La Latina à Madrid : que voir, que visiter

statue en bronze dans le quartier de la Latina à MadridLe quartier de la Latina à Madrid constitue l’un des plus anciens de la ville !

Avec ses petites ruelles pentues aux immeubles en pierre, ses églises, placettes, il est un des plus agréables à parcourir !

C’est là que le sens « vieux Madrid » prend tout son sens ! On se croirait d’ailleurs plutôt dans un grand village…

Ce quartier fut nommé d’après Beatriz Galinda, la préceptrice d’Isabelle la Catholique, surnommée La Latina. Elle fonda également un hôpital avec son mari, lui aussi nommé « La Latina ».

Il s’agit également d’un quartier vivant où les Madrilènes aiment sortir !

Suivez la souris, qui connait bien le coin pour y avoir été plusieurs fois !

Plan du quartier historique de la Latina


Afficher une carte plus grande

Balade dans la Latina de Madrid

une ruelle de la Latina à MadridLa balade débute en contrebas de la calle Mayor, axe commerçant du Vieux Madrid.

Je vous propose un petit itinéraire du nord au sud (plus ou moins…)

Nous avons d’abord déambulé sans itinéraire précis, nous « perdant » dans ce lacis de ruelles anciennes, et ici, plutôt tranquilles !

On ressent l’histoire à chaque coin de rue, même si ça et là quelques constructions modernes s’insèrent (intelligemment) dans le paysage urbain.

Sympa également à la tombée de la nuit !

Basilique San Miguel

Au cours de notre promenade dans le quartier nous sommes entrés par hasard dans la basilique San Miguel, plutôt jolie !

Pas facile d’ailleurs de visiter les églises à Madrid, aux horaires vraiment pas pratiques ! Certaines n’ouvrent pas avant 17 h voir 18 h, ou parfois… et  bien, on ne sait pas !

basilique San Miguel à Madrid

intérieur de la basilique San Miguel à Madrid

La plaza de la Paja

Madrid Plaza de la Paja

Nous n’avons plus qu’à descendre vers la plaza de la Paja, à deux pas de là.

Cette jolie place tout en pente et ombragée (enfin nous y étions l’hiver…) offre quelques sympathiques terrasses où se poser !

Plaza de la Paja à Madrid

Remarquez les plaques des noms de rues ou de places ! J’aime bien ! 😉

plaque de la plaza de la paja à Madrid

Nous avons pu jeter un autre petit coup d’œil dans la chapelle de Notre-Dame-et-Saint-Jean-de-Latran (Capilla de Nuestra Señora y de San Juan de Letrán en espagnol).

Ce fut rapide, car la messe allait commencer !

Ah, pas facile de visiter les églises à Madrid, les horaires sont souvent limités, et il est malvenu de visiter pendant les offices. Alors quand on arrive à en voir une, on est content !

chapelle de Notre-Dame-et-Saint-Jean-de-Latran à Madrid

chapelle de Notre-Dame-et-Saint-Jean-de-Latran à Madrid

Jardin del Principe de Anglona

Ce petit jardin urbain attira également notre attention !

Au milieu des immeubles, jouxtant la plaza de la Paja, nous l’avons trouvé agréable, ! Véritable havre de paix en plein cœur de ville !

Il faisait partie d’un ancien palais qui passa aux mains de différents propriétaires, y compris le prince de Anglona.

jardin du principe de Anglona dans la latina à Madrid

De nuit, avec l’éclairage, ambiance spéciale !

jardin du principe de anglona de nuit

La petite place San Andres

Descendons un peu vers cette jolie placette très typique où les Madrilènes aiment bien profiter des terrasses !

Elle est jouxtée par l’église San Andres et le musée de San Isidro.

place San Andres à Madrid

église San Andres à Madrid

Plaza San Andres à Madrid

La plaza de los Carros

En contrebas, c’est la plaza de los Carros, également prisée des Madrilènes qui profitent du soleil (pas forcément en plein été, hum).

J’ai remarqué le tromple l’oeil très bien fait sur un des murs ! J’aime bien ce genre de fresque murale, toujours mieux qu’un mur vierge, vous ne trouvez pas ? 😉

Plaza Puerta de los Carros à Madrid

trompe l'oeil dans la Latina à Madrid

Encore en contrebas, on arrive sur la plaza Puerta de Moros, qui ressemble plus à une rue qu’à une place, mais dont j’ai bien aimé la plaque de nom !

plaque de la plaza de puerta de moros à Madrid

La chapelle baroque de l’église San Andrés

Non loin de là, allons voir cette jolie église.

La façade me plut de suite, mais encore plus intéressante, la chapelle baroque située dans l’axe de la nef ! Vraiment très impressionnante, et tranchant avec le reste de l’église.

eglise San Andrés de la Latina à Madrid

chapelle de l'eglise San Andrés de la Latina à Madrid

coupole de la chapelle San Andres à Madrid

Le musée San Isidro : musée des origines de Madrid

Sur la place du même nom, le « petit » musée San Isidro est un des rares du centre historique de Madrid.

Comme son nom l’indique, il retrace l’histoire des origines de Madrid, depuis la Préhistoire jusqu’à l’époque mudéjare (après les invasions arabes).

Pour la suite, ce sera au musée d’histoire de la ville dans le quartier de Chueca.

On y voit également un petit jardin médiéval assez sympa !

Je l’ai trouvé plutôt bien fait et intéressant, avec des maquettes, objets, vidéos…

En plus il est gratuit ! 😉

La plaza de la Cebada et son marché couvert

Allons voir juste à côté ! Cette place est également animée par des terrasses. Vous l’aurez compris, il s’agit vraiment d’une spécialité madrilène bien sympathique !

Son nom signifie « place de l’orge » et c’est là que se tenaient les halles à l’époque médiévale, d’où la présence actuelle d’un marché.

Bon là encore, comparé à ailleurs dans la ville, ce n’est pas si donné (toute proportion gardée, on n’est pas à Paris).

plaza de la Cebada à Madrid

plaza de la Cebada à Madrid

Le marché (mercado) de la Cebada

Juste en contrebas se trouve ce grand marché couvert, et oui, encore un ! Madrid en regorge, chaque quartier semble avoir le sien…

Celui-là est particulier coloré.

Bon, nous y étions en fin d’après-midi et tous les stands n’étaient pas ouverts, mais en tout cas, il y a du choix !

La Cava Baja et la Cava Alta

plaque de rue de la calle de la cava baja à MadridVous vous demandez où boire un verre dans le quartier ?

Où ressentir l’ambiance typiquement madrilène, animée et authentique ?

Et bien ne cherchez plus, ces deux rues sont faites pour vous !

En particulier la calle de la Cava Baja, où se succèdent bars à tapas, restaurants, etc. En début de soirée, animation garantie ! Elle porte bien son nom…

Attention cependant, le quartier de la Latina ne figure pas parmi les moins chers de la ville, ce n’est donc pas là que vous mangerez à moindre coût…

Nous ne nous sommes pas arrêtés, mais nous avons bien aimé l’ambiance !

Outre l’animation, j’ai bien aimé les devantures de plusieurs établissements, toute en azulejos (carreaux de faïence) typiques du pays !

La calle de la Cava Alta, juste au-dessus (logique vu le nom…) offre moins d’animation, mais un joli alignement de façades très pittoresque !

La basilique San Francisco el Grande (Saint-François-le-Grand)

Redescendons cette fois ! Et oui, je vous avais dit que tout était plus ou moins en pente 😉

basilique San Francisco el Grande de Madrid

Reconnaissable de loin avec sa grande coupole et parmi les plus grandes églises de la ville, elle fait partie d’un monastère franciscain fondé au XIIIème siècle, bien qu’elle ne fut achevée qu’en 1785.

Elle arbore un style très néoclassique assez « froid », bien que l’intérieur soit plus riche.

basilique San Francisco el Grande de Madrid

Hélas, je n’ai jamais pu la visiter malgré mes différents passages dans le quartier : j’arrivais toujours lors des horaires de fermeture !

Une fois n’est pas coutume, je vous propose donc des pohotos de Wikipedia pour vous donner une idée de l’intérieur (et vous donner envie !).

intérieur de la basilique san francisco el grande

@José Luis Filpo Cabana licence creative Commons

coupole de la basilique san francisco el grande de Madrid

@José Luis Filpo Cabana licence creative Commons

On peut y voir des tableaux de Zurbaran et de Goya dans le musée attenant à la basilique.

La basilique est bordée par un petit jardin, et en contrebas se trouve également les jardins Las Vistillas. Et oui, Madrid est une ville plutôt verte !

Le marché aux puces du rastro et street-art dans la Latina

Tous les dimanches « matins » (jusqu’à 15h environ, matinée espagnole 😉 ) se tient le marché aux puces du rastro.

Ce célèbre marché très fréquenté est à cheval entre le quartier de la Latina et celui de Lavapiés.

marché aux puces du rastro à Madrid

Rendez-vous à la station de métro La Latina en poursuivant par la calle de San Millan et rues alentour.

Outre les stands de tout et de rien (pas forcément d’antiquités au final…) on peut faire la « chasse » au street-art.

street art dans le quartier de la latina à Madridstreet art dans le quartier de la latina à Madrid

On en voit plus dans le quartier voisin de Lavapiés mais la Latina n’est pas en reste.

Le street art se voit surtout sur les rideaux de fer des boutiques, raison de plus pour venir le dimanche… quand elles sont fermées !

street art dans le quartier de la latina à Madrid

street art dans le quartier de la latina à Madrid

street art dans le quartier de la latina à Madrid

Personnellement, j’aime beaucoup cette forme d’art et cela contribue grandement au charme de Madrid pour moi !

On voit aussi quelques murs peints. Sympa !

mur peint dans la Latina à Madrid

Balade autour du palais royal de Madrid

Je vous propose désormais de remonter en direction du palais royal de Madrid et de la cathédrale de la Almudena, juste à côté.

Cela fait selon moi partie des « incontournables » à voir à Madrid et peut être couplé avec la visite du quartier de la Latina.

palais royal et cathédrale de Madrid

palais royal et cathédrale de Madrid

Plan du quartier du palais royal de Madrid


Afficher une carte plus grande

Visite du palais royal de Madrid

Allons enfin voir ce fameux palais ! 😉

De style néo-classique et baroque tardif (voyez comme je connais mes classiques !), cet imposant palais fut bâti entre 1738 et 1755 pour devenir la résidence officielle des monarques espagnols, jusqu’à nos jours.

Depuis la plaza de la Armeria qui s’étend entre le palais et la cathédrale de la Almudena, j’ai pu admirer la vue sur les jardins del Campo de Moro.

Le palais est ouvert tous les jours de 10h à 18h d’octobre à mars et de 10h à 20h d’avril à septembre (dernier accès 1h avant), sauf jours de fermeture exceptionnelle, comme nous avons pu le constater un jour en trouvant porte close !

Le tarif en 2020 est de 13€ (10 en 2018…), mais accès gratuit les deux dernières heures du lundi au jeudi pour les citoyens et résidents de l’UE et d’Amérique latine. Plus d’infos sur le site officiel

Nous l’avons visité lors de notre premier séjour dans la ville, malheureusement les photos étaient strictement interdites et les salles bien surveillées !

Nous y sommes retournés lors d’un troisième séjour (oui, quand on aime, on ne compte pas…) et avons pu en « voler » quelques-unes, et nous les partageons avec vous !

L’Armurerie

Outre les appartements royaux, la visite comporte une très belle collection d’armurerie et une ancienne pharmacie (en travaux lors de notre passage en janvier 2018).

armurerie royale à Madridarmurerie du palais royal de Madrid

Le grand escalier du palais royal de Madrid

Les photos sont autorisées dans le grand escalier (il faut bien laisser les touristes faire leur selfies, sinon ça râle trop) 😉 mais pas au-delà !

grand escalier du palais royal de Madrid

palais royal de Madrid

palais royal de Madrid

Les salles d’apparat du palais royal

Auel dommage de ne pouvoir immortaliser sur carte mémoire cette succession de salles d’apparat, la riche salle du trône, la splendide salle à manger, ou la chapelle royale !

Bon, étant plus du genre à braver cette interdiction lorsque cela est possible, nous avons ramener quelques « souvenirs », notamment du très rococo « salon chinois » et du cabinet de porcelaine. C’est déjà ça !

salon chinois du palais royal de Madrid

salon chinois

salon de porcelaine du palais royal de Madrid

salon de porcelaine

cabinet chinois du palais royal de Madrid

cabinet chinois

Les jardins de Sabatini

En contrebas du palais royal, on peut se promener dans les jardins de Sabatini, plutôt agréables, même si pas très grands. De là, on obtient une jolie vue en contreplongée du flanc nord du palais.

Malheureusement, nous n’avons pas réussi à trouver l’entrée des jardins du Campo del Moro, encore plus en contrebas.

Nous n’avons pu déterminer si l’accès en étant simplement limité, mais à défaut, nous avons pu prendre une photo à travers les grilles !

La cathédrale Nuestra Señora de la Almudena de Madrid

Son imposante façade (un peu mastoc à mon gout) se dresse face au palais royal.

Edifiée entre 1883 et 1993 (c’est long de construire une cathédrale dis-donc !), il s’agit d’une cathédrale récente, mélangeant les styles : néo-classique et néo-baroque à l’extérieur, néo-gothique à l’intérieur, néo-roman dans la crypte.

Avant de la visiter, ne manquez pas d’admirer les portes d’entrées en bronze, aux bas-reliefs très impressionnants !

Mais pour être honnête nous ne l’avons pas trouvée très à notre goût : manque de grâce et de finesse, intérieur sobre et froid. Les vitraux abstraits apportent une petite touche d’originalité !

Enfin, si vous passez devant, visitez-la quand même, c’est gratuit, et ça fait tout de même partie des monuments majeurs de la ville !

L’intérieur de la cathédrale de la Almudena

La crypte de la cathédrale de la Almudena

crypte de la cathédrale de MadridNous avons visité sa crypte, dont l’accès se fait plus en contrebas, et nous l’avons mieux appréciée.

Elle comporte quelques tombeaux et de belles chapelles, malheureusement pas éclairées ! La forêt de colonnes est plutôt réussie !

Mention spéciale au cerbère de l’accueil, qui semblait dépité de nous savoir Français… (nos compatriotes se seraient-ils illustrés par leur mauvais comportement, ou juste un ras-le-bol des touristes venus de l’autre côté des Pyrénées ?).

La visite de la cathédrale est gratuite, pour la crypte, une donation « libre » est obligatoire (minimum 1€/pers).

La cathédrale abrite également un musée, mais ouvert seulement le matin (jusqu’à 14 h 30), tout comme l’accès au dôme… quelles poules ces curés !

Le parc d’Atenas

un parc à MadridRedescendons doucement ! Nous avons pu découvrir ce petit parc légèrement en contrebas de la cathédrale, qui jouxte la Campo del  Moro.

Malheureusement, au cours d’une seconde visite, nous avons pu nous rendre compte que ce dernier était toujours fermé, hum…

En tout cas, ce fut agréable de prendre un peu le soleil dans le parque de Atenas, ça cognait même un peu !

On peut voir des vestiges de l’ancienne muraille arabe, j’aime bien ce genre de choses !

Parque Rio Madrid

Madrid pont de Ségovie

devant le pont de Ségovie

Maintenant, allons voir ce qui se trouve en contrebas du palais royal !

En effet, celui-ci se situe un peu en hauteur de domine le fleuve Manzanares.

Bon, le « fleuve » prête à sourire tant le filet d’eau est mince… Et si le pont de Ségovie, le plus vieux de Madrid, demeure impressionnant, il parait bien démesuré…

Au cours des années 1990, le vilain périphérique de Madrid fut enterré dans sa partie bordant le fleuve, laissant place à une agréable promenade plantée jalonnée de diverses installations.

Nous n’en verrons qu’une partie, celle en contrebas du palais et de la cathédrale, mais nous l’avons trouvée agréable !

Surtout en janvier, l’endroit semblait idéal pour profiter du soleil qui inondait alors nos corps de ses chaleureux rayons ! Ah, un bain de soleil en hiver, que rêver de plus 🙂

En revanche, l’aménagement est plutôt simple et moderne. On espère que les feuilles des arbres poussent suffisamment aux beaux jours, sinon, ça doit cogner dur !!

Que voir autour de la Latina à Madrid ?

Voilà, nous avons fait le tour du quartier de la Latina à Madrid, et même un peu au-delà ! Je vous invite désormais à découvrir le quartier de Lavapiès, avec son street art !

La Latina étant située au cœur du centre historique de Madrid, n’hésitez pas à le découvrir plus en détails.

Avis de la souris sur la Latina à Madrid

En résumé, c’est un des quartiers de Madrid que j’ai trouvé le plus charmant, et j’ai vraiment pris plaisir à y flâner !

Je ne peux que le recommander lors de votre passage dans la capitale espagnole.

Je trouve juste dommage que les prix soient quand même plus élevés qu’ailleurs…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *