je suis une souris gaie), réalisés avec talent par Laurent Boutonnat, j’ai voulu en découvrir les lieux plus de vingt ans après.

Suivez la guide…

Visite du vieux cimetière juif de Budapest

Le cimetière de Salgótarjáni út est le plus ancien cimetière juif subsistant à Budapest après la destruction des deux autres cimetières antérieurs. 

A défaut de le visiter, ce qui n’est pas simple, on peut en apercevoir quelques aspects du fond du cimetière de Kerepesi à Budapest.

On peut admirer l’étonnant portail d’entrée, conçu dans les années 1900 comme un château médiéval, depuis Salgótarjáni út après avoir longé le mur du grand cimetière.

Ou tout simplement en empruntant le fameux tramway dont un arrêt laisse juste devant !

Vous pouvez en découvrir d’autres images ici, sur le site de l’héritage juif en Europe.

Bon, aux dernières nouvelles, le cimetière est en cours de débroussaillage et de remise en état depuis 2014. Espérons qu’on ne laisse pas plus s’effondrer les beaux mausolées dont certains sont déjà en piteux état !

Plus globalement, ce lieu historique mérite bien mieux que de disparaître définitivement sous les ronces, comme tant d’autres cimetières juifs d’Europe centrale…

Regrets et le cimetière de Salgótarjáni út

La chanson Regrets réunit Mylène Farmer et Jean-Louis Murat.

Le clip est tourné en 48 heures à Budapest, en février 1991 dans un noir et blanc surexposé, avec une image ralentie et une ambiance mystérieuse noyée dans le brouillard.

Voir le clip de « Regrets » sur Youtube

Désenchantée et l’usine de la rue Máriássy

Peu avant Regrets, Laurent Boutonnat tourne le clip de Désenchantée dans une usine désaffectée de Budapest.

Elle se situe rue (utca) Máriássy, dans le 8e arrondissement de Budapest, au sud de la ville pas loin du Danube.

La fin du clip est tournée dans la puszta ou steppe hongroise, à l’extérieur de Budapest.

Voir le clip de « Désenchantée » sur Youtube

Mylène Farmer est emmenée dans un camp de travail où l’accueillent brutalement des enfants et des adultes emprisonnés et maltraités par des kapos. Mais lassée par tant de maltraitance, elle entraîne une révolte !

Les prisonniers sortent victorieux et heureux de leur liberté retrouvée.

Mais à la fin, se retrouvant face à une plaine infinie, le découragement les gagne. Et la liberté tant espérée devient absurde devant un immense horizon se confondant avec le néant…

30 ans plus tard, toujours d’actualité 😉

L’usine qui a accueilli le tournage à Budapest est restée longtemps à l’abandon. Elle a été finalement détruite au début des années 2000.

Mais il est encore possible d’observer d’autres bâtiments du même type dans ce quartier de Budapest en profonde transformation.

Détail insolite : à l’emplacement de l’usine, un curieux monument aux morts a été érigé… 😉

Comment se rendre de l’aéroport au centre de Budapest

L’aéroport de Budapest-Franz Liszt se situe à 21 km au sud-est du centre ville.

En métro et bus

Pour s’y rendre, il faut emprunter la ligne 3 du métro jusqu’à son terminus Kőbánya-Kispest, puis le bus 200E (ou 900 la nuit de 23 h à 04 h), qui circule à la fréquence de 7-8 mn et rejoint l’aéroport (terminal 2) en environ 25 mn.

Il faudra acheter un ticket avec correspondance, ou bien deux tickets simples (plus chers)

Ne changez que le minimum d’argent à l’aéroport pour acheter les tickets (5 ou 10 € par ex.), le taux de change est bien plus intéressant en ville.

Achetez votre ticket au point info du transporteur BKK, à la poste au 1er étage du terminal (horaires retreints) ou chez le marchand de journaux (Relay, horaires larges), ce sera plus cher dans le bus.

En taxi

Sinon, le taxi relie l’aéroport au centre-ville en environ 30 mn et, en 2015, à prix forfaitaire (attention, il semble que cela ait évolué depuis) : en effet, la compagnie Főtaxi dispose de l’exclusivité de la desserte avec quatre tarifs : de 14 à 24 € selon les zones de l’agglomération.

Pour le centre-ville (zone 2), le tarif en 2015 est de 5800 forints ou 21 € (on peut payer en euros, ainsi que par carte de crédit).

A l’aéroport, ne montez pas directement dans un taxi, mais payez votre course au guichet officiel situé devant la file de taxis à l’extérieur du terminal, il vous remettra un coupon à remettre au taxi.

En train

Le train dessert le terminal 1, mais le terminal 1 est… situé à plusieurs kilomètres du terminal 2 et fermé au trafic depuis 2012. Il faut donc le rejoindre par le bus 200E, le train vous emmène ensuite à la gare de Budapest-Nyugati en 20-25 mn pour 365 forints (1,20 € environ).

A noter que les plus de 65 ans bénéficient de la gratuité des transports publics et dans certains musées à Budapest, il suffit de présenter une CNI ou passeport à l’accès ou en cas de contrôle (fréquent !).

Comment se déplacer à Budapest : les différents transports

Budapest, capitale de la Hongrie, offre un vaste réseau de transports.

Ils sont assurés par quatre lignes de métro, dont une ligne automatique, de nombreuses lignes de tramway, de trolleybus et de bus ainsi que quatre lignes fluviales de bateau-bus sur le Danube (en saison) et un réseau ferroviaire de banlieue.

Ce réseau est complété par d’autres moyens de transports plus insolites ! Il existe même un petit musée méconnu situé sur un « quai mort » du métro… Petite présentation des transports à Budapest avec la souris ! 😉

Métro de Budapest

Le réseau de métro de Budapest comporte quatre lignes, qui présentent l’intérêt d’être très différentes les unes des des autres.

Le Földalatti

Métro et trains suburbains de Budapest
Plan du réseau de métro et de train de banlieue de Budapest. Réalisé par Somebody (licence Creative Commons 3.0)

La ligne 1 est ouverte en 1896 et fait de Budapest la seconde ville d’Europe possédant un métro après Londres, et la première d’Europe continentale.

Le Milleniumi Földalatti Vasút (« Chemin de fer souterrain du Millénium ») est inauguré par l’empereur d’Autriche François-Joseph, par ailleurs roi de Hongrie, et célèbre le millénaire du pays.

La ligne se présente comme un tramway souterrain, avec un matériel électrique de gabarit réduit et circulant juste sous la chaussée.

Les escaliers extérieurs mènent directement aux quais dans chaque direction, il n’existe pas de salle d’échange intermédiaire.

La ligne est prolongée d’une station en 1973 tandis que la station du zoo est fermée.

Le Földalatti, long d’un peu plus de quatre kilomètres, n’a connu quasiment aucune autre évolution, hormis sa rénovation au milieu des années 1990. Aujourd’hui, la ligne figure au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les lignes 2 et 3 du métro de Budapest : l’ère soviétique

Il faut attendre le lendemain de la Seconde Guerre mondiale et une forte croissance démographique pour voir mises en chantier deux autres lignes à Budapest.

La Hongrie étant alors sous étroit contrôle soviétique, c’est un réseau de ce type qui est réalisé, similaire à d’autres mis en chantier à la même époque (Leningrad/Saint-Pétersbourg, Kiev, Prague…). I

l est doté de vastes stations profondes et d’un matériel uniforme à grand gabarit.

Le premier tronçon de la ligne 2, est/ouest, est mis en chantier dans les années 1950. Mais il ouvre seulement en 1970 après de nombreuses difficultés de financement et même un arrêt des travaux faute de moyens.

Il est suivi en 1972 par un second tronçon, réalisant la première traversée sous-fluviale de la ville. La ligne 3, nord/sud, est à son tour ouverte en 1976.

La ligne 4 du métro

Il faut attendre encore près de 40 ans pour voir inaugurée une nouvelle ligne de métro à Budapest !

La ligne 4, orientée sud-ouest/nord-est, ouvre en effet en mars 2014 après huit années de travaux.

Elle présente la particularité d’être à pilotage automatique intégral, même si les rames équipées de loges de conduite, un « conducteur » assurant – pour le moment – la surveillance de la marche.

Le musée du métro de Budapest

Budapest possède un petit musée méconnu : le musée du métro, situé sur un quai « mort » (désaffecté) de la station centrale Deák Ferenc tér.

Il fut aménagé en 1975 à l’emplacement du terminus du Földalatty avant qu’il ne soit remodelé lors de la construction des autres lignes.

Ce petit musée de Budapest présente du mobilier ancien préservé, des panneaux (en hongrois et en anglais, ouf !) et objets d’exposition sur la construction du réseau.

Mais il abrite surtout deux motrices préservées en état de marche du Földalatti, à bord desquelles on peut monter.

Elles comportent encore des voyageurs d’époque à leur bord ! Bon, je vous rassure, ce sont des mannequins de cire ! 😉

Le musée a été modernisé en 1996 à l’occasion du centenaire du réseau.

Horaires et tarifs

En 2022 (inchangé depuis 2018), le musée du métro de Budapest est ouvert tous les jours sauf le lundi et le 1er novembre, de 10 h à 17 h.

Le tarif d’entrée est resté symbolique (350 HUF soit à peine plus d’un euro), mais si vous souhaitez réaliser des prises de vue, il faut ajouter l’éventuel droit photo de 500 HUF (et oui !).

L’entrée étant relativement difficile à dénicher dans le méandre des couloirs, n’hésitez pas à demander le chemin au personnel de la station ! Page officielle du musée ICI (en anglais).

Le musée des transports urbains à Szentendre

Il existe par ailleurs un autre musée, bien plus excentré : le musée des transports urbains.

Ouvert en 1992, il présente l’histoire des transports urbains de Budapest et des autres principales villes du pays ainsi que des bus, trolleybus et tramways préservés.

Ce musée se situe à Szentendre, à environ 20 km au nord de Budapest. Il se situe à côté de la gare, dans un ancien dépôt de la ligne de banlieue qui relie ces deux villes. Le musée se visite aux même horaires et conditions que le musée du métro, mais uniquement d’avril à octobre inclus (voir ICI).

Une visite virtuelle (bien faite, à voir en plein écran) est accessible ICI.

Nous n’avons pas eu le temps de nous y rendre tant Budapest a d’autre à offrir. Mais Szentendre présentant par ailleurs un intérêt touristique évident, ce sera la destination d’une prochaine visite ! 🙂

Tramway de Budapest

La ville de Budapest possède par ailleurs en surface un vaste réseau de tramways quadrillant la ville.

Il compte près de trente lignes (empruntant parfois les mêmes voies) et est complété par de nombreuses lignes de bus et quinze lignes de trolleybus. Il existe également des circulations spéciales de tramways historiques.

Les gares de Budapest

Budapest compte trois gares principales : Keleti, la gare centrale principale,  Nyugati, ou gare de l’Ouest (les deux plus belles) et enfin Deli ou gare du Sud, dotée d’un bâtiment moderne.

S’ajoutent des gares de banlieue sur les cinq lignes du réseau ferroviaire suburbain, dont certaines en impasse comme la gare de Batthyány tér, origine de la ligne de banlieue H5 menant à Szentendre.

Les autres lignes de Budapest

Il faut mentionner en outre les lignes à tarification spéciale : le funiculaire (présenté dans l’article consacré à Buda), le train à crémaillère, le « train des enfants » et même un télésiège !

Mais faute de temps pour tous les emprunter, tant il y a à faire dans cette ville et certaines lignes étant situées sur les hauteurs à l’ouest, loin du centre, la suite de l’article viendra lors de notre prochain séjour ! 😉

Vous trouverez le site officiel de la compagnie de transports (BKK) ICI (en anglais) et la gamme complète des tarifs sur cette page (en anglais).

Découvrez la gastronomie à Budapest

Aux alentours de Budapest

Maintenant que vous savez quoi voir à Budapest, voici une courte sélection des endroits à voir à proximité de Budapest :

  • Le château de Gödöllö (château de Sissi)
  • La petite ville de Szentendre (ville d’artistes), son musée ethnographique de plein-air et son grand musée des transports.

Avis de la souris sur Budapest

Budapest nous a séduit par son patrimoine Art nouveau (ou plus précisément Sécession), ses nombreux musées, ses fameux bains et ses originaux bars provisoires.

L’hébergement est à prix très doux quand on sait chercher (l’immobilier reste très peu cher en Hongrie), ce qui est déjà moins vrai à propos des restaurants du centre touristique, peu onéreux vus de France mais quand même plus que dans les pays voisins.

Quant aux transports, les prix sont assez proches de ceux de la France, alors que le salaire médian du pays n’atteint pas le quart du salaire médian français

5/5 - (11 votes)

7 thoughts on “Que visiter, que voir, que faire à Budapest en 1,2,3,4,5 ou 6 jours : les incontournables”

  1. Bonjour,

    Bravo et Merci pour ce partage d’informations et d’impressions, qui facilitera grandement notre séjour à Budapest.
    Cordialement,
    Nicole

  2. Merci pour tous ces articles très intéressants, je pars la semaine prochaine à Budapest pour 10 jours et ça m’a bien été utile.

  3. Bonjour Merci pour ce compte rendu
    je suis allée à Prague l’an passé est ce que Budapest mérite autant de jours pour la découvrir en dehors des musées : au niveau architetural ou autres ?
    4 jours suffisent ou çà serait au pas de courses car j’aime bien prendre mon temps aussi
    et faut il réserver en été quel est le quartier le plus près pour visiter ?
    merci pour vos conseils

    1. Bonjour,
      Budapest est bien plus grande que Prague donc même sans musées je suggère d’y passer un peu plus de temps. À titre d’exemple j’y suis restée 9 jours et je n’ai visité qu’une exposition et le petit musée du métro. Mais bon il faisait très chaud au début du séjour alors nous n’avons pas fait grand-chose, nous nous sommes prélassés dans les bains toute une après-midi ! 4 jours me semblent le minimum oui, tout dépend de vos gouts aussi, je tenais à faire un grand parcours pour découvrir les immeubles Art nouveau et Sécession, voir le cimetière… Je peux dire que j’ai beaucoup marché !
      En ce qui concerne le quartier, je dirais de ne pas trop vous éloigner du ventre (rue Vaci) après vous pourrez faire un maximum de choses à pied. Je logeais près du musée des arts décoratifs, c’était un peu excentré pour tout faire à pied, mais il y avait le métro. Si vous ne trouvez rien dans le centre, restez près d’une station de métro, qui est sûr et efficace. Bon voyage !

  4. bonjour
    j’ai vu dans un post sur voyage forum que tu avais logé en airbnb
    peux tu me conseiller un quartier sympa assez calme mais proche des sites ou du moins des moyens de transports
    merci

    1. Bonjour ! Nous avons logé à deux pas du musée d’arts décoratifs, proche du métro. Il faut compter au moins 20 mn de marche pour aller dans le centre. C’était par contre calme et assez authentique (peu de touristes) et bien desservi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *