Les plus beaux musées de Madrid

Madrid regorge de musées intéressants ! Fans de culture ? Madrid est faite pour vous !

En tant que capitale du royaume d’Espagne, c’est là qu’on retrouve les grandes collections royales, comme le musée du Prado, le musée de la Reine Sofia ou le musée Thyssen-Bornemisza… On peut aussi visiter des musées plus petits et moins célèbres mais non moins intéressants. Suivez la souris pour une petite présentation ! 😉

Mon top 15 des musées de Madrid





Voici une petite liste des plus beaux et intéressants musées madrilènes selon moi :

Les grands musées

Les plus petits musées, tout aussi intéressants

Plus insolite, les fans de transports pourront également visiter Anden 0, le petit musée du métro !

Les musées à Madrid gratuits

Les grands musées sont relativement chers. Mais contrairement à la France, ils disposent de plages horaires de gratuité !

Ceci est particulièrement intéressant pour les grands musées célèbres. En effet, le musée du Prado est gratuit toutes les deux dernières heures de chaque jour, il en est de même pour le musée de la Reina Sofia, également gratuit tout le dimanche après-midi.

Quant au musée Thyssen-Bornemisza, vous pourrez le visiter sans payer tous les lundis de 12h à 16h. Voilà, pas d’excuses ! 😉

Plusieurs musées proposent la gratuité le samedi après-midi et le dimanche matin, tels que le très beau musée archéologique national, le musée du costume, ou le musée du Romantisme. Si cela reste bon à savoir, leur billet d’entrée au plein tarif n’est que de 3€ ! Bien loin des tarifs pratiqués dans les musées parisiens…

Quant aux musées d’Amérique, Cerralbo ou des arts décoratifs, ils sont gratuits le jeudi de 17h à 21h, lors de leur « nocturne » (ils ferment à 15h les autres jours, un peu tôt quand même…). Eux aussi proposent un billet à seulement 3€ le reste du temps.

Pour couronner le tout, les musées offrent également une gratuité pour les demandeurs d’emploi de l’UE, les étudiants, les -18 ans, ou en général les retraités de plus de 65 ans. Ceci sera bien sûr à vérifier sur le site de chaque musée, et reste susceptible d’évoluer.

Voici une petite présentation des musées majeurs, cliquez sur les liens pour accéder à l’article spécifique lorsqu’il y en a un !

Le musée du Prado

Le must, incontournable bien sûr ! Beaucoup viennent à Madrid pour lui !

Présentation

Un des plus grand musée du pays, mondialement connu, il rassemble sur environ 16.000 m² la plus grande collection de peinture espagnole, mais aussi des peintures de différentes écoles européennes, notamment allemande, flamande, hollandaise, italienne, et française. Il comporte quatre niveaux (dont deux principaux et deux plus petits).

Informations pratiques

Le musée du Prado est ouvert tous les jours de 10 h à 20 h (fermeture à 19 h le dimanche). L’entrée en 2018 est de 15 € (un peu cher pour le pays selon nous) mais gratuite les deux dernières heures de chaque jour, ainsi que pour les -18 ans, les étudiants de moins de 26 ans, les demandeurs d’emploi de toutes nationalités (et oui !)… Infos sur le site du musée.

Le rez-de-chaussée

On y retrouve les œuvres du Moyen-Âge espagnol (surtout des œuvres romanes qui ornaient les églises du pays), les primitifs italiens ainsi que les peintures de la Renaissance italienne, les écoles allemande, flamande et hollandaise, avec des artistes tels que Dûrer, Cranach, les Brueghel, Jordaens…

Clou du spectacle : une salle entière dédiée à Jérôme Bosch, où est présenté le Jardin des délices, qui est au Prado ce que La Joconde est au Louvre !

Le 1er étage

C’est là que vous pourrez admirer des toiles des maîtres italiens (Titien, le Tintoret, Véronèse…), espagnols (El Greco, Murillo, Zurbaran, Velazquez, Goya), des peintures flamandes et hollandaises avec notamment une grande galerie dédiée aux grands formats de Rubens (un de mes peintres préférés, il aimait les formes voluptueuses, et je m’y retrouve !), et un peu de peinture française du XVIIIe siècle (Watteau, Fragonard, Boucher, le Lorrain…).

Le 2e étage

On y trouve surtout des tableaux plutôt « joyeux » de Goya (oui, ça change !), peints en préparation pour des tapisseries. Là encore, beaucoup oublient cette section…

Le sous-sol

Vous y découvrirez la petite section des arts décoratifs, à savoir le trésor du Dauphin, offert par Louis XIV à son petit fils. Nous étions seuls dans la section…

Attention !

Il faut savoir qu’il est interdit de prendre des photos dans le musée ! Personnellement, j’aime bien ramener des souvenirs donc cela m’a plutôt frustrée ! Mais on retrouve les œuvres sur le site du musée, ouf ! Nous avons quand même pu en prendre quelques-unes…

Le musée étant grand, lors d’une de mes visites, j’ai fait une petite pause à la cafétéria, plutôt pas mal sans être donné (ni trop chère). Ne pouvant faire de photos du Jardin des délices je me suis rattrapée en achetant un magnet !

Musée national centre d’art de la Reina Sofia

Il s’agit du musée national d’art moderne et contemporain, présentant sur près de 15.000 m² des œuvres des XXe et XXIe siècles. Ouvert en 1992, on peut dire qu’il s’agit un peu du « Beaubourg » espagnol ! Il est situé dans un ancien hôpital modernisé, et agrandi par Jean Nouvel. Les ascenseurs sont situés à l’extérieur du bâtiment, ajoutant ainsi une petite touche moderne !

On y trouve les œuvres des grands artistes espagnols et internationaux : Picasso, Dali, Miro, Gris, Ernst, Bacon, Dubuffet, Léger, Magritte, les Delaunay, Warhol… Bref, le paradis des fans d’art moderne et contemporain ! En ce qui nous concerne, même si nous sommes ouverts à (presque) tout, ce n’est pas notre période préférée.

Nous sommes néanmoins venus trois fois au musée, à chaque fois pendant les horaires de gratuité, ce qui était insuffisant pour tout voir tranquillement, nous n’en avons donc parcouru qu’une partie (l’ensemble du 2e étage) et finalement nous avons bien aimé !

Il nous faudra revenir… On a surtout apprécié la collection Surréaliste (avec notamment les Dali !) et la partie consacrée au début du XXe siècle (le plus figuratif, donc). Je vous propose une petite sélection de photos.

Le musée est ouvert du mercredi au lundi de 10 h à 21 h, sauf le dimanche où il ferme à 19 h. Le prix d’entrée en 2018 est de 8 € (billet acheté en ligne) ou de 10 € sur place, mais les deux dernières heures sont d’accès gratuit. Infos pratique (horaires, tarifs et gratuité) sur le site officiel.

Voici quelques photos par ordre plus ou moins chronologique, selon le parcours proposé par le musée. Nous retrouvons ici des œuvres du début du XXe siècle, avec notamment Joaquin Sorolla, et les premiers Picasso (figuratifs).

Peu après on retrouve Joan Miro, que j’ai bien aimé, car je me suis reconnue dans un des tableaux ! (la ressemblance est frappante, n’est-ce pas ?) 😀 Puis viennent notamment les Surréalistes avec plusieurs tableaux de Salvador Dali, que j’aime bien également. Une section était consacrée à l’art pendant la guerre civile, avec notamment le grand Guernica de Picasso ! Les photos sont interdites dans cette section (pour quelle raison, on ne sait pas…) mais nous avons pu en faire un peu.

Musée Thyssen-Bornemisza

Troisième grand musée madrilène, cette ancienne collection privée rachetée par l’état propose un bon panorama de l’histoire de la peinture de la fin du XIIIe siècle à la seconde moitié du XXe siècle, ainsi que des expositions temporaires de qualité. On y retrouve surtout une importante collection de toiles impressionnistes. L’ayant presque entièrement visité et les photos étant autorisées, je lui consacre un article complet.

Le musée archéologique national

Ce grand et beau musée n’a rien de poussiéreux ! Après une fermeture de plusieurs années pour travaux, le voilà modernisé pour notre grand plaisir ! Le nom peut paraître trompeur, le musée retrace en effet l’histoire de l’Espagne de la Préhistoire au Moyen-Age, à travers de très beaux objets et une muséographie travaillée. On y retrouve aussi des collections sur la Grèce Antique ou l’Égypte.

Le musée naval

S’il semble petit de l’extérieur, il est très dense ! Ce joli musée retrace l’histoire de la marine espagnole, du XVe siècle jusqu’à nos jours, en présentant des maquettes de bateaux, cartes, instruments…

Le musée Sorolla

J’ai pris plaisir à découvrir l’ancienne maison de cet artiste impressionniste, où sont exposées ses œuvres. Coup de cœur !

Le musée du costume et de la mode

Pour changer un peu, ce musée original retrace l’histoire de l’habillement en Espagne, du 18e siècle à nos jours. Fan de mode et de belles robes, c’est pour vous !

Le musée Lázaro Galdiano

musée Lazaro Galdiano à MadridCe beau musée aux pièces de qualité demeure malheureusement plutôt méconnu hors des frontières. Quel dommage ! Les amoureux de l’histoire de l’art et des arts décoratifs y trouveront sans aucun doute leur bonheur.

Il s’agit de la collection de l’éditeur José Lázaro Galdiano, qui la légua, ainsi que sa maison, à l’État espagnol en 1947, à sa mort. Féru amateur d’art, on y retrouve donc des tableaux de diverses écoles et époques, des bijoux, divers objets décoratifs, des sculptures, etc.

Information pratiques

Le musée est située au 122 de la Calle Serrano, malheureusement quelque peu excentré, mais aisément accessible en métro (ligne 5 station Ruben Dario ligne 7 et 10 station Gregorio Marañón), voilà, si le musée vous intéresse, pas de raison pour ne pas y aller !

Les horaires sont cependant quelque peu limitatifs… En effet, le musée n’est ouvert que de 10h à 16h30 (!) du mardi au samedi, et de 10h à 15h le dimanche. Il est gratuit la dernière heure de chaque jour (réductions et gratuités possibles à d’autres moments, par exemple pour les chômeurs de toutes nationalités et les moins de 12 ans)

Plus d’infos sur le site officiel.

La visite

Les collections se déploient sur 4 (petits) niveaux, plus ou moins par ordre chronologique et thématique.

Le rez-de-chaussée

Un peu à part, il « résume » ce qu’on retrouve dans le reste du musée, et propose donc ainsi quelques tableaux, objets d’art, etc. Pour ma part j’ai surtout bien aimé la salle dédiée aux bijoux de différentes époques !

Le 1er étage

Nous débutons par des salles présentant des pièces du Moyen-Âge et de la Renaissance, notamment de beaux retables ou triptyques. On découvre également plusieurs salles de peintures. Ce sont surtout les œuvres de Goya qui retinrent mon attention ! Et bien contente que pour une fois, il fut possible de les prendre en photo, car il ailleurs, tout ce que j’ai pu voir et qui touchait à Goya, était interdit d’être photographié !

Les salles de la maison valent le coup d’œil, surtout les superbes plafonds peints !

Le 2ème étage

On continue donc, dans le même esprit, avec des peintures de différentes écoles : allemande, anglaise, flamandes, hollandaise, italienne… C’est ici que l’on peut admirer deux tableaux du célèbre Jérôme Bosch. Avec le Prado, c’est décidément à Madrid que l’on peut voir le plus grand nombre d’œuvres du mystérieux artistes ! Brueghel, Cranach, puis Tiepolo, sont également à l’honneur.

Outre là encore les superbes plafonds, le musée présente de jolis meubles et quelques objets d’art, surtout du 18e siècle.

Le 3ème étage

Nous terminons la visite avec ce dernier niveau, un peu plus petit, mais très dense ! On y trouve des objets d’art de toutes sortes et de toutes époques : bronzes, céramiques, orfèvrerie, boiseries… Le tout est complété par quelques textiles et une petite collections d’armes. Voilà, on trouve donc un peu de tout dans ce « musée-bric-à-brac » qui ravira les amateurs du genre…

L’extérieur

La demeure de M. Galdiano put garder son petit jardin. Malheureusement, la météo étant capricieuse, je n’en ai pas vraiment profité !

Musée Cerralbo

musée Cerralbo MadridVoilà un étonnant et plutôt agréable musée !

Le musée Cerralbo de Madrid abrite une collection privée d’œuvres d’art réunies par Enrique de Aguilera y Gamboa, le Marquis de Cerralbo. Ce dernier mourut en 1922 et légua sa collection à l’État. Les pièces archéologiques furent transférées au musée archéologique national tandis que le reste demeura dans son palais (construit entre 1883 et 1893).

Le musée en tant que tel fut inaugurée en 1944. Il se visite comme un palais meublé et décoré grâce à la collection du marquis. Il s’agit donc au final plutôt d’un musée d’arts décoratifs, ou tout simplement d’un palais évoquant la vie de l’aristocratie de la fin du XIXe siècle.

J’y ai admiré entre autres, des œuvres de peinture espagnole (Zurbaran, El Greco…), et italienne, une collection d’armes et d’armures, de la porcelaine de Meissen et du cristal de Murano… Mais j’ai surtout pris plaisir à déambuler dans les pièces meubles et à m’imaginer la vie de l’époque ! Pas besoin d’être amateur d’art pour apprécier cette visite, qui ne vous prendra pas forcément tant de temps que ça !

Nous l’avons visités deux fois. Lors de notre première visite avait lieu une petite exposition sur la toilette au XIXe siècle.

A noter que le musée se visite gratuitement le samedi après 14 h et le jeudi de 17 h à 20 h. Les autres jours le musée ferme tôt, à 15 h !

Plus d’infos sur le site officiel (en anglais ou espagnol)

La visite s’effectue sur deux niveaux.

Le premier niveau

Après avoir pénétrés dans le très beau vestibule, nous voilà mis en bouche ! Ce premier niveau comporte les pièces de vie de la famille (chambre, salle à manger privée, petit salon…). Il nous a fallu deux visites pour tout voir car à chaque fois différentes pièces n’étaient pas accessibles…

Le second niveau

C’est ici que se trouvent les plus belles pièces selon moi. Il s’agissait de l’étage noble, où les familles aristocrates recevaient leurs invités. C’est là que l’on retrouve le plus grand nombre d’œuvres d’art.

Mention spéciale à la superbe salle de bal et son très beau plafond peint !

Musée d’Amérique (Museo de America)

Situé un peu à l’écart du centre, il s’agit d’un musée où sont exposées sur deux grands étages, des collections d’art, d’archéologie et d’ethnologie de l’Amérique depuis l’époque précolombienne à l’époque coloniale. Les musées sur ce thème étant rares hors d’Espagne, nous avons donc décidé d’y faire un tour.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire l’article de wikipedia ou vous rendre sur le site officiel (anglais ou espagnol).

Le musée est ouvert du mardi au dimanche. Il ferme à 15 h sauf le jeudi (19 h). Notons d’ailleurs que les horaires viennent d’être réduits, lors de notre séjour pas si lointain, il fermait tous les jours à 18 h (vive les coupes budgétaires !). Entrée à 3 €, gratuit le jeudi à partir de 14 h et le dimanche, ou pour les étudiants, les plus de 65 ans, les demandeurs d’emploi de l’union européenne… (liste complète sur le site officiel).

Pour vous y rendre vous pouvez prendre le métro : ligne 3 ou 6 (station Moncloa) ou 7 (station Islas Filipinas).

Vous pouvez également découvrir plus en détail le musée du Romantisme,  le musée d’Histoire de la ville, le musée archéologique national,  et le musée national des chemins de fer.

Pour une prochaine visite, il nous restera à visiter  la Casa de la Moneda, et pourquoi pas, le musée d’Anthropologie

Revenir à l’article principal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *