Où manger à Nice : les bonnes adresses de restaurants

cuisine niçoiseOù bien manger lors d’un séjour à Nice ? C’est bien sûr la question que tout voyageur un peu curieux et gourmand se pose !

Quelle est la cuisine typiquement niçoise ? Quelles spécialités manger à Nice ? Souris connaissant bien la ville de Nice, je vous explique tout ça ici.

La gastronomie niçoise propose en effet quelques spécialités qui méritent le détour.

Méditerranéenne dans l’âme et influencée par sa voisine italienne, la part belle est faite à l’huile d’olive, les tomates, courgettes, oignons, ail, et bien sûr le basilic, l’herbe provençale par excellente !

On déguste également quelques mets typiques qu’on ne retrouve pas vraiment ailleurs ! 😉





La cuisine niçoise

Sur le pouce

  • socca niçoise

    socca niçoise

    La socca : c’est LA spécialité niçoise par excellence ! Cette galette à base de farine de pois-chiches se déguste chaude et légèrement grillée. A manger sur le pouce ou au cour d’un repas, attention, ça cale vite l’estomac !

  • La pissaladière : autre grande spécialité qu’on retrouve sur la plupart des étals du Vieux Nice, il s’agit d’une pâte épaisse garnie d’un mélange d’oignons confis et traditionnellement de pissalat (sauce poisson), mais désormais plutôt remplacé par une purée d’anchois. On la considère comme l’ancêtre de la pizza !
  • Le pan bagnat : désormais consommé dans toute la Provence, il s’agit d’un sandwich de petit pain rond garnis de crudités, huile d’olive, anchois et souvent également d’œuf ou de thon (dans la recette moderne). C’est bon, équilibré, et ça cale bien !
  • La bruschetta : différente de son équivalent italien, la bruschetta niçoise peut être comparée à une petite pizza sur une base de pain épais ovale, recouvert de sauce tomate, fromage, divers ingrédients, et cuite au four. On peut la manger sur le pouce ou dans certains restaurants.
  • La fougasse : très provençale, l’équivalent de la « focaccia » italienne, il s’agit d’une sorte de pain (proche de la pâte à pizza) fourré ou recouvert de divers ingrédients, généralement gratiné au fromage. On en trouve dans la plupart des boulangerie.

Les entrées niçoises

  • Petits farcis niçois et beignets : très typiques et délicieux ! A déguster en entrées ou sur le pouce, il s’agit de divers légumes « du soleil » (courgettes, aubergines, tomates, poivrons ou oignons) farcis de restes de viande, fromage et d’œuf. C’est divin ! Question beignets, on retrouve surtout les beignets de fleurs de courgettes.

  • La salade niçoise : qui n’a pas entendu parler de cette célèbre salade, servie dans les restaurants de France et de Navarre, voire du monde entier ! (enfin presque) On y retrouve à peu près les mêmes ingrédients que dans le pan bagnat : mesclun, ail, oignons, olives, petits artichauts, cébettes, céleri, anchois… Elle doit être exclusivement assaisonnée d’huile d’olive.
  • La soupe au pistou : également consommée dans toute la Provence, il s’agit comme son nom l’indique d’un soupe composée de pistou (mélange de basilic, huile d’olive et ail), de courgettes, tomates, haricots verts, pommes de terre, et de pâtes.
  • La tapenade : très typique de Provence, cette « pâte à tartiner » constituée d’olives, câpres et anchois se déguste notamment avec du pain à l’ail.
  • Bagna cauda : plus difficile à trouver, il s’agit d’une fondue à base d’anchois et d’huile d’olive, dans laquelle on fait tremper des légumes.

Les plats de résistance

Viande, pâtes, accompagnements

  • La daube niçoise : sans doute le plat de viande le plus typique de Nice. Elle est composée de viande braisée, vin rouge, divers légumes, et de champignons (la différence principale avec la daube provençale classique). Elle est traditionnellement accompagnée de gnocchis.
  • Les raviolis niçois : plus ou moins identiques aux raviolis italiens, en plus petits. Ils sont le plus souvent fourrés à la daube mais peuvent également se décliner de différentes façons.
  • Les pâtes au pistou : originaire de la Ligurie voisine, un incontournable de la plupart des tables niçoises ! Miam.

    gnocchi au pistou à Nice

    gnocchi au pistou sauce parmesan

  • La merda di can : littéralement « merde de chien » (oui je sais, ça ne donne pas envie) ! Il s’agit de gnocchis aux blettes, donc la couleur et la forme ont donné le nom au plat. Mais rassurez-vous, c’est plutôt bon 😉
  • La ratatouille : plus besoin de présenter ce plat très connu ! Ragout de légumes à la sauce tomate et huile d’olive, elle accompagne les plats ou peut se déguster seule.

Les poissons niçois

  • fritto misto

    La poutine : non, rien à voir avec un célèbre chef d’État ! Il s’agit simplement ici du nom donné aux alevins (jeunes poissons). Un peu plus dur à trouver que le reste…

  • La poutargue : utilisée dans plusieurs cuisines, notamment dans la Ligurie voisine, il s’agit d’oeufs de poissons séchés. Cela semble être devenu un met plutôt « de luxe » et donc assez rare et cher.
  • La soupe de poissons : pour les amateurs de produits iodés !
  • Stockfish : tout simplement le nom niçois pour la morue séchée !
  • Le loup de mer : ce poisson se retrouve souvent sur les cartes des restaurants niçois, mais attention, ce n’est pas donné !
  • Le rouget : poisson méditerranéen par excellence, il se déguste avec un peu d’huile d’olive et du citron, éventuellement un peu de coulis de tomate, avec légumes ou polenta.
  • Friture de poissons : encore appelé « fritto misto », comme en Italie, il s’agit de petits poissons ou fruits de mer (moules, calamars, crabes…) frits ou panés, à déguster avec un peu de citron.

Les bons produits de Provence et du pays niçois




Sur les tables ou dans les magasins spécialisés en produits du terroir, vous trouverez bien sûr de l’huile d’olive et divers produits à base d’olives (tapenade par exemple). Mais également des produits à base de tomates (purée de tomates, tomates confites…), l’anchoïade, l’ail-oli. Ou encore les citrons, encore produits à Menton, et tous les produits dérivés.

étal de nourriture dans le vieux Nice

spécialités niçoises

Plus luxueux, la truffe est également très présente ! Si elle est plus connue pour provenir du Périgord, la Provence n’est pas en reste !

Noire l’hiver, blanche l’été (moins goûteuse par contre), il suffit de quelques brisures pour parfumer les plats, agrémenter l’huile, etc.

Personnellement j’adore ! Il semblerait que ce soit à la mode, de plus en plus d’établissements proposent des produits truffés, que ce soit dans la charcuterie ou le fromage, mais le plus courant reste les pâtes à la crème de truffes. Miam ! Bien sûr, cela reste un produit assez couteux, mais qu’est ce que c’est bon !

pâtes aux truffes de Provence

pâtes aux truffes de Provence

Desserts niçois

Les desserts ne sont pour le coup pas légion dans la cuisine niçoise !

  • fruits confits et secs

    Tourte aux blettes : on y trouve donc traditionnellement la tourte sucrée aux blettes (goutez-la pour vous faire une idée, mais personnellement ça ne m’a pas transcendée). Existe également en version salée.

  • Fruits confits ou secs : se trouvent surtout dans les boutiques.
  • Brioche aux fruits confis (galette des rois) typique du sud de la France, elle détrône largement la galette à la frangipane. Hors de cette période, on ne la trouve pas vraiment, même si vous pouvez déguster dans les boulangeries différentes brioches.
  • Tropézienne : non, pas vraiment niçois, mais cette douceur de Saint-Tropez à base de brioche et de crème pâtissière est devenue célèbre dans toute la région, et même au-delà !

Cuisine italienne et world food à Nice

Pour le reste, la cuisine niçoise a surtout été influencée par sa voisine l’Italie. On retrouve par exemple à Nice un grand nombre de pizzerias, peut-être plus qu’ailleurs en France ! Les plats de pâtes ne sont pas en reste et de nombreux établissement proposent les variantes traditionnelles (bolognese, carbonara, arrabiata, amatriciana, etc).

Tataki de thon au sésame

Tataki de thon au sésame

Des restaurants italiens plus spécialisés proposent en outre des escalopes milanaises ou autres escalopes de veau, des risotti, etc.

Évidemment, comme désormais partout, les restaurants de « cuisine du monde » ont fleuri (indiens, japonais, libanais, burgers, vrais grecs, etc).

De même que les établissements proposant une cuisine « semi-gastronomique » plus recherchée, de plats fusion ou simplement français.

Les influences asiatiques semblent être à la mode : ceviche, thon mi-cuit au soja ou sésame, Poke Bowl, Pad Thai… Pour être honnête, c’est rarement donné !

Où trouver la cuisine niçoise ?

Pour déguster les spécialités niçoises, c’est bien sûr dans le Vieux Nice qu’il faut aller ! Vous la trouverez également à ses abords : quartier du port, rue piétonne Masséna, etc. Bref, les endroits quand même plutôt touristiques.

Quel budget pour manger à Nice ?

Je ne vais pas vous mentir, Nice est une ville plutôt chère en ce qui concerne la restauration (mais pas que…). Bien sûr il est toujours possible de se débrouiller dans les snacks ou petites pizzerias, mais si vous voulez manger un peu plus élaboré, il faudra mettre la main au porte-monnaie.

Les viandes et les poissons surtout sont plutôt chers (surtout quand on compare à l’Italie… 30 km et c’est un autre monde !). Rares sont les plats de viande à moins de 15€, et plutôt dans les 20€ pour du poisson. Comptez entre 10 (ça devient rare…) et 15€ pour une pizza, et entre 12€ et 20€ pour des pâtes.

Où manger pas cher à Nice

aperitivo à Nice pour manger pas cher

exemple d’aperitivo pas cher

Comme nous venons de le voir, les restaurants à Nice sont un peu chers. Mais il existe des solutions pour les petites bourses.

Manger pas cher avec Lafourchette

N’hésitez pas à consulter le site Lafourchette pour obtenir des réductions éventuelles et faire votre sélection grâce aux avis (il faut vraiment avoir mangé dans les lieux pour en émettre un).

Il y a tout de même plus de promotions hors saison. Et oui, en été les restaurants font vite le plein !

Manger pas cher dans le Vieux Nice

Les restaurants « touristiques » proposent souvent des menus moins chers. Mais si cela pourra soulager les petites bourses, ne vous attendez pas à de la très bonne qualité (hélas).

Il est possible de manger des spécialités niçoises sur le pouce. Je vous livre quelques adresses pas très chères plus bas.

Les snacks, fast-food et aperitivi sur le boulevard Jean Jaurès

Nice vue depuis la tour Saint François

le boulevard Jean Jaurès entre le Vieux Nice et la promenade du Paillon

Le boulevard Jean Jaurès (où passe le tram) borde le Vieux Nice et la Promenade du Paillon. Il comporte plusieurs snacks, traiteurs orientaux, fast-food (comme la street food indienne) qui pourront dépanner.

Concept venu tout droit d’Italie, l’aperitivo consiste en un buffet à volonté de divers petites choses (souvent des parts de pizza, pâtes, salades, etc) et d’une boisson avec ou sans alcool.

Pour 10€, vous pouvez donc faire le plein ! Bien sûr, ce n’est pas non plus là que vous mangerez le mieux, mais le concept est sympa, convivial et soulage le porte-monnaie !

Attention, comme son nom l’indique, il s’agit d’un « apéritif » donc à horaires limités, souvent de 18h à 19h30 ou 19h à 20h, etc.

Le quartier de la gare Thiers et Malausséna

Les rues autour de la gare Thiers et Malausséna (au nord de l’avenue Jean Médecin) sont plus populaires. Et on y trouve des snacks ou petites adresses moins chers que dans les coins touristiques. Le tram dessert ce quartier, puis ce n’est pas si loin à pied surtout aux beaux jours !

Manger pas très cher sur la rue de France

Prolongeant la rue Masséna et en partie piétonne, la rue de France propose autant d’attrape-touristes un peu chers que de quelques snacks plus abordables.

Je vous livre également quelques adresses plus bas, en précisant leur gamme de prix. N’étant pas une souris riche, je fréquente plutôt les établissements à budget « moyen », même si je connais quelques adresses plus chères.

Où manger dans le Vieux Nice ? Les bonnes adresses de la souris

En tant que touriste, vous serez sans doute amenés à manger dans le Vieux Nice ou à proximité immédiate. Je vous livre ici quelques-unes de mes adresses :

Manger niçois dans le Vieux Nice

Où manger les meilleures soccas de Nice

Plusieurs restaurants proposent des soccas dans leurs menus, mais je vous suggère ces deux adresses, autant pour manger juste une socca que pour goûter aux autres spécialités :

  • Chez René Socca (2 Rue Miralheti) : il s’agit là d’une véritable institution à Nice ! On y fait la queue pour déguster les soccas qui sortent du four, les petits farcis, les beignets de fleurs de courgettes, sardines grillées… Une valeur sûre ! Petit bémol : le confort y est moindre, René Socca servant surtout de la nourriture à emporter (pas de commandes à table), mais on peut s’asseoir au bar d’en face, à condition de consommer une boisson. Prix doux !
  • Lou Pilha Leva (10 rue du Collet) : autre institution dans le genre de René Socca. On partage les grandes tables pour y déguster les spécialités niçoises ou on prend à emporter ! Prix également plutôt doux.

Un peu partout des restaurants proposent des « menus niçois » ou de la cuisine traditionnelle niçoise. Je vais être honnête, cela fait bien longtemps que je ne les ai pas testés, et ils semblent quand même assez touristiques.

Comme beaucoup de Niçois, quand je suis sur place je prends à emporter ou je déguste sur place dans les adresses citées ci-dessus. Je vous recommande de vérifier les avis sur Tripadvisor ou si possible sur Lafourchette (il faut vraiment avoir mangé dans le lieu pour écrire un avis). Évitez les attrape-touristes du cours Saleya, surtout en saison !

Autres restaurants dans le Vieux Nice

Bien sûr, dans le Vieux Nice, il n’y a pas que la cuisine niçoise ! Il y a aussi la cuisine italienne ! 😉 Nice est en effet très influencée par sa voisine et ça se sent ! Pâtes, pizzas, mais également plats plus recherchés… ce n’est pas ce qui manque à Nice !

La cuisine italienne dans le Vieux Nice

Voici quelques adresses que j’aime bien et recommande :

  • La Voglia (2 Rue Saint-François de Paule) : encore une adresse plutôt renommée, on y vient pour ses bonnes pizzas et surtout ses énormes plats de pâtes ! Je recommande les gratins, mais il faut avoir de l’appétit ! Quant aux desserts, ils ne sont pas faits pour une seule personne ! L’établissement propose également un plat du jour. Vous pourrez également dîner ou déjeuner dans ses annexes, telle que La Favola et le Piu, également sur le cours Saleya. Le Piu est désormais célèbre pour sa terrasse côté mer.

    pâtes aux fruits de mer dans un restaurant à Nice

    pâtes aux fruits de mer à La Favola

  • La Casa Leya (36 cours Saleya) : voilà une bonne adresse du cours Saleya ! Pizzas, pâtes, poissons, viandes… tout y semble bon (pour ce que j’ai testé). Attention cependant, j’y suis retournée en juillet 2020 pour reprendre des pâtes aux truffes et je les ai trouvées moins goûteuses…
  • pizza au rouget restaurant Vieux Nice

    pizza au rouget

    Le bar du coin (2 rue Droite) : on y voit pour ses pizzas à pâtes fines à prix très corrects et sa petite terrasse sympa. Je vous conseille la pizza au rouget, au moins c’est typique et peu trouvable ailleurs !

  • Ganoka (13 rue du Collet) : nouveau petit établissement à la déco moderne et sympa, on y trouve notamment des pâtes et risotti ainsi qu’une salade du jour, et en été, des « healthy bowls », sortes de Poke Bowl revisités façon niçoise. Tout est cuisiné avec des produits frais et à prix doux très compétitifs dans le Vieux Nice. Miam les pâtes à la crème de truffes noires !
  • Pasta Basta (18 rue de la Préfecture) : petite adresse sympa avec des pâtes fraîches, pizzas à pâte fine, bruschetta, et quelques autres plats du coin. Le concept : on choisit son type de pâte puis sa sauce. Prix intéressants et réductions Lafourchette selon les périodes.
  • Acqua e Farina (38 rue de la Préfecture) : vrai restaurant napolitain avec des pizzas… napolitaine (pâte épaisse donc). Prix dans la moyenne.

Pubs, world food et crêperie dans le Vieux Nice

Marre des restos italiens ? Pas de soucis, on trouve aussi autre chose dans le Vieux Nice ! Si à une époque il était difficile de manger autre chose, aujourd’hui les restaurants de world food fleurissent un peu partout. Voici quelques lieux que je connais et fréquente encore :

  • Le Merkado (2 rue Saint-François de Paule) : c’est un bar à tapas plutôt sympa et fréquenté aussi bien par les touristes que par la jeunesse niçoise. Les prix restent avantageux surtout pour une ville comme Nice.
  • Ma Nolan’s Irish Pub (2 rue Saint-François de Paule) : juste à côté, ce pub est devenu une véritable institution du Vieux Nice ! Bien sûr vous y retrouverez les touristes britanniques ou américains, mais également les Niçois. Nourriture typique de pubs, concerts, etc
  • King Marcel Nice : si vous aimez les burgers, cette petite chaine a ouvert une succursale sur le cours Saleya. Burgers et frites maison !
  • Wayne’s bar (15 rue de la Préfecture) : oui encore un pub… on y vient surtout pour boire un verre en happy hour, mais on peut également y manger (burgers, fish & chips…)
  • Le Trimaran (13 place Saint-François) : pour changer, une bonne crêperie que j’ai souvent eu l’occasion de fréquenter ! Attention, hors l’été, pas de service le soir.

Où manger hors du Vieux Nice ?

Parce que Nice ne se limite pas au Vieux Nice, voici quelques adresses que je connais. Rassurez-vous, rien de bien éloigné. 😉

Les adresses autour de la place Garibaldi et du port

  • Napoli Napoli (8 rue Cassini) : voici une adresse qui ravira les petites bourses (comme moi, hum). Situé à deux pas de la place Garibaldi, cette petite trattoria familiale napolitaine (avec un nom pareil, logique !) propose de délicieuses pâtes, plats de viande ou poisson. Simple et efficace, mention spéciale aux pâtes bolognaises, parmi les meilleures que j’ai jamais mangées, et pour 8€ ! En plus le patron est sympa ;-). Attention, pour le moment le restaurant n’a pas rouvert après le déconfinement, à suivre…

    tagliatelles bolognaises chez Napoli Napoli

  • L’Agrume : manger en terrasse sur la place Garibaldi, ça vous tente ? J’ai pu tester ce resto plutôt sympa, proposant une carte « à la mode » avec des Poke Bowl, Pad Thaï, tartares de poissons et de viandes, pâtes, pizzas, viandes et poissons cuits. Plutôt pas mal ! J’ai bien aimé le fritto misto et le tartare de thon aux agrumes.
  • Le Bistrot Saint-Georges : situé derrière le port au 50 boulevard Stalingrad, j’y ai apprécié le ceviche aux fruits exotiques et le risotto à l’encre de seiche et gambas. J’ai pu bénéficier d’une promotion Lafourchette.un risotto à Nice
  • Les Amoureux (46 boulevard Stalingrad) : pour manger de bonnes pizzas napolitaines, en forme de cœur en plus !
  • Chez Pipo (13 rue Bavastro) : il s’agit d’une adresse réputée pour ses déclinaisons de socca et ses spécialités niçoises.

Où manger des huitres et bons fruits de mer à Nice

  • Le Café de Turin : cet établissement est une véritable institution sur la place Garibaldi et à Nice. Vous y trouverez des fruits de mer et huitres à emporter ou à déguster sur place. Les produits sont frais. Bien sûr, il faudra mettre la main au porte-monnaie…

Manger de bonnes moules à Nice

  • Le Rocher : situé place Guynemer sur le port, juste sous la colline du château, ce restaurant spécialisé dans les moules-frites portent bien son nom ! Bon choix de moules (miam celles au maroilles ! très bien pour une souris 😉 ) frites maison, et des quantités généreuses ! Le tout avec une terrasse sympa. Prix abordables (12€ les marinières, un peu plus les autres).

moules frites à Nice

Le petit Marais niçois : un lieu branché à la mode

Depuis quelques années, la rue Bonaparte est devenue piétonne et constitue désormais l’axe principal de ce qu’on appelle « le Marais niçois ».

Sur quelques centaines de mètres, cette rue qui jouxte la place Garibaldi en direction du port, offre de belles terrasses quasi toujours remplies !

Tapas, nourriture fusion ou bistronomique, bars branchés, cela attire les « jeunes » Niçois et les touristes. Par contre comme tout endroit qui se veut branché, les prix s’en ressentent.

On trouve pas mal de restaurants dans les rues adjacentes, entre spécialités niçoises, italiennes ou des bistrots.

Les adresses dans la zone piétonne (rue Masséna et rue de France)

Cette zone piétonne hors du Vieux Nice peut être considérée comme un second « centre touristique » de la ville. Créée dans les années 1970 pour redore l’image d’une ville trop envahie par les voitures (vive le progrès !) cette zone a pour axe principal la rue Masséna, parallèle à la mer et qui part de la place Masséna (logique).

Je vais être honnête : c’est un peu le règne des restaurants à touristes ! Il vaut mieux là encore consulter les avis sur le net avant de vous décider. L’été, ce n’est pas vraiment le meilleur endroit pour manger. Mais on y trouve quelques adresses sympas.

  • La Villa d’Este (6 rue Masséna) : quasi jumelle de la Voglia du Vieux Nice, j’y ai toujours bien mangé. Les prix ont quand même bien augmenté depuis quelques années.
  • Le Boccacio (7 rue Masséna) : spécialités de fruits de mer et poissons, paella géante. C’est bon mais il faut être prêts à y mettre le prix !
  • La Trattoria (37 rue de France) : de très bonnes pizzas au feu de bois, garnies avec de bons produits. Les pizzas ne sont pas très chères (entre 12,50€ et 15€), le reste un peu plus…

La halle gourmande de l’ancienne gare du Sud

Un peu plus loin mais desservie par le tramway, cette ancienne gare des chemins de fer de Provence (ou plutôt sa halle métallique) fut récemment reconvertie en marché gourmand.

Vous y trouverez plusieurs stands de diverses cuisines, de Nice et du monde, des bars, etc.

Je vous vous recommander « IT Trattoria » et ses bons produits italiens. J’ai pris les pâtes truffes mascarpone et parmesan, hum, un délice ! Et pour 12,90€, rien à dire, c’était même parmi les meilleures dégustées à Nice.

Pour découvrir tous les stands de la gare du sud c’est ici : http://lagaredusud.com/

pâtes à truffes à Nice

pâtes aux truffes du IT Trattoria

Où manger de bonnes glaces à Nice ?

Quitter Nice sans gouter aux merveilleuses gelati de tradition italienne, sacrilège ! Si les glaciers ne manquent pas, en voici quelques-unes que j’aime bien :

  • Fenocchio : place Rosetti, il s’agit d’une institution, avec une centaine de parfums dont plusieurs assez originaux !
  • Chez Néron (15 place Saint-François), un délice ! Une petite terrasse permet de profiter de la place par beau temps, sympa !
  • Azzurro (1 rue Sainte-Réparate), que j’aime beaucoup. Leurs cornets maisons sont délicieux !
  • GROM : la célèbre chaîne de glaces artisanales italiennes a ouvert ses portes à Nice rue Masséna.
  • Amorino : la chaine française (et oui !) de glaces artisanales possède également une succursale à Nice rue Masséna. Profitez des parfums de saison !
  • Arlequin :  (9 rue Malausséna) moins connu car plus éloigné du Vieux Nice, il s’agit d’un des meilleurs glaciers de la ville, qui mérite un petit détour 😉
terrasse en automne dans le Vieux Nice

Chez Néron dans le Vieux Nice

Voilà, vous savez maintenant où manger à Nice ! J’espère vous avoir donné l’eau à la bouche ! 😉

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Loading...

Vous pouvez désormais découvrir le Vieux Nice ou préparer votre voyage dans la capitale azuréenne 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *