Rostov-le-Grand : le plus beau kremlin de l’anneau d’or

vue sur le kremlin de RostovRostov-le-Grand (Rostov Veliki en russe) fait partie des perles de l’anneau d’or, ces villes historiques autour de Moscou.

On y vient surtout pour son magnifique kremlin et les fresques de ses églises.

Mais cette ville de 30.000 habitants mérite aussi le détour pour découvrir une authentique ville russe, loin des fastes des deux capitales.

J’ai pu découvrir son petit centre historique, son lac, et le monastère Saint-Jacques, autre lieu digne d’intérêt. Suivez-moi pour une petite visite guidée du kremlin et de la ville !





Plan de Rostov-le-Grand

Comment aller à Rostov-le-Grand

En train

dans le train express pou RostovLe plus simple est de prendre le train express qui parcourt les 200 km de distance en 2h40 (oui, c’est le train rapide…). C’est cette option que nous avons choisie !

Vous pouvez acheter vos billets sur le site officiel des chemins de fer russes (disponible en anglais) une fois que vous aurez créé votre compte.

Attention, il faut choisir la gare de « Rostov-Iaroslavskii« .

Il n’existe que 4 trains par jour qui sont express, dont un vers 07 h 35 et le suivant à…14 h 45 ! C’est ce dernier que nous avons pris, et avons choisi un train à 20 h 20 au retour, pour bien profiter de la journée.

J’ai payé 20€ l’aller-retour. Peu de souplesse donc, mais il a fallu s’y plier.

Le départ se fait de la gare de Iaroslav à Moscou, assez centrale. Il suffit de montrer son passeport, le billet servant surtout pour vous rappeler votre numéro de place (si quelqu’un n’a pas déjà décidé de s’y mettre !).

Le trajet n’est pas des plus confortables : en effet, la voie ferrée est dans un état moyen et cela gigote beaucoup ! Ce qui explique aussi le temps de trajet. Bien sûr, ne manquez pas votre arrêt !

Typique : les passagers qui traversent les voies après le départ du train pour rejoindre le bâtiment de la gare. Vous ne verrez pas ça en France… c’est interdit !

passagers traversant la voie ferrée à Rostov

De la gare de Rostov-Iaroslavskii au centre

La gare est située à 2 km du centre. Pas de panique, des taxis vous attendent et vous y conduisent pour une somme fixe (100 roubles en 2018, soit 1,3€ environ).

Pour le « fun », nous avons préféré, à l’aller, emprunter une marchroutka (mini-bus) pour 21 roubles. Pas une question de prix, mais c’est plus typique !

marchroutka

Nous avons d’abord fait un détour pour desservir les questions périphériques, sans charme, mais au final, c’est là que les gens vivent, le centre de Rostov étant désormais peu peuplé !

quartier périphérique de Rostov

une église à Rostov

Combien de temps pour visiter Rostov-le-Grand ?

Vous pouvez vous contenter d’une journée en étape sur votre parcours, pour visiter le kremlin et éventuellement le monastère Saint-Jacques.

Personnellement j’ai préféré avoir deux jours pleins pour bien profiter de cette charmante petite ville « hors du temps » et découvrir une Russie bien différente de Moscou ou Saint-Pétersbourg.

Où loger à Rostov-le-Grand ?

vue sur le kremlin de Rostov depuis le Lion's hotel

vue depuis la chambre d’hôtel

Le mieux est de loger dans le centre, à proximité immédiate du kremlin. Pour ma part, j’ai regardé sur booking.com et j’ai choisi le Lion’s hotel (je sais, drôle de choix pour une souris !).

Pour environ 20€/nuit, j’ai eu une chambre avec salle de bain moderne (pas toujours le cas en Russie) et vue sur le kremlin, petit déjeuner compris.

Seul bémol : les rideaux trop fins pour vraiment occulter l’éclairage urbain puis la lumière du jour.

Heureusement dans un sens, le soleil fut le grand absent du séjour, hum. Prévoyez donc vos masques de nuit ! Mais comme un peu partout en Russie…

Le centre de Rostov-le-Grand

centre de Rostov le GrandBien sûr, puisqu’on y est, autant s’y balader ! Le centre n’est pas grand, et honnêtement, il est peu animé. Si vous voulez vous reposer de la frénésie urbaine moscovite, c’est l’idéal !

Il y règne une atmosphère hors du temps, entres immeubles à la peinture défraîchie ou tombant en ruine, au milieu d’autres fraîchement rénovés.

Rostov fut une cité prestigieuse au 12e siècle, « capitale » régionale, ville de négoce. Hélas, aujourd’hui, on a plutôt affaire à une ville endormie et pas toujours bien léchée…

Dans le centre on trouve surtout des hôtels-restaurants et quelques petits commerces.

Spécial : on peut encore y voir des vestiges de l’époque communiste, notamment une statue de Lénine ! Ces statues sont d’ailleurs présentes dans la plupart des villes russes.

Les noms de rues sont également évocateurs ! Leninskaya, 50 ans d’octobre, rue Karl Marx ou Kirov… Hum !

statue de Lénine

rue à Rostov

rue à Rostov

une rue et une église

église en ruine à rostov

Un peu plus loin, parallèle au lac, vers le monastère Saint-Jacques, on retrouve des petites isbas colorées, certaines en meilleur état que d’autres…

Partout, c’est assez verdoyant, on est loin des trottoirs bien goudronnés ! Par contre, si elle est un peu « déglinguée », la ville est très propre.

rue leninskaya à Rostov

une rue et une lada

une isba

isbas à rostov

Vers le lac, on retrouve le charme « bucolique » des petites maisons en bois noyées dans la verdure…

 

Le Kremlin de Rostov-le-Grand

C’est bien évidemment le principal attrait de la ville, et ce qui attire les touristes ! Et oui, Moscou n’est pas la seule à posséder un kremlin, qui veut simplement dire « forteresse » !

plan du kremlin de rostov

Présentation et histoire

kremlin de RostovLe kremlin de Rostov fut érigé entre 1670 et 1683 à l’aide des pierres blanches de la ville.. Il est situé en plein centre et au bord du lac Nero.

C’est le métropolite Jonas Sysoevitch qui ordonna sa construction pour en faire sa résidence. Il s’agit d’un bel exemple d’architecte religieuse, civile et militaire : les remparts devant pouvoir soutenir un siège.

A cette époque, Rostov était un grand centre religieux et commerçant, mais un siècle plus tard, le siège du métropolite fut transféré à Iaroslav (la capitale régionale) et le kremlin entama son déclin.

Aujourd’hui, on y voit plusieurs églises et musées, notamment le musée des émaux de Rostov, véritable spécialité locale, le musée des icônes et le musée d’objets religieux.

Bien sûr, avant de le visiter, faites le tour des remparts du kremlin ! C’est une véritable image de forteresse de conte de fées qui s’offre à nos yeux !

Horaires du kremlin de Rostov

Le kremlin de Rostov est ouvert tous les jours de 10 h à 17 h. L’enceinte reste ouverte les vendredis et samedis soir jusqu’à 20h pour l’accès au restaurant.

Prix des billets du kremlin de Rostov

Nous voilà encore face à une usine à gaz façon russe !

  • tarifs des billets pour le Kremlin de Rostov

    détails des billets

    Il existe un billet global à 700 roubles (en 2019) comprenant la visite des églises et de tous les musées, mais PAS de l’ascension sur la tour de l’eau.

  • Un billet à 50 roubles permet l’accès à l’enceinte du Kremlin,
  • Un billet à 200 roubles permet l’accès au chemin de ronde, la visite des églises et du petit musée des antiquités.
  • Un billet à 150 roubles offre l’accès à la tour de l’eau et sa belle vue panoramique
  • Chaque autre musée peut se visiter séparément, à vous de voir !

Nous avons choisi de ne visiter que le musée des émaux (100 roubles), ayant déjà vu des icônes à la Galerie Tretiakov de Moscou et au Musée russe de Saint-Pétersbourg.

Site officiel (en russe uniquement !)

Combien de temps passer dans le kremlin de Rostov ?

Nous y avons passé presque 4 heures en ne visitant pas tout, mais en prenant notre temps. Selon ce que vous choisissez de visiter ou pas, comptez entre 2 heures et la journée !

Plan en anglais du Kremlin de Rostov

La visite

Nous accédons d’abord à l’enceinte du Kremlin, agréable lieu verdoyant et reposant ! Par chance,  il n’y avait pas la foule, ouf ! J’ai commencé par admirer l’architecture extérieur. J’aime tellement les beaux bulbes russes que j’étais aux anges !

dans l'enceinte du kremlin de Rostov

intérieur du Kremlin de Rostov

intérieur du kremlin de rostov

La vue panoramique depuis la tour de l’eau

Commençons pas prendre de la hauteur ! La grimpette vaut le coup, même si avec mes petites pattes, ce n’est pas toujours facile ! On admire la vue globale sur le kremlin, la ville, le lac, et au loin, le monastère Saint-Jacques.

D’abord la vue sur l’enceinte du Kremlin, les églises et leurs bulbes !

vue sur le kremlin de Rostov

bulbes du kremlin de rostov

Nous découvrons également la ville. Là, c’est l’ancien Gostiny Dvor, ou « cour des marchands », complètement délabré…

vue sur rostov

Juste en contrebas du kremlin, de vieux bâtiments, isbas, bord du lac…

vue sur rostov

vue sur une église et les bords du lac

Au loin, nous apercevons le monastère Saint-Jacques au bord du lac.

monastère saint-jacques vu depuis le Kremlin de Rostov

Le chemin de ronde

Contrairement au kremlin de Moscou, les églises ne sont pas regroupées au centre, mais dispersées le long du chemin de ronde. Il faut donc là encore prendre un peu de hauteur pour y accéder ! La vue est pas mal…

kremlin de rostov vu depuis le chemin de ronde

église du kremlin de rostov

Les églises du Kremlin de Rostov

église du kremlin de rostovNous avons pu voir trois églises : celles du Saint-Sauveur, de Saint-Jean-l’Evangéliste et de la Résurrection-du-Christ.

Toutes arborent de magnifiques fresques évoquant des passages de la Bible.

Bien que petites, on en prend plein la vue en passant le pas de la porte !! Les fresques sont partout ! De quoi attraper un torticolis !

Les églises sont typiques du « baroque moscovite », et si vous avez visité celles du kremlin de Moscou, cela vous rappellera des choses ! En plus petit (et plus mignon ? ) quand même.

Comme les églises ne sont plus consacrées, les photos sont autorisées, et on s’en est donné à cœur joie !

Église du Saint-Sauveur

La première dans l’ordre de visite (mais vous pouvez commencer dans l’autre sens…). Un peu différente des autres, plus petite, on en prend déjà plein la vue avec ses fresques sublimes ! Je crois que c’est ma préférée…

église saint-saveur

église saint-saveur

église saint-saveur

église saint-saveur

Saint-Jean-l’Evangéliste

Un peu plus grande, avec toujours de superbes fresques !

saint-jean-l'évangéliste

saint-jean-l'évangéliste

 saint-jean-l'évangéliste

Les corridors peints sont également très beaux ! Les fresques sont vraiment partout…

couloir peint

Surtout ceux amenant à l’église de la Résurrection.

couloir peint

couloir peint

couloir peint

L’église de la Résurrection-du-Christ

Elle ressemble à la précédente, même si bien sûr les fresques sont toutes différentes. Nous sommes tombés sur une démonstration de chant de la part de popes, devant un groupe de… Français !

Vous aurez peut-être remarqué les trous dans les murs des différentes églises : c’est pour une meilleure acoustique !

église de la résurrection du christ

église de la résurrection du christ

église de la résurrection du christ

Attention, rien n’est indiqué en anglais… quel dommage, pour un lieu attirant tout de même les touristes étrangers !

Le musée des émaux de Rostov

Rostov est connu en Russie pour ses émaux. Ce petit musée leur fait donc honneur ! Je m’attendais à ne voir que des pièces anciennes, mais pas du tout ! Cet artisanat est en effet encore très présent dans la région.

La plupart des émaux présent des décors évoquant justement la ville et son beau kremlin.

La « chambre blanche » ou salle des antiquités

Le billet donne accès à cette pièce où on peut admirer le mobilier et divers objets.

chambre blanche du kremlin de rostov

La cathédrale de la Dormition

cathédrale de la dormition de rostovElle est située dans une partie gratuite de l’enceinte du kremlin, au-delà des Saintes Portes.

C’est elle que l’on voit au loin, coiffée de ses originaux bulbes gris ! Antérieure au kremlin, elle date de 1512 !

Son architecture évoque la cathédrale du même nom dans le kremlin de Moscou.

Son entrée est gratuite mais attendez-vous à être déçus ! L’intérieur tombe en ruine et on ne distingue plus grand-chose des fresques d’origine…

A coté se trouve l’arcade-clochers et une autre petite église fermée. J’ai également trouvé mon bonheur dans la boutique de souvenirs !

Il est possible d’accéder à la partie payante du kremlin par les Saintes-Portes, de mémoire, il y avait une caisse à l’entrée, mais personne dedans. Tout n’est pas très clair en Russie, hum.

Le lac Nero

lac NeroAprès la visite du Kremlin, n’hésitez pas à aller vous balader au bord du lac ! Vous pouvez rejoindre en environ 30 mn de marche le joli monastère Saint-Jacques, en suivant les berges vers le sud.

Même si le soleil ne fut pas là pour illuminer nos pas, nous avons apprécié la balade. Ici, tout semble encore hors du temps, et surtout, proche de la nature !

Les berges ne sont pas bétonnées, on se balade au milieu des cailloux et de la végétation, découvrant ça et là des petites barques de pêcheurs, ou bien les pêcheurs eux-mêmes, que rien ne semble troubler.

Plus « pittoresque » : les vieux immeubles déglingués et la zone militaire ! Avec les bulbes du kremlin en toile de fond, c’est un beau résumé de la Russie d’aujourd’hui qui s’offre à nos yeux…

un pêcheur sur le lac

le kremlin de Rostov vu depuis le lac

Depuis les rives, on obtient une jolie vue sur le kremlin. Très pittoresque ! Juste dommage pour l’absence de soleil, snif !

le kremlin de Rostov vu depuis le lac

le kremlin de rostov vu depuis le lac nero

Le monastère Saint-Jacques de Rostov

C’est donc l’autre point d’intérêt de la ville ! Nous commençons à apercevoir ses bulbes se rapprochant de nos yeux. Pas mal ! Ah, que j’aime les monastères orthodoxes (surtout russes ou ukrainiens…).

vue sur le monastère saint-jacques

monastère saint-jacques à rostov

L’entrée est gratuite. Il n’y avait quasiment personne ! Un vrai lieu de repos et pourquoi pas, de méditation. Elle est là, la Russie authentique…

Le monastère fut fondé au 14e siècle mais la plupart des bâtiments présents datent de la fin du 18e et début du 19e siècle. La cathédrale arbore d’ailleurs un style très néo-classique !

monastère saint-jacques à rostov

monastère saint-jacques à rostov

Là encore, il est possible de montrer dans une tour du chemin de ronde pour seulement quelques roubles, et d’admirer la vue sur l’enceinte monastique, le lac, et… sur une jolie église située derrière, dans un champ privé !

monastère saint-jacques à rostov

vue sur le lac nero

église à Rostov

Les photos des églises y sont interdites, mais je n’aime pas repartir sans souvenir sur carte mémoire ! Et je trouvais la cathédrale très belle ! Allez hop, une petite photo, ni vu ni connu ! 😉 L’autre église est plus simple.

cathédrale du monastère saint-jacques à rostov

cathédrale du monastère saint-jacques à rostov

Nous sommes ensuite repartis par le lac, pour découvrir de jolies vues à la tombée du jour… So romantic !

lac nero

isbas au bord du lac nero

lac nero

lac nero

kremlin de rostov vu de derrière

Où manger à Rostov : les bonnes adresses typiques !

Si vous restez une nuit ou deux à Rostov, il faudra bien vous sustenter ! Je dois avouer que de mes deux voyages de trois semaines chacun en Russie, c’est ici que j’ai le mieux mangé… russe !

En effet, à Moscou et Saint-Pétersbourg, les restaurants russes sont plutôt destinés aux touristes étrangers, alors qu’ici ils visent une clientèle plus locale. Les prix s’en ressentent aussi : ici tout est considérablement moins cher !

Pour connaître toutes les spécialités russes, vous pouvez lire mon article sur la gastronomie russe.

Aliocha Popovitch

Pour se régaler de bonnes spécialités locales, c’est l’adresse incontournable ! Situé dans une petite maison en bois, vous ne pouvez pas rater cet établissement !

La déco est très « traditionnelle », voire un brin kitsch diront certains, mais les Russes semblent apprécier, et nous aussi ! Musique, costumes des serveuses, petits détails, tout y est est !

La carte est bien fournie en pelmeni (les raviolis russe), viande (boeuf strogonoff, poulet à kiev ou autre), poisson du coin (enfin du lac), desserts…

Miam ! Mais aussi des salades et des légumes, hum, pas d’excuses…

Mention spéciale à la délicieuse et originale omelette gratinée de pelmeni à la viande, et au poulet pané fromage et champignons.

Pour le dessert, les vareniki (raviolis… ukrainiens !) fourrés à la cerise sont un délice ! Tout est fait maison et dans les règles de l’art.

Ne manquez pas non plus de goûter aux boissons locales : sbiten (à base de miel et épices), kvas (à base de pain noir fermenté), mais surtout l’hydromel des monastères voisins !

Les prix ? Et bien, pour notre plus gros repas, nous avons payé l’équivalent de 8€ à deux !!.

Seul bémol, ça ferme à 20h.

Russkie Prodrovie

Juste en face de notre hôtel, sous des arcades, la carte de ce restaurant nous faisait de l’œil !

Un poil plus cher mais servant tard (fermeture à minuit de mémoire) nous y avons dîné lors de notre deuxième soirée à Rostov.

Là encore la carte est bien fournie de bonnes spécialités russes et locales !

Dans un cadre également agréable et assez « typique », nous avons pu déguster une bonne soupe de poissons du lac, des pelmeni perche (du lac) et saumon (du lac ?) et un filet de saumon sauce mûre.

Et oui, en Russie, on aime bien ce genre de mélange. Ça tombe bien, moi aussi !

Environ 15€ le repas pour deux.

Restaurant du Lion’s hotel

Le premier soir, nous avons tout simplement dîné dans le restaurant situé dans notre hôtel. Il est également ouvert aux non-clients de l’hôtel.

Pas mal non plus ! Nous avons pu déguster un bon bortsch, des crêpes saumon et caviar rouge, et un bœuf strogonoff avec une excellente sauce  !

Bon à savoir, le centre-ville ne manque pas d’endroits où s’arrêter ! En Russie, il est possible de venir à n’importe quelle heure dans un restaurant pour seulement boire un verre, ou même manger, les horaires de repas n’étant pas stricts comme chez nous.

Ce fut l’occasion de se réchauffer avec un bon cappuccino (oui, ils sont plutôt réussis en Russie !) dans un hôtel-restaurant et profiter de la déco sympa !

restaurant à Rostov

Voilà, j’espère vous avoir donné envie de visiter Rostov ! 😉

Découvrez également mes articles sur Saint-Pétersbourg

Et sur Moscou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *